Office de none du mercredi 20 juin 2018 -

Hebdomada XI per annum XIème semaine dans l'année
Feria IV Mercredi
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rerum, Deus, tenax vigor,
Dieu fort, soutien de l'’univers,
immótus in te pérmanens,
qui est en Toi sans changement,
lucis diúrnae témpora
Tu fixes dans leur succession
succéssibus detérminans,
les temps que le soleil mesure.
  
Largíre clarum véspere,
Donne-nous un soir lumineux
quo vita numquam décidat,
où la vie ne décline pas,
sed praémium mortis sacrae
où, pour le fruit de la Sainte Mort,
perénnis instet glória.
resplendira toujours la gloire.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'’Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Qui séquitur me, non ámbulat in ténebris, sed habébit lumen vitæ, dicit Dóminus.Ant. 1 Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie, dit le Seigneur.
Psalmus 118 (119), 105-112
Psaume 118 (119), 105-112
Meditatio verbi Domini in lege
Méditation sur la Parole de Dieu et sa loi.
Hoc est præceptum meum, ut diligatis invicem (Io 15, 12).
Voici mon précepte : que vous vous aimiez les uns les autres.
XIV (Nun)
XIV (Nun)
Lucérna pédibus meis verbum tuum * et lumen sémitis meis.Ta parole est un flambeau devant mes pas, une lumière sur mon sentier.
Iurávi et státui * custodíre iudícia iustítiæ tuæ.J'ai juré, et j'y serai fidèle, d'observer les préceptes de Ta justice.
Humiliátus sum usquequáque, Dómine; * vivífica me secúndum verbum tuum.Je suis réduit à une extrême affliction: Seigneur, rends-moi la vie, selon Ta parole.
Voluntária oris mei beneplácita sint, Dómine, * et iudícia tua doce me.Agrée, Seigneur, l'offrande de mes lèvres, et enseigne-moi Tes préceptes.
Anima mea in mánibus meis semper, * et legem tuam non sum oblítus.Ma vie est continuellement dans mes mains, et je n'oublie point Ta loi.
Posuérunt peccatóres láqueum mihi, * et mandátis tuis non errávi.Les méchants me tendent des pièges, et je ne m'égare pas loin de Tes ordonnances.
Heréditas mea testimónia tua in ætérnum, * quia exsultátio cordis mei sunt.J'ai Tes enseignements pour toujours en héritage, car ils sont la joie de mon cœur.
Inclinávi cor meum ad faciéndas iustificatiónes tuas * in ætérnum, in finem.J'ai incliné mon cœur à observer Tes lois, toujours, jusqu'à la fin.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Qui séquitur me, non ámbulat in ténebris, sed habébit lumen vitæ, dicit Dóminus.Ant. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie, dit le Seigneur.
Ant. 2 Ego egénus et pauper sum: Deus, ádiuva me.Ant. 2 Je suis pauvre et privé de tout : Dieu, aide-moi.
Psalmus 69 (70)
Psaume 69 (70)
Deus, in adiutorium meum intende
Dieu, viens à mon aide
Domine, salva nos, perimus (Mt 8, 25).
Seigneur, sauve-nous, nous périssons (Mt 8, 25).
Deus, in adiutórium meum inténde; * Dómine, ad adiuvándum me festína.Dieu, viens à mon aide, Seigneur, vite à mon secours.
Confundántur et revereántur, * qui quærunt ánimam meam.Qu'ils soient honteux et confus, ceux qui cherchent mon âme.
Avertántur retrórsum et erubéscant, * qui volunt mihi mala.Qu'ils reculent et rougissent ceux qui désirent ma perte.
Convertántur propter confusiónem suam, * qui dicunt mihi: «Euge, euge».Qu'ils retournent en arrière à cause de leur honte, ceux qui disent : « Ah, Ah».
Exsúltent et læténtur in te omnes, qui quærunt te, * et dicant semper: «Magnificétur Deus» qui díligunt salutáre tuum.Qu'ils soient dans l'allégresse et se réjouissent en Toi tous ceux qui Te cherchent. Qu'ils disent sans cesse : « Dieu soit magnifié », ceux qui aiment Ton salut.
Ego vero egénus et pauper sum; * Deus, ad me festína.Moi, je suis indigent et pauvre ; ô Dieu, hâte-Toi vers moi.
Adiútor meus et liberátor meus es tu; * Dómine, ne moréris.Tu es mon aide et mon libérateur; Seigneur, ne tarde pas.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ego egénus et pauper sum: Deus, ádiuva me.Ant. Je suis pauvre et privé de tout : Dieu, aide-moi.
