Office de none du vendredi 2 février 2018 - PRESENTATION DU SEIGNEUR

Hebdomada IV per annum IVème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
IN PRAESENTATIONE DOMINI PRESENTATION DU SEIGNEUR
Festum Fête
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Ternis horárum términis
Déjà la grâce du Seigneur
volútis dante Dómino,
trois fois nous a donné trois heures ;
trinum perfécte et únicum
avec amour nous chantons Dieu,
ipsum devóti psállimus.
Trinité, parfaite unité
  
Sacrum Dei mystérium
Gardons en des cœoeurs purifiés
puro tenéntes péctore,
le mystère sacré de Dieu
Petri magístri régula
et puisque le magistère de Pierre
signo salútis pródita,
fut confirmé par un miracle,
  
Et nos psallámus spíritu,
Chantons nous aussi dans l'Esprit
haeréntes sic apóstolis,
en nous attachant aux apôtres
ut plantas adhuc débiles
pour que, par la force du Christ,
Christi virtúte dírigant.
ils rendent plus fermes nos pas.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Pax multa diligéntibus legem tuam, Dómine.Ant. 1 Il y a une grande paix pour ceux qui aiment Ta loi, Seigneur.
Psalmus 118 (119), 161-168
Psaume 118 (119), 161-168
XXI ( Sin )
XXI ( Sin )
Príncipes persecúti sunt me gratis, * et a verbis tuis formidávit cor meum.Les princes m'ont persécuté sans raison, * et mon coeur n'a été effrayé que de Tes paroles.
Lætábor ego super elóquia tua, * sicut qui invénit spólia multa.Je mets ma joie dans Ta parole, * comme celui qui a trouvé de riches dépouilles.
Mendácium ódio hábui et abominátus sum; * legem autem tuam diléxi.J'ai haï l'iniquité, et je l'ai eue en horreur; * mais j'ai aimé Ta loi.
Sépties in die laudem dixi tibi * super iudícia iustítiæ tuæ.Sept fois le jour j'ai dit Ta louange, * au sujet des jugements de Ta justice.
Pax multa diligéntibus legem tuam, * et non est illis scándalum.Il y a une grande paix pour ceux qui aiment Ta loi, * et rien n'est pour eux une occasion de chute.
Exspectábam salutáre tuum, Dómine, * et præcépta tua feci.J'attendais Ton salut, Seigneur, * et j'ai aimé Tes commandements.
Custodívit ánima mea testimónia tua * et diléxi ea veheménter.Mon âme a gardé Tes témoignages, * et les a aimés ardemment.
Servávi mandáta tua et testimónia tua, * quia omnes viæ meæ in conspéctu tuo.J'ai observé Tes commandements et Tes témoignages, * car toutes mes voies sont devant Toi.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Pax multa diligéntibus legem tuam, Dómine.Ant. Il y a une grande paix pour ceux qui aiment Ta loi, Seigneur.
Ant. 2 Multitúdinis credéntium erat cor unum et ánima una.Ant. 2 La multitude des croyants était un seul coeœur et une seule âme.
Psalmus 132 (133)
Psaume 132 (133)
Fraternæ concordiæ iucunditas
Bonheur de la concorde fraternelle
Diligamus nos invicem, quia caritas ex Deo est (1 Io 4, 7).
Aimons-nous les uns les autres, car l’amour vient de Dieu. (1 Io 4, 7).
Ecce quam bonum et quam iucúndum * habitáre fratres in unum:Ah! qu'il est bon et agréable * pour des frères d'habiter ensemble!
sicut unguéntum óptimum in cápite, † quod descéndit in barbam, barbam Aaron, * quod descéndit in oram vestiménti eius;C'est comme le parfum répandu sur la tête, qui descend sur la barbe, la barbe d'Aaron; qui descend sur le bord de son vêtement.
sicut ros Hermon, * qui descéndit in montes Sion,C'est comme la rosée de l'Hermon, qui descend sur la montagne de Sion.
quóniam illic mandávit Dóminus benedictiónem, * vitam usque in sæculum.Car c'est là que le Seigneur a envoyé Sa bénédiction * et la vie à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Multitúdinis credéntium erat cor unum et ánima una.Ant. La multitude des croyants était un seul coeœur et une seule âme.
Ant. 3 Custódi me de manu peccatóris, Dómine, virtus salútis meæ.Ant. 3 Garde-moi de la main des pêcheurs, Seigneur, force de mon salut.
Psalmus 139 (140)
Psaume 139 (140)
Tu es refugium meum
Tu es mon refuge
Filius hominis traditur in manus peccatorum (Mt 26, 45).
Le fils de l'’homme sera livré aux mains des pécheurs ((Mt 26, 45).
Eripe me, Dómine, ab hómine malo, * a viro violéntiæ serva me.Délivre-moi Seigneur, de l'homme méchant; * délivre-moi de l'homme injuste.
