affiche_liturgia("journee")office = vigiles

Vigiles (OSB) du samedi 30 décembre 2017 -

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Sabbato Samedi
éditer éditer
In primo nocturno, anno I Premier nocturne, année I
De Epístula beáti Pauli apóstoli ad Colossénses De la lettre de saint Paul aux Colossiens
Lectio I Lecture I
Fratres, vos, cum essétis aliquándo alienáti et inimíci sensu in opéribus malis, nunc autem reconciliávit in córpore carnis eius per mortem exhibére vos sanctos et immaculátos et irreprehensíbiles coram ipso, si tamen permanétis in fide fundáti et stábiles et immóbiles a spe evangélii quod audístis, quod prædicátum est in univérsa creatúra quæ sub cælo est, cuius factus sum ego Paulus miníster. Vous-mêmes, qui étiez devenus jadis des étrangers et des ennemis, par vos pensées et vos œuvres mauvaises, voici qu'à présent il vous a réconciliés dans son corps de chair, le livrant à la mort, pour vous faire paraître devant lui saints, sans tache et sans reproche. Il faut seulement que vous persévériez dans la foi, affermis sur des bases solides, sans vous laisser détourner de l'espérance promise par l'Évangile que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature sous le ciel, et dont moi, Paul, je suis devenu le ministre.
R/. Hódie natus est Dóminus Iesus Christus in Béthleem Iudæ in diébus Heródis regis, in civitáte David regnans, * Cuius regni non erit finis. V/. Natus est nobis hódie Salvátor, qui est Christus Dóminus, in civitáte David. * Cuius. R/. Aujourd'hui est né à Bethléem de Judée, au temps du roi Hérode, le Seigneur Jésus-Christ, roi de la cité de David. * Son règne n'aura pas de fin. V/. Aujourd'hui, dans la cité de David, un Sauveur nous est né : il est le Messie, le Seigneur. * Son.
Lectio II Lecture II
Nunc gáudeo in passiónibus pro vobis et adímpleo ea quæ desunt passiónum Christi in carne mea pro córpore eius quod est Ecclésia, cuius factus sum ego miníster secúndum dispensatiónem Dei quæ data est mihi in vos, ut ímpleam verbum Dei, mystérium quod abscónditum fuit a sæculis et generatiónibus, nunc autem manifestátum est sanctis eius, quibus vóluit Deus notas fácere dívítias glóriæ mystérii huius in géntibus, quod est Christus in vobis, spes glóriæ; quem nos annuntiámus, commonéntes omnem hóminem et docéntes omnem hóminem in omni sapiéntia, ut exhibeámus omnem hóminem perféctum in Christo; ad quod et labóro certándo secúndum operatiónem eius, quæ operátur in me in virtúte. En ce moment je trouve ma joie dans les souffrances que j'endure pour vous, et je complète en ma chair ce qui manque aux épreuves du Christ pour son Corps, qui est l'Église. Car je suis devenu ministre de l'Église, en vertu de la charge que Dieu m'a confiée, de réaliser chez vous l'avène-ment de la Parole de Dieu, ce mystère resté caché depuis les siècles et les générations et qui maintenant vient d'être manifesté à ses saints: Dieu a bien voulu leur faire connaître de quelle gloire est riche ce mystère chez les païens: c'est le Christ parmi vous! l'espérance de la gloire! Ce Christ, nous l'annonçons, avertissant tout homme et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de rendre tout homme parfait dans le Christ. Et c'est bien pour cette cause que je me fatigue à lutter, avec son énergie qui agit en moi avec puissance.
R/. O Regem cæli, cui tália famulántur obséquia! Stábulo pónitur qui cóntinet mundum. * Iacet in præsépio et in cælis regnat. V/. Dómine, audívi audítum tuum et tímui; considerávi ópera tua et expávi; in médio duórum animálium. * Iacet. R/. Ô Roi du ciel à qui est rendu un tel hommage! Il repose dans une étable celui qui contient l'univers, * Il est couché dans une mangeoire, celui qui règne dans les cieux. V/. Seigneur, j'ai entendu parler de toi, et je suis saisi de crainte; j'ai réfléchi à tes œuvres, et je frémis: te voir entre deux animaux! * Il.
