Messe du mardi 16 juillet 2019

Hebdomada XV per annum XVème semaine dans l'année
Feria III Mardi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 51, 10 et 11
EGO autem, sicut olíva fructífera in domo Dómini, sperávi in misericórdia Dei mei: et exspectábo nomen tuum, quóniam bonum est ante conspéctum sanctórum tuórum. Ps. ibid., 3 Quid gloriáris in malítia: qui potens es in iniquitáte ? ℣. Glória Patri. Moi, je suis comme un olivier fertile dans la maison de Dieu, j’espère en la miséricorde de Dieu ; et j’attendrai Ton nom, car il est secourable en présence de Tes fidèles. Ps. Pourquoi te glorifies-tu dans le mal, toi qui es vaillant, à commettre l’iniquité ?
Collecta Collecte
Deus, qui errántibus, ut in viam possint redíre, veritátis tuæ lumen osténdis, da cunctis qui christiána professióne censéntur, et illa respúere, quæ huic inimíca sunt nómini, et ea quæ sunt apta sectári. Per Dóminum. Ô Dieu, qui montres la lumière de Ta vérité à ceux qui s'égarent pour qu'ils puissent revenir sur le chemin, donne à tous ceux qui appartiennent à la foi chrétienne de rejeter les choses indignes de ce nom et de rechercher celles qui lui sont conformes.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Exodi (2,1-15a)
In diébus illis: Egréssus est vir de domo Levi et accépit uxórem stirpis suae; quae concépit et péperit fílium et videns eum elegántem abscóndit tribus ménsibus. Cumque iam celáre non posset, sumpsit fiscéllam scírpeam et linívit eam bitúmine ac pice; posuítque intus infántulum et expósuit eum in carécto ripae flúminis, stante procul soróre eíus et consideránte evéntum rei. Ecce autem descendébat fília pharaónis, ut lavarétur in flúmine, et puéllae eíus gradiebántur per crepídinem álvei. Quae cum vidísset fiscéllam in papyrióne, misit unam e famulábus suis; et allátam apériens cernénsque in ea párvulum vagiéntem, misérta eíus ait: “De infántibus Hebraeórum est hic.” Cui soror púeri: “Vis, inquit, ut vadam et vocem tibi mulíerem Hebrǽam, quae nutríre possit tibi infántulum?” Respóndit: “Váde.” Perréxit puélla et vocávit matrem infántis. Ad quam locúta fília pharaónis: “Áccipe, ait, púerum istum et nutri mihi; ego dabo tibi mercédem tuam.” Suscépit múlier et nutrívit púerum adultúmque trádidit fíliae pharaónis. Quem illa adoptávit in locum fílii vocavítque nomen eíus Móysen dicens: “quia de aqua tuli eum.” In diébus illis, postquam créverat, Móyses egréssus est ad fratres suos; vidítque afflictiónem eórum et virum Aegýptium percutiéntem quendam de Hebrǽis frátribus suis. Cumque circumspexísset huc atque illuc et nullum adésse vidísset, percússum Aegýptium abscóndit sábulo. Et egréssus die áltero conspéxit duos Hebrǽos rixántes dixítque ei, qui faciébat iniúriam: “quáre pércutis próximum tuum?” Qui respóndit: “Quis te constítuit príncipem et iúdicem super nos? Num occídere me tu vis, sicut occidísti Aegýptium?” Tímuit Móyses et ait: “Quómodo palam factum est verbum istud?” Audivítque phárao sermónem hunc et quaerébat occídere Móysen. En ces jours là : Un homme de la maison de Lévi ayant épousé une femme de la tribu (sa race), sa femme conçut et enfanta un fils, et, voyant qu’il était beau, elle le cacha pendant trois mois. Mais comme elle vit qu’elle ne pouvait plus tenir la chose secrète, elle prit un panier de jonc, et, l’ayant enduit de bitume et de poix, elle mit dedans le petit enfant, l’exposa parmi les roseaux de la rive du fleuve, et fit tenir sa sœur à quelque distance, pour voir ce qui arriverait. Or voici que la fille du (de) Pharaon vint au fleuve pour se baigner, accompagnée de ses suivantes, qui marchaient le long du bord de l’eau. Et, ayant aperçu ce panier parmi les roseaux, elle envoya une de ses filles qui le lui apporta. Elle l’ouvrit, et, trouvant dedans ce petit enfant qui criait, elle fut touchée de compassion, et elle dit : C’est un des enfants des Hébreux. La sœur de l’enfant, s’étant approchée, lui dit : Vous plaît-il que je vous aille chercher une femme des Hébreux qui puisse nourrir ce petit enfant ? 8 Elle lui répondit : Va. La jeune fille s’en alla donc, et fit venir sa mère. La fille du (de) Pharaon lui dit : Prends cet enfant et nourris-le-moi, et je t’en récompenserai. La mère prit l’enfant et le nourrit ; et lorsqu’il fut assez fort, elle le donna à la fille du (de) Pharaon, qui l’adopta pour son fils et le nomma Moïse ; car, disait-elle, je l’ai tiré de l’eau. En ces jours, lorsque Moïse fut devenu grand, il sortit pour aller voir ses frères. Il vit leur affliction et un Égyptien qui frappait un Hébreu d’entre ses frères. Il regarda de côté et d’autre, et, ne voyant personne auprès de lui, il tua l’Egyptien et le cacha dans le sable. Le lendemain, il trouva deux Hébreux qui se querellaient, et il dit à celui qui outrageait l’autre : Pourquoi frappes-tu ton frère ? Cet homme répondit : Qui t’a établi chef et juge sur nous ? Est-ce que tu veux me tuer, comme tu as tué hier un (l’) Égyptien ? Moïse eut peur, et il dit : Comment cela s’est-il découvert ? Le (Cependant) Pharaon, en ayant été averti, cherchait à faire mourir Moïse.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 16, 8 et 2 Ps. 16,8 et 2
℟. Custódi me, Dómine, ut pupíllam óculi: sub umbra alárum tuárum prótege me. ℣. De vultu tuo iudícium meum pródeat: óculi tui vídeant aequitátem. ℟. Défends-moi, Seigneur, comme la prunelle de l'oeil, protège-moi à l'ombre de Tes ailes. ℣. Que mon jugement procède de Ta face ; que Tes yeux voient l'équité.
