Messe du mercredi 26 février 2020

Dies post Cineres Jours après les Cendres
Feria IV Mercredi
Feria IV Cinerum Mercredi des Cendres
Ad Missam
A la Messe


In Missa huius diei benedicuntur et imponuntur cineres, facti de ramis olivarum, sive aliarum arborum, anno prrecedenti benedictis. A la messe de ce jour, on bénit et on impose les cendres, faites de branches d'olivier ou bien d'autres arbres, qui ont été bénies l'année précédente.
Introitus Introït
Sap. 11, 24, 25 et 27
MISERÉRIS ómnium, Dómine, et nihil odísti eórum quae fecísti, dissímulans peccáta hóminum propter paeniténtiam et parcens illis: quia tu es Dóminus Deus noster. Ps. 56, 2 Miserére mei, Deus, miserére mei: quóniam in te confídit ánima mea. ℣. Glória Patri. Tu as pitié de tous, Seigneur, et Tu ne haïs rien de tout ce que Tu as fait, et Tu dissimules les péchés des hommes à cause du repentir et Tu leur pardonnes, car Tu es le Seigneur notre Dieu. Ps. 56, 2. Aie pitié de moi, ô Dieu, aie pitié de moi, car mon âme a confiance en Toi. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Concéde nobis, Dómine, præsídia milítiæ christiánæ sanctis inchoáre ieiúniis, ut, contra spiritáles nequítias pugnatúri, continéntiæ muniámur auxíliis. Per Dóminum. Accorde-nous, Seigneur, d’entrer par de saints jeûnes dans les rangs de la milice chrétienne, de sorte qu’ayant à lutter contre les esprits mauvais, nous soyons munis des secours que procure l’abstinence.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Ioélis prophétæ (12,12-18)
"Nunc dicit Dóminus, convertímini ad me in toto corde vestro, in ieiúnio et in fletu et in planctu; et scíndite corda vestra et non vestiménta vestra, et convertímini ad Dóminum Deum vestrum, quia benígnus et miséricors est, pátiens et multae misericórdiae et placábilis super malítia." Quis scit, si convertátur et ignóscat et relínquat post se benedictiónem, oblatiónem et libatiónem Dómino Deo vestro? Cánite tuba in Sion, sanctificáte ieiúnium, vocáte coetum; congregáte pópulum, sanctificáte convéntum, coadunáte senes, congregáte párvulos et sugéntes úbera, egrediátur sponsus de cubíli suo, et sponsa de thálamo suo. Inter vestíbulum et altáre plorent sacerdótes minístri Dómini et dicant: "Párce, Dómine, pópulo tuo et ne des hereditátem tuam in oppróbrium, ut dominéntur eis natiónes." Quare dicent in pópulis: "Ubi est Deus eórum"? Zelátus est Dóminus terram suam et pepércit pópulo suo. Maintenant, dit le Seigneur, convertissez-vous à Moi de tout votre cœur, dans le jeûne, et dans les larmes, et dans les lamentations. Déchirez vos cœurs et non vos vêtements, et convertissez-vous au Seigneur votre Dieu, parce qu'Il est bon et compatissant, patient et riche en miséricorde, et qu'Il Se peut repentir au sujet de cette calamité. Qui sait s'Il ne reviendra pas et ne pardonnera pas, et ne laissera pas après Lui la bénédiction, des offrandes, et des libations pour le Seigneur votre Dieu? Sonnez de la trompette dans Sion, ordonnez un jeûne sacré, convoquez l'assemblée, réunissez le peuple, sanctifiez l'assemblée, rassemblez les vieillards, rassemblez les enfants et ceux qui sont à la mamelle; que l'époux sorte de sa couche, et l'épouse de son lit nuptial. Que les prêtres et les ministres du Seigneur pleurent entre le vestibule et l'autel, et qu'ils disent: Epargne, Seigneur, épargne Ton peuple, et ne livre pas Ton héritage à l'opprobre, en l'assujettissant aux nations. Pourquoi les peuples diraient-ils: Où est leur Dieu? Le Seigneur a été touché de zèle pour Son pays, et Il a épargné Son peuple.
