Messe du lundi 6 avril 2020 - Lundi de la semaine sainte

Hebdomada Sancta Semaine sainte
Feria II Lundi
Feria II hebdomadae sanctae Lundi de la semaine sainte
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 34, 1-2
IÚDICA, Dómine, nocéntes me, expúgna impugnántes me: apprehénde arma et scutum, et exsúrge in adiutórium meum, Dómine, virtus salútis meae. Ps. ibid 3 Effúnde frámeam, et conclúde advérsus eos, qui persequúntur me: dic ánimae meae: Salus tua ego sum. Seigneur, juge ceux qui me font du mal, humilie ceux qui me combattent. Prends Tes armes et Ton bouclier et lève-Toi pour me secourir, ô Seigneur, ma force et mon salut. V/. Tire Ton glaive et arrête ceux qui me persécutent : dis à mon âme : Je suis ton salut.
OrémusPrions
Collecte
Da, quæsumus, omnípotens Deus, ut, qui ex nostra infirmitáte defícimus, intercedénte unigéniti Fílii tui passióne, respirémus. Qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Accorde-nous, Dieu tout puissant, alors que notre faiblesse nous accable, de reprendre haleine grâce à la passion de Ton Fils unique. Lui qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Isaíæ prophétæ (42,1-7)
Hæc dicit Dóminus: "Ecce servus meus, suscípiam eum; eléctus meus, complácet sibi in illo ánima mea; dedi spíritum meum super eum, iudícium géntibus próferet. Non clamábit neque vociferábitur, nec audiétur vox eíus foris. Cálamum quassátum non cónteret et linum fúmigans non exstínguet; in veritátem próferet iudícium. Non languébit nec frangétur, donec ponat in terra iudícium; et legem eíus ínsulae exspéctant. Haec dicit Dóminus Deus, creans caelos et exténdens eos, firmans terram et quae gérminant ex ea, dans flatum pópulo, qui est super eam, et spíritum calcántibus eam: “Ego, Dóminus, vocávi te in iustítia et apprehéndi manum tuam; et formávi te et dedi te in foedus pópuli, in lucem géntium, ut aperíres óculos caecórum et edúceres de conclusióne vinctum, de domo cárceris sedéntes in ténebris."
Graduale Graduel
Ps. 34, 23 et 3
R/. Exsúrge, Dómine, et inténde iudício meo, Deus meus et Dóminus meus, in causam meam. V/. Effúnde frámeam, et conclúde advérsus eos, qui me persequúntur. R/. Lève-Toi, Seigneur, et fais triompher mon droit. Mon Seigneur et mon Dieu, prends en main ma cause.
V/. Tire Ton glaive et barre le passage à mes adversaires qui me persécutent.
Evangelium Evangile
Io (12,1-11)
Ante sex dies Paschae venit Bethániam, ubi erat Lázarus, quem suscitávit a mórtuis Iésus. Fecérunt ergo ei cenam ibi, et Martha ministrábat, Lázarus vero unus erat ex discumbéntibus cum eo. María ergo accépit libram unguénti nardi puri, pretiósi, et unxit pedes Iésu et extérsit capíllis suis pedes eíus; domus autem impléta est ex odóre unguénti. Dicit autem Iúdas Iscariótes, unus ex discípulis eíus, qui erat eum traditúrus: “quáre hoc unguéntum non véniit trecéntis denáriis et datum est egénis?” Dixit autem hoc, non quia de egénis pertinébat ad eum, sed quia fur erat et, lóculos habens, ea, quae mittebántur, portábat. Dixit ergo Iésus: “Sine illam, ut in diem sepultúrae meae servet illud. Páuperes enim semper habétis vobíscum, me autem non semper habétis.” Cognóvit ergo turba multa ex Iudǽis quia illic est, et venérunt non propter Iésum tantum, sed ut et Lázarum vidérent, quem suscitávit a mórtuis. Cogitavérunt autem príncipes sacerdótum, ut et Lázarum interfícerent, quia multi propter illum abíbant ex Iudǽis et credébant in Iésum. Six jours avant la Pâque, Jésus vint à Béthanie, où était mort Lazare, qu'Il avait ressuscité. On Lui fit là un souper; et Marthe servait, et Lazare était un de ceux qui étaient à table avec Lui. Alors Marie prit une livre de parfum de vrai nard, d'un grand prix, et en oignit les pieds de