Vêpres du vendredi 14 février 2020 - Sts. Cyrille, moine, et Methode, évêque, patrons de l'Europe

Hebdomada V per annum Vème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
SS. CYRILLI, MONACHI, ET METHODII, EPISCOPI, PATRONORUM EUROPAE SS. CYRILLE, MOINE, ET METHODE, EVEQUE, PATRONS DE L'EUROPE
Festum Fête
Ad Vesperas
Aux Vêpres
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus Hymne
(Pro pluribus pastoribus:) (Pour plusieurs pasteurs)
Sacráta nobis gáudia Ce jour nous ramène
dies redúxit ánnua, Les saintes joies de cet anniversaire
laudántur in qua débito où nous célébrons les pasteurs du bercail
cultu duces ovílium. par les louanges qu'ils méritent
En pro gregis custódia Pour la sauvegarde du troupeau
nullos labóres néglegunt, ils ne reculent devant aucun labeur
tutántur illum, sánius ils le gardent et le nourissent
impertiéntes pábulum. de la saine doctrine
Arcent lupos e fínibus, Ils chassent les loups de leur contrée
procul latrónes éxigunt, repoussent au loin les brigands
replent oves pinguédine, nourissent grandement les brebis
ovíle numquam déserunt. et jamais n'abandonnent le bétail
Tot nunc potíti gáudiis, Comblés maintenant de tant de joies
gregum duces sanctíssimi, très saints bergers des troupeaux
nobis rogáte grátiam demandez grâce pour nous
apud tribúnal iúdicis. au tribunal des juges
Ætérne, Christe, póntifex, Gloire à Toi,
tibi sit æqua glória Christ, pontife éternel
cum Patre et almo Spíritu avec le Père et l'Esprit bienfaisant
in sempitérna sæcula. Amen. pour les siècles éternels.
Ant. 1 Sana, Dómine, ánimam meam, quia peccávi tibi.Ant. 1 Guéris, Seigneur, mon âme, car j'ai péché contre Toi.
Psalmus 40 (41) Psaume 40 (41)
Infirmi oratio Prière de l'infirme
Unus ex vobis me tradet, qui manducat mecum (Mc 14, 18). L'un de vous Me livrera, celui qui mange avec Moi (Mc 14, 18).
Beátus, qui intéllegit de egéno, * in die mala liberábit eum Dóminus. Heureux celui qui prend souci du pauvre, au jour du malheur, le Seigneur le délivrera.
Dóminus servábit eum et vivificábit eum † et beátum fáciet eum in terra * et non tradet eum in ánimam inimicórum eius. Le Seigneur le gardera et le fera vivre ; il sera heureux sur la terre, et tu ne le livreras pas au désir de ses ennemis.
Dóminus opem feret illi super lectum dolóris eius; * univérsum stratum eius versábis in infirmitáte eius. Le Seigneur l'assistera sur son lit de douleur; tu retourneras toute sa couche dans sa maladie.
Ego dixi: «Dómine, miserére mei; * sana ánimam meam, quia peccávi tibi». Moi, je dis : « Seigneur, aie pitié de moi ! guéris mon âme, car j'ai péché contre Toi ».
Inimíci mei dixérunt mala mihi: * «Quando moriétur, et períbit nomen eius?». Et mes ennemis profèrent contre moi des malédictions : « Quand mourra-t-il, quand périra son nom ?».
Et si ingrediebátur, ut visitáret, vana loquebátur; † cor eius congregábat iniquitátem sibi, * egrediebátur foras et detrahébat. Si quelqu'un vient me visiter, il ne profère que mensonges ; son coeur recueille l'iniquité ; quand il s'en va, il parle au dehors.
Simul advérsum me susurrábant omnes inimíci mei; * advérsum me cogitábant mala mihi: Tous mes ennemis chuchotent ensemble contre moi, contre moi ils méditent le malheur.
«Malefícium effúsum est in eo; * et, qui decúmbit, non adíciet ut resúrgat». « Un mal irrémédiable, disent-ils, a fondu sur lui, le voilà couché, il ne se relèvera plus ».
Sed et homo pacis meæ, in quo sperávi, * qui edébat panem meum, levávit contra me calcáneum. Même l'homme qui était mon ami, qui avait ma confiance et qui mangeait mon pain, lève le talon contre moi.
