Messe du vendredi 19 juillet 2019

Hebdomada XV per annum XVème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 51, 10 et 11
EGO autem, sicut olíva fructífera in domo Dómini, sperávi in misericórdia Dei mei: et exspectábo nomen tuum, quóniam bonum est ante conspéctum sanctórum tuórum. Ps. ibid., 3 Quid gloriáris in malítia: qui potens es in iniquitáte ? ℣. Glória Patri. Moi, je suis comme un olivier fertile dans la maison de Dieu, j’espère en la miséricorde de Dieu ; et j’attendrai Ton nom, car il est secourable en présence de Tes fidèles. Ps. Pourquoi te glorifies-tu dans le mal, toi qui es vaillant, à commettre l’iniquité ?
Collecta Collecte
Deus, qui errántibus, ut in viam possint redíre, veritátis tuæ lumen osténdis, da cunctis qui christiána professióne censéntur, et illa respúere, quæ huic inimíca sunt nómini, et ea quæ sunt apta sectári. Per Dóminum. Ô Dieu, qui montres la lumière de Ta vérité à ceux qui s'égarent pour qu'ils puissent revenir sur le chemin, donne à tous ceux qui appartiennent à la foi chrétienne de rejeter les choses indignes de ce nom et de rechercher celles qui lui sont conformes.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Exodi (11,10-12,14)
In diébus illis: Fecérunt Móyses et Áaron ómnia osténta coram pharaóne; et indurávit Dóminus cor pharaónis, nec dimísit fílios Israel de terra sua.
Dixit Dóminus ad Móysen et Áaron in terra Aegýpti: " Mensis iste vobis princípium ménsium, primus erit in ménsibus anni. Loquímini ad univérsum coetum filiórum Israel et dícite eis: Décima die mensis huíus tollat unusquísque agnum per famílias et domos suas. Sin autem minor est númerus, ut suffícere possit ad vescéndum agnum, assúmet vicínum suum, qui iúnctus est dómui suae, iúxta númerum animárum, quae suffícere possunt ad esum agni. Erit autem vobis agnus absque mácula, másculus, annículus; quem de agnis vel haedis tollétis et servábitis eum usque ad quartam décimam diem mensis huíus; immolabítque eum univérsa congregátio filiórum Israel ad vésperam. Et sument de sánguine eíus ac ponent super utrúmque postem et in superlimináribus domórum, in quibus cómedent illum; et edent carnes nocte illa assas igni et ázymos panes cum lactúcis amáris. Non comedétis ex eo crudum quid nec coctum aqua, sed tantum assum igni; caput cum pédibus eíus et intestínis vorábitis. Nec remanébit quidquam ex eo usque mane; si quid resíduum fúerit, igne comburétis. Sic autem comedétis illum: renes vestros accingétis, calceaménta habébitis in pédibus, tenéntes báculos in mánibus, et comedétis festinánter; est enim Pascha (id est Tránsitus) Dómini! Et transíbo per terram Aegýpti nocte illa percutiámque omne primogénitum in terra Aegýpti ab hómine usque ad pecus; et in cunctis diis Aegýpti fáciam iudícia, ego Dóminus. Erit autem sanguis vobis in signum in ǽdibus, in quibus éritis; et vidébo sánguinem et transíbo vos, nec erit in vobis plaga dispérdens, quando percússero terram Aegýpti. Habébitis autem hanc diem in monuméntum et celebrábitis eam sollémnem Dómino in generatiónibus vestris cultu sempitérno.
En ces jours là : Moïse et Aaron firent devant (le) Pharaon tous les prodiges qui sont écrits ici. Mais le Seigneur endurcit le cœur du (de) Pharaon, et ce prince ne permit point aux enfants d’Israël de sortir de ses terres. Le Seigneur dit (aussi) à Moïse et à Aaron sur (dans) la terre d’Egypte : Ce mois-ci sera pour vous le commencement des mois ; ce sera le premier des mois de l’année. Parlez à toute l’assemblée des enfants d’Israël, et dites-leur : Qu’au dixième jour de ce mois, chacun prenne un agneau pour sa famille et pour sa maison. Que s’il n’y a pas dans la maison assez de personnes pour pouvoir manger l’agneau, il en prendra de chez son voisin dont la maison tient à la sienne, autant qu’il en faut pour pouvoir manger l’agneau. (Or) Cet agneau sera sans tache ; ce sera un mâle, et il n’aura qu’un an. (Conformément à ce rite) Vous pourrez prendre un chevreau qui ait ces mêmes conditions. (Et) Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour de ce mois, et toute la multitude des enfants d’Israël l’immolera au soir. Ils prendront de son sang, et ils en mettront sur l’un et l’autre poteau et sur le haut des portes des maisons où ils le mangeront. Et cette même nuit ils en mangeront la chair rôtie au feu, et des pains sans levain (azymes) avec des laitues sauvages. Vous n’en mangerez rien qui soit cru ou qui ait été cuit dans l’eau, mais il sera rôti au feu. Vous en mangerez la tête avec les pieds et les intestins. Et il n’en demeurera rien jusqu’au matin. S’il en reste quelque chose, vous le brûlerez au feu. Voici comment vous le mangerez : Vous vous ceindrez les reins, vous aurez aux pieds des sandales et un bâton à la main, et vous mangerez à la hâte ; car c’est la Pâque (c’est-à-dire le passage) du Seigneur. (Et) Je passerai cette nuit-là par l’Egypte ; je frapperai dans le pays des Égyptiens tous les premiers-nés, depuis l’homme jusqu’aux bêtes, et j’exercerai mes jugements sur tous les dieux de l’Egypte, moi qui suis le Seigneur. Or le sang dont seront marquées les maisons où vous demeurerez servira de signe à votre égard (en votre faveur). (Car) Je verrai ce sang et je passerai vos maisons, et la plaie de mort ne vous touchera point lorsque je frapperai toute l’Egypte. Ce jour vous sera un mémorial, et vous le célébrerez de race en race par un culte perpétuel, comme une fête solennelle à la gloire du Seigneur.