Lectio III Lecture III
Volo enim vos scire qualem sollicitúdinem hábeam pro vobis et pro his qui sunt Laodicíæ, et quicúmque non vidérunt fáciem meam in carne, ut consoléntur corda ipsórum instrúcti in caritáte et in omnes divítias plenitúdinis intelléctus, in agnitiónem mystérii Dei, Christi, in quo sunt omnes thesáuri sapiéntiæ et sciéntiæ abscónditi. Oui, je désire que vous sachiez quelle dure bataille je dois livrer pour vous, pour ceux de Laodicée, et pour tant d'autres qui ne m'ont jamais vu de leurs yeux; afin que leurs cœurs en soient stimulés et que, étroitement rapprochés dans l'amour, ils parviennent au plein épanouissement de l'intelligence qui leur fera pénétrer le mystère de Dieu, dans lequel se trouvent, cachés, tous les trésors de la sagesse et de la connaissance!
R/. In princípio erat Verbum, et Verbum erat apud Deum, et Deus erat Verbum. * Hoc erat in princípio apud Deum. V/. Omnia per ipsum facta sunt, et sine ipso factum est nihil. * Hoc. V/. Glória Patri. * Hoc. R/. Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. * Il était au commencement auprès de Dieu. V/. Par lui tout a été fait, et rien n'a été fait sans lui. * Il. V/. Gloire au Père. * Il.
éditer éditer
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Ex Sermónibus beáti Guerríci abbátis (Sermo 5 de Nativitate, 3-4: SC 166, 230-232) Sermon de Guerric d'Igny
Lectio I Lecture I
Confíteor tibi, Pater, Dómine cæli et terræ, quia sapiéntiam tuam abscondísti a sapiéntibus et prudéntibus et revelásti eam párvulis. Ita, Pater, sic fuit plácitum ante te: ut párvulis darétur párvulus, qui natus est nobis; quandóquidem altitúdo superbórum nimis ab huius abhórret humilitáte párvuli, et quod altum est apud hómines abominábile est apud eum qui, cum veráciter altus sit, párvulus factus est pro nobis. Cum solis nimírum párvulis concórdat párvulus iste; in solis requiéscit humílibus et quiétis. Sicut ígitur párvuli gloriántes de eo cantant: Párvulus natus est nobis; sic et ipse gloriátur de eis: Ecce ego, ínquiens, et púeri mei quos mihi dedit Deus. Ut enim párvulo Fílio suo Pater sodáles daret de coætáneis suis, statim primo ómnium ab innocéntia parvulórum cœpit glória martýrii; hoc significánte Spíritu Sancto, quia nónnisi tálium esset regnum cælórum. Je te rends grâce, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d'avoir caché ta sagesse aux sages et aux prudents, et de l'avoir révélée aux tout-petits. Oui, Père, c'est cela qui t'a plu: qu'aux tout-petits fût donné le tout-petit qui est né pour nous! De fait, la grandeur des superbes répugne extrêmement à la petitesse de ce tout-petit, et ce qui est grand aux yeux des hommes est en abomination devant lui, qui, étant véritablement grand, s'est fait tout-petit pour nous. Assurément, ce n'est qu'avec les tout-petits que s'entend ce tout-petit, et ce n'est qu'avec les humbles et les paisibles qu'il prend son repos. Et tout comme ce sont les petits qui chantent fièrement à son sujet: Un petit enfant est né pour nous, lui, à son tour, dit fièrement à leur sujet: Me voici, moi et mes enfants que Dieu m'a donnés! Pour donner, en effet, à son Fils, devenu petit enfant, des camarades de son âge, le Père a voulu que de tout-petits innocents préludent tout de suite à la gloire du martyre: l'Esprit Saint donnait ainsi à entendre que le royaume des cieux n'est que pour ceux qui leur ressemblent.
R/. Hódie natus est nobis Rex regum Dóminus Salvátor omnis pópuli, * Quem Ioánnes dígito demonstrávit, dicens: Ecce Agnus Dei, ecce qui tollit peccáta mundi. V/. Annúntio vobis gáudium magnum, quod erit omni pópulo. * Quem. R/. Aujourd'hui nous est né un Sauveur pour tout le peuple, le Roi des rois, le Seigneur, * Celui que Jean a désigné du doigt en disant: Voici l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. V/. Je vous annonce une grande joie pour tout le peuple. * Celui.
