Messe du dimanche 26 avril 2020

Hebdomada III Paschae IIIème semaine de Pâques
Dominica Dimanche
Dominica III Paschae IIIème dimanche de Pâques
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 65, 1-2
IUBILÁTE Deo, omnis terra, allelúia: psalmum dícite nómini eius, allelúia: date glóriam laudi eius, allelúia, allelúia, allelúia. Ps. ibid., 3 Dícite Deo, quam terribília sunt ópera tua, Dómine ! in multitúdine virtútis tuae mentiéntur tibi inimíci tui. ℣. Glória Patri. Jubilez pour Dieu, ô terre entière, alléluia ; chantez un psaume à Son Nom, alléluia ; rendez glorieuse Sa louange, alléluia, alléluia, alléluia. Ps. 3 Dites à Dieu: Que Tes œuvres sont terribles, Seigneur! A cause de la grandeur de Ta puissance, Tes ennemis T'adressent des hommages menteurs. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Semper exsúltet pópulus tuus, Deus, renováta ánimæ iuventúte, ut, qui nunc lætátur in adoptiónis se glóriam restitútum, resurrectiónis diem spe certæ gratulatiónis exspéctet. Per Dóminum. Qu'exulte toujours Ton peuple, Ô Dieu, par la jeunesse renouvelée de son âme, pour que, lui qui se réjouit maintenant d'être rétabli dans la gloire des fils d'adoption, attende le jour de la résurrection dans l'espérance d'une action de grâce assurée.
Lectio I Ière lecture
Léctio Actuum Apostolórum (2,14.22-33)
In die Pentecóstes, stans Petrus cum Úndecim levávit vocem suam et locútus est eis: “Víri Iudǽi et qui habitátis Ierusálem univérsi, hoc vobis notum sit, et áuribus percípite verba mea. Iésum Nazarénum, virum approbátum a Deo apud vos virtútibus et prodígiis et signis, quae fecit per illum Deus in médio vestri, sicut ipsi scitis, hunc defínito consílio et praesciéntia Dei tráditum per manum iniquórum affigéntes interemístis, quem Deus suscitávit, solútis dolóribus mortis, iúxta quod impossíbile erat téneri illum ab ea.  David enim dicit circa eum: ‘Providébam Dóminum coram me semper, quóniam a dextris meis est, ne commóvear. Propter hoc laetátum est cor meum, et exsultávit lingua mea; ínsuper et caro mea requiéscet in spe. Quóniam non derelínques ánimam meam in inférno neque dabis Sanctum tuum vidére corruptiónem. Notas fecísti mihi vias vitae, replébis me iucunditáte cum fácie tua.’ Viri fratres, líceat audénter dícere ad vos de patriárcha David, quóniam et defúnctus est et sepúltus est, et sepúlcrum eíus est apud nos usque in hodiérnum diem; prophéta ígitur cum esset et sciret quia iúre iurándo iurásset illi Deus de fructu lumbi eíus sedére super sedem eíus, próvidens locútus est de resurrectióne Christi, quia neque derelíctus est in inférno, neque caro eíus vidit corruptiónem. Hunc Iésum resuscitávit Deus, cuíus omnes nos testes sumus. Déxtera ígitur Dei exaltátus, et promissióne Spíritus Sancti accépta a Patre, effúdit hunc, quem vos vidétis et audítis. Le jour de la Pentecôte, Pierre, se présentant avec les onze, éleva la voix et leur dit: Hommes Juifs, et vous tous qui séjournez à Jérusalem, sachez bien ceci, et prêtez l'oreille à mes paroles : Jésus de Nazareth, cet homme approuvé de Dieu parmi vous par les actes de puissance, les prodiges et les miracles que Dieu a faits par Lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes; cet homme vous ayant été livré selon le dessein arrêté et la prescience de Dieu, vous L'avez affligé et fait mourir par les mains des méchants. Dieu L'a ressuscité, en dissipant les douleurs du séjour des morts, parce qu'il était impossible qu'Il y fût retenu. Car David dit de Lui: Je voyais toujours le Seigneur devant Moi, parce qu'Il est à Ma droite, afin que Je ne sois pas ébranlé. C'est pourquoi Mon cœur s'est réjoui, et Ma langue a été dans l'allégresse, et Ma chair même reposera avec espérance, car Tu ne laisseras pas Mon âme dans le séjour des morts, et Tu ne permettras pas que Ton Saint voie la corruption. Tu m'as fait connaître le chemin de la vie, et Tu Me rempliras de joie en Me montrant Ton visage. Mes frères, qu'il me soit permis de vous dire hardiment, au sujet du patriarche David, qui est mort, qu'il a été enseveli, et que son sépulcre est parmi nous jusqu'à ce jour. Mais comme il était prophète, et qu'il savait que Dieu lui avait juré, sous la foi du serment, de faire asseoir sur son trône un fils issu de lui, c'est la résurrection du Christ qu'il a prévue, lorsqu'il a dit qu'il n'a pas été laissé dans le séjour des morts, et que sa chair n'a pas vu la corruption. C'est ce Jésus que Dieu a ressuscité; nous en sommes tous témoins. Après donc qu'Il a été élevé par la droite de Dieu, et qu'Il a reçu du Père la promesse de l'Esprit-Saint, Il a répandu cet Esprit, que vous voyez et entendez.
