Messe du vendredi 11 octobre 2019 - de la férie

Hebdomada XXVII per annum XXVIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi


Introitus Introït
Esth. 13, 9 et 10-11
IN voluntáte tua, Dómine, univérsa sunt pósita, et non est qui possit resístere voluntáti tuae: tu enim fecísti ómnia, caelum et terram, et univérsa quae caeli ámbitu continéntur: Dóminus universórum tu es. Ps. 118, 1 Beáti immaculáti in via: qui ámbulant in lege Dómini. V/. Glória Patri. Tout est soumis à Ta volonté, Seigneur, et nul ne peut lui résister, car Tu as tout créé, le ciel et la terre et toutes les choses qui sont comprises dans le cours des cieux ; Tu es le Seigneur de l’univers. Ps. Bienheureux ceux qui sont purs dans leurs voies, qui marchent dans la loi du Seigneur. V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Collecta
Omnípotens sempitérne Deus, qui abundántia pietátis tuæ et mérita súpplicum excédis et vota, effúnde super nos misericórdiam tuam, ut dimíttas quæ consciéntia métuit, et adícias quod orátio non præsúmit. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu éternel et tout-puissant, Toi qui dans la prodigalité de Ton amour surpasses et les mérites et les vœux de ceux qui Te supplient, répands sur nous Ta miséricorde, afin de chasser tout ce que redoute la conscience et suppléer à ce que la prière n'ose demander. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Ioel (1,13-15;2,1-2)
Accíngite vos et plángite, sacerdótes; ululáte, minístri altáris. Ingredímini, cubáte in sacco, minístri Dei mei, quóniam intériit de domo Dei vestri oblátio et libátio. Sanctificáte ieiúnium, vocáte coetum, congregáte senes, omnes habitatóres terrae in domum Dei vestri, et clamáte ad Dóminum: “Heu diéi! Quia prope est dies Dómini, et quasi vástitas a poténte véniet. Cánite tuba in Sion, ululáte in monte sancto meo; conturbéntur omnes habitatóres terrae, quia venit dies Dómini, quia prope est. Dies tenebrárum et calíginis, dies nubis et túrbinis; quasi auróra expánsa super montes pópulus multus et fortis: símilis ei non fuit a princípio, et post eum non erit usque in annos generatiónis et generatiónis.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 89, 1-2
Dómine, refúgium factus es nobis, a generatióne et progénie. V/. Priúsquam montes fíerent, aut formarétur terra et orbis: a saéculo, et usque in saéculum tu es, Deus. R/. Seigneur, Tu T'es fait notre refuge de génération en génération. V/. Avant que les montagnes fussent créées, avant que la terre fût formée et sa sphère, au début des siècles et jusque dans tous les siècles, Tu es Dieu.
Allelúia. Allelúia.
Ps. 113, 1
R/. Allelúia. V/. In éxitu Israël de AEgýpto, domus Iacob de pópulo bárbaro. R/. Alleluia. V/. Lorsque Israël sortit d’Egypte, et la maison de Jacob du milieu d’un peuple barbare.