Lectio II Lecture II
Si tales éffici vólumus, fratres, íterum atque íterum transeámus usque Béthlehem et diligéntius intueámur hoc Verbum quod factum est caro, Deum imménsum qui párvulus factus est; ut in hoc visíbili et breviáto Verbo discámus sapiéntiam Dei quæ tota humílitas facta est. In hanc quippe virtútem illa omnímoda virtus se ínterim totam cóntulit; nihil áliud illa summa ínterim sapiéntia scire vóluit nisi illam scílicet humilitátem, cuius se póstmodum magístrum vóluit profitéri. Et iste quidem quod nimírum in sugillatiónem mei ipsíus loquor, iste, inquam, digne et iuste magíster docéndæ humilitátis efféctus est; qui licet eam sibi non ignoráret, et originálem a Matre et naturálem a Patre, nihilóminus tamen ab ipso Matris útero dídicit eam ex his quæ passus est. Si nous voulons être de ceux-là, mes frères, retournons fréquemment à Bethléem, et contemplons de plus près ce Verbe qui s'est fait chair, le Dieu immense qui s'est fait tout petit enfant: en cette Parole visible et abrégée, nous apprendrons à connaître la sagesse de Dieu devenue tout entière humilité. C'est en cette puissance-là que la puissance par excellence a voulu pour un temps résider tout entière; pour un temps, cette sagesse souveraine n'a rien voulu savoir d'autre que cette humilité dont elle voulut plus tard être reconnue maîtresse. Lui je le dis, il est vrai, à ma propre confusion , lui s'est constitué, à vrai et juste titre, maître et docteur en humilité, puisque tout en ne l'ignorant pas personnellement par son origine, il la tenait de sa mère, et, par sa nature, de son Père, il ne l'en apprit pas moins, dès le sein de sa mère, par tout ce qu'il eut à souffrir.
R/. Hic qui ádvenit, nemo scit nomen eius, nisi ipse solus. Vocátur Verbum Dómini, habens vestem præcláram, * Et omnis chorus angelórum in albis sequúntur eum. V/. Ecce ádvenit dominátor Dóminus, et regnum in manu eius et potéstas et impérium. * Et. R/. Celui qui vient porte un nom qu'il est seul à connaître. Il est appelé le Verbe de Dieu. Il est enveloppé d'un manteau éclatant de lumière, * Et tous les chœurs des anges le suivent, vêtus de blanc. V/. Voici venir le Seigneur des seigneurs: la royauté, la puissance et l'empire sont en sa main. * Et.
Lectio III Lecture III
In diversório viatórum natus est; ut hóspites et peregrínos super terram ipsíus exémplo edócti nos esse confiterémur. Ibi quoque novíssimum éligens locum, in præsépio pósitus est; ut et nos illud davídicum: Elégi abiéctus esse in domo Dei mei, magis quam habitáre in tabernáculis peccatórum, ópere discerémus. Pannis involútus est; ut habéntes quibus tantum tegámur, his conténti simus. Per ómnia paupertáte matérna conténtus, matríque per ómnia súbditus; ut totíus religiónis forma iam in eius nativitáte nata viderétur. Il est né dans un abri pour voyageurs: c'était pour qu'instruits par son exemple, nous nous reconnaissions étrangers et pèlerins sur la terre. Il y a, de plus, choisi la toute dernière place, et il s'est fait déposer dans une crèche: c'était pour que nous soyons instruits en acte de ce qu'avait dit David: J'ai choisi d'être abject dans la maison de Dieu, plutôt que d'habiter les tentes des pécheurs. Il a été enveloppé de langes: c'était pour qu'ayant de quoi nous couvrir, nous nous estimions contents. En tout, il s'est contenté de la pauvreté de sa mère; en tout, il s'est soumis à sa mère: c'était pour que l'idéal de toute la vie religieuse parût naître déjà en sa naissance à lui.
R/. Benedíctus qui venit in nómine Dómini, Deus Dóminus et illúxit nobis ! * Allelúia, allelúia. V/. Hæc dies quam fecit Dóminus, exsultémus et lætémur in ea. * Allelúia. V/. Glória Patri. * Allelúia. R/. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, il est le Seigneur-Dieu, et il nous illumine! * Alléluia, alléluia! V/. Voici le jour que fit le Seigneur, jour d'allégresse et jour de joie. * Alléluia. V/. Gloire au Père. * Alléluia.