Tu autem, Dómine, miserére mei * et resúscita me, et retríbuam eis. Toi, Seigneur, aie pitié de moi et relève-moi, et je leur rendrai ce qu'ils méritent.
In hoc cognóvi quóniam voluísti me, * quia non gaudébit inimícus meus super me; Je connaîtrai que Tu m'aimes, si mon ennemi ne triomphe pas de moi ;
me autem propter innocéntiam suscepísti * et statuísti me in conspéctu tuo in ætérnum. A cause de mon innocence, Tu m'as soutenu, et Tu m'as établi pour toujours en Ta présence.
Benedíctus Dóminus Deus Israel * a sæculo et usque in sæculum. Fiat, fiat. Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, dans les siècles des siècles. Amen, amen.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Sana, Dómine, ánimam meam, quia peccávi tibi.Ant. Guéris, Seigneur, mon âme, car j'ai péché contre Toi.
Ant. 2 Dóminus virtútum nobíscum, refúgium nobis Deus Iacob.Ant. 2 Le Seigneur est notre force, notre refuge est le Dieu de Jacob.
Psalmus 45 (46) Psaume 45 (46)
Deus refugium et virtus Dieu, refuge et force
Vocabunt nomen eius Emmanuel, quod est interpretatum Nobiscum Deus (Mt 1, 23). On Le nommera Emmanuel, ce qui veut dire Dieu Avec Nous (Mt 1, 23).
Deus est nobis refúgium et virtus, * adiutórium in tribulatiónibus invéntus est nimis. Dieu est notre refuge et notre force ; un secours que l'on rencontre toujours dans la détresse.
Proptérea non timébimus, dum turbábitur terra, * et transferéntur montes in cor maris. Aussi sommes-nous sans crainte si la terre est bouleversée, si les montagnes s'abîment au sein de l'océan,
Fremant et intuméscant aquæ eius, * conturbéntur montes in elatióne eius. si les flots de la mer s'agitent, bouillonnent, et, dans leur furie, ébranlent les montagnes.
Flúminis rivi lætíficant civitátem Dei, * sancta tabernácula Altíssimi. Un fleuve réjouit de ses courants la cité de Dieu, le sanctuaire où habite le Très-Haut.
Deus in médio eius, non commovébitur; * adiuvábit eam Deus mane dilúculo. Dieu est au milieu d'elle : elle est inébranlable ; au lever de l'aurore, Dieu vient à son secours:
Fremuérunt gentes, commóta sunt regna; * dedit vocem suam, liquefácta est terra. Les nations s'agitent, les royaumes s'ébranlent ; Il fait entendre sa voix et la terre se fond d'épouvante.
Dóminus virtútum nobíscum, * refúgium nobis Deus Iacob. le Seigneur des armées est avec nous ; le Dieu de Jacob est pour nous une citadelle.
Veníte et vidéte ópera Dómini, * quæ pósuit prodígia super terram. Venez, contemplez les oeuvres du Seigneur, les dévastations qu'Il a opérées sur la terre !
Auferet bella usque ad finem terræ, † arcum cónteret et confrínget arma * et scuta combúret igne. Il a fait cesser les combats jusqu'au bout de la terre, Il a brisé l'arc, Il a rompu la lance, Il a consumé par le feu les chars de guerre :
Vacáte et vidéte quóniam ego sum Deus: * exaltábor in géntibus et exaltábor in terra. Arrêtez et reconnaissez que Je suis Dieu, Je domine sur les nations, Je domine sur la terre !
Dóminus virtútum nobíscum, * refúgium nobis Deus Iacob. le Seigneur des armées est avec nous, le Dieu de Jacob est pour nous une citadelle.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Dóminus virtútum nobíscum, refúgium nobis Deus Iacob.Ant. Le Seigneur est notre force, notre refuge est le Dieu de Jacob.
Ant. 3 Omnes gentes vénient et adorábunt coram te, Dómine.Ant. 3 Toutes les nations viendront et T’adoreront, Seigneur.
