affiche_liturgia("journee")office = vigiles

Vigiles (OSB) du samedi 9 décembre 2017 -

Hebdomada I Adventus Ière semaine de l'Avent
Sabbato Samedi
éditer éditer
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
De libro Isaíæ prophétæ Du livre d'Isaïe
Lectio I Lecture I
Hæc dixit mihi Dóminus: " Vade et pone speculatórem; quodcúmque víderit, annúntiet. Si víderit currum, bigam équitum, ascensórem ásini et ascensórem caméli, intueátur diligénter multo intúitu. " Car ainsi m'a parlé le Seigneur: « Va, place un guetteur! Qu'il annonce ce qu'il voit! Il verra de la cavalerie, des cavaliers deux par deux, des hommes montés sur des ânes, des hommes montés sur des chameaux; qu'il observe avec attention, avec grande attention. »
R/. Ecce rex noster véniet et omnes sancti eius cum eo, * Réddere illis mercédem labórum ipsórum. V/. Ecce dominátor Dóminus. * Réddere illis. R/. Voici venir notre roi avec tous les saints de son cortège. * Il vient leur donner en retour le salaire de leurs peines. V/. Voici le Seigneur des Seigneurs! * Il vient.
Lectio II Lecture II
Et clamávit speculátor: " Super spécula, Dómine, ego sum stans iúgiter per diem, et super custódiam meam ego sum stans totis nóctibus. Ecce huc venit agmen virórum, biga équitum ". Et respóndit et dixit: " Cécidit, cécidit Bábylon, et ómnia sculptília deórum eius contríta sunt in terram ". Tritúra mea et fili áreæ meæ, quæ audívi a Dómino exercítuum, Deo Israel, annuntiávi vobis. Et le guetteur a crié: « Sur la tour de guet, Seigneur, je me tiens tout le long du jour, à mon poste de garde, je suis debout toute la nuit. Et voici que vient la cavalerie, des cavaliers deux par deux ». Il a repris la parole et dit: « Elle est tombée, Babylone, elle est tombée, et toutes les images de ses dieux, il les a brisées à terre ». Toi que j'ai foulé, grain de mon aire, ce que j'ai appris du Seigneur des armées, Dieu d'Israël, je te l'annonce.
R/. Confortámini, manus fatigátæ, et génua dissolúta, roborámini. Qui pusíllo ánimo estis mente, convaléscite! Ne timéte, dicit Dóminus, * Quia vénio disrúmpere iugum captivitátis vestræ. V/. Cívitas Ierúsalem, noli flere, quia cito véniet salus tua. * Quia vénio. R/. Fortifiez les mains défaillantes, affermissez les genoux qui fléchissent. Dites aux cœurs qui se troublent: prenez courage! Ne craignez pas, déclare le Seigneur: * Je viens moi-même briser le joug de votre captivité! V/. Jérusalem, cesse de pleurer, voici ton salut: * Je viens.
Lectio III Lecture III
Oráculum Duma. Ad me clamat ex Seir: " Custos, quid de nocte? Custos, quid de nocte? " Dixit custos: " Venit mane, sed étiam nox; si quritis, quærite, revertímini, veníte ". Oracle sur Duma. Vers moi on crie depuis Séïr: « Veilleur, où en est la nuit? Veilleur, où en est la nuit?» Le veilleur répond: « Le matin vient, puis encore la nuit. Si vous voulez interroger, interrogez! Revenez! Venez! »
R/. Dicit María: Putas qualis est ista salutátio? quia conturbáta est ánima mea, ut per ángelum dici áudiam Mater Dómini, et quia paritúra sum regem, * Qui claustrum virginitátis meæ non víolet. V/. Ecce ancílla Dómini: fiat mihi secúndum verbum tuum. * Qui claustrum. V/. Glória Patri. * Qui claustrum. R/. Marie prit la parole et dit: Que signifie cette salutation? Me voici toute bouleversée, * Car j'ai entendu l'ange m'annoncer que je serai la Mère du Seigneur, et que j'enfanterai le roi, qui ne saurait profaner le sanctuaire de ma virginité. V/. Me voici, servante du Seigneur: qu'il me soit fait selon ta parole! * Car j'ai entendu. V/. Gloire au Père. * Car j'ai entendu.