Qui cogitavérunt mala in corde, * tota die constituébant proelia.Ils méditent l'iniquité dans leur coeur; * tous les jours ils entreprennent des combats.
Acuérunt línguas suas sicut serpéntis, * venénum áspidum sub lábiis eórum.Ils ont aiguisé leur langue comme celle du serpent; * le venin des aspics est sous leurs lèvres.
Custódi me, Dómine, de manu peccatóris † et a viro violéntiæ serva me, * qui cogitavérunt supplantáre gressus meos.Seigneur, préserve-moi de la main du pécheur, et délivre-moi des hommes injustes, qui ne pensent qu'à me renverser.
Abscondérunt supérbi láqueum mihi † et funes extendérunt in rete, * iuxta iter offendícula posuérunt mihi.Les superbes m'ont dressé des pièges en secret, et ils ont tendu des filets pour me prendre; près du chemin ils ont mis de quoi me faire tomber
Dixi Dómino: «Deus meus es tu; * áuribus pércipe, Dómine, vocem deprecatiónis meæ».J'ai dit au Seigneur: Tu es mon Dieu; * exauce, Seigneur, la voix de ma supplication.
Dómine, Dómine, virtus salútis meæ, * obumbrásti caput meum in die belli.Seigneur, Seigneur, qui es la force de mon salut, * Tu as mis ma tête à couvert au jour du combat.
Ne concédas, Dómine, desidéria ímpii; * consília eius ne perfícias.N’'accorde pas, Seigneur, les désirs de l'’impie ; ne parfais pas ses projets.
[Exáltant caput, qui circúmdant me; * malítia labiórum ipsórum opériat eos.[Que sur la tête de ceux qui m'assiègent retombe l'iniquité de leurs lèvres,
Cadant super eos carbónes ignis, * in fóveas deícias eos, et non exsúrgant.que des charbons ardents soient secoués sur eux! Que Dieu les précipite dans le feu, dans les abîmes d'où ils ne se relèvent plus!
Vir linguósus non firmábitur in terra, * virum violéntiae mala cápient in intéritu. ]Non, le calomniateur ne prospérera pas sur la terre, et le malheur poursuivra sans merci l'homme violent.]
Cognóvi quia fáciet Dóminus iudícium ínopis * et vindíctam páuperum.Je sais que le Seigneur fera justice à l'indigent, * et qu'Il vengera les pauvres.
Verúmtamen iusti confitebúntur nómini tuo, * et habitábunt recti in conspéctu tuo.Mais les justes célébreront Ton nom, * et les hommes droits habiteront devant Ton visage.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Custódi me de manu peccatóris, Dómine, virtus salútis meæ.Ant. Garde-moi de la main des pêcheurs, Seigneur, force de mon salut.
Lectio brevis (Is 12, 5-6)
Lecture brève (Is 12, 5-6)
Cantáte Dómino, quóniam magnífice fecit; notum sit hoc in univérsa terra. Exsúlta et lauda, quæ hábitas in Sion, quia magnus in médio tui Sanctus Israel.Chantez le Seigneur, car il a fait des choses magnifiques; qu'on le sache dans toute la terre! Pousse des cris, tressaille d'allégresse, habitante de Sion, car le Saint d'Israël est grand au milieu de toi!
V/. Misericórdia et véritas obviavérunt sibi, allelúia.
R/. Iustítia et pax osculátæ sunt, allelúia.
V/. Miséricorde et vérité se rencontrent, alléluia. R/. Justice et paix s'embrassent, alléluia.
Orémus. Prions.
Dómine Iesu Christe, qui pæniténtem latrónem de patíbulo crucis in regnum tuum transíre fecísti, peccáta nostra confiténtes te cum fidúcia deprecámur, ut post mortem nos fácias paradísi portas introíre gaudéntes. Qui vivis et regnas in sæcula sæculórum.Seigneur Jésus Christ, Toi qui as fait passer de la croix dans Ton Royaume le malfaiteur qui reconnaissait ses fautes, nous Te supplions avec confiance en confessant nos péchés: fais-nous passer, après notre mort, les portes du paradis dans la joie. Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Pax multa diligéntibus legem tuam, Dómine.Ant. 1 Il y a une grande paix pour ceux qui aiment Ta loi, Seigneur.
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Multitúdinis credéntium erat cor unum et ánima una.Ant. 2 La multitude des croyants était un seul coeœur et une seule âme.
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Custódi me de manu peccatóris, Dómine, virtus salútis meæ.Ant. 3 Garde-moi de la main des pêcheurs, Seigneur, force de mon salut.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.