Graduale Graduel
Ps. 56, 2 et 4 Ps. 56, 2 et 4
℟. Miserére mei, Deus, miserére mei: quóniam in te confídit ánima mea. ℣. Misit de caelo, et liberávit me, dedit in oppróbrium conculcántes me. ℟. Aie pitié de moi, ô Dieu, aie pitié de moi, car mon âme a confiance en Toi. ℣. Il a envoyé du ciel Son secours et Il m’a délivré ; Il a couvert d’opprobre ceux qui me foulaient aux pieds.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epistolæ secundæ beáti Pauli apóstoli ad Corínthios (5,20-6,2)
Fratres: Pro Christo ergo legatióne fúngimur, tamquam Deo exhortánte per nos. Obsecrámus pro Christo, reconciliámini Deo. Eum, qui non nóverat peccátum, pro nobis peccátum fecit, ut nos efficerémur iustítia Dei in ipso. Adiuvántes autem et exhortámur, ne in vácuum grátiam Dei recipiátis – ait enim: “Tempóre accépto exaudívi te et in die salútis adiúvi te”; ecce nunc tempus acceptábile, ecce nunc dies salútis. Frères : Nous faisons donc les fonctions d'ambassadeurs pour le Christ, comme si Dieu exhortait par nous. Nous vous en conjurons au nom du Christ, réconciliez-vous avec Dieu. . Etant les coopérateurs de Dieu, nous vous exhortons à ne pas recevoir en vain la grâce de Dieu. Car Il dit: Au temps favorable Je t'ai exaucé, et au jour du salut Je t'ai secouru. Voici maintenant le temps favorable; voici maintenant le jour du salut.
Tractus Trait
Ps. 102, 10
Dómine, non secúndum peccáta nostra, quae fécimus nos: neque secúndum iniquitátes nostras retríbuas nobis. ℣. Ps. 78, 8-9 Dómine, ne memíneris iniquitátum nostrárum antiquárum: cito antícipent nos misericórdiae tuae, quia páuperes facti sumus nimis. Seigneur, ne nous traite pas selon nos péchés, et ne nous punis pas selon nos iniquités. ℣.Ps. 78, 8-9. Seigneur, ne Te souviens plus de nos anciennes iniquités ; que Tes miséricordes viennent en hâte au-devant de nous, car nous sommes réduits à la dernière misère.
Hic genuflectitur. Ici, on génuflecte.
℣. Adiuva nos, Deus salutáris noster: et propter glóriam nóminis tui, Dómine, líbera nos: et propítius esto peccátis nostris, propter nomen tuum. ℣. Aide-nous, ô Dieu notre Sauveur, et pour la gloire de Ton nom, Seigneur, délivre-nous et pardonne-nous nos péchés, à cause de Ton nom.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthǽum (6,1-6.16-18)
In illo tempore: Dixit Iesus discipulis suis: Atténdite, ne iustítiam vestram faciátis coram homínibus, ut videámini ab eis; alióquin mercédem non habétis apud Patrem vestrum, qui in caelis est. Cum ergo fácies eleemósynam, noli tuba cánere ante te, sicut hypócritae fáciunt in synagógis et in vicis, ut honorificéntur ab homínibus. Amen dico vobis: Recepérunt mercédem suam. Te autem faciénte eleemósynam, nésciat sinístra tua quid fáciat déxtera tua, ut sit eleemósyna tua in abscóndito, et Pater tuus, qui videt in abscóndito, reddet tibi. Et cum orátis, non éritis sicut hypócritae, qui amant in synagógis et in ángulis plateárum stantes oráre, ut videántur ab homínibus. Amen dico vobis: Recepérunt mercédem suam. Tu autem cum orábis, intra in cubículum tuum et, clauso óstio tuo, ora Patrem tuum, qui est in abscóndito; et Pater tuus, qui videt in abscóndito, reddet tibi. Cum autem ieiunátis, nolíte fíeri sicut hypócritae tristes; demoliúntur enim fácies suas, ut páreant homínibus ieiunántes. Amen dico vobis: Recepérunt mercédem suam. Tu autem cum ieiúnas, unge caput tuum et fáciem tuam lava, ne videáris homínibus ieiúnans sed Patri tuo, qui est in abscóndito; et Pater tuus, qui videt in abscóndito, reddet tibi. En ce temps là : Jésus dit à Ses disciples : Gardez-vous de pratiquer votre justice aux regards des hommes pour être vus d'eux; autrement, vous n'avez pas de récompense auprès de votre Père qui est dans les cieux.  