Messe du dimanche 26 mai 2019

Hebdomada VI Paschae VIème semaine de Pâques
Dominica Dimanche
Dominica VI Paschae VIème dimanche de Pâques
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Isai. 48, 20
VOCEM iucunditátis annuntiáte, et audiátur, allelúia: annuntiáte usque ad extrémum terrae: liberávit Dóminus pópulum suum, allelúia, allelúia. Ps. 65, 1-2 Iubiláte Deo, omnis terra, psalmum dícite nómini eius: date glóriam laudi eius. ℣. Glória Patri. Avec des cris de joie, publiez-le, faites-le entendre, alléluia ; proclamez-le jusqu’aux extrémités de la terre : le Seigneur a délivré Son peuple, alléluia, alléluia. Ps. Poussez vers Dieu des cris de joie, ô terre entière ; chantez une hymne à Son nom ; rendez glorieuse Sa louange. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Fac nos, omnípotens Deus, hos lætítiæ dies, quos in honórem Dómini resurgéntis exséquimur, afféctu sédulo celebráre, ut, quod recordatióne percúrrimus, semper in ópere teneámus. Per Dóminum. Dieu tout-puissant, fais que nous célébrions ces jours de joie que nous avons accomplis en l'honneur du Seigneur dans Sa résurrection avec une affection zélée, afin que nos puissions posséder par nos actes ce que nous traversons par le souvenir.
Lectio I Ière lecture
Léctio Actuum Apostolórum (15,1-2.22-29)
In diebus illis: quidam descendéntes de Iudǽa docébant fratres: “Nísi circumcidámini secúndum morem Móysis, non potéstis salvi fíeri.” Facta autem seditióne et conquisitióne non mínima Paulo et Bárnabae advérsum illos, statuérunt, ut ascénderent Paulus et Bárnabas et quidam álii ex illis ad apóstolos et presbýteros in Ierusálem super hac quaestióne. Tunc plácuit apóstolis et presbýteris cum omni ecclésia eléctos viros ex eis míttere Antiochíam cum Paulo et Bárnaba: Iúdam, qui cognominátur Barsábbas, et Silam, viros primos in frátribus, scribéntes per manum eórum: “Apóstoli et presbýteri fratres his, qui sunt Antiochíae et Sýriae et Cilíciae, frátribus ex géntibus, salútem! Quóniam audívimus quia quidam ex nobis, quibus non mandávimus, exeúntes turbavérunt vos verbis everténtes ánimas vestras, plácuit nobis colléctis in unum elígere viros et míttere ad vos cum caríssimis nobis Bárnaba et Paulo, homínibus, qui tradidérunt ánimas suas pro nómine Dómini nostri Iésu Christi. Mísimus ergo Iúdam et Silam, qui et ipsi verbis réferent eádem. Visum est enim Spirítui Sancto et nobis nihil ultra impónere vobis óneris quam haec necessário: abstinére ab idolóthytis et sánguine et suffocátis et fornicatióne; a quibus custodiéntes vos bene agétis. Valéte.” En ces jours là : quelques-uns venus de Judée, enseignaient ainsi les frères : Si vous n'êtes pas circoncis selon l'usage de Moïse, vous ne pouvez pas être sauvés.
Alors il plut aux Apôtres et aux anciens, ainsi qu'à toute l'Eglise, de choisir quelques-uns d'entre eux, et de les envoyer à Antioche, avec Paul et Barnabé : Jude, surnommé Barsabas, et Silas, hommes éminents parmi les frères ; et ils leur remirent cette lettre : Les Apôtres et les anciens (prêtres), leurs frères, aux frères d'entre les gentils, qui sont à Antioche, en Syrie et en Cilicie, salut. Comme nous avons appris que quelques-uns, sortant du milieu de nous, sans aucun mandat de notre part, vous ont troublés par leurs discours et ont bouleversé vos âmes, il nous a plu, après nous être réunis ensemble, de choisir et de vous envoyer des délégués avec nos très chers Barnabé et Paul, ces hommes qui ont exposé leur vie pour le nom de Notre Seigneur Jésus-Christ. Nous avons donc envoyé Jude et Silas, qui vous rapporteront de vive voix les mêmes choses. Car il a semblé bon à l'Esprit-Saint et à nous de ne pas vous imposer d'autre fardeau que ces choses nécessaires : que vous vous absteniez des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de la fornication ; en vous gardant de ces choses, vous ferez bien. Adieu.
