Messe du samedi 25 janvier 2020

Hebdomada II per annum IIème semaine dans l'année
Sabbato Sabbato
In conversione S. Pauli, apostoli Conversion de Saint Paul, apôtre.
Festum Fête
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
2 Tim. 1, 12
SCIO cui crédidi, et certus sum, quia potens est depósitum meum serváre in illum diem, iustus iudex. Ps. 138, 1-2 Dómine, probásti me, et cognovísti me: tu cognovísti sessiónem meam, et resurrectiónem meam. ℣. Glória Patri. Je sais en qui j’ai cru et je suis certain qu’Il est assez puissant pour garder mon dépôt jusqu’à ce jour où Il me jugera en juste juge. Ps 138,1-2 Seigneur, Tu m'as sondé et Tu me connais : Tu sais quand je m’assieds et quand je me lève. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Deus, qui univérsum mundum beáti Pauli apóstoli prædicatióne docuísti, da nobis, quǽsumus, ut, cuius conversiónem hódie celebrámus, per eius ad te exémpla gradiéntes, tuæ simus mundo testes veritátis. Per Dóminum. Dieu, qui a instruis le monde par la prédication du bienheureux Paul apôtre, donne-nous, nous T'en prions, que sa conversion que nous célébrons aujourd'hui, fasse de nous à son exemple, des témoins de la vérité pour le monde.
Lectio I Ière lecture
Léctio Actuum Apostolórum (22,3-16)
In diébus illis: Dicit Paulus ad pópulum: Ego sum vir Iudǽus, natus Tarso Cilíciae, enutrítus autem in ista civitáte, secus pedes Gamáliel erudítus iúxta veritátem patérnae legis, aemulátor Dei, sicut et vos omnes estis hódie. Qui hanc viam persecútus sum usque ad mortem, álligans et tradens in custódias viros ac mulíeres, sicut et princeps sacerdótum testimónium mihi reddit et omne concílium; a quibus et epístulas accípiens ad fratres, Damáscum pergébam, ut addúcerem et eos, qui ibi essent, vinctos in Ierusálem, uti puniréntur. Factum est autem, eúnte me et appropinquánte Damásco, circa médiam diem súbito de caelo circumfúlsit me lux copiósa; et décidi in terram et audívi vocem dicéntem mihi: ‘Saul, Saul, quid me perséqueris?’ Ego autem respóndi: ‘Quis es, Dómine?’ Dixítque ad me: ‘Ego sum Iésus Nazarénus, quem tu perséqueris.’ Et, qui mecum erant, lumen quidem vidérunt, vocem autem non audiérunt eíus, qui loquebátur mecum. Et dixi: ‘Quid fáciam, Dómine?’ Dóminus autem dixit ad me: ‘Súrgens vade Damáscum, et ibi tibi dicétur de ómnibus, quae statútum est tibi, ut fáceres.’ Et cum non vidérem prae claritáte lúminis illíus, ad manum dedúctus a comítibus veni Damáscum. Ananías autem quidam vir religiósus secúndum legem, testimónium habens ab ómnibus habitántibus Iudǽis, véniens ad me et astans dixit mihi: ‘Saul frater, réspice!’ Et ego eádem hora respéxi in eum. At ille dixit: ‘Deus patrum nostrórum praeordinávit te, ut cognósceres voluntátem eíus et vidéres Iústum et audíres vocem ex ore eíus, quia eris testis illi ad omnes hómines eórum, quae vidísti et audísti. Et nunc quid moráris? Exsúrgens baptizáre et áblue peccáta tua, invocáto nómine ipsíus.’ En ces jours là : Paul dit au peuple : Je suis Juif, né à Tarse en Cilicie; mais j'ai été élevé dans cette ville-ci, instruit aux pieds de Gamaliel dans la connaissance de la loi de nos pères, zélé pour cette loi, comme vous l'êtes tous aujourd'hui. J'ai persécuté cette secte jusqu'à la mort, enchaînant et mettant en prison hommes et femmes, ainsi que le grand prêtre et tous les anciens m'en rendent témoignage; ayant reçu d'eux des lettres pour les frères, j'allais à Damas pour amener prisonniers à Jérusalem ceux qui étaient là, afin qu'ils fussent punis. Mais il arriva, tandis que j'étais en chemin et que j'approchais de Damas au milieu