Allelúia Alléluia
Ps. 64, 2
℟. Allelúia. ℣. Te decet hymnus, Deus, in Sion: et tibi reddétur votum in Ierúsalem. ℟. Alléluia. ℣. L’hymne de louange T'est due, ô Dieu, dans Sion, et on Te rendra des vœux dans Jérusalem.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Mattháeum (11,20-24)
In illo témpore: Coepit Iesus exprobráre civitátibus, in quibus factae sunt plúrimae virtútes eíus, quia non egíssent paeniténtiam: “Vae tibi, Chorázin! Vae tibi, Bethsáida! Quia si in Tyro et Sidóne factae essent virtútes, quae factae sunt in vobis, olim in cilício et cínere paeniténtiam egíssent. Verúmtamen dico vobis: Tyro et Sidóni remíssius erit in die iudícii quam vobis. Et tu, Caphárnaum, numquid usque in caelum exaltáberis? Usque in inférnum descéndes! Quia si in Sodómis factae fuíssent virtútes, quae factae sunt in te, mansíssent usque in hunc diem. Verúmtamen dico vobis: Terrae Sodomórum remíssius erit in die iudícii quam tibi.” En ce temps là : Jésus Se mit à adresser des reproches aux villes dans lesquelles avaient été opérés beaucoup de Ses miracles, parce qu’elles n’avaient pas fait pénitence. Malheur à toi, Corozaïn ; malheur à toi, Bethsaïde ; car si les miracles qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps qu’elles auraient fait pénitence dans le sac et la cendre. C’est pourquoi, Je vous le dis, au jour du jugement Tyr et Sidon seront traitées moins rigoureusement que vous. Et toi, Capharnaüm, t’élèveras-tu jusqu’au ciel ? Tu descendras jusqu’à l’enfer ; car si les miracles qui ont été faits au milieu de toi avaient été faits dans Sodome, elle subsisterait peut-être encore aujourd’hui. C’est pourquoi, Je vous le dis, au jour du jugement le pays de Sodome sera traité moins vigoureusement que toi.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 24, 1-3
Ad te, Dómine, levávi ánimam meam: Deus meus, in te confído, non erubéscam: neque irrídeant me inimíci mei: étenim univérsi, qui te exspéctant, non confundéntur. Vers Toi, Seigneur, j’ai élevé mon âme ; mon Dieu, je mets ma confiance en Toi, que je n’aie pas à rougir. Et que mes ennemis ne se moquent point de moi, car tous ceux qui espèrent en Toi, ne seront pas confondus.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Réspice, Dómine, múnera supplicántis Ecclésiæ, et pro credéntium sanctificatiónis increménto suménda concéde. Per Christum.
Communio Communion
Ioann. 6, 57 Jean. 6,57
Qui mandúcat meam carnem, et bibit meum sánguinem, in me manet, et ego in eo, dicit Dóminus. Celui qui mange Ma chair et boit Mon sang demeure en Moi, et Moi en lui, dit le Seigneur.
Post communionem Post communion
Sumptis munéribus, qǽsumus, Dómine, ut, cum frequentatióne mystérii, crescat nostræ salútis efféctus. Per Christum.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum
Cf. Ps 16, 15
Ego autem cum iustítia apparébo in conspéctu tuo; satiábor dum manifestábitur glória tua.
Ant. ad communionem
Cf. Ps 83, 4-5
Passer invénit sibi domum et turtur nidum, ubi repónat pullos suos. Altária tua, Dómine virtútum, Rex meus, et Deus meus! Beáti qui hábitant in domo tua, in sæculum sæculi laudábunt te.
Vel: Io 6, 57
Qui mandúcat meam carnem et bibit meum sánguinem, in me manet et ego in eo, dicit Dóminus.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word