Messe du dimanche 1 décembre 2019

Hebdomada I Adventus Ière semaine de l'Avent
Dominica Dimanche
Dominica I Adventus Ier dimanche de l'Avent
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 24, 1-3 Ps. 24, 1-3
AD te levávi ánimam meam: Deus meus, in te confído, non erubéscam: neque irrídeant me inimíci mei: étenim univérsi, qui te exspéctant, non confundéntur. Ps. ibid., 4 Vias tuas, Dómine, demónstra mihi: et sémitas tuas édoce me. Vers Toi, ô mon Dieu, j'ai élevé mon âme. En Toi j'ai mis ma confiance, et je sais que je n'aurai point à en rougir. En vain les ennemis de mon salut riront de ma patience : quiconque T'attend ne sera point confondu. Ps. Seigneur, viens me montrer la voie qui conduit à Toi; viens m'apprendre Tes divins sentiers.
Collecta Collecte
Da, quæsumus, omnípotens Deus, hanc tuis fidélibus voluntátem, ut, Christo tuo veniénti iustis opéribus occurréntes, eius déxteræ sociáti, regnum mereántur possidére cæléste. Per Dóminum. Nous T'en prions, Dieu tout puissant, donne à Tes fidèles cette volonté qui les fasse accourir, en agissant selon Ta justice, au devant de Ton Christ qui vient, afin que, prenant place à Sa droite, ils méritent de posséder le royaume éternel.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri lsaiæ prophétæ (2,1-5)
Verbum, quod vidit Isaías fílius Amos super Iúdam et Ierusálem. Et erit in novíssimis diébus praeparátus mons domus Dómini in vértice móntium, et elevábitur super colles; et fluent ad eum omnes gentes. Et ibunt pópuli multi et dicent: “Vénite, et ascendámus ad montem Dómini, ad domum Dei Iácob, ut dóceat nos vias suas, et ambulémus in sémitis eíus”; quia de Sion exíbit lex, et verbum Dómini de Ierusálem. Et iudicábit gentes et árguet pópulos multos; et conflábunt gládios suos in vómeres et lánceas suas in falces; non levábit gens contra gentem gládium, nec exercebúntur ultra ad próelium. Domus Iácob, veníte, et ambulémus in lúmine Dómini. Vision d'Isaïe, fils d'Amos, sur Juda et Jérusalem. Il arrivera, dans les derniers temps, que la montagne de la maison du Seigneur sera fondée sur le sommet des montagnes, et qu'elle s'élèvera au-dessus des collines; et toutes les nations y afflueront, et des peuples nombreux y viendront, et diront: Venez, et montons à la montagne du Seigneur, et à la maison du Dieu de Jacob; et Il nous enseignera Ses voies, et nous marcherons dans Ses sentiers, car de Sion sortira la loi, et la parole du Seigneur de Jérusalem. Et Il jugera les nations, et Il convaincra d'erreur des peuples nombreux; et ils forgeront de leurs glaives des socs de charrue, et de leurs lances des faux. Un peuple ne tirera plus l'épée contre un autre, et on ne s'exercera plus au combat. Maison de Jacob, venez, et marchons à la lumière du Seigneur.
Graduale Graduel
Ps. 24, 3 et 4 Ps. 24, 3 et 4
℟. Univérsi, qui te exspéctant, non confundéntur, Dómine. ℣. Vias tuas, Dómine, notas fac mihi: et sémitas tuas édoce me. ℟. Seigneur, tous ceux qui T'attendent ne seront point confondus. ℣. Montre-moi la voie qui conduit à Toi, apprends-moi Tes sentiers.
Lectio II IIème lecture
 Léctio Epístolæ beáti Pauli apóstoli ad Romános (13,11-14a)  
Fratres : Sciéntes tempus, quia hora est iam vos de somno súrgere; nunc enim própior est nobis salus quam cum credídimus. Nox procéssit, dies autem appropiávit. Abiciámus ergo ópera tenebrárum et induámur arma lucis. Sicut in die honéste ambulémus: non in comissatiónibus et ebrietátibus, non in cubílibus et impudicítiis, non in contentióne et aemulatióne; sed indúite Dóminum Iésum Christum et carnis curam ne fecéritis in concupiscéntiis. Frères : vous savez le temps où nous sommes, car il est déjà l'heure de nous réveiller du sommeil; maintenant, en effet, le salut est plus proche de nous que lorsque nous avons reçu la foi. La nuit est avancée, le jour approche. Rejetons donc les oeuvres de ténèbres, et revêtons-nous des armes de lumière. Comme en plein jour, marchons avec honnêteté, non pas dans les excès de table et dans l'ivrognerie, non pas dans les impudicités et les dissolutions, non pas dans les querelles et dans l'envie; mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et ne vous préoccupez pas de la chair pour satisfaire ses désirs.