du jour, que tout à coup une lumière abondante, qui venait du Ciel, brilla autour de moi; et tombant à terre, j'entendis une voix qui me disait: Saul, Saul, pourquoi Me persécutes-tu? Je répondis: Qui es-Tu, Seigneur? Il me dit: Je suis Jésus de Nazareth, que tu persécutes. Ceux qui étaient avec moi virent bien la lumière, mais ils n'entendirent pas la voix de Celui qui me parlait. Alors je dis: Que ferai-je, Seigneur? Et le Seigneur me dit: Lève-toi, et va à Damas; et là on te dira tout ce que tu dois faire. Et comme je ne voyais point, à cause du grand éclat de cette lumière, mes compagnons me prirent par la main, et me menèrent à Damas. Or un certain Ananie, homme selon la loi, à qui tous les Juifs demeurant à Damas rendaient témoignage, vint me trouver, et s'approchant, me dit: Saul, mon frère, regarde. Et au même instant je le vis. Alors il dit: Le Dieu de nos pères t'a prédestiné pour connaître Sa volonté, pour voir le Juste et pour entendre les paroles de Sa bouche; car tu seras Son témoin devant les hommes, témoin de ce que tu as vu et entendu. Et maintenant que tardes-tu? Lève-toi, et reçois le baptême, et lave tes péchés en invoquant Son nom.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Vel: Ou :
 Léctio Actuum Apostolórum (9,1-22)  
In diébus illis: Saulus, adhuc spirans minárum et caedis in disípulos Dómini, accéssit ad principem sacerdótum, et pétiit ab eo epístolas in Damáscum ad synagógas, ut, si quos invenísset huius viae, viros ac mulíeres, vinctos perdúceret in Ierúsalem. Et, cum iter fáceret, cóntigit ut appropinquáret Damásco; et súbito circumfúlsit eum lux de caelo, et cadens in terram audivit vocem dicéntem sibi: « Saul, Saul, quid me perséqueris? » Qui dixit: « Quis es, Domine? » Et ille: « Ego sum Iesus, quem tu perséqueris: sed surge et ingrédere civitatem, et dicétur tibi quid te opórteat fácere » . Viri autem illi qui comitabantur cum eo stabant stupefácti, audiéntes quidem vocem, néminem autem vidéntes. Surréxit autem Saulus de terra ; apertísque óculis , nihil vidébat. Ad manus autem illum trahéntes, introduxérunt Damascum; et erat tribus diébus non videns, et non manducávit neque bibit. Erat autem quidam discipulus Damásci nomine Ananías; et dixit ad illum in visu Dominus: « Ananía! » At ille ait: « Ecce ego, Dómine » . Et Dominus ad illum: « Surgens vade in vicum qui vocátur Rectus, et quaere in domo Iudae Saulum nómine Tarsénsem ; ecce enim orat » . (Et vidit virum Ananiam nomine introeuntem et imponéntem sibi manus ut visum recipiat.) Respóndit autem Ananías: « Dómine, audivi a multis de viro hoc, quanta mala sanctis tuis fécerit in Ierusalem ; et hic habet potestatem a princípibus sacerdótum alligándi omnes qui ínvocant Nomen tuum » . Dixit autem ad eum Dóminus : « Vade, quóniam vas electionis est mihi iste, ut portet Nomen meum coram géntibus et régibus et filiis Israel; ego enim osténdam illi, quanta opórteat eum pro Nómine meo pati » . Et ábiit Ananías, et introívit in domum, et impónens ei manus dixit: « Saul frater, Dóminus misit me, Iesus qui apparuit tibi in via qua veniébas, ut videas et implearis Spíritu Sancto ». Et conféstim cecidérunt ab óculis eius tamquam squamae, et visum recépit, et surgens baptizátus est. Et cum accepísset cibum confortatus est. Fuit autem cum discipulis , qui erant Damásci, per dies áliquot. Et continuo in synagógis praedicábat Iesum, quóniam hic est Filius Dei. Stupébant autem omnes qui audiébant, et dicébant : « Nonne hic est qui expug'nabat in Ierúsalem eos qui invocábant nomen istud, et huc ad hoc vénerat ut vinctos illos dúceret ad