Office de tierce du samedi 20 janvier 2018 - de la férie

Hebdomada II per annum IIème semaine dans l'année
Sabbato Samedi
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Certum tenéntes órdinem,
A la troisième heure du jour,
pio poscámus péctore
en respectant l'ordre fixé,
hora diéi tértia
invoquons de tout notre coeur
trinae virtútis glóriam,
la gloire de la Trinité.
  
Ut simus habitáculum
Puissions nous être la demeure
illi Sancto Spirítui,
de cet Esprit de Sainteté
qui quondam in apóstolis
qui Se répandit autrefois,
hac hora distribútus est.
en cette heure, aux apôtres.
  
Hoc gradiénte órdine,
C'est en suivant aussi cet ordre,
ornávit cuncta spléndide
que le Créateur du Royaume
regni caeléstis cónditor
a tout couronné de beauté
ad nostra aetérna práemia.
pour notre bonheur éternel.
  
Deo Patri sit glória
A Dieu le Père soit la gloire,
eiúsque soli Fílio
et gloire à Son Unique Fils,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit consolateur,
in sempitérna saécula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Cælum et terra transíbunt; verba autem mea non præteríbunt.Ant. 1 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas.
Psalmus 118 (119), 81-88
Psaume 118 (119), 81-88
XI (Caph)
XI (Caph)
Defécit in salutáre tuum ánima mea, * et in verbum tuum supersperávi.Mon âme languit après ton salut, j'espère en Ta parole.
Defecérunt óculi mei in elóquium tuum, * dicéntes: «Quando consoláberis me?».Mes yeux languissent après Ta promesse, je dis : « Quand me consoleras-Tu ? »
Quia factus sum sicut uter in fumo; * iustificatiónes tuas non sum oblítus.Car je suis comme une outre exposée à la fumée, mais je n'oublie pas Tes lois.
Quot sunt dies servi tui? * Quando fácies de persequéntibus me iudícium?Quel est le nombre des jours de Ton serviteur ? Quand donc feras-Tu justice de ceux qui me poursuivent ?
Fodérunt mihi fóveas supérbi, * qui non sunt secúndum legem tuam.Des orgueilleux creusent des fosses pour me perdre; ils sont les adversaires de Ta loi.
Omnia præcépta tua véritas; * dolóse persecúti sunt me: ádiuva me.Tous Tes commandements sont fidélité ; ils me persécutent sans cause: secours-moi.
Paulo minus consummavérunt me in terra, * ego autem non derelíqui mandáta tua.Ils ont failli m'anéantir dans le pays, et moi je n'abandonne pas Tes ordonnances.
Secúndum misericórdiam tuam vivífica me, * et custódiam testimónia oris tui.Rends-moi la vie dans Ta bonté, et j'observerai l'enseignement de Ta bouche.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Cælum et terra transíbunt; verba autem mea non præteríbunt.Ant. Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas.
Ant. 2 Tu, Dómine, spes mea, turris fortitúdinis a fácie inimíci.Ant. 2 Toi, Seigneur, mon espérance, ma tour fortifiée face aux ennemis.
Psalmus 60 (61)
Psaume 60 (61)
Exsulis oratio
Prière de l’'exilé
Oratio iusti æterna sperantis (S. Hilarius).
Prière du juste attendant l’'éternité (S. Hilaire).
Exáudi, Deus, deprecatiónem meam, * inténde oratióni meæ.O Dieu, entends mes cris, sois attentif à ma prière.
A fínibus terræ ad te clamávi, † dum anxiarétur cor meum. * In petram inaccéssam mihi deduc me!De l'extrémité de la terre je crie vers Toi, dans l'angoisse de mon coeur ; conduis-moi sur le rocher que je ne puis atteindre.
Quia factus es spes mea, * turris fortitúdinis a fácie inimíci.Car Tu es pour moi un refuge, une tour puissante contre l'ennemi.
Inhabitábo in tabernáculo tuo in sæcula, * prótegar in velaménto alárum tuárum,Je voudrais demeurer à jamais dans Ta tente, me réfugier à l'abri de Tes ailes !
quóniam tu, Deus meus, exaudísti vota mea, * dedísti hereditátem timéntium nomen tuum.Car toi, ô Dieu, Tu exauces mes voeux, Tu m'as donné l'héritage de ceux qui révèrent Ton nom.
Dies super dies regis adícies, * annos eius usque in diem generatiónis et generatiónis.Ajoute des jours aux jours du roi, que ses années se prolongent d'âge en âge !
Sédeat in ætérnum in conspéctu Dei; * misericórdia et véritas servent eum.Qu'il demeure sur le trône éternellement devant Dieu ; ordonne à Ta bonté et à Ta vérité de le garder !