Jésus, et les essuya avec ses cheveux; et la maison fut remplie de l'odeur du parfum. Un de Ses disciples, Judas Iscariote, qui devait Le trahir, dit: Pourquoi n'a-t-on pas vendu ce parfum trois cents deniers, qu'on aurait donnés aux pauvres? Il disait cela, non parce qu'il se souciait des pauvres, mais parce qu'il était voleur, et qu'ayant la bourse, il prenait ce qu'on y mettait. Jésus dit donc: Laissez-la, afin qu'elle réserve ce parfum pour le jour de Ma sépulture. Car vous avez toujours des pauvres avec vous; mais Moi, vous ne M'aurez pas toujours. Une grande multitude de Juifs apprirent qu'Il était là, et ils vinrent, non seulement à cause de Jésus, mais aussi pour voir Lazare, qu'Il avait ressuscité d'entre les morts. Or les princes des prêtres pensèrent à faire mourir aussi Lazare, parce que beaucoup d'entre les Juifs se retiraient d'eux à cause de lui, et croyaient en Jésus.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 142,9.10
Eripe me de inimícis meis, Dómine: a te confúgi, doce me fácere voluntátem tuam: quia Deus meus es tu. Arrache-moi à mes ennemis, Seigneur ; je me réfugie auprès de Toi ; apprends-moi à faire Ta volonté, car Tu es mon Dieu.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes Frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Réspice, Dómine, propítius sacra mystéria quæ gérimus, et, quod ad nostra evacuánda præiudícia miséricors prævidísti, vitam nobis tríbue fructificáre perpétuam. Per Christum.  
Sequens præfatio dicitur in feriis II, III et IV Hebdomadæ sanctæ.  
 PRÆFATIO II DE PASSIONE DOMINI
De victoria Passionis
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus: per Christum Dóminum nostrum. Cuius salutíferæ passiónis et gloriósæ resurrectiónis dies appropinquáre noscúntur, quibus et de antíqui hostis supérbia triumphátur, et nostræ redemptiónis recólitur sacraméntum. Per quem maiestátem tuam adórat exércitus Angelórum, ante conspéctum tuum in æternitáte lætántium. Cum quibus et nostras voces ut admítti iúbeas, deprecámur, sócia exsultatióne dicéntes:
Communio Communion
Ps.34,26
Erubéscant * et revereántur simul, qui gratulántur malis meis: induántur pudóre et reveréntia, qui malígna loquúntur advérsum me. Qu’ils rougissent et soient confondus ceux qui se réjouissent de mes maux ; qu’ils soient couverts de honte et de confusion ceux qui m’accablent d’injures.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Vísita, quǽsumus, Dómine, plebem tuam, et corda sacris dicáta mystériis pietáte tuére pervígili, ut remédia salútis ætérnæ, quæ te miseránte pércipit, te protegénte custódiat. Per Christum.  
 Oratio super populum (ad libitum adhibenda)  
Defénsio tua, Dómine, quǽsumus, adsit humílibus, et iúgiter prótegat in tua misericórdia confidéntes, ut, ad festa paschália celebránda, non solum observántiam corporálem, sed, quod est pótius, hábeant méntium puritátem. Per Christum. Nous t’en prions, Seigneur, que Ton secours assiste les humbles, qu’il protège toujours ceux qui se confient en Ta miséricorde ; ils se préparent à célébrer les fêtes pascales : qu’ils obtiennent la discipline du corps, mais plus encore la pureté de l’esprit.

Modifications aux messes lues :
 Ant. ad introitum  
Cf. Ps 34, 1-2; 139, 8
Iúdica, Dómine, nocéntes me, expúgna impugnántes me: apprehénde arma et scutum, et exsúrge in adiutórium meum, Dómine, virtus salútis meæ. Seigneur, juge ceux qui me font du mal, humilie ceux qui me combattent. Prends Tes armes et Ton bouclier et lève-Toi pour me secourir, ô Seigneur, ma force et mon salut.
 Ant. ad communionem  
Cf. Ps 101, 3
Non avértas fáciem tuam a me; in quacúmque die tríbulor, inclína ad me aurem tuam; in quacúmque die invocávero te, velóciter exáudi me.