Quand donc tu fais l'aumône, ne fais pas sonner de la trompette devant toi, comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues, afin d'être glorifiés par les hommes; en vérité, je vous le dis, ils ont reçu leur récompense. Pour toi, quand tu fais l'aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta main droite, afin que ton aumône soit dans le secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. Et lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et au coin des rues, afin d'être vus des hommes; en vérité, je vous le dis, ils ont reçu leur récompense. Pour toi, quand tu veux prier, entre dans ta chambre et, ayant fermé ta porte, prie ton Père qui est présent dans le secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. Et lorsque vous jeûnez, ne prenez pas un air sombre, comme les hypocrites, qui exténuent leur visage, pour faire paraître aux hommes qu'ils jeûnent; en vérité, je vous le dis, ils ont reçu leur récompense. Pour toi, quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage, afin qu'il ne paraisse pas aux hommes que tu jeûnes, mais à ton Père qui est présent dans le secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
 Benedictio et impositio cinerum  Bénédiction et imposition des cendres
Post homiliam, sacerdos stans, manibus iunctis, dicit: Après l'homélie, le prêtre debout, les mains jointes, dit :
Deum Patrem, fratres caríssimi, supplíciter deprecémur, ut hos cíneres, quos pæniténtiæ causa capítibus nostris impónimus, ubertáte grátiæ suæ benedícere dignétur.
Et, post brevem orationem in silentio, manibus extensis, prosequitur: Et, après une brève prière silencieuse, les mains étendues, il continue :
Deus, qui humiliatióne flécteris et satisfactióne placáris, aurem tuæ pietátis précibus nostris inclína, et super fámulos tuos, horum cínerum aspersióne contáctos, grátiam tuæ benedictiónis effúnde propítius, ut, quadragesimálem observántiam prosequéntes, ad Fílii tui paschále mystérium celebrándum purificátis méntibus perveníre mereántur. Per Christum Dóminum nostrum.
℟. Amen.
O Dieu, qui Te laisse fléchir par l’humiliation et apaiser par la réparation, incline favorablement Ton oreille à nos prières, et répands la grâce de Ta bénédiction sur Tes serviteurs dont les têtes auront été touchées par l’aspersion de ces cendres, en sorte qu'après avoir suivi les observances du Carême, ils puissent parvenir l'esprit purifié à la célébration du mystère pascal de Ton Fils. Per le Christ, notre Seigneur.
℟. Amen
Vel: Ou :
Deus, qui non mortem sed conversiónem desíderas peccatórum, preces nostras cleménter exáudi, et hos cíneres, quos capítibus nostris impóni decérnimus benedícere pro tua pietáte dignáre, ut qui nos cínerem esse et in púlverem reversúros cognóscimus, quadragesimális exercitatiónis stúdio, peccatórum véniam et novitátem vitæ, ad imáginem Fílii tui resurgéntis, cónsequi valeámus. Qui vivit et regnat in sǽcula sæculórum. ℟. Amen. O Dieu, qui ne veux pas la mort des pécheurs mais leur pénitence, exauce avec bonté nos demandes, et daigne, bénir ces cendres que nous avons résolu de déposer sur nos têtes comme le signe de Ta bonté afin que, reconnaissant que nous ne sommes poussière, et que nous retournerons à la poussière, nous puissions, une fois accomplis les exercices du carême, ayant délaissé le péché et embrasser la vie nouvelle, à l'image de Ton Fils ressuscité. Lui qui vit et règne dans les siècles des siècles. ℟. Amen.
Et aspergit cineres aqua benedicta, nihil dicens.