príncipes sacerdótum ? » Saulus autem magis convalescébat et confundébat Iudáeos, qui habitabant Damasci, affírmans quóniam hic est Christus. Cependant Saul, ne respirant encore que menaces et carnage contre les disciples du Seigneur, alla trouver le prince des prêtres, et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin que, s'il trouvait des hommes ou des femmes engagés dans cette voie, il les amenât enchaînés à Jérusalem. Mais comme il était en chemin et qu'il approchait de Damas, il arriva que tout à coup une lumière du Ciel brilla autour de lui. Et, tombant à terre, il entendit une voix qui lui dit: Saul, Saul, pourquoi Me persécutes-tu? Il répondit: Qui es-Tu, Seigneur? Et le Seigneur: Je suis Jésus, que tu persécutes; il t'est dur de regimber contre l'aiguillon. Alors, tremblant et stupéfait, il dit: Seigneur, que veux-Tu que je fasse? Le Seigneur lui dit: Lève-toi et entre dans la ville, et là on te dira ce qu'il faut que tu fasses. Or les hommes qui l'accompagnaient s'étaient arrêtés stupéfaits, entendant la voix, et ne voyant personne. Saul se leva donc de terre, et ayant les yeux ouverts, il ne voyait rien. Le conduisant par la main, on le fit entrer à Damas, et il y resta trois jours sans voir, et il ne mangea et ne but quoi que ce soit. Or il y avait à Damas un disciple, nommé Ananie; et le Seigneur lui dit dans une vision: Ananie. Et il répondit: Me voici, Seigneur. Le Seigneur lui dit: Lève-toi, et va dans la rue qui est appelée Droite, et cherche dans la maison de Judas un nommé Saul, de Tarse; car voici, il prie. (Et Saul vit un homme, nommé Ananie, qui entrait et lui imposait les mains, afin qu'il recouvrât la vue.) Mais Ananie répondit: Seigneur, j'ai entendu dire à bien des personnes quels maux cet homme a faits à Tes saints dans Jérusalem; et ici il a des princes des prêtres le pouvoir d'enchaîner tous ceux qui invoquent Ton nom. Le Seigneur lui dit: Va, car il est un instrument que Je Me suis choisi pour porter Mon nom devant les nations, et les rois, et les fils d'Israël; et Je lui montrerai combien il lui faudra souffrir pour Mon nom. Alors Ananie alla, et entra dans la maison; et lui imposant les mains, il dit: Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t'a apparu dans le chemin par où tu venais, m'a envoyé pour que tu voies, et que tu sois rempli de l'Esprit-Saint. Et aussitôt il tomba de ses yeux comme des écailles, et il recouvra la vue; et s'étant levé, il fut baptisé. Et lorsqu'il eut pris de la nourriture, il reprit des forces. Il demeura pendant quelques jours avec les disciples qui étaient à Damas. Et aussitôt il prêcha Jésus dans les synagogues, disant qu'Il est le Fils de Dieu. Tous ceux qui l'écoutaient étaient frappés d'étonnement, et disaient: N'est-ce pas là celui qui persécutait à Jérusalem ceux qui invoquaient ce nom, et qui est venu ici pour les conduire enchaînés aux princes des prêtres?Mais Saul se fortifiait de plus en plus, et confondait les Juifs qui résidaient à Damas, affirmant que Jésus est le Christ.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Gal. 2, 8 et 9
℟. Qui operátus est Petro in apostolátum, operátus est et mihi inter gentes: et cognovérunt grátiam Dei, quae data est mihi. ℣. (1 Cor. 15, 10) Grátia Dei in me vácua non fuit: sed grátia eius semper in me manet. ℟. Celui qui a agi efficacement dans Pierre pour le rendre Apôtre, a aussi agi efficacement en moi pour me rendre Apôtre des Gentils, et ils ont reconnu la grâce de Dieu, qui m’avait été accordée. ℣. ℣. La grâce de Dieu n’a pas été stérile en moi ; mais elle demeure toujours en moi.
