Office de tierce du mercredi 18 juillet 2018 -

Hebdomada XV per annum XVème semaine dans l'année
Feria IV Mercredi
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Nunc, Sancte, nobis, Spíritus,
Esprit très Saint, daigne en cette heure,
unum Patri cum Fílio,
uni au Père, uni au Fils,
dignáre promptus íngeri
descendre Toi-même sur nous
nostro refúsus péctori.
et Te répandre dans nos âmes.
 
Os, lingua, mens, sensus, vigor
Que notre coeur et notre bouche,
confessionem pérsonent,
que tout en nous dise la foi !
flamméscat igne cáritas,
Embrase-nous de charité ;
accéndat ardor próximos.
que ce feu brûle aussi nos proches !
 
Per te sciámus da Patrem,
Fais-nous connaître Dieu le Père,
noscámus atque Fílium,
fais-nous apprendre aussi le Fils
te utriúsque Spíritum
et croire en tout temps que Tu es
credámus omni témpore. Amen.
l'unique Esprit de l'Un et l’'Autre.
Ant. 1 Qui séquitur me, non ámbulat in ténebris, sed habébit lumen vitæ, dicit Dóminus.Ant. 1 Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie, dit le Seigneur.
Psalmus 118 (119), 105-112
Psaume 118 (119), 105-112
Meditatio verbi Domini in lege
Méditation sur la Parole de Dieu et sa loi.
Hoc est præceptum meum, ut diligatis invicem (Io 15, 12).
Voici mon précepte : que vous vous aimiez les uns les autres.
XIV (Nun)
XIV (Nun)
Lucérna pédibus meis verbum tuum * et lumen sémitis meis.Ta parole est un flambeau devant mes pas, une lumière sur mon sentier.
Iurávi et státui * custodíre iudícia iustítiæ tuæ.J'ai juré, et j'y serai fidèle, d'observer les préceptes de Ta justice.
Humiliátus sum usquequáque, Dómine; * vivífica me secúndum verbum tuum.Je suis réduit à une extrême affliction: Seigneur, rends-moi la vie, selon Ta parole.
Voluntária oris mei beneplácita sint, Dómine, * et iudícia tua doce me.Agrée, Seigneur, l'offrande de mes lèvres, et enseigne-moi Tes préceptes.
Anima mea in mánibus meis semper, * et legem tuam non sum oblítus.Ma vie est continuellement dans mes mains, et je n'oublie point Ta loi.
Posuérunt peccatóres láqueum mihi, * et mandátis tuis non errávi.Les méchants me tendent des pièges, et je ne m'égare pas loin de Tes ordonnances.
Heréditas mea testimónia tua in ætérnum, * quia exsultátio cordis mei sunt.J'ai Tes enseignements pour toujours en héritage, car ils sont la joie de mon cœur.
Inclinávi cor meum ad faciéndas iustificatiónes tuas * in ætérnum, in finem.J'ai incliné mon cœur à observer Tes lois, toujours, jusqu'à la fin.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Qui séquitur me, non ámbulat in ténebris, sed habébit lumen vitæ, dicit Dóminus.Ant. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie, dit le Seigneur.
Ant. 2 Ego egénus et pauper sum: Deus, ádiuva me.Ant. 2 Je suis pauvre et privé de tout : Dieu, aide-moi.
Psalmus 69 (70)
Psaume 69 (70)
Deus, in adiutorium meum intende
Dieu, viens à mon aide
Domine, salva nos, perimus (Mt 8, 25).
Seigneur, sauve-nous, nous périssons (Mt 8, 25).
Deus, in adiutórium meum inténde; * Dómine, ad adiuvándum me festína.Dieu, viens à mon aide, Seigneur, vite à mon secours.
Confundántur et revereántur, * qui quærunt ánimam meam.Qu'ils soient honteux et confus, ceux qui cherchent mon âme.
Avertántur retrórsum et erubéscant, * qui volunt mihi mala.Qu'ils reculent et rougissent ceux qui désirent ma perte.
Convertántur propter confusiónem suam, * qui dicunt mihi: «Euge, euge».Qu'ils retournent en arrière à cause de leur honte, ceux qui disent : « Ah, Ah».
Exsúltent et læténtur in te omnes, qui quærunt te, * et dicant semper: «Magnificétur Deus» qui díligunt salutáre tuum.Qu'ils soient dans l'allégresse et se réjouissent en Toi tous ceux qui Te cherchent. Qu'ils disent sans cesse : « Dieu soit magnifié », ceux qui aiment Ton salut.
Ego vero egénus et pauper sum; * Deus, ad me festína.Moi, je suis indigent et pauvre ; ô Dieu, hâte-Toi vers moi.
Adiútor meus et liberátor meus es tu; * Dómine, ne moréris.Tu es mon aide et mon libérateur; Seigneur, ne tarde pas.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ego egénus et pauper sum: Deus, ádiuva me.Ant. Je suis pauvre et privé de tout : Dieu, aide-moi.