Deinde sacerdos imponit cineres omnibus astantibus, qui ad ipsum accedunt, dicens singulis:
Et il asperge les cendres, d'eau bénite, sans rien dire.
Puis le prêtre impose les cendres à tous les assistants, qui se présentent devant lui, en disant à chacun :
Pænitémini, et crédite Evangélio. Faites pénitence, et croyez à l'Evangile.
Vel: Ou:
Meménto, homo, quia pulvis es, et in púlverem revertéris. Souviens-toi, homme, que tu es poussière et que tu retourneras à la poussière.
Interim cantatur: Pendant ce temps on chantera :
Antiphona 1
Immutémur hábitu, in cínere et cilício, ieiunémus, et plorémus ante Dóminum, quia multum miséricors est dimíttere peccáta nostra Deus noster. Changeons de vêtements, couvrons-nous de cendre et du cilice, jeûnons et pleurons devant le Seigneur ; car notre Dieu tout miséricordieux est prêt à nous remettre nos péchés.
Antiphona 2 (Cf. Ioel 2, 17; Est 4, 17)
Inter vestíbulum et altáre plorábunt sacerdótes minístri Dómini, et dicent: Parce, Dómine, parce pópulo tuo, et ne claudas ora canéntium te, Dómine. Que les prêtres et les ministres du Seigneur pleurent entre le vestibule et l’autel et qu’il disent : Epargnez, Seigneur, épargnez Ton peuple et ne ferme pas la bouche de ceux qui chantent Tes louanges, ô Seigneur.
Antiphona 3 (Ps 50, 3)
Dele, Dómine, iniquitátem meam. Efface, Seigneur, mon iniquité.
Quæ repeti potest post singulos versus psalmi 50 Miserére mei, Deus. Qui peut être répétée après chacun des versets du psaume 50 Aie pitié de moi, ô Dieu.
Responsorium (Cf. Ps 78, 9)
℟. Emendémus in mélius, quæ ignoránter peccávimus, ne súbito præoccupáti die
mortis quærámus spátium pæniténtiæ, et inveníre non possímus. * Atténde, Dómine,
et miserére, quia peccávimus tibi.
℣. Adiuva nos, Deus salutáris noster, et propter honórem nóminis tui, Dómine, líbera
nos. * Atténde, Dómine.
℟. Supprimons par nos progrès dans le bien les fautes dont nous nous sommes rendus coupables par ignorance, de crainte que surpris soudainement le jour de la mort, nous ne cherchions le temps de faire pénitence et ne puissions le trouver. * Prête attention, Seigneur, et aie pitié, parce que nous avons péché contre Toi.
℣. Aide-nous, ô Dieu, notre sauveur, et pour l’honneur de Ton nom, délivre-nous, Seigneur. * Prête attention.
Impositione cinerum peracta, sacerdos lavat manus et procedit ad orationem universalem, ac
Missam prosequitur modo consueto.
Non dicitur Credo.
L'imposition des cendres achevée, le prêtre se lave les mains et continue avec la prière universelle, puis la Messe continue de façon habituelle.
On ne dit pas de Credo.
Offertorium
Offertoire
Ps. 29, 2-3
Exaltábo te, Dómine, quóniam suscepísti me, nec delectásti inimícos meos super me: Dómine, clamávi ad te, et sanásti me. Je T'exalterai, Seigneur, parce que Tu m'as relevé, et que Tu n'as pas réjoui mes ennemis à mon sujet. Seigneur j'ai crié vers Toi, et Tu m'as guéri.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes Frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Sacrifícium quadragesimális inítii sollémniter immolámus, te, Dómine, deprecántes, ut per pæniténtiæ caritatísque labóres a nóxiis voluptátibus temperémus, et, a peccátis mundáti, ad celebrándam Fílii tui passiónem mereámur esse devóti. Qui vivit.  
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
 PRÆFATIO IV DE QUADRAGESIMA IVème PREFACE DE CAREME
De fructibus ieiunii Les fruits du jeûne
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus:
Qui corporáli ieiúnio vítia cómprimis, mentem élevas, virtútem largíris et prǽmia: per Christum Dóminum nostrum.
