Messe du samedi 21 mars 2020

Hebdomada III Quadragesimae IIIème semaine de Carême
Sabbato Sabbato
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 43, 23-26
EXSÚRGE, quare obdórmis, Dómine ? exsúrge, et ne repéllas in finem: quare fáciem tuam avértis, oblivísceris tribulatiónem nostram ? Adhaésit in terra venter noster: exsúrge, Dómine, ádiuva nos, et líbera nos. Ps. ibid., 2 Deus, áuribus nostris audívimus: patres nostri annuntiavérunt nobis. ℣. Glória Patri. Lève-Toi; pourquoi dors-Tu, Seigneur? Lève-Toi, et ne nous repousse pas à jamais. Pourquoi détournes-Tu Ton visage? Pourquoi oublies-Tu notre misère et notre tribulation? Notre sein est comme collé à la terre. Lève-Toi, Seigneur; secours-nous. ℣. O Dieu, nous avons entendu de nos oreilles; nos pères nous l'ont annoncé.
Collecta Collecte
Observatiónis huius ánnua celebritáte lætántes, quæsumus, Dómine, ut, paschálibus sacraméntis inhæréntes, plenis eórum efféctibus gaudeámus. Per Dóminum. En célébrant avec joie la liturgie de ce carême, nous te supplions, Seigneur, de nous accorder le bonheur de goûter pleinement les fruits du mystère pascal dont nous vivons.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Osée prophétæ (6,1-6)
Vénite, et revertámur ad Dóminum, quia ipse lacerávit et sanábit nos, percússit et curábit nos. Vivificábit nos post duos dies, in die tértia suscitábit nos, et vivémus in conspéctu eíus. Sciámus sequamúrque, ut cognoscámus Dóminum. Quasi dilúculum praeparátus est egréssus eíus, et véniet quasi imber nobis temporáneus, quasi imber serótinus írrigans terram.” Quid fáciam tibi, Éphraim? Quid fáciam tibi, Iúda? Cáritas vestra quasi nubes matutína et quasi ros mane pertránsiens. Propter hoc dolávi per prophétas, occídi eos in verbis oris mei, sed ius meum quasi lux egrediétur. Venez, et retournons au Seigneur; car Il nous a fait captifs, et Il nous délivrera; Il a blessé, et Il nous guérira. Il nous rendra la vie après deux jours; le troisième jour Il nous ressuscitera, et nous vivrons en Sa présence. Nous saurons, et nous suivrons le Seigneur, afin de Le connaître. Son lever sera semblable à l'aurore, et Il descendra sur nous comme les pluies de l'automne et du printemps sur la terre. Que te ferai-Je, Ephraïm? que te ferai-Je Juda? Votre miséricorde est comme la nuée matinale, et comme la rosée qui se dissipe le matin. C'est pourquoi Je les ai frappés par les prophètes, Je les ai tués par les paroles de Ma bouche, et tes jugements éclateront comme la lumière. Car Je veux la miséricorde et non le sacrifice, et la connaissance de Dieu plutôt que des holocaustes.