Allelúia Alléluia
℟. Allelúia ℣. Surréxit Christus, et illúxit nobis, quos redémit sánguine suo. ℟. Alléluia. ℣. Le Christ est ressuscité, et Il a fait lever Sa lumière sur nous, qu'Il a rachetés de Son sang.
Lectio II IIème lecture
Léctio libri Apocalýpsis beáti Ioánnis apóstoli (21,10-14.22-23)
Sústulit me ángelus in spíritu super montem magnum et altum et osténdit mihi civitátem sanctam Ierusálem descendéntem de caelo a Deo, habéntem claritátem Dei; lumen eíus símile lápidi pretiosíssimo, tamquam lápidi iáspidi, in modum crystálli; et habébat murum magnum et altum et habébat portas duódecim et super portas ángelos duódecim et nómina inscrípta, quae sunt duódecim tríbuum filiórum Israel. Ab oriénte portae tres, et ab aquilóne portae tres, et ab austro portae tres, et ab occásu portae tres; et murus civitátis habens fundaménta duódecim, et super ipsis duódecim nómina duódecim apostólorum Agni. Et templum non vidi in ea: Dóminus enim, Deus omnípotens, templum illíus est, et Agnus. Et cívitas non eget sole neque luna, ut lúceant ei, nam cláritas Dei illuminávit eam, et lucérna eíus est Agnus. L'ange me transporta en esprit sur une grande et haute montagne, et il me montra la cité sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu. Elle avait la gloire (clarté) de Dieu, et l’astre qui l’éclaire (sa lumière) était semblable à une pierre précieuse, à une pierre de jaspe brillante comme du cristal. Elle avait une grande et haute muraille, où il y avait douze portes ; et aux portes étaient douze anges, et des noms inscrits, qui sont les noms des douze tribus des enfants d’Israël. A l’orient, trois portes ; au nord (septentrion), trois portes ; au midi, trois portes, et au couchant (à l’occident), trois portes. Et la muraille de la ville avait douze fondements, et sur ces douze fondements étaient les noms des douze Apôtres de l’Agneau. Je n’y vis point de temple ; car le Seigneur, le Dieu tout-puissant en est le temple, ainsi que l’Agneau. Et la ville n’a pas besoin du soleil, ni de la lune pour qu’ils l’éclairent, car c’est la gloire de Dieu qui l’illumine et l’Agneau en est le flambeau (sa lampe).
