Office de none du jeudi 1 février 2018 -

Hebdomada IV per annum IVème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Ternis horárum términis
Déjà la grâce du Seigneur
volútis dante Dómino,
trois fois nous a donné trois heures ;
trinum perfécte et únicum
avec amour nous chantons Dieu,
ipsum devóti psállimus.
Trinité, parfaite unité
  
Sacrum Dei mystérium
Gardons en des cœoeurs purifiés
puro tenéntes péctore,
le mystère sacré de Dieu
Petri magístri régula
et puisque le magistère de Pierre
signo salútis pródita,
fut confirmé par un miracle,
  
Et nos psallámus spíritu,
Chantons nous aussi dans l'Esprit
haeréntes sic apóstolis,
en nous attachant aux apôtres
ut plantas adhuc débiles
pour que, par la force du Christ,
Christi virtúte dírigant.
ils rendent plus fermes nos pas.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Si dilígitis me, mandáta mea serváte, dicit Dóminus.Ant. 1 Si vous M'aimez, vous garderez Mes commandements, dit le Seigneur.
Psalmus 118 (119), 153-160
Psaume 118 (119), 153-160
XX (Res)
XX (Res)
Vide humiliatiónem meam et éripe me, * quia legem tuam non sum oblítus.Vois ma misère, et délivre-moi, car je n'oublie pas Ta loi.
Iúdica causam meam et rédime me; * propter elóquium tuum vivífica me.Défends ma cause et sois mon vengeur, rends-moi la vie selon Ta parole.
Longe a peccatóribus salus, * quia iustificatiónes tuas non exquisiérunt.Le salut est loin des méchants, car ils ne s'inquiètent pas de Tes lois.
Misericórdiæ tuæ multæ, Dómine; * secúndum iudícia tua vivífica me.Tes miséricordes sont nombreuses, Seigneur; rends-moi la vie selon Tes jugements.
Multi, qui persequúntur me et tríbulant me; * a testimóniis tuis non declinávi.Nombreux sont mes persécuteurs et mes ennemis; je ne m'écarte point de Tes enseignements.
Vidi prævaricántes, et tæduit me, * quia elóquia tua non custodiérunt.A la vue des infidèles, j'ai ressenti de l'horreur, parce qu'ils n'observent pas Ta parole.
Vide quóniam mandáta tua diléxi, Dómine; * secúndum misericórdiam tuam vivífica me.Considère que j'aime Tes ordonnances, Seigneur ; rends-moi la vie selon Ta bonté.
Princípium verbórum tuórum véritas, * in ætérnum ómnia iudícia iustítiæ tuæ.Le résumé de Ta parole est la vérité, et toutes les lois de Ta justice sont éternelles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Si dilígitis me, mandáta mea serváte, dicit Dóminus.Ant. Si vous M'aimez, vous garderez Mes commandements, dit le Seigneur.
Ant. 2 Benedícat tibi Dóminus, et vídeas pacem ómnibus diébus vitæ tuæ.Ant. 2 Que le Seigneur te bénisse. Et que tu puisses voir la paix tous les jours de ta vie!
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Benedícat tibi Dóminus, et vídeas pacem ómnibus diébus vitæ tuæ.Ant. Que le Seigneur te bénisse. Et que tu puisses voir la paix tous les jours de ta vie!
Ant. 3 Deus expugnávit pro te inimícos tuos.Ant. 3 Dieu attaque pour toi tes ennemis.
Psalmus 128 (129)
Psaume 128 (129)
Populi afflicti renovata fiducia
Confiance renouvelée du peuple dans l’épreuve
Ecclesia loquitur de iis quæ tolerat (S. Augustinus).
L’Eglise parle de ce qu’elle subit (S. Augustin).
Sæpe expugnavérunt me a iuventúte mea, * dicat nunc Israel,Ils m'ont souvent attaqué depuis ma jeunesse, qu'Israël le dise maintenant,
sæpe expugnavérunt me a iuventúte mea, * étenim non potuérunt advérsum me.ils m'ont souvent attaqué depuis ma jeunesse, mais ils n'ont pas prévalu contre moi.
Supra dorsum meum aravérunt aratóres, * prolongavérunt sulcos suos.Les pécheurs ont travaillé sur mon dos, ils m'ont fait sentir longtemps leur injustice.
Dóminus autem iustus * concídit cervíces peccatórum.Le Seigneur est juste, Il tranchera la tête des pécheurs.
Confundántur et convertántur retrórsum * omnes, qui odérunt Sion.Qu'ils soient confondus et qu'ils reculent en arrière, tous ceux qui haïssent Sion.
Fiant sicut fenum tectórum * quod, priúsquam evellátur, exáruit;Qu'ils deviennent comme l'herbe des toits, qui se sèche avant qu'on l'arrache ;
de quo non implévit manum suam, qui metit, * et sinum suum, qui manípulos cólligit.le moissonneur n'en remplit pas sa main, et celui qui ramasse les gerbes n'en remplit pas son sein.
Et non dixérunt, qui præteríbant: † «Benedíctio Dómini super vos, * benedícimus vobis in nómine Dómini».Et les passants n'ont point dit : « Que la bénédiction du Seigneur soit sur nous, nous vous bénissons au Nom du Seigneur ».
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Deus expugnávit pro te inimícos tuos.Ant. Dieu attaque pour toi tes ennemis.
Lectio brevis (Hebr 12, 1b-2)
Lecture brève (Hebr 12, 1b-2)
Deponéntes omne pondus et circúmstans nos peccátum, per patiéntiam currámus propósitum nobis certámen, aspiciéntes in auctórem fídei et consummatórem Iesum, qui pro gáudio sibi propósito sustínuit crucem, confusióne contémpta, atque in déxtera throni Dei sedet.Rejetant tout fardeau et le péché qui nous entoure, courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, les yeux fixés sur l'auteur et le consommateur de la foi, Jésus, qui, au lieu de la joie qu'Il avait devant Lui, a souffert la Croix, méprisant l'ignominie, et S'est assis à la droite du trône de Dieu.
V/. Sperávit ánima mea in Dómino. V/. Mon âme a espéré dans le Seigneur.

R/. Sustínuit ánima mea in verbo eius.
R/. Mon âme s’est soutenue par sa parole.
Orémus. Prions.
Da nobis orántibus, quæsumus, Dómine, ut patiéntiæ Unigéniti tui sequámur exémpla, et advérsa patiéndi constántiam habeámus. Per Christum Dóminum nostrum.Accorde à nos prières, nous T'en prions, Seigneur, que nous suivions l’'exemple de la patience de Ton Fils unique et que nous fassions preuve de constance à supporter les adversités. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Si dilígitis me, mandáta mea serváte, dicit Dóminus.Ant. 1 Si vous M'aimez, vous garderez Mes commandements, dit le Seigneur.
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Benedícat tibi Dóminus, et vídeas pacem ómnibus diébus vitæ tuæ.Ant. 2 Que le Seigneur te bénisse. Et que tu puisses voir la paix tous les jours de ta vie!
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Deus expugnávit pro te inimícos tuos.Ant. 3 Dieu attaque pour toi tes ennemis.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.