Allelúia Alléluia
Ps. 84, 8 Ps. 84, 8
℟. Allelúia. ℣. Osténde nobis, Dómine, misericórdiam tuam: et salutáre tuum da nobis. ℟. Alléluia. ℣. Fais paraître sur nous, Seigneur, Ta miséricorde, et donne-nous le Sauveur que Tu nous prépares.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Mattháéum (24,37-44)
In illo tempore: Dixit Iesus discípulis suis: Sicut enim dies Noe, ita erit advéntus Fílii hóminis. Sicut enim erant in diébus ante dilúvium comedéntes et bibéntes, nubéntes et nuptum tradéntes, usque ad eum diem, quo introívit in arcam Noe, et non cognovérunt, donec venit dilúvium et tulit omnes, ita erit et advéntus Fílii hóminis. Tunc duo erunt in agro: unus assúmitur, et unus relínquitur; duae moléntes in mola: una assúmitur, et una relínquitur. Vigiláte ergo, quia nescítis qua die Dóminus vester ventúrus sit.Illud autem scitóte quóniam si sciret pater famílias qua hora fur ventúrus esset, vigiláret útique et non síneret pérfodi domum suam. Ídeo et vos estóte paráti, quia, qua nescítis hora, Fílius hóminis ventúrus est. Ce qui arriva aux jours de Noé arrivera aussi à l'avènement du Fils de l'homme. Car de même que, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche, et qu'ils ne surent rien, jusqu'à ce que le déluge vint et les emporta tous, ainsi en sera-t-il à l'avènement du Fils de l'homme. Alors deux hommes seront dans un champ: l'un sera pris, et l'autre laissé. Deux femmes moudront à la meule: l'une sera prise, et l'autre laissée. Veillez donc, parce que vous ne savez pas à quelle heure votre Seigneur viendra. Sachez-le bien, si le père de famille savait à quelle heure le voleur doit venir, il veillerait certainement, et ne laisserait pas percer sa maison.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 24, 1-3
Ad te, Dómine, levávi ánimam meam: Deus meus, in te confído, non erubéscam: neque irrídeant me inimíci mei: étenim univérsi, qui te exspéctant, non confundéntur. Vers Toi, Seigneur, j’ai élevé mon âme ; mon Dieu, je mets ma confiance en Toi, que je n’aie pas à rougir. Et que mes ennemis ne se moquent point de moi, car tous ceux qui espèrent en Toi, ne seront pas confondus.
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
PRÆFATIO I DE ADVENTU Ière PREFACE DE L'AVENT
De duobus adventibus Christi Des deux avènements du Christ
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus: per Christum Dóminum nostrum.
Qui, primo advéntu in humilitáte carnis assúmptæ, dispositiónis antíquæ munus implévit, nobísque salútis perpétuæ trámitem reserávit: ut, cum secúndo vénerit in suae glória maiestátis, manifésto demum múnere capiámus, quod vigilántes nunc audémus exspectáre promíssum.
Et ídeo cum Angelis et Archángelis, cum Thronis et Dominatiónibus, cumque omni milítia caeléstis exércitus, hymnum glóriæ tuæ cánimus, sine fine dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout puissant : par le Christ notre Seigneur.
Lui qui lors de Son premier Avènement a pris chair dans l'humilité, S'est acquitté du devoir qui Lui incombait par Ta disposition ancienne, et nous a ouvert le chemin du salut éternel ; c'est pourquoi lors de Sa seconde venue dans la gloire, de Sa majesté, nous recevrons de façon manifeste Son don, que nous osons désormais espérer et pour laquelle nous veillons.
C’est pourquoi, avec les Anges et les Archanges, avec les Trônes et les Dominations, ainsi qu'avec toute l'armée de la milice céleste, nous Te chantons une hymne de gloire, en disant sans fin :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Ps. 84, 13 Ps. 84, 13
Dóminus dabit benignitátem: et terra nostra dabit fructum suum. Le Seigneur répandra sur nous Son bienfait, et notre terre produira son fruit.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word