éditer éditer
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Tractátu sancti Ireni epíscopi Advérsus hæreses (Lib. 3 , 22: SC 211, 438-444) Traité de saint Irénée contre les hérésies.
Lectio I Lecture I
Lucas genealógiam quæ est a generatióne Dómini nostri usque ad Adam septuagínta duas generatiónes habére osténdit, finem coniúngens inítio et signíficans quóniam ipse est qui omnes gentes exínde ab Adam dispérsas et univérsas linguas et generatiónes hóminum cum ipso Adam in semetípso recapitulátus est. Unde et a Paulo typus futúri dictus est ipse Adam, quóniam futúram circa Fílium Dei humáni géneris dispositiónem in semetípsum fabricátor ómnium Verbum præformáverat, prædestinánte Deo primum animálem hóminem, vidélicet uti a spiritáli salvarétur. Cum enim præexsísteret salvans, oportébat et quod salvarétur fíeri, uti non vácuum sit salvans. Luc présente une généalogie allant de la naissance de notre Seigneur à Adam et comportant soixante-douze générations: il rattache de la sorte la fin au commencement et donne à entendre que le Seigneur est celui qui a récapitulé en lui-même toutes les nations dispersées à partir d'Adam, toutes les langues et les générations des hommes, y compris Adam lui-même. C'est aussi pour cela que Paul appelle Adam lui-même la figure de celui qui devait venir: car le Verbe, artisan de l'univers, avait ébauché d'avance en Adam la future économie de l'humanité dont se revêtirait le Fils de Dieu, Dieu ayant établi en premier lieu l'homme psychique afin, de toute évidence, qu'il fût sauvé par l'homme spirituel. En effet, puisqu'existait déjà celui qui sauverait, il fallait que ce qui serait sauvé vînt aussi à l'existence, afin que ce sauveur ne fût point sans raison d'être.
R/. Audíte verbum Dómini, Gentes, et annuntiáte illud in fínibus terræ: * Et in ínsulis quæ procul sunt, dícite: Salvátor noster advéniet. V/. Annuntiáte et audítum fácite; loquímini et clamáte. * Et ínsulis. R/. Nations, écoutez la parole du Seigneur, transmettez le message aux limites du monde, annoncez dans les îles lointaines: * Voici notre Sauveur qui vient! V/. Parlez, faites entendre, criez et proclamez: * Voici.
Lectio II Lecture II
Consequénter autem et María Virgo obdiens invenítur dicens: Ecce ancílla tua, Dómine, fiat mihi secúndum verbum tuum. Eva vero inobdiens: non obœdívit enim adhuc cum esset virgo. Quemádmodum illa virum quidem habens Adam, virgo tamen adhuc exsístens, inobdiens facta, et sibi et univérso géneri humáno causa facta est mortis, sic et María habens prædestinátum virum, et tamen virgo, obdiens, et sibi et univérso géneri humáno causa facta est salútis. Et propter hoc lex eam quæ desponsáta erat viro, licet virgo sit adhuc, uxórem eius qui desponsáverat vocat, eam quæ est a María in Evam recirculatiónem signíficans: quia non áliter quod colligátum est solverétur, nisi ipsæ compágines alligatiónis reflectántur retrórsus, uti primæ coniunctiónes solvántur per secúndas, secúndæ rursus líberent primas. Parallèlement au Seigneur, on trouve aussi la Vierge Marie obéissante, lorsqu'elle dit: Voici ta servante, Seigneur, qu'il me soit fait selon ta parole. Eve, au contraire, avait été désobéissante: elle avait désobéi, alors qu'elle était encore vierge. Car, de même qu'Ève, ayant pour époux Adam, et cependant encore vierge, en désobéissant, devint cause de mort pour elle-même et pour tout le genre humain, de même Marie, ayant pour époux celui qui lui avait été destiné par avance, et cependant vierge, devint, en obéissant, cause de salut pour elle-même et pour tout le genre humain. C'est pour cette raison que la loi donne à celle qui est fiancée à un homme, bien qu'elle soit encore vierge, le nom d'« épouse » de celui qui l'a prise pour fiancée, signifiant de la sorte le retournement qui s'opère de Marie à Eve. Car ce qui a été lié ne peut être délié que si l'on refait en sens inverse les boucles du nœud, en sorte que les premières boucles soient défaites grâce à des secondes et qu'inversement les secondes libèrent les premières.