Allelúia Allelúia
℟. Allelúia. ℣. Magnus sanctus Paulus, vas electiónis, vere digne est glorificándus, qui et méruit thronum duodécimum possidére. ℟. Alléluia. ℣. Le grand saint Paul, ce vase d’élection, est vraiment digne de gloire, lui qui mérita d’occuper le douzième trône.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Marcum (16,15-18)
In illo tempore: Appárens Iesus Undecim, dixit eis: “Eúntes in mundum univérsum praedicáte evangélium omni creatúrae. Qui credíderit et baptizátus fúerit, salvus erit; qui vero non credíderit, condemnábitur. Signa autem eos, qui credíderint, haec sequéntur: in nómine meo daemónia eícient, linguis loquéntur novis, serpéntes tollent, et, si mortíferum quid bíberint, non eos nocébit, super aegrótos manus impónent, et bene habébunt.” En ce temps là : Apparaissant aux onze, Jésus leur dit: Allez dans le monde entier, et prêchez l’Évangile à toute créature. Celui qui croira et qui sera baptisé, sera sauvé; mais celui qui ne croira pas sera condamné. Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en Mon nom, ils chasseront les démons, ils parleront des langues nouvelles, ils prendront les serpents, et s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera pas de mal; ils imposeront les mains sur les malades, et ils seront guéris.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 138, 17
Mihi autem nimis honoráti sunt amíci tui, Deus: nimis confortátus est principátus eórum. O Dieu, que Tes amis sont singulièrement honorés à mes yeux ! Leur empire s’est extraordinairement affermi.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Illo nos, quǽsumus, Dómine, divína tractántes, fídei lúmine Spíritus perfúndat, quo beátum Paulum apóstolum ad glóriæ tuæ propagatiónem iúgiter collustrávit. Per Christum.  
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
PRÆFATIO I DE APOSTOLIS Ière PREFACE DES APOTRES
De Apostolis pastoribus populi Dei Des apôtres, pasteurs du peuple de Dieu
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus:
Qui gregem tuum, Pastor ætérne, non déseris, sed per beátos Apóstolos contínua protectióne custódis, ut iísdem rectóribus gubernétur, quos Fílii tui vicários eídem contulísti præésse pastóres.
Et ídeo cum Angelis et Archángelis, cum Thronis et Dominatiónibus, cumque omni milítia cæléstis exércitus, hymnum glóriæ tuæ cánimus, sine fine dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Dieu éternel et tout-puissant :
Parce que Toi, pasteur éternel, n'abandonnes pas Ton troupeau, mais par les bienheureux apôtres Tu le gardes sous une constante protection, et Tu veux qu'il soit gouverné les mêmes pasteurs que Ton Fils a établis comme Ses vicaires.
C’est pourquoi, avec les Anges et les Archanges, avec les Trônes et les Dominations, ainsi qu'avec toute l'armée de la milice céleste, nous Te chantons une hymne de gloire, en disant sans fin :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Mc.16,17.18 Mc. 16,17-18
Signa eos qui in me credunt, hæc sequéntur: dæmónia eícient: super ægrosmanus impónent, et bene habébunt. (T.P. Allelúia). Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : ils chasseront les démons; ils imposeront les mains aux malades et ils seront guéris. (T.P. Alléluia)
Post communionem Post communion
Sacraménta quæ súmpsimus, Dómine Deus noster, in nobis fóveant caritátis ardórem, quo beátus apóstolus Paulus veheménter accénsus, ómnium pértulit sollicitúdinem Ecclesiárum. Per Christum.  
Modifications aux messes lues :
 Ant. ad introitum  Ant. à l'introït
2 Tim 1, 12; 4, 8
Scio cui crédidi, et certus sum quia potens est depósitum meum serváre in illum diem, iustus iudex. Je sais en qui j’ai cru et je suis certain qu’Il est assez puissant pour garder mon dépôt jusqu’à ce jour où Il me jugera en juste juge.
 Psalmus responsorius  
Ps 116, 1.2 ( ℟. Mc 16 , 15 )
℟. Euntes in mundum univérsum, praedicáte Evangélium.
Vel: Allelúia
Laudáte Dóminum, omnes gentes,
collaudáte eum, omnes pópuli, ℟.
quóniam confirmáta est super nos misericórdia eius,
et véritas Dómini manet in aetérnum. ℟.
 Alleluia  Alléluia
Io 15, 16
℟.· Allelúia. ℣. Ego vos elégi de mundo,
ut eátis et fructum afferátis,
et fructus vester máneat, dicit Dóminus.
℟. Alléluia. ℣. C'est Moi qui vous ai choisis et Je vous ai établis afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure.
 Ant. ad communionem  
Cf. Gal 2, 20
In fide vivo Fílii Dei, qui diléxit me, et trádidit semetípsum pro me.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word