Allelúia Alléluia
Ioann. 14, 18
℟. Allelúia. ℣. Non vos relínquam órphanos: vado, et vénio ad vos, et gaudébit cor vestrum. ℟. Alléluia. ℣. Je ne vous laisserai pas orphelins ; Je M’en vais et Je reviens vers vous et votre cœur se réjouira.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secundum loánnem (14,23-29)
In illo tempore: Dixit Iesus discipulis suis: “Si quis díligit me, sermónem meum servábit, et Pater meus díliget eum, et ad eum veniémus et mansiónem apud eum faciémus; qui non díligit me, sermónes meos non servat. Et sermo, quem audítis, non est meus, sed eíus qui misit me, Patris. Haec locútus sum vobis apud vos manens. Paráclitus autem, Spíritus Sanctus, quem mittet Pater in nómine meo, ille vos docébit ómnia et súggeret vobis ómnia, quae dixi vobis. Pacem relínquo vobis, pacem meam do vobis; non quómodo mundus dat, ego do vobis. Non turbétur cor vestrum neque formídet. Audístis quia ego dixi vobis: Vado et vénio ad vos. Si diligerétis me, gauderétis quia vado ad Patrem, quia Pater maíor me est. Et nunc dixi vobis, priúsquam fiat, ut, cum factum fúerit, credátis. En ce temps là, Jésus dit à Ses disciples : Si quelqu’un M’aime, il gardera Ma parole, et Mon Père l’aimera, et Nous viendrons à lui, et Nous ferons chez lui notre demeure. Celui qui ne M’aime pas ne garde pas Mes paroles ; et la parole que vous avez entendue n’est pas de Moi, mais de Celui qui M’a envoyé, du Père. Je vous ai dit ces choses pendant que Je demeurais avec vous. Mais le Paraclet, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en Mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que Je vous ai dit. Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; ce n’est pas comme le monde la donne que Je vous la donne. Que votre cœur ne se trouble pas, et qu’il ne s’effraye pas. Vous avez entendu que Je vous ai dit : Je m’en vais, et Je reviens à vous. Si vous M’aimiez, vous vous réjouiriez de ce que Je vais auprès du Père, parce que le Père est plus grand que Moi. Et Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent, afin que, lorsqu’elles seront arrivées, vous croyiez.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 65, 8-9 et 20
Benedícite, gentes, Dóminum Deum nostrum, et obaudíte vocem laudis eius: qui pósuit ánimam meam ad vitam, et non dedit commovéri pedes meos: benedíctus Dóminus, qui non amóvit deprecatiónem meam, et misericórdiam suam a me, allelúia. Nations, bénissez notre Dieu et faites entendre les accents de Sa louange ; c’est Lui qui a conservé la vie à mon âme, et qui n’a point permis que mes pieds soient ébranlés. Béni soit Dieu qui n’a pas rejeté ma prière ni éloigné de moi Sa miséricorde, alléluia.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes Frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Ascéndant ad te, Dómine, preces nostræ cum oblatiónibus hostiárum, ut, tua dignatióne mundáti, sacraméntis magnæ pietátis aptémur. Per Christum. Que montent vers Toi, Seigneur, nos prières avec l'offrande du sacrifice, de sorte que, purifiés par Ta bonté, nous nous préparions pour le sacrement de Ton amour immense.
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Ioann. 14, 18
Non vos relínquam órphanos: véniam ad vos íterum, allelúia: et gaudébit cor vestrum, allelúia. Je ne vous laisserai pas orphelins ; Je reviendrai à vous, alléluia : et votre cœur sera dans la joie, alléluia.
Post communionem Post communion
Omnípotens sempitérne Deus, qui ad ætérnam vitam in Christi resurrectióne nos réparas, fructum in nobis paschális multíplica sacraménti, et fortitúdinem cibi salutáris nostris infúnde pectóribus. Per Christum. Dieu tout - puissant et éternel, qui nous a conduit à la vie éternelle par la résurrection du Christ, multiplie en nous les fruits du mystère pascal et infuse dans nos cœurs la force de la nourriture de notre salut.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant à l'introït
Cf. Is 48, 20
Vocem iucunditátis annuntiáte, et audiátur, annuntiáte usque ad extrémum terræ: liberávit Dóminus pópulum suum, allelúia. Avec des cris de joie, publiez-le, faites-le entendre, proclamez-le jusqu’aux extrémités de la terre : le Seigneur a délivré Son peuple, alléluia.
Ant. ad communionem Ant. la communion
Io 14, 15-16
Si dilígitis me, mandáta mea serváte, dicit Dóminus. Et ego rogábo Patrem, et álium Paráclitum dabit vobis, ut máneat vobíscum in ætérnum, allelúia. Si vous M'aimez, gardez Mes commandements, dit le Seigneur. Et Moi, Je prierai le Père, et Il vous donnera un autre Paraclet, afin qu'Il demeure éternellement avec vous, alléluia.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word