Vigiles (OSB) du mercredi 21 février 2018 -

Hebdomada I Quadragesimae Ière semaine de Carême
Feria IV Mercredi
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
De libro Exodi Du livre de l'Exode
Lectio I Lecture I
In diébus illis: Dixit Dóminus ad Móysen: " Exténde manum tuam in cælum, et sint ténebræ super terram Ægýpti tam densæ ut palpári queant. " Extendítque Móyses manum in cælum, et factæ sunt ténebræ horríbiles in univérsa terra Ægýpti tribus diébus. Nemo vidit fratrem suum nec movit se de loco in quo erat. Ubicúmque autem habitábant fílii Israel, lux erat. Vocavítque phárao Móysen et Aaron et dixit eis: " Ite, sacrificáte Dómino; oves tantum vestræ et arménta remáneant, párvuli vestri eant vobíscum. " Ait Móyses: " Etiámsi tu hóstias et holocáusta dares nobis, quæ offerámus Dómino Deo nostro, tamen et greges nostri pergent nobíscum; non remanébit ex eis úngula, quóniam ex ipsis sumémus quæ necessária sunt in cultum Dómini Dei nostri; præsértim cum ignorémus quid débeat immolári donec ad ipsum locum perveniámus. " En ce temps-là, le Seigneur dit à Moïse: " Étends ta main vers le ciel et que des ténèbres palpables recouvrent le pays d'Égypte. " Moïse étendit la main vers le ciel et il y eut d'épaisses ténèbres sur tout le pays d'Égypte pendant trois jours. Les gens ne se voyaient plus l'un l'autre et personne ne se leva de sa place pendant trois jours, mais tous les Israélites avaient de la lumière là où ils habitaient. Pharaon appela Moïse et lui dit: " Allez servir le Seigneur, mais votre petit et votre gros bétail devra rester ici. Même vos femmes et vos enfants pourront aller avec vous. " Moïse dit: " Tu dois toi-même mettre à notre disposition des sacrifices et des holocaustes pour que nous les offrions au Seigneur notre Dieu. Même nos troupeaux viendront avec nous, pas une tête ne restera, car c'est d'eux que nous prendrons de quoi servir le Seigneur notre Dieu; et nous-mêmes, jusqu'à notre arrivée là-bas, nous ne saurons comment servir le Seigneur. "
R/. Stetit Móyses coram pharaóne et dixit: Hæc dicit Dóminus: * Dimítte pópulum meum, ut sacríficet mihi in desértum. V/. Dóminus Deus Hebræórum misit me ad te, ut dicam tibi: * Dimítte. R/. Moïse, debout en présence du pharaon, lui déclara: Oracle du Seigneur: * Laisse partir mon peuple, qu'il aille célébrer mon culte dans le désert! V/. Le Seigneur, le Dieu des Hébreux, m'envoie te dire: * Laisse partir.
Lectio II Lecture II
Indurávit autem Dóminus cor pharaónis, et nóluit dimíttere eos. Dixítque phárao ad eum: " Recéde a me. Cave ne ultra vídeas fáciem meam; quocúmque die apparúeris mihi, moriéris. " Respóndit Móyses: " Ita fiet ut locútus es; non vidébo ultra fáciem tuam. " Et dixit Dóminus ad Móysen: " Adhuc una plaga tangam pharaónem et Ægýptum, et post hæc dimíttet vos útique, immo et exíre compéllet. Dices ergo omni plebi ut póstulet vir ab amíco suo et múlier a vicína sua vasa argéntea et áurea; dabit autem Dóminus grátiam pópulo coram Ægýptiis. " Fuítque Móyses vir magnus valde in terra Ægýpti coram servis pharaónis et omni pópulo. Mais le Seigneur endurcit le cœur de Pharaon et il ne voulut pas les laisser partir. Pharaon dit à Moïse: " Hors d'ici! Prends garde à toi! ne te présente plus devant moi, car le jour où tu te présenteras devant moi, tu mourras. " Et Moïse dit: " Tu l'as dit, je ne reviendrai plus me présenter devant toi. " Le Seigneur dit à Moïse: " Je vais encore envoyer une plaie à Pharaon et à l'Égypte, après quoi il vous renverra d'ici. Quand il vous renverra, ce sera fini, et même, il vous expulsera d'ici. Parle donc au peuple pour que chaque homme demande à son voisin, chaque femme à sa voisine, des objets d'argent et des objets d'or. " Le Seigneur fit que le peuple trouvât grâce aux yeux des Égyptiens. Moïse lui-même était un très grand personnage au pays d'Égypte, aux yeux des serviteurs de Pharaon et aux yeux du peuple.
R/. Cantémus Dómino, glorióse enim honorificátus est: equum et ascensórem proiécit in mare. * Adiútor et protéctor factus est mihi Dóminus in salútem. V/. Currus pharaónis et exercítum eius proiécit in mare. * Adiútor. R/. Chantons pour le Seigneur: Superbe est sa victoire! Cheval et cavalier, il les jette à la mer! * Ma force et mon recours, c'est le Seigneur, il est pour moi le salut! V/. Les chars du pharaon et ses armées, il les lance dans la mer! * Ma force.
