Messe du jeudi 9 mai 2019

Hebdomada III Paschae IIIème semaine de Pâques
Feria V Jeudi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 65, 1-2
IUBILÁTE Deo, omnis terra, allelúia: psalmum dícite nómini eius, allelúia: date glóriam laudi eius, allelúia, allelúia, allelúia. Ps. ibid., 3 Dícite Deo, quam terribília sunt ópera tua, Dómine ! in multitúdine virtútis tuae mentiéntur tibi inimíci tui. ℣. Glória Patri. Jubilez pour Dieu, ô terre entière, alléluia ; chantez un psaume à Son Nom, alléluia ; rendez glorieuse Sa louange, alléluia, alléluia, alléluia. Ps. 3 Dites à Dieu: Que Tes œuvres sont terribles, Seigneur! A cause de la grandeur de Ta puissance, Tes ennemis T'adressent des hommages menteurs. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, propénsius his diébus tuam pietátem consequámur, quibus eam plénius te largiénte cognóvimus, ut, quos ab erróris calígine liberásti, veritátis tuæ fírmius inhærére fácias documéntis. Per Dóminum. Dieu éternel et tout-puissant, fais nous rechercher avec plus d'attention Ta bonté en ces jours, où nous l'avons reçue plus abondante par Ton don généreux, afin que Tu rendes plus fermement attachés à l'enseignement de Ta vérité ceux que Tu as libérés des ténèbres de l'erreur.
Lectio I Ière lecture
Léctio Actuum Apostolórum (8,26-40)
In diébus illis: Ángelus Dómini locútus est ad Philíppum dicens: “Súrge et vade contra meridiánum ad viam, quae descéndit ab Ierusálem in Gazam; haec est desérta.” Et surgens ábiit; et ecce vir Ǽthiops eunúchus potens Candácis regínae Aethíopum, qui erat super omnem gazam eíus, qui vénerat adoráre in Ierusálem et revertebátur sedens super currum suum et legébat prophétam Isaíam. Dixit autem Spíritus Philíppo: “Áccede et adiúnge te ad currum istum.” Accúrrens autem Philíppus audívit illum legéntem Isaíam prophétam et dixit: “Putásne intéllegis, quae legis?” Qui ait: “Et quómodo possum, si non áliquis osténderit mihi?” Rogavítque Philíppum, ut ascénderet et sedéret secum. Locus autem Scriptúrae, quem legébat, erat hic: “Támquam ovis ad occisiónem ductus est et sicut agnus coram tondénte se sine voce, sic non áperit os suum. In humilitáte eíus iudícium eíus sublátum est. Generatiónem illíus quis enarrábit? Quóniam tóllitur de terra vita eíus.” Respóndens autem eunúchus Philíppo dixit: “Óbsecro te, de quo prophéta dicit hoc? De se an de álio áliquo?” Apériens autem Philíppus os suum et incípiens a Scriptúra ista, evangelizávit illi Iésum. Et dum irent per viam, venérunt ad quandam aquam; et ait eunúchus: “Ecce aqua; quid próhibet me baptizári?” Et iússit stare currum; et descendérunt utérque in aquam Philíppus et eunúchus, et baptizávit eum. Cum autem ascendíssent de aqua, Spíritus Dómini rápuit Philíppum, et ámplius non vidit eum eunúchus; ibat autem per viam suam gaudens. Philíppus autem invéntus est in Azóto et pertránsiens evangelizábat civitátibus cunctis, donec veníret Caesaréam. En ces jours là : un Ange du Seigneur parla à Philippe, et lui dit: Lève-toi et va vers le midi, sur la route qui descend de Jérusalem à Gaza; cette route est déserte. Et se levant, il partit. Et voici qu'un Éthiopien, eunuque, officier de Candace, reine d'Ethiopie, et intendant de tous ses trésors, était venu adorer à Jérusalem. Il s'en retournait, assis sur son char, et lisait le prophète Isaïe. Alors l'Esprit dit à Philippe: Approche-toi et rejoins ce char.  Et Philippe, accourant, l'entendit lire le prophète Isaïe; et il lui dit: Crois-tu comprendre ce que tu lis? Il répondit: Et comment le pourrais-je, si quelqu'un ne me dirige? Et il pria Philippe de monter et de s'asseoir auprès de lui. Or le passage de l'Ecriture qu'il lisait était celui-ci: Comme une brebis Il a été mené à la boucherie, et comme un agneau muet devant celui qui le tond, Il n'a point ouvert la bouche. Dans Son abaissement Son jugement a été aboli. Qui racontera Sa génération, car Sa vie sera retranchée de la terre? L'eunuque, répondant à Philippe, lui dit: Je t'en prie, de qui le prophète dit-il cela? de lui-même ou de quelque autre?  Alors Philippe, ouvrant la bouche et commençant par ce passage de l'Ecriture, lui annonça Jésus.  Et chemin faisant, ils rencontrèrent de l'eau; et l'eunuque dit: Voici de l'eau; qu'est-ce qui empêche que je sois baptisé? Il fit arrêter le char, et ils descendirent tous deux dans l'eau, et Philippe baptisa l'eunuque.  Lorsqu'ils furent remontés hors de l'eau, l'Esprit du Seigneur enleva Philippe, et l'eunuque ne le vit plus; mais il continua son chemin, plein de joie. Quant à Philippe, il se trouva dans Azot, et il annonçait l’Évangile à toutes les villes par où il passait, jusqu'à ce qu'il fût arrivé à Césarée.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia Alléluia