Allelúia Alléluia
Luc. 24, 35
℟. Allelúia. ℣. Cognovérunt discípuli Dóminum Iesum in fractióne panis. ℟. Alléluia. ℣. Les disciples reconnurent le Seigneur Jésus à la fraction du pain.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epístolæ primæ beáti Petri apóstoli (1,17-21)
Caríssimi: Si Patrem invocátis eum, qui sine acceptióne personárum iúdicat secúndum uniuscuiúsque opus, in timóre incolátus vestri témpore conversámini, sciéntes quod non corruptibílibus argénto vel auro redémpti estis de vana vestra conversatióne a pátribus trádita, sed pretióso sánguine quasi Agni incontamináti et immaculáti Christi, praecógniti quidem ante constitutiónem mundi, manifestáti autem novíssimis tempóribus propter vos, qui per ipsum fidéles estis in Deum, qui suscitávit eum a mórtuis et dedit ei glóriam, ut fides vestra et spes esset in Deum. Très chers : si vous invoquez comme votre Père Celui qui, sans faire acception des personnes, juge chacun selon ses œuvres, conduisez-vous avec crainte durant le temps de votre pèlerinage; sachant que ce n'est point par des choses périssables, par l'or ou l'argent, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous teniez de vos pères, mais par le précieux sang du Christ, comme de l'Agneau sans tache et sans défaut,  prédestiné avant la création du monde, et manifesté dans les derniers temps à cause de vous, qui par Lui croyez en Dieu, Lequel L'a ressuscité d'entre les morts, et Lui a donné la gloire, afin que votre foi et votre espérance fussent en Dieu.
Allelúia Alléluia
Luc. 24, 46 Luc. 24,46
℟. Allelúia. ℣. Oportébat pati Christum, et resúrgere a mórtuis: et ita intráre in glóriam suam. ℟. Alléluia. ℣. Il fallait que le Christ souffrît, et qu'Il ressuscitât des morts : et qu'ainsi Il entrât dans Sa gloire.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (24,13-35)
Ecce duo ex discipulis Iesu ibant ipsa die prima sábbati in castéllum, quod erat in spátio stadiórum sexagínta ab Ierusálem nómine Émmaus; et ipsi loquebántur ad ínvicem de his ómnibus, quae accíderant. Et factum est, dum fabularéntur et secum quǽrerent, et ipse Iésus appropínquans ibat cum illis; óculi autem illórum tenebántur, ne eum agnóscerent. Et ait ad illos: “Qui sunt hi sermónes, quos confértis ad ínvicem ambulántes?” Et stetérunt tristes. Et respóndens unus, cui nomen Cléopas, dixit ei: “Tu solus peregrínus es in Ierusálem et non cognovísti, quae facta sunt in illa his diébus?” Quibus ille dixit: “Quae?” Et illi dixérunt ei: “De Iésu Nazaréno, qui fuit vir prophéta, potens in ópere et sermóne coram Deo et omni pópulo; et quómodo eum tradidérunt summi sacerdótes et príncipes nostri in damnatiónem mortis et crucifixérunt eum. Nos autem sperabámus, quia ipse esset redemptúrus Israel; at nunc super haec ómnia tértia dies hódie quod haec facta sunt. Sed et mulíeres quaedam ex nostris terruérunt nos, quae ante lucem fuérunt ad monuméntum et, non invénto córpore eíus, venérunt dicéntes se étiam visiónem angelórum vidísse, qui dicunt eum vívere. Et abiérunt quidam ex nostris ad monuméntum et ita invenérunt, sicut mulíeres dixérunt, ipsum vero non vidérunt.” Et ipse dixit ad eos: “O stulti et tardi corde ad credéndum in ómnibus, quae locúti sunt Prophétae! Nonne haec opórtuit pati Christum et intráre in glóriam suam?” Et incípiens a Móyse et ómnibus Prophétis interpretabátur illis in ómnibus Scriptúris, quae de ipso erant. Et appropinquavérunt castéllo, quo ibant, et ipse se finxit lóngius ire. Et coegérunt illum dicéntes: “Máne nobíscum, quóniam advesperáscit, et inclináta est iam dies.” Et intrávit, ut manéret cum illis. Et factum est, dum recúmberet cum illis, accépit panem et benedíxit ac fregit et porrigébat illis. Et