Per quem maiestátem tuam laudant Angeli, adórant Dominatiónes, tremunt Potestátes. Cæli cælorúmque Virtútes, ac beáta Séraphim, sócia exsultatióne concélebrant. Cum quibus et nostras voces ut admítti iúbeas, deprecámur, súpplici confessióne dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Dieu éternel et tout-puissant :
Toi qui, par le jeûne corporel, réprimes les vices, élèves l’âme, accorde la force et la récompense :
par le Christ notre Seigneur.
Par Lui les Anges louent Ta majesté, les Dominations T'adorent,
les Puissances se prosternent en tremblant. Les Cieux, les Vertus des cieux et les bienheureux Séraphins la célèbrent, unis dans une même allégresse. A leurs chants, nous Te prions, laisse se joindre aussi nos voix pour proclamer dans une louange en disant :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Ps. 1, 2 et 3 Ps. 1,2 et 3
Qui meditábitur in lege Dómini die ac nocte, dabit fructum suum in témpore suo. Celui qui médite jour et nuit la loi du Seigneur donnera du fruit en son temps.
Post communionem Post communion
Percépta nobis, Dómine, prǽbeant sacraménta subsídium, ut tibi grata sint nostra ieiúnia, et nobis profíciant ad medélam. Per Christum.   
Ad dimissionem diaconus vel, eo deficiente, ipse sacerdos dicere potest invitationem:  Au renvoi, le diacre, ou sans lui, le prêtre lui-même peut dire l'invitation :
Inclináte vos ad benedictiónem. Inclinez-vous pour la bénédiction.
Deinde sacerdos, stans versus ad populum, et super illum manus extendens, dicit hanc orationem super populum: Puis le prêtre, debout et tourné vers le peuple, et les mains étendues sur lui, dit cette oraison sur le peuple :
 Oratio super populum  
Ad dimissionem sacerdos, stans versus ad populum, et super illum manus extendens, dicit hanc
orationem:
Super inclinántes se tuæ maiestáti, Deus, spíritum compunctiónis propítius effúnde, et præmia pæniténtibus repromíssa misericórditer cónsequi mereántur. Per Christum.
Modifications aux messes lues :
 Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Sap 11, 24-25.27
Miseréris ómnium, Dómine, et nihil odísti eórum quæ fecísti, dissímulans peccáta hóminum propter pæniténtiam et parcens illis, quia tu es Dóminus Deus noster. Tu as pitié de tous, Seigneur, et Tu ne haïs rien de tout ce que Tu as fait, et Tu dissimules les péchés des hommes à cause du repentir et Tu leur pardonnes, car Tu es le Seigneur notre Dieu.
 Psalmus responsorius  
Ps 50, 3-4 . 5-6a. 12-13 . 14 et 17 (℟.: cf. 3a)
℟. Miserére, Dómine, quia peccávimus.
Miserére mei, Deus, secúndum misericórdiam tuam;
et secundum multitúdinem miseratiónum tuárum
dele iniquitátem meam. Amplius lava me ab iniquitate mea,
et a peccato meo munda me.
℟.
Quoniam iniquitátem meam ego cognósco,
et peccátum meum contra me est semper.
Tibi, tibi soli peccávi, et malum coram te feci. ℟.
Cor mundum crea in me, Deus,
et spíritum fìrmum ínnova in viscéribus meis. Ne proícias me a fácie tua,
et spíritum sanctum tuum ne áuferas a me. ℟.
Redde mihi lætítiam salutáris tui,
et spíritu promptíssimo confírma me.
Dómine, Iábia mea apéries,
et os meum annuntiábit laudem tuam. ℟.
 Versus ante Evangelium  
Ps 94, 8 ab
Hódie, nolíte obduráre corda vestra,
sed vocem Dómini audíte.
 Ant. ad communionem  Ant. ad communionem
Cf. Ps 1, 2-3
Qui meditábitur in lege Dómini die ac nocte, dabit fructum suum in témpore suo. Celui qui médite jour et nuit la loi du Seigneur donnera du fruit en son temps.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word