Luc. 24, 35
℟. Allelúia. ℣. Cognovérunt discípuli Dóminum Iesum in fractióne panis. ℟. Alléluia. ℣. Les disciples reconnurent le Seigneur Jésus à la fraction du pain.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Ioánnem (6,44-51)
In illo tempore: Dixit Iesus turbis: Nemo potest veníre ad me, nisi Pater, qui misit me, tráxerit eum; et ego resuscitábo eum in novíssimo die. Est scriptum in Prophétis: ‘Et erunt omnes docíbiles Dei.’ Omnis, qui audívit a Patre et dídicit, venit ad me. Non quia Patrem vidit quisquam, nisi is qui est a Deo, hic vidit Patrem. Amen, amen dico vobis: Qui credit, habet vitam aetérnam. Ego sum panis vitae. Patres vestri manducavérunt in desérto manna et mórtui sunt. Hic est panis de caelo descéndens, ut, si quis ex ipso manducáverit, non moriátur. Ego sum panis vivus, qui de caelo descéndi. En ce temps là, Jésus dit à la foule : Personne ne peut venir à Moi, si le Père, qui M'a envoyé, ne l'attire; et Moi Je le ressusciterai au dernier jour. Il est écrit dans les prophètes: Ils seront tous enseignés de Dieu. Quiconque a entendu le Père, et a reçu Son enseignement, vient à Moi. Non que quelqu'un ait vu le Père, si ce n'est Celui qui vient de Dieu; Celui-là a vu le Père. En vérité, en vérité, Je vous le dis, celui qui croit en Moi a la vie éternelle. Je suis le pain de vie. Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts. Voici le pain qui descend du Ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. Je suis le Pain vivant, qui suis descendu du Ciel.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 145, 2
Lauda, ánima mea, Dóminum: laudábo Dóminum in vita mea: psallam Deo meo, quámdiu ero, allelúia. O mon âme, loue le Seigneur. Je louerai le Seigneur pendant ma vie; je chanterai mon Dieu tant que je serai, alléluia.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Deus, qui nos, per huius sacrifícii veneránda commércia, uníus summǽque divinitátis partícipes effecísti, præsta, quǽsumus, ut, sicut tuam cognóvimus veritátem, sic eam dignis móribus assequámur. Per Christum. Dieu, qui nous fais participer à Ta divinité unique et suprême à travers l'admirable échange de ce sacrifice, accorde-nous, nous T'en prions, de réaliser dans une vie sainte la vérité que nous avons connue en Toi.
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
PRÆFATIO PASCHALIS III IIIème PREFACE PASCALE
De Christo vivente et semper interpellante pro nobis Du Christ, vivant et intercédant sans cesse pour nous
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre:
Te quidem, Dómine, omni témpore confitéri, sed in hoc potíssimum gloriósius prædicáre, cum Pascha nostrum immolátus est Christus.
Qui se pro nobis offérre non désinit, nosque apud te perénni advocatióne deféndit; qui immolátus iam non móritur, sed semper vivit occísus.
Quaprópter, profúsis paschálibus gáudiis, totus in orbe terrárum mundus exsúltat.
Sed et supérnæ virtútes atque angélicæ potestátes hymnum glóriæ tuæ cóncinunt, sine fine dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire :
mais plus encore de T'exalter en ce temps glorieux où Christ, notre Pâque, a été immolé.
Parce qu'Il ne cesse de S'offrir pour nous, intercédant sans cesse devant Toi ; tué, Il ne meurt plus; immmolé, Il vit pour toujours.
Donc, avec la profusion de la joie pascale, le monde entier exulte.
Mais aussi les vertus supérieures et les puissances angéliques entonnent l'hymne de Ta gloire en disant sans cesse:
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Ioann. 6, 52
Panis, quem ego dédero, caro mea est pro saéculi vita. Le pain, que Je donnerai, c’est Ma chair pour la vie du monde.
Post communionem Post communion
Pópulo tuo, quǽsumus, Dómine, adésto propítius, et, quem mystériis cæléstibus imbuísti, fac ad novitátem vitæ de vetustáte transíre. Per Christum. Assiste, nous T'en prions Seigneur, Ton peuple, et lui qui a été nourri avec les mystères du ciel, qu'ils puissent le faire passer de l'ancien à la vie nouvelle.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum
Cf. Ex 15, 1-2
Cantémus Dómino: glorióse enim magnificátus est. Fortitúdo mea et laus mea Dóminus, et factus est mihi in salútem, allelúia.
Ant. ad communionem
2 Cor 5, 15
Pro ómnibus mórtuus est Christus, ut et qui vivunt iam non sibi vivant, sed ei qui pro ipsis mórtuus est et resurréxit, allelúia.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word