Graduale Graduel
℟. Deus exáudi oratiónem meam: áuribus pércipe verba oris mei. ℣. Deus in nómine tuo salvum fac, et in virtúte tua iúdica me. ℟. Ô Dieu, exauce ma prière ; prête l’oreille aux paroles de ma bouche. ℣. Ô Dieu, sauve-moi par Ton nom, et par Ta puissance, délivre-moi.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (18,9-14)
In illo tempore: Dixit Iesus ad quosdam, qui in se confidébant tamquam iústi et aspernabántur céteros, parábolam istam: “Duo hómines ascendérunt in templum, ut orárent: unus pharisǽus et alter publicánus. Pharisǽus stans haec apud se orábat: ‘Deus, grátias ago tibi, quia non sum sicut céteri hóminum, raptóres, iniústi, adúlteri, velut étiam hic publicánus; ieiúno bis in sábbato, décimas do ómnium, quae possídeo.’ Et publicánus a longe stans nolébat nec óculos ad caelum leváre, sed percutiébat pectus suum dicens: ‘Deus, propítius esto mihi peccatóri.’ Dico vobis: Descéndit hic iustificátus in domum suam ab illo. Quia omnis, qui se exáltat, humiliábitur; et, qui se humíliat, exaltábitur.” En ce temps là : Jésus dit dit cette parabole à quelques-uns qui se confiaient en eux-mêmes, comme étant justes, et qui méprisaient les autres: Deux hommes montèrent au temple pour prier; l'un était pharisien, et l'autre publicain. Le pharisien, se tenant debout, priait ainsi en lui-même: O Dieu, je Te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont voleurs, injustes, adultères, ni même comme ce publicain. Je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tout ce que je possède. Et le publicain, se tenant éloigné, n'osait pas même lever les yeux au Ciel; mais il frappait sa poitrine, en disant: O Dieu, aie pitié de moi, qui suis un pécheur. Je vous le dis, celui-ci descendit dans sa maison justifié, plutôt que l'autre; car quiconque s'élève sera humilié, et quiconque s'humilie sera élevé.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 6, 5
Dómine, convértere, et éripe ánimam meam: salvum me fac propter misericórdiam tuam. Reviens, Seigneur, et délivre mon âme: sauve-moi à cause de Ta miséricorde.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
 PRÆFATIO I DE QUADRAGESIMA  Ière PREFACE DU CAREME
De spiritali significatione Quadragesimæ De la signification spirituelle du Carême
Sequens præfatio dicitur tempore Quadragesimæ, præsertim vero in dominicis, quando non est dicenda alia præfatio magis propria. Cette préface est dite pendant le temps du Carême, surtout le dimanche, quand on ne dit pas une autre préface propre.
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus: per Christum Dóminum nostrum.
Quia fidélibus tuis dignánter concédis quotánnis paschália sacraménta in gáudio purificátis méntibus exspectáre: ut, pietátis offícia et ópera caritátis propénsius exsequéntes, frequentatióne mysteriórum, quibus renáti sunt, ad grátiæ filiórum plenitúdinem perducántur.
Et ídeo cum Angelis et Archángelis, cum Thronis et Dominatiónibus, cumque omni milítia cæléstis exércitus, hymnum glóriæ tuæ cánimus, sine fine dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout puissant : par le Christ notre Seigneur.
Car Tu daignes accorder à Tes fidèles, chaque année, d'attendre les sacrements de Pâques pour purifier leur âme dans la joie ; afin que, par une plus grande assiduité à la prière, à la charité fraternelle, et à fréquentation des mystères qui par lesquels ils sont renés, ils puissent parvenir à la plénitude de la grâce des fils.
C’est pourquoi, avec les Anges et les Archanges, avec les Trônes et les Dominations, ainsi qu'avec toute l'armée de la milice céleste, nous Te chantons une hymne de gloire, en disant sans fin :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Ps.23,10 Ps. 23,10
Dóminus virtútum ipse est rex glóriae. Le Seigneur de force est Lui-même le roi de gloire.
Post communionem Post communion
Ad dimissionem diaconus vel, eo deficiente, ipse sacerdos dicere potest invitationem:  Au renvoi, le diacre, ou sans lui, le prêtre lui-même peut dire l'invitation :
Inclináte vos ad benedictiónem. Inclinez-vous pour la bénédiction.
Deinde sacerdos, stans versus ad populum, et super illum manus extendens, dicit hanc orationem super populum: Puis le prêtre, debout et tourné vers le peuple, et les mains étendues sur lui, dit cette oraison sur le peuple :
 Oratio super populum (ad libitum adhibenda)  
Præténde, Dómine, fidélibus tuis déxteram cæléstis auxílii, ut te toto corde perquírant, et quæ digne póstulant cónsequi mereántur. Per Christum. Étends sur Tes fidèles, Seigneur, une main pleine des secours du ciel, afin qu’ils Te recherchent de tout leur cœur et qu’ils obtiennent ce qu’ils demandent à bon droit.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum   
Ps 102, 2-3
Bénedic, ánima mea, Dómino, et noli oblivísci omnes retributiónes eius, qui propitiátur ómnibus iniquitátibus tuis.
 Ant. ad communionem  Ant. à la communion
Lc 18, 13
Publicánus, stans a longe, percutiébat pectus suum dicens: Deus, propítius esto mihi peccatóri. Et le publicain, se tenant éloigné, se frappait sa poitrine, en disant: O Dieu, aie pitié de moi, qui suis un pécheur.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word