Ant. 3 Non secúndum visiónem oculórum iudicábit Deus, sed in iustítia et æquitáte.Ant. 3 Ce n’est pas à l’œil nu que juge Dieu, mais dans la justice et l’équité.
Psalmus 74 (75)
Psaume 74 (75)
Dominus summus iudex
Le Seigneur, juge suprême
Deposuit potentes de sede et exaltavit humiles (Lc 1, 52).
Il dépose les puissants de leur trône et exalte les humble (Lc 1, 52).
Confitébimur tibi, Deus;  † confitébimur et invocábimus nomen tuum: * narrábimus mirabília tua.Nous Te louerons, ô Dieu ; nous Te louerons, et nous invoquerons Ton nom; nous raconterons Tes merveilles.
Cum statúero tempus, * ego iustítias iudicábo.Au temps que J'aurai fixé, Je ferai parfaite justice.
Si liquefácta est terra et omnes, qui hábitant in ea, * ego confirmávi colúmnas eius.La terre s'est dissoute, avec tous ceux qui l'habitent, Moi J'ai affermi ses colonnes.
Dixi gloriántibus: «Nolíte gloriári! »* et delinquéntibus: «Nolíte exaltáre cornu!J'ai dit aux méchants: Ne commettez plus l'iniquité; et aux pécheurs: N'élevez plus un front superbe.
Nolíte exaltáre in altum cornu vestrum; * nolíte loqui advérsus Deum protérva» .Ne levez plus si haut la tête; cessez de proférer des blasphèmes contre Dieu.
Quia neque ab oriénte neque ab occidénte * neque a desértis exaltátio.Car ce n'est ni de l'orient, ni de l'occident, ni des montagnes désertes, que vous viendra le secours,
Quóniam Deus iudex est: * hunc humíliat et hunc exáltat.parce que c'est Dieu qui est juge. Il humilie celui-ci, et Il élève celui-là;
Quia calix in manu Dómini * vini meri plenus misto.car il y a dans la main du Seigneur une coupe de vin pur, pleine d'aromates.
Et inclinávit ex hoc in hoc;  † verúmtamen usque ad fæces epotábunt, * bibent omnes peccatóres terræ.Il en verse de côté et d'autre, et pourtant la lie n'en est pas encore épuisée; tous les pécheurs de la terre en boiront.
Ego autem annuntiábo in sæculum, * cantábo Deo Iacob.Pour moi, j'annoncerai ces choses à jamais; je chanterai à la gloire du Dieu de Jacob.
Et ómnia córnua peccatórum confríngam, * et exaltabúntur córnua iusti.Et je briserai toutes les cornes des pécheurs, et les cornes du juste se redresseront.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Non secúndum visiónem oculórum iudicábit Deus, sed in iustítia et æquitáte.Ant. Ce n’est pas à l’œil nu que juge Dieu, mais dans la justice et l’équité.
Lectio brevis (Col 3, 14-15)
Lecture brève (Col 3, 14-15)
Super ómnia caritátem habéte, quod est vínculum perfectiónis. Et pax Christi dominétur in córdibus vestris, ad quam et vocáti estis in uno córpore. Et grati estóte.Dans votre vie, mettez l'amour au-dessus de tout; c'est lui qui fait l'unité dans la perfection. Et que, dans vos coeurs, règne la paix du Christ à laquelle vous avez été appelés pour former en Lui un seul corps. Vivez dans l'action de grâce.
V/. Mansuéti hereditábunt terram.

R/. Et delectabúntur in multitúdine pacis.
Orémus. Prions.
Dómine Iesu Christe, qui manus tuas in cruce ad salvándos hómines extendísti, concéde, ut actus nostri tibi reddántur accépti, et opus tuæ redemptiónis in mundo váleant declaráre. Qui vivis et regnas in sæcula sæculórum.Seigneur Jésus Christ, toi qui étendis les bras sur la croix pour sauver les hommes, fais que nos actes soient susceptibles de teplaire et qu’ils puissent faire connaître au monde ton œuvre de rédemption. Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Qui séquitur me, non ámbulat in ténebris, sed habébit lumen vitæ, dicit Dóminus.Ant. 1 Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie, dit le Seigneur.
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Ego egénus et pauper sum: Deus, ádiuva me.Ant. 2 Je suis pauvre et privé de tout : Dieu, aide-moi.
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Non secúndum visiónem oculórum iudicábit Deus, sed in iustítia et æquitáte.Ant. 3 Ce n’est pas à l’œil nu que juge Dieu, mais dans la justice et l’équité.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.