Graduale Graduel
Ps. 16, 8 et 2 Ps. 16,8 et 2
℟. Custódi me, Dómine, ut pupíllam óculi: sub umbra alárum tuárum prótege me. ℣. De vultu tuo iudícium meum pródeat: óculi tui vídeant aequitátem. ℟. Défends-moi, Seigneur, comme la prunelle de l'oeil, protège-moi à l'ombre de Tes ailes. ℣. Que mon jugement procède de Ta face ; que Tes yeux voient l'équité.
Allelúia Alléluia
Ps. 64, 2
℟. Allelúia. ℣. Te decet hymnus, Deus, in Sion: et tibi reddétur votum in Ierúsalem. ℟. Alléluia. ℣. L’hymne de louange T'est due, ô Dieu, dans Sion, et on Te rendra des vœux dans Jérusalem.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secundum Mattháeum (12,1-8)
In illo témpore : Abiit Iésus sábbatis per sata; discípuli autem eíus esuriérunt et coepérunt véllere spicas et manducáre. Pharisǽi autem vidéntes dixérunt ei: “Ecce discípuli tui fáciunt, quod non licet fácere sábbato.” At ille dixit eis: “Non legístis quid fécerit David, quando esúriit, et qui cum eo erant? Quómodo intrávit in domum Dei et panes propositiónis comédit, quod non licébat ei édere neque his, qui cum eo erant, nisi solis sacerdótibus? Aut non legístis in Lege quia sábbatis sacerdótes in templo sábbatum víolant et sine crímine sunt? Dico autem vobis quia templo maíor est hic. Si autem scirétis quid est: ‘Misericórdiam volo et non sacrifícium’, numquam condemnassétis innocéntes. Dóminus est enim Fílius hóminis sábbati.” En ce temps-là, Jésus passait le long des blés un jour de sabbat, et Ses disciples, ayant faim, se mirent à arracher des épis, et à les manger. Les pharisiens, voyant cela, Lui dirent: Voici que Tes disciples font ce qu'il n'est pas permis de faire aux jours de sabbat. Mais Il leur dit: N'avez-vous pas lu ce que fit David, lorsqu'il eut faim, ainsi que ceux qui étaient avec lui; comment il entra dans la maison de Dieu, et mangea les pains de proposition, qu'il ne lui était pas permis de manger, non plus qu'à ceux qui étaient avec lui, mais aux prêtres seuls? Ou n'avez-vous pas lu dans la loi que les prêtres, aux jours de sabbat, violent le sabbat dans le temple, et ne sont pas coupables? Or Je vous le dis, il y a ici Quelqu'un plus grand que le temple. Si vous saviez ce que signifie cette parole: Je veux la miséricorde et non le sacrifice, vous n'auriez jamais condamné des innocents. Car le Fils de l'homme est maître même du sabbat.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 24, 1-3
Ad te, Dómine, levávi ánimam meam: Deus meus, in te confído, non erubéscam: neque irrídeant me inimíci mei: étenim univérsi, qui te exspéctant, non confundéntur. Vers Toi, Seigneur, j’ai élevé mon âme ; mon Dieu, je mets ma confiance en Toi, que je n’aie pas à rougir. Et que mes ennemis ne se moquent point de moi, car tous ceux qui espèrent en Toi, ne seront pas confondus.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes Frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Réspice, Dómine, múnera supplicántis Ecclésiæ, et pro credéntium sanctificatiónis increménto suménda concéde. Per Christum.
Communio Communion
Ioann. 6, 57 Jean. 6,57
Qui mandúcat meam carnem, et bibit meum sánguinem, in me manet, et ego in eo, dicit Dóminus. Celui qui mange Ma chair et boit Mon sang demeure en Moi, et Moi en lui, dit le Seigneur.
Post communionem Post communion
Sumptis munéribus, qǽsumus, Dómine, ut, cum frequentatióne mystérii, crescat nostræ salútis efféctus. Per Christum.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum
Cf. Ps 16, 15
Ego autem cum iustítia apparébo in conspéctu tuo; satiábor dum manifestábitur glória tua.
Ant. ad communionem
Cf. Ps 83, 4-5
Passer invénit sibi domum et turtur nidum, ubi repónat pullos suos. Altária tua, Dómine virtútum, Rex meus, et Deus meus! Beáti qui hábitant in domo tua, in sæculum sæculi laudábunt te.
Vel: Io 6, 57
Qui mandúcat meam carnem et bibit meum sánguinem, in me manet et ego in eo, dicit Dóminus.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word