Sic psalmum dicam nómini tuo in sæculum sæculi, * ut reddam vota mea de die in diem.Alors je célébrerai Ton nom à jamais, et j'accomplirai mes voeux chaque jour.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Tu, Dómine, spes mea, turris fortitúdinis a fácie inimíci.Ant. Toi, Seigneur, mon espérance, ma tour fortifiée face aux ennemis.
Ant. 3 A timóre inimíci custódi, Dómine, ánimam meam.Ant. 3 De la peur des ennemis, garde, Seigneur, mon âme.
Psalmus 63 (64)
Psaume 63 (64)
Contra hostes oratio
Prière contre l'ennemi
Maxime Domini passio commendatur in hoc psalmo (S. Augustinus).
Ce psaume illustre surtout la Passion du Seigneur (S. Augustin).
Exáudi, Deus, vocem meam in meditatióne mea; * a timóre inimíci custódi ánimam meam.O Dieu, écoute ma voix, quand je fais entendre mes plaintes; défends ma vie contre un ennemi qui m'épouvante ;
Prótege me a convéntu malignántium, * a multitúdine operántium iniquitátem.protège-moi contre les complots des malfaiteurs, contre la troupe soulevée des hommes iniques,
Qui exacuérunt ut gládium línguas suas, † intendérunt sagíttas suas, venéfica verba * ut sagíttent in occúltis immaculátum.qui aiguisent leurs langues comme un glaive, qui préparent leurs flèches - leur parole amère !
Súbito sagittábunt eum et non timébunt, * firmavérunt sibi consílium nequam.pour les décocher dans l'ombre contre l'innocent ; ils les décochent contre lui à l'improviste, sans rien craindre.
Disputavérunt, ut abscónderent láqueos, * dixérunt: «Quis vidébit eos?».Ils s'affermissent dans leurs desseins pervers, ils se concertent pour tendre leurs pièges ; ils disent : " Qui les verra? "
Excogitavérunt iníqua, † perfecérunt excogitáta consília. * Interióra hóminis et cor eius abyssus.Ils ne méditent que forfaits : " Nous sommes prêts, disent-ils, notre plan est bien dressé. " L'intérieur de l'homme et son coeur sont un abîme !
Et sagittávit illos Deus; † súbito factæ sunt plagæ eórum, * et infirmávit eos língua eórum.Mais Dieu a lancé sur eux Ses traits : soudain les voilà blessés ! On les jette par terre ; les traits de leur langue retombent sur eux !
Caput movébunt omnes, qui vidébunt eos, * et timébit omnis homo;Tous ceux qui les voient branlent la tête ! Tous les hommes sont saisis de crainte,
et annuntiábunt ópera Dei * et facta eius intéllegent.ils publient l'oeuvre de Dieu, ils comprennent ce qu'Il a fait.
Lætábitur iustus in Dómino et sperábit in eo, * et gloriabúntur omnes recti corde.Le juste se réjouit dans le Seigneur et se confie en Lui, tous ceux qui ont le coeur droit se glorifient.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. A timóre inimíci custódi, Dómine, ánimam meam.Ant. De la peur des ennemis, garde, Seigneur, mon âme.
Lectio brevis (Deut 8, 5b-6)
Lecture brève (Deut 8, 5b-6)
Sicut érudit homo fílium suum, sic Dóminus Deus tuus erudívit te, ut custódias mandáta Dómini Dei tui et ámbules in viis eius et tímeas eum.Le Seigneur ton Dieu a fait ton éducation comme un homme fait celle de son fils. Tu garderas les commandements du Seigneur ton Dieu en suivant ses chemins et en le craignant.
V/. Timor Dómini sanctus, pérmanens in sæculum sæculi.

R/. Iudícia Dómini vera, iustificáta in semetípsa.
Orémus. Prions.
Dómine Deus, Pater omnípotens, nobis maiestáti tuæ subiéctis Sancti Spíritus lumen infúnde, ut ab omni hoste secúri, in tua iúgiter laude lætémur. Per Christum Dóminum nostrum.Seigneur Dieu, Père tout-puissant, remplis-nous, les serviteurs de Ta majesté, de la lumière de l'Esprit Saint; pour que, sans rien craindre de tout adversaire, nous mettions notre joie à Te louer continuellement. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Cælum et terra transíbunt; verba autem mea non præteríbunt.Ant. 1 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Tu, Dómine, spes mea, turris fortitúdinis a fácie inimíci.Ant. 2 Toi, Seigneur, mon espérance, ma tour fortifiée face aux ennemis.
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Tu, Dómine, spes mea, turris fortitúdinis a fácie inimíci.Ant. 3 Toi, Seigneur, mon espérance, ma tour fortifiée face aux ennemis.
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.