apérti sunt óculi eórum, et cognovérunt eum; et ipse evánuit ab eis. Et dixérunt ad ínvicem: “Nónne cor nostrum ardens erat in nobis, dum loquerétur nobis in via et aperíret nobis Scriptúras?” Et surgéntes eádem hora regréssi sunt in Ierusálem et invenérunt congregátos Úndecim et eos, qui cum ipsis erant, dicéntes: “Surréxit Dóminus vere et appáruit Simóni.” Et ipsi narrábant, quae gesta erant in via, et quómodo cognovérunt eum in fractióne panis. Voici que deux disciples allaient dans un bourg, nommé Emmaüs, éloigné de Jérusalem de soixante stades. Et ils s'entretenaient de toutes ces choses qui s'étaient passées. Or il arriva, pendant qu'ils parlaient et conféraient ensemble, que Jésus Lui-même S'approcha, et marchait avec eux. Mais une force empêchait leurs yeux de Le reconnaître.  Et Il leur dit: Quelles sont ces paroles que vous échangez en marchant, et pourquoi êtes-vous tristes? Prenant la parole, l'un d'eux, nommé Cléophas, Lui dit: Es-Tu le seul étranger dans Jérusalem, et ne sais-vous pas ce qui s'y est passé ces jours-ci? Quoi? leur dit-Il. Et ils répondirent: Touchant Jésus de Nazareth, qui a été un prophète puissant en œuvres et en paroles, devant Dieu et devant tout le peuple; et comment les princes des prêtres et nos chefs L'ont livré pour être condamné à mort, et L'ont crucifié. Or nous espérions que c'était Lui qui rachèterait Israël; et maintenant, après tout cela, c'est aujourd'hui le troisième jour que ces choses se sont passées. Il est vrai que quelques femmes, qui sont des nôtres, nous ont effrayés. Etant allées avant le jour au sépulcre, et n'ayant pas trouvé Son corps, elles sont venues dire que des Anges leur ont apparu et ont affirmé qu'Il est vivant. Quelques-uns des nôtres sont aussi allés au sépulcre, et ont trouvé les choses comme les femmes avaient dit; mais Lui, ils ne L'ont pas trouvé. Alors Il leur dit: O insensés, dont le cœur est lent à croire tout ce qu'ont dit les prophètes! Ne fallait-il pas que le Christ souffrît ces choses, et qu'Il entrât ainsi dans Sa gloire? Et commençant par Moïse et par tous les prophètes, Il leur expliquait, dans toutes les Écritures, ce qui Le concernait. Lorsqu'ils furent près du bourg où ils allaient, Il fit semblant d'aller plus loin. Mais ils Le pressèrent, en disant: Demeure avec nous, car le soir arrive, et le jour est déjà sur son déclin. Et Il entra avec eux. Et il arriva, pendant qu'Il était à table avec eux, qu'Il prit du pain, et le bénit, et le rompit, et Il le leur présentait. Alors leurs yeux s'ouvrirent, et ils Le reconnurent; et Il disparut de devant eux. Et ils se dirent l'un à l'autre: Est-ce que notre cœur n'était pas brûlant en nous, lors qu’Il nous parlait sur le chemin, et qu'Il nous expliquait les Écritures? Et se levant à l'heure même, ils retournèrent à Jérusalem; et ils trouvèrent les onze, et ceux qui étaient avec eux, assemblés, et disant: Le Seigneur est vraiment ressuscité, et Il est apparu à Simon. Et ils racontaient eux-mêmes ce qui s'était passé en chemin, et comment ils L'avaient reconnu lorsqu'Il rompait le pain.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 145, 2
Lauda, ánima mea, Dóminum: laudábo Dóminum in vita mea: psallam Deo meo, quámdiu ero, allelúia. O mon âme, loue le Seigneur. Je louerai le Seigneur pendant ma vie; je chanterai mon Dieu tant que je serai, alléluia.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Súscipe múnera, Dómine, quǽsumus, exsultántis Ecclésiæ, et, cui causam tanti gáudii præstitísti, perpétuæ fructum concéde lætítiæ. Per Christum. Reçois, nous T'en prions, Seigneur, les offrandes de Ton Eglise qui exulte, et donne lui de jouir du fruit éternel en Celui qui est la cause d'une telle joie.
