Messe du samedi 22 juin 2019 - de la férie

Hebdomada XI per annum XIème semaine dans l'année
Sabbato Samedi


Introitus Introït
Ps. 26, 7 et 9
EXÁUDI, Dómine, vocem meam, qua clamávi ad te: adiútor meus esto, ne derelínquas me, neque despícias me, Deus salutáris meus. Ps. ibid., 1 Dóminus illuminátio mea, et salus mea, quem timébo ? V/. Glória Patri. Exauce, Seigneur, ma voix, qui a crié vers Toi, alléluia ; mon cœur T'a dit : mes yeux T'ont cherché ; Ton visage, Seigneur, je le rechercherai, ne détourne pas de moi Ta face, alléluia, alléluia. Ps. ibidem, 1. Le Seigneur est ma lumière et mon salut, qui craindrai-je ? V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Collecta
Deus, in te sperántium fortitúdo, invocatiónibus nostris adésto propítius, et, quia sine te nihil potest mortális infírmitas, grátiæ tuæ præsta semper auxílium, ut, in exsequéndis mandátis tuis, et voluntáte tibi et actióne placeámus. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Ô Dieu, force de ceux qui espèrent en Toi, rends-Toi propice à nos appels, et, puisque la fragilité humaine ne peut rien sans Toi, accorde-nous toujours le secours de Ta grâce, de sorte qu’'en suivant Tes commandements, nous puissions Te plaire et par le désir et par les actions. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Ad Corinthios II (12,1-10) Corinthiens II (1-10)
Fratres: Gloriári opórtet; non éxpedit quidem, véniam autem ad visiónes et revelatiónes Dómini. Scio hóminem in Christo ante annos quattuórdecim – sive in córpore néscio, sive extra corpus néscio, Deus scit – raptum eiúsmodi usque ad tértium caelum. Et scio huiúsmodi hóminem – sive in córpore sive extra corpus néscio, Deus scit – quóniam raptus est in paradísum et audívit arcána verba, quae non licet hómini loqui. Pro eiúsmodi gloriábor; pro me autem nihil gloriábor nisi in infirmitátibus meis. Nam, et si volúero gloriári, non ero insípiens, veritátem enim dicam; parco autem, ne quis in me exístimet supra id, quod videt me aut audit ex me, et ex magnitúdine revelatiónum. Propter quod, ne extóllar, datus est mihi stímulus carni, ángelus Sátanae, ut me colaphízet, ne extóllar. Propter quod ter Dóminum rogávi, ut discéderet a me; et dixit mihi: “Súfficit tibi grátia mea, nam virtus in infirmitáte perfícitur.” Libentíssime ígitur pótius gloriábor in infirmitátibus meis, ut inhábitet in me virtus Christi. Propter quod pláceo mihi in infirmitátibus, in contuméliis, in necessitátibus, in persecutiónibus et in angústiis, pro Christo; cum enim infírmor, tunc potens sum. Frères : S'il faut se glorifier (cela ne convient pas cependant), j'en viendrai aux visions et aux révélations du Seigneur. Je connais un homme en Jésus-Christ, qui, il y a quatorze ans, fut ravi (si ce fut avec son corps, je ne sais; si ce fut sans son corps, je ne sais; Dieu le sait) jusqu'au troisième Ciel. Et je sais que cet homme (si ce fut avec son corps ou sans son corps, je ne sais; Dieu le sait) fut ravi dans le paradis, et entendit des paroles mystérieuses, qu'il n'est pas permis à un homme d'exprimer. 5 Pour un tel homme je me glorifierai; mais pour moi, je ne me glorifierai de rien, si ce n'est de mes infirmités. Si je voulais me glorifier, je ne serais pas insensé, car je dirais la vérité; mais je m'en abstiens, de peur que quelqu'un ne m'estime au-dessus de ce qu'il voit en moi, ou de ce qu'il entend dire de moi. En de peur que la grandeur de ces révélations ne m'enorgueillit, il m'a été donné un aiguillon dans ma chair, un ange de satan, pour me souffleter. C'est pourquoi trois fois j'ai prié le Seigneur de l'éloigner de moi; et Il m'a dit: Ma grâce te suffit; car la force s'accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc volontiers de mes faiblesses, afin que la force du Christ habite en moi. C'est pourquoi je me complais dans mes faiblesses, dans les outrages, dans les nécessités, dans les persécutions, dans les angoisses pour le Christ; car lorsque je suis faible, c'est alors que je suis fort.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 83, 10 et 9
R/. Protéctor noster áspice, Deus, et réspice super servos tuos. V/. Dómine Deus virtútum, exáudi preces servórum tuórum. R/. Toi qui es notre protecteur, regarde, ô Dieu, et jette les yeux sur Tes serviteurs. V/. Seigneur, Dieu des armées, exauce les prières de Tes serviteurs.
Allelúia. Allelúia.