Canticum (Ap 15, 3-4) NT 11 Cantique (Ap 15, 3-4) NT 11
Hymnus adorationis Hymne d'adoration
Magna et mirabília ópera tua, * Dómine Deus omnípotens; Grandes, merveilleuses, Tes oeuvres, Seigneur, Dieu de l'univers ;
iustæ et veræ viæ tuæ, * Rex géntium! Ils sont justes, ils sont vrais, Tes chemins, Roi des nations.
Quis non timébit, Dómine, * et glorificábit nomen tuum? Qui ne Te craindrait, Seigneur, à Ton nom, qui ne rendrait gloire?
Quia solus Sanctus,  † quóniam omnes gentes vénient et adorábunt in conspéctu tuo, * quóniam iudícia tua manifestáta sunt. Oui, Toi seul es saint, oui, toutes les nations viendront et se prosterneront devant Toi; oui, ils sont manifestés, Tes jugements.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Omnes gentes vénient et adorábunt coram te, Dómine.Ant. Toutes les nations viendront et T’adoreront, Seigneur.
Lectio brevis (1 Petr 5, 1-4)
Lecture brève (1 Petr 5, 1-4)
Senióres, qui in vobis sunt, óbsecro, consénior et testis Christi passiónum, qui et eius, quæ in futúro revelánda est glóriæ communicátor: Páscite, qui est in vobis, grégem Dei, providéntes non coácto sed spontánee secúndum Deum, neque turpis lucri grátia sed voluntárie, neque ut dominántes in cleris sed formæ facti gregis. Et cum apparúerit Princeps pastórum, percipiétis immarcescíbilem glóriæ corónam.Je prie donc les anciens qui sont parmi vous, moi qui suis ancien comme eux et témoin des souffrances du Christ, moi qui aurai aussi ma part à cette gloire qui doit être manifestée dans l'avenir : paissez le troupeau de Dieu qui vous est confié, veillez sur lui, non par contrainte, mais de bon gré, selon Dieu ; non pour un gain honteux, mais par dévouement; non en dominant sur ceux qui sont votre partage, mais devenant les modèles du troupeau, du fond du cœur. Et lorsque le prince des pasteurs paraîtra, vous remporterez la couronne incorruptible de gloire.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Hic est fratrum amátor, * Qui multum orat pro pópulo. Hic est. V/. Et ánimam suam trádidit pro frátribus suis. * Qui multum orat pro pópulo. Glória Patri. Hic est.R/. Celui-ci est l'ami de ses frères, * qui prie beaucoup pour le peuple. Celui-ci.
V/. Et son âme est livrée pour ses frères. * qui prie beaucoup pour le peuple. Gloire au Père. Celui-ci.
Ant. Isti sunt viri sancti, facti amíci Dei, divínæ veritátis præcónio gloriósi.Ant. Ce sont là de saints personnages, qui se sont faits les amis de Dieu, et se sont rendus glorieux en publiant la vérité divine.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55) Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Isti sunt viri sancti, facti amíci Dei, divínæ veritátis præcónio gloriósi.Ant. Ce sont là de saints personnages, qui se sont faits les amis de Dieu, et se sont rendus glorieux en publiant la vérité divine.
PrecesPrières litaniques
Christum, qui per crucem suam salútem géneri cóntulit humáno, adorémus, et pie clamémus:
Misericórdiam tuam nobis largíre, Dómine.
Christe, sol et dies noster, illúmina nos rádiis tuis,
et omnes sensus malos iam mane compésce.
Custódi cogitatiónes, sermónes et ópera nostra,
ut hódie in conspéctu tuo placére possímus.
Avérte fáciem tuam a peccátis nostris,
et omnes iniquitátes nostras dele.
Per crucem et resurrectiónem tuam,
reple nos consolatióne Spíritus Sancti.
Pater nosterNotre père
Collecte
Deus, qui per beátos fratres Cyríllum et Methódium Slavóniæ gentes illuminásti, da córdibus nostris tuæ doctrínæ verba percípere, nosque pérfice pópulum in vera fide et recta confessióne concórdem. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu qui par les bienheureux frères Cyrille et Méthode, as conduit les peuples slaves à la lumière ouvre nos coeurs à l'intelligence de Ton verbe : et permets à notre peuple de se maintenir dans la vraie foi et la confession droite. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.