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
PRÆFATIO PASCHALIS III IIIème PREFACE PASCALE
De Christo vivente et semper interpellante pro nobis Du Christ, vivant et intercédant sans cesse pour nous
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre:
Te quidem, Dómine, omni témpore confitéri, sed in hoc potíssimum gloriósius prædicáre, cum Pascha nostrum immolátus est Christus.
Qui se pro nobis offérre non désinit, nosque apud te perénni advocatióne deféndit; qui immolátus iam non móritur, sed semper vivit occísus.
Quaprópter, profúsis paschálibus gáudiis, totus in orbe terrárum mundus exsúltat.
Sed et supérnæ virtútes atque angélicæ potestátes hymnum glóriæ tuæ cóncinunt, sine fine dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire :
mais plus encore de T'exalter en ce temps glorieux où Christ, notre Pâque, a été immolé.
Parce qu'Il ne cesse de S'offrir pour nous, intercédant sans cesse devant Toi ; tué, Il ne meurt plus; immmolé, Il vit pour toujours.
Donc, avec la profusion de la joie pascale, le monde entier exulte.
Mais aussi les vertus supérieures et les puissances angéliques entonnent l'hymne de Ta gloire en disant sans cesse:
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Ioann. 21, 15 et 17 Jn 21,15 et 17
Simon Ioánnis, díligis me plus his ? Dómine, tu ómnia nosti: tu scis, Dómine, quia amo te. Simon, fils de Jean, M'aimes-tu plus que ceux-ci ? Seigneur, Tu sais toutes choses; Tu sais que je T'aime.
Post communionem Post communion
Pópulum tuum, quǽsumus, Dómine, intuére benígnus, et, quem ætérnis dignátus es renováre mystériis, ad incorruptíbilem glorificándæ carnis resurrectiónem perveníre concéde. Per Christum. Regarde, Seigneur, avec bonté, Ton peuple qui a été trouvé digne de renouveler ces mystères, et accorde lui de parvenir à la résurrection incorruptible de la chair destinée à être glorifiée.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 65, 1-2
Iubiláte Deo, omnis terra, psalmum dícite nómini eius, date glóriam laudi eius, allelúia. Jubilez pour Dieu, ô terre entière, chantez un psaume à Son Nom, rendez glorieuse Sa louange, alléluia.
Psalmus responsorius Psaume responsorial
Ps 15, 1-2 a et 5.7-8. 9-10 . 11 (℟. : 11a)
℟. Dómine, notas mihi fácies vias vitæ.
Vel :
℟. Allelúia.
Consérva me, Deus, quóniam sperávi in te. Dixi Dómino : « Dóminus meus es tu ». Dóminus pars hereditátis meæ et cálicis mei: tu es qui détines sortem meam. ℟. Benedícam Dóminum qui tribuit mihi intelléctum; insuper et in nóctibus erudiérunt me renes mei. Proponébam Dóminum in conspéctu meo semper, quóniam a dextris est mihi, non commovébor. ℟. Propter hoc lætátum est cor meum, et exsultavérunt præcórdia mea; insuper et caro mea requiéscet in spe. Quóniam non derelínques animam meam in inférno, nec dabis sanctum tuum vidére corruptiónem. ℟. Notas mihi facies vias vitæ, plenitúdinem lretitiæ cum vultu tuo, delectatiónes in déxtera tua usque in finem. ℟.
Alleluia Alléluia
Cf. Lc 24, 32
℟. Allelúia. ℣. Dómine Iesu, áperi nobis Scriptúras; fac cor nostrum ardens dum lóqueris nobis. ℟. Alléluia. ℣. Seigneur Jésus, ouvre-nous les Ecritures ; rends nos coeurs ardents en nous parlant.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Lc 24, 35
Cognovérunt discípuli Dóminum Iesum in fractióne panis, allelúia. Les disciples ont reconnu le Seigneur Jésus à la fraction du pain, alléluia.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word