R/. Aliéni non transíbunt per Ierúsalem ámplius: * Nam in illa die stillábunt montes dulcédinem et colles fluent lac et mel, dicit Dóminus. V/. Ego véniam, dicit Dóminus, et sanábo contritiónem pópuli mei. * Nam in. R/. Jérusalem: les étrangers n'y passeront plus, * En ce jour-là, les montagnes ruisselleront de vin doux, les collines laisseront couler le lait et le miel: V/. Me voici, déclare le Seigneur, je viens guérir la meurtrissure de mon peuple! * En ce jour-là.
Lectio III Lecture III
Et propter hoc Dóminus dicébat primos quidem novíssimos futúros et novíssimos primos. Et prophéta autem hoc idem signíficat dicens: Pro pátribus nati sunt tibi fílii. Primogénitus enim mortuórum natus Dóminus et in sinum suum recípiens prístinos patres, regenerávit eos in vitam Dei, ipse inítium vivéntium factus, quóniam Adam inítium moriéntium factus est. Propter hoc et Lucas inítium generatiónis a Dómino ínchoans in Adam rétulit, signíficans quóniam non illi hunc, sed hic illos in Evangélium vitæ regenerávit. Sic autem et Evæ inobœdiéntiæ nodus solutiónem accépit per obœœdiéntiam Maríæ. Quod enim alligávit virgo Eva per incredulitátem, hoc Virgo María solvit per fidem. C'est pourquoi le Seigneur disait que les premiers seraient les derniers, et les derniers les premiers. Le prophète, de son côté, indique la même chose, en disant: Au lieu de pères qu'ils étaient, ils sont devenus tes fils. Car le Seigneur, en devenant le Premier-né des morts et en recevant dans son sein les anciens pères, les a fait renaître à la vie de Dieu, devenant lui-même le principe des vivants parce qu'Adam était devenu le principe des morts. C'est pourquoi aussi Luc a commencé sa généalogie par le Seigneur, pour la faire remonter de celui-ci jusqu'à Adam, indiquant par là que ce ne sont pas les pères qui ont donné la vie au Seigneur, mais lui au contraire qui les a fait renaître dans l'Évangile de vie. Ainsi également le nœud de la désobéissance d'Ève a été dénoué par l'obéissance de Marie, car ce que la vierge Eve avait lié par son incrédulité, la Vierge Marie l'a délié par sa foi.
R/. Ecce dies véniunt, dicit Dóminus, et suscitábo David germen iustum: et regnábit rex, et sápiens erit, et fáciet iudícium et iustítiam in terra. * Et hoc est nomen quod vocábunt eum: Dóminus iustus noster. V/. In diébus illis salvábitur Iuda et Israel habitábit confidénter. * Et hoc. V/. Glória Patri. * Et hoc. R/. Voici venir des jours, oracle du Seigneur, où je ferai lever pour David un germe juste: il régnera en vrai roi, il agira avec sagesse, il exercera le droit et l'équité dans le pays. * Voici le nom qu'on lui donnera: Le-Seigneur-est-notre-justice. V/. En ces jours-là Juda sera sauvé, Israël habitera en sécurité. * Voici. V/. Gloire au Père. * Voici.