Ps. 20, 1
R/. Allelúia. V/. Dómine, in virtúte tua laetábitur rex: et super salutáre tuum exsultábit veheménter. R/. Alléluia. V/. Seigneur, le roi se réjouira dans Ta force : et il tressaillira d’une vive allégresse parce que Tu l’auras sauvé.
Evangelium Evangile
Matthaeus (6,24-34) Matthieu (6,24-34)
In illo tempore: Dixit Iesus discipulis suis: Nemo potest duóbus dóminis servíre: aut enim unum ódio habébit et álterum díliget, aut unum sustinébit et álterum contémnet; non potéstis Deo servíre et mammónae. Ídeo dico vobis: Ne sollíciti sitis ánimae vestrae quid manducétis, neque córpori vestro quid induámini. Nonne ánima plus est quam esca, et corpus quam vestiméntum? Respícite volatília caeli, quóniam non serunt neque metunt neque cóngregant in hórrea, et Pater vester caeléstis pascit illa. Nonne vos magis pluris estis illis? Quis autem vestrum cógitans potest adícere ad aetátem suam cúbitum unum? Et de vestiménto quid sollíciti estis? Consideráte lília agri quómodo crescunt: non labórant neque nent. Dico autem vobis quóniam nec Sálomon in omni glória sua coopértus est sicut unum ex istis. Si autem fenum agri, quod hódie est et cras in clíbanum míttitur, Deus sic vestit, quanto magis vos, módicae fídei? Nolíte ergo sollíciti esse dicéntes: ‘Quid manducábimus?’, aut: ‘Quid bibémus?’, aut: ‘Quo operiémur?’ Haec enim ómnia gentes inquírunt; scit enim Pater vester caeléstis quia his ómnibus indigétis. Quǽrite autem primum regnum Dei et iustítiam eíus, et haec ómnia adiciéntur vobis. Nolíte ergo esse sollíciti in crástinum; crástinus enim dies sollícitus erit sibi ipse. Súfficit diéi malítia sua. En ce temps là : Jésus dit à Ses disciples : Nul ne peut servir deux maîtres; car, ou il haïra l'un et aimera l'autre, ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon. C'est pourquoi Je vous dis: Ne vous inquiétez pas, pour votre vie, de ce que vous mangerez; ni pour votre corps, de ce dont vous serez vêtus. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement? Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'amassent pas dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. N'êtes-vous pas beaucoup plus qu'eux? Qui de vous, en se tourmentant, peut ajouter une coudée à sa taille? Et au sujet du vêtement, pourquoi vous inquiéter? Considérez comment croissent les lis des champs: ils ne travaillent ni ne filent.  Cependant Je vous dis que Salomon lui-même dans toute sa gloire n'a pas été vêtu comme l'un d'eux. Mais si Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui existe aujourd'hui, et qui demain sera jetée dans le four, combien plus vous-mêmes, hommes de peu de foi! Ne vous inquiétez donc pas, en disant: que mangerons-nous, ou que boirons-nous, ou de quoi nous couvrirons-nous? Car ce sont les païens qui se préoccupent de toutes ces choses; mais votre Père sait que vous avez besoin de tout cela. Cherchez donc premièrement le royaume de Dieu et Sa justice, et toutes ces choses vous seront données par surcroît. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain, car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit son mal.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 15, 7 et 8
Benedícam Dóminum, qui tríbuit mihi intelléctum: providébam Deum in conspéctu meo semper: quóniam a dextris est mihi, ne commóvear. Je bénirai le Seigneur qui m’a donné l’intelligence : je prenais soin d’avoir toujours le Seigneur devant mes yeux : car Il est à ma droite, pour que je ne sois pas ébranlé.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Populus surgit et respondet:
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
Super oblataPrière sur les oblats
Deus, qui humáni géneris utrámque substántiam præséntium múnerum et aliménto végetas et rénovas sacraménto, tríbue, quæsumus, ut eórum et corpóribus nostris subsídium non desit et méntibus. Per Christum.
Communio Communion
Matth. 6, 33
Primum quaérite regnum Dei, et ómnia adiiciéntur vobis, dicit Dóminus. Cherchez premièrement le royaume de Dieu et Sa justice, et toutes ces choses vous seront données par surcroît, dit le Seigneur.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Post communionemPost-communion
Orémus.Orémus.
Hæc tua, Dómine, sumpta sacra commúnio, sicut fidélium in te uniónem præsígnat, sic in Ecclésia tua unitátis operétur efféctum. Per Christum.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 26, 7.9
Exáudi, Dómine, vocem meam, qua clamávi ad te. Adiútor meus esto, ne derelínquas me, neque despícias me, Deus salutáris meus.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps 26, 4
Unum pétii a Dómino, hoc requíram, ut inhábitem in domo Dómini ómnibus diébus vitæ meæ.
Vel: Io 17, 11
Pater sancte, serva eos in nómine tuo, quos dedísti mihi, ut sint unum sicut et nos, dicit Dóminus.