Evangelium Evangile
Luc (11,15-26)
In illo tempore: cum eicisset Iesus demonium, dixérunt quidam ex turba: "In Beélzebul príncipe daemoniórum éicit daemónia.” Et álii tentántes signum de caelo quaerébant ab eo. Ipse autem sciens cogitatiónes eórum dixit eis: “Omne regnum in seípsum divísum desolátur, et domus supra domum cadit. Si autem et Sátanas in seípsum divísus est, quómodo stabit regnum ipsíus? Quia dícitis in Beélzebul eícere me daemónia. Si autem ego in Beélzebul eício daemónia, fílii vestri in quo eíciunt? Ídeo ipsi iúdices vestri erunt. Porro si in dígito Dei eício daemónia, profécto pervénit in vos regnum Dei. Cum fortis armátus custódit átrium suum, in pace sunt ea, quae póssidet; si autem fórtior illo supervéniens vícerit eum, univérsa arma eíus áuferet, in quibus confidébat, et spólia eíus distríbuet. Qui non est mecum, advérsum me est; et, qui non cólligit mecum, dispérgit. Cum immúndus spíritus exíerit de hómine, perámbulat per loca inaquósa quaerens réquiem; et non invéniens dicit: ‘Revértar in domum meam unde exívi.’ Et cum vénerit, invénit scopis mundátam et exornátam. Et tunc vadit et assúmit septem álios spíritus nequióres se, et ingréssi hábitant ibi; et sunt novíssima hóminis illíus peióra prióribus.” En ce temps là : comme Jésus avait expulsé un démon, quelques-uns d’entre eux dirent : C’est par Béelzébub, prince des démons, qu'Il chasse les démons. Et d’autres, pour Le tenter, Lui demandaient un signe qui vînt du ciel. Mais Lui, ayant vu leurs pensées, leur dit : Tout royaume divisé contre lui-même sera dévasté, et la maison tombera sur la maison. Si donc Satan est aussi divisé contre lui-même, comment son règne subsistera-t-il ? Car vous dites que c’est par Béelzébub que Je chasse les démons. Or si c’est par Béelzébub que Je chasse les démons, par qui vos fils les chassent-ils ? C’est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges. Mais si c’est par le doigt de Dieu que Je chasse les démons, assurément le royaume de Dieu est arrivé jusqu'à vous. Lorsque l’homme fort, armé, garde sa maison, ce qu'il possède est en paix. Mais si un plus fort que lui survient et triomphe de lui, il emportera toutes ses armes, dans lesquelles il se confiait, et il distribuera ses dépouilles. Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui ne recueille pas avec moi dissipe. Lorsque l’esprit impur est sorti d’un homme, il va par des lieux arides, cherchant du repos ; et n’en trouvant pas, il dit : Je retournerai dans ma maison, d’où je suis sorti. Et quand il arrive, il la trouve balayée et ornée. Alors il s’en va, et prend avec lui sept autres esprits, plus méchants que lui, et, entrant dans cette maison, ils y habitent. Et le dernier état de cet homme devient pire que le premier.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Iob 1
Vir erat in terra Hus, nómine Iob: simplex et rectus, ac timens Deum: quem Satan pétiit, ut tentáret: et data est ei potéstas a Dómino in facultátes et in carnem eius: perdidítque omnem substántiam ipsíus, et fílios: carnem quoque eius gravi úlcere vulnerávit. Il y avait dans la terre de Hus un homme du nom de Job, simple, droit et craignant Dieu. Satan demanda de le tenter, et pouvoir lui fut donné par le Seigneur sur ses biens et sur son corps. Il lui fit perdre tous ses biens et ses enfants ; il attaqua aussi sa chair d’un douloureux ulcère.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Populus surgit et respondet:
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
Super oblataPrière sur les oblats
Súscipe, quæsumus, Dómine, sacrifícia tuis institúta præcéptis, et sacris mystériis, quæ débitæ servitútis celebrámus offício, sanctificatiónem tuæ nobis redemptiónis dignánter adímple. Per Christum.
Communio Communion
Ps. 118, 81, 84 et 86
In salutári tuo ánima mea, et in verbum tuum sperávi: quando fácies de persequéntibus me iudícium ? iníqui persecúti sunt me, ádiuva me, Dómine Deus meus. Mon âme a été dans l’attente de Ton salut, j’ai espéré en Ta parole ; quand feras-Tu le jugement de ceux qui me persécutent ? Des hommes iniques m’ont persécuté ; aide-moi, Seigneur, mon Dieu.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Post communionemPost-communion
Orémus.Orémus.
Concéde nobis, omnípotens Deus, ut de percéptis sacraméntis inebriémur atque pascámur, quátenus in id quod súmimus transeámus. Per Christum.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Est 4, 17
In voluntáte tua, Dómine, univérsa sunt pósita, et non est qui possit resístere voluntáti tuæ. Tu enim fecísti ómnia, cælum et terram, et univérsa quæ cæli ámbitu continéntur; Dóminus universórum tu es. Tout est soumis à Ta volonté, Seigneur, et nul ne peut lui résister, car Tu as tout créé, le ciel et la terre et toutes les choses qui sont comprises dans le cours des cieux ; Tu es le Seigneur de l’univers.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Lam 3, 25
Bonus est Dóminus sperántibus in eum, ánimæ quærénti illum.
Vel: Cf. 1 Cor 10, 17
Unus panis et unum corpus multi sumus, omnes qui de uno pane et de uno cálice participámus.