Ant. 3 Non secúndum visiónem oculórum iudicábit Deus, sed in iustítia et æquitáte.Ant. 3 Ce n’est pas à l’œil nu que juge Dieu, mais dans la justice et l’équité.
Psalmus 74 (75)
Psaume 74 (75)
Dominus summus iudex
Le Seigneur, juge suprême
Deposuit potentes de sede et exaltavit humiles (Lc 1, 52).
Il dépose les puissants de leur trône et exalte les humble (Lc 1, 52).
Confitébimur tibi, Deus;  † confitébimur et invocábimus nomen tuum: * narrábimus mirabília tua.Nous Te louerons, ô Dieu ; nous Te louerons, et nous invoquerons Ton nom; nous raconterons Tes merveilles.
Cum statúero tempus, * ego iustítias iudicábo.Au temps que J'aurai fixé, Je ferai parfaite justice.
Si liquefácta est terra et omnes, qui hábitant in ea, * ego confirmávi colúmnas eius.La terre s'est dissoute, avec tous ceux qui l'habitent, Moi J'ai affermi ses colonnes.
Dixi gloriántibus: «Nolíte gloriári! »* et delinquéntibus: «Nolíte exaltáre cornu!J'ai dit aux méchants: Ne commettez plus l'iniquité; et aux pécheurs: N'élevez plus un front superbe.
Nolíte exaltáre in altum cornu vestrum; * nolíte loqui advérsus Deum protérva» .Ne levez plus si haut la tête; cessez de proférer des blasphèmes contre Dieu.
Quia neque ab oriénte neque ab occidénte * neque a desértis exaltátio.Car ce n'est ni de l'orient, ni de l'occident, ni des montagnes désertes, que vous viendra le secours,
Quóniam Deus iudex est: * hunc humíliat et hunc exáltat.parce que c'est Dieu qui est juge. Il humilie celui-ci, et Il élève celui-là;
Quia calix in manu Dómini * vini meri plenus misto.car il y a dans la main du Seigneur une coupe de vin pur, pleine d'aromates.
Et inclinávit ex hoc in hoc;  † verúmtamen usque ad fæces epotábunt, * bibent omnes peccatóres terræ.Il en verse de côté et d'autre, et pourtant la lie n'en est pas encore épuisée; tous les pécheurs de la terre en boiront.
Ego autem annuntiábo in sæculum, * cantábo Deo Iacob.Pour moi, j'annoncerai ces choses à jamais; je chanterai à la gloire du Dieu de Jacob.
Et ómnia córnua peccatórum confríngam, * et exaltabúntur córnua iusti.Et je briserai toutes les cornes des pécheurs, et les cornes du juste se redresseront.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Non secúndum visiónem oculórum iudicábit Deus, sed in iustítia et æquitáte.Ant. Ce n’est pas à l’œil nu que juge Dieu, mais dans la justice et l’équité.
Lectio brevis (1 Cor 13, 4-7)
Lecture brève (1 Cor 13, 4-7)
Cáritas pátiens est, benígna est cáritas, non æmulátur, non agit supérbe, non inflátur, non est ambitiósa, non quærit, quæ sua sunt, non irritátur, non cógitat malum, non gaudet super iniquitátem, congáudet autem veritáti; ómnia suffert, ómnia credit, ómnia sperat, ómnia sústinet.L'amour prend patience; I'amour rend service; I'amour ne jalouse pas; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d'orgueil; il ne fait rien de malhonnête; il ne cherche pas son intérêt; il ne s'emporte pas; il n'entretient pas de rancune; il ne se réjouit pas de ce qui est mal, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.
V/. Exsúltent et læténtur in te omnes qui quærunt te, Dómine.

R/. Et dicant semper: Magnificétur Deus.
Orémus. Prions.
Dómine, Pater sancte, Deus fidélis, qui promíssum Spíritum misísti, ut hómines per peccátum dispérsos congregáres, fac nos in mundo unitátis pacísque múnera confovére. Per Christum Dóminum nostrum.Seigneur, Père saint, Dieu fidèle, qui as envoyé le Saint-Esprit promis, pour que Tu rassembles les hommes divisés par le péché, fais de nous les restaurateurs de la paix et de l’'unité dans le monde. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Qui séquitur me, non ámbulat in ténebris, sed habébit lumen vitæ, dicit Dóminus.Ant. 1 Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie, dit le Seigneur.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Ego egénus et pauper sum: Deus, ádiuva me.Ant. 2 Je suis pauvre et privé de tout : Dieu, aide-moi.
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Ego egénus et pauper sum: Deus, ádiuva me.Ant. 3 Je suis pauvre et privé de tout : Dieu, aide-moi.
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.