Lectio III Lecture III
Et ait Móyses: " Hæc dicit Dóminus: Média nocte egrédiar in Ægýptum; et moriétur omne primogénitum in terra Ægyptiórum, a primogénito pharaónis qui sedet in sólio eius, usque ad primogénitum ancíllæ quæ est ad molam, et ómnia primogénita iumentórum. Erítque clamor magnus in univérsa terra Ægýpti, qualis nec ante fuit nec póstea futúrus est. Apud omnes autem fílios Israel non mútiet canis contra hóminem et pecus, ut sciátis quanto miráculo dívidat Dóminus Ægýptios et Israel. Descendéntque omnes servi tui isti ad me et adorábunt me dicéntes: "Egrédere tu et omnis pópulus qui séquitur te." Post hæc egrédiar. " Et exívit a pharaóne irátus nimis. Alors Moïse dit: " Ainsi parle le Seigneur: Vers le milieu de la nuit je parcourrai l'Égypte, et tous les premiers-nés mourront dans le pays d'Égypte, aussi bien le premier-né de Pharaon qui doit s'asseoir sur son trône, que le premier-né de la servante qui est derrière la meule, ainsi que tous les premiers-nés du bétail. Ce sera alors, dans tout le pays d'Égypte, une grande clameur, telle qu'il n'y en eut jamais et qu'il n'y en aura jamais plus. Mais chez tous les Israélites, pas un chien ne jappera contre qui que ce soit, homme ou bête, afin que tu saches que le Seigneur discerne Israël de l'Égypte. Alors tous tes serviteurs que voici viendront me trouver et se prosterneront devant moi en disant: "Va-t'en, toi et tout le peuple qui marche à ta suite!" Après quoi je partirai. " Et, enflammé de colère, il sortit de chez Pharaon.
R/. In mari via tua, et sémitæ tuæ in aquis multis. * Deduxísti sicut oves pópulum tuum in manu Móysi et Aaron. V/. Illuxérunt coruscatiónes tuæ orbi terræ; commóta est et contrémuit terra. * Deduxísti. V/. Glória Patri. * Deduxísti. R/. Par la mer passait ton chemin; tes sentiers, par les eaux profondes. * Tu as conduit comme un troupeau ton peuple, par la main de Moïse et d'Aaron. V/. Tes éclairs illuminèrent le monde; la terre s'agita et frémit. * Tu as conduit. V/. Gloire au Père. * Tu as conduit.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Homilíis sancti Ioánnis Chrysóstomi epíscopi in Matthæum (Hom. 43, 2-3: PG 57, 459) Homélie de saint Jean Chrysostome sur l'Évangile de Matthieu
Lectio I Lecture I
Viri Ninivítæ surgent et condemnábunt generatiónem istam quia pæniténtiam egérunt in prædicatióne Ionæ. Et ecce plus quam Ionas hic. Ille namque servus erat, ego Dóminus; ille ex ceto éxiit, ego ex morte surréxi; ille excídium prædicávit, ego regnum annúntians veni. Et illi quidem absque signo credidérunt, ego vero multa exhíbui signa. Illi nihil áliud quam illa verba audiérunt, ego vero nullam non adhíbui philosophíæ spéciem. Ille miníster advénit, ego ipse dominátor et ómnium Dóminus veni, non cómminans, non ratiónes éxpetens, sed véniam áfferens. Les hommes de Ninive se lèveront contre cette génération et la condamneront, car ils ont fait pénitence à la parole de Jonas et il y a ici plus que Jonas. Jonas n'était que serviteur, moi, je suis le Seigneur; Jonas est sorti de la bouche du monstre, moi, je suis ressuscité des morts; il prêchait la ruine de Ninive, moi, je suis venu annoncer le Royaume des cieux; les Ninivites ont cru sans voir de signe, moi, j'en ai montré de nombreux; ils n'ont entendu que des paroles, moi, je n'ai pas manifesté qu'un semblant de philosophie. Jonas n'était qu'un envoyé, moi, je suis venu comme maître et Seigneur de toutes choses, non pas avec des menaces ou des châtiments, mais avec le pardon.
R/. Scíndite corda vestra et non vestiménta vestra, * Et convertímini ad Dóminum Deum vestrum, quia benígnus et miséricors est. V/. Revertímini unusquísque a via sua mala, et a péssimis cogitatiónibus vestris. * Et convertímini. R/. Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements, * Et convertissez-vous au Seigneur votre Dieu, car il est tendre et miséricordieux. V/. Revenez donc, chacun, de votre voie mauvaise et de la perversité de vos projets. * Et convertissez-vous.
Lectio II Lecture II
Et illi quidem bárbari, hi vero cum sexcéntis prophétis versáti sunt. De illo nullus prædíxerat, de me omnes prædixérunt, et ópera verbis cónsona fuére. Ille fugit abiítque ne deriderétur; ego advéni, etsi scirem et crucem et irrisiónes passúrum me esse. Ille ne oppróbrium quidem tulit pro iis qui serváti et liberáti sunt, ego mortem sustínui, mortémque turpíssimam, et post hæc álios mitto. Et ille quidem extráneus erat et ignótus, ego secúndum carnem iísdem progenitóribus ortus sum. Plura ália quis disquiréndo congérere possit. Les Ninivites étaient des barbares, les Juifs ont vécu parmi une foule de prophètes. Jonas n'était annoncé par aucun prophète, tous ont parlé de moi et les œuvres ont confirmé les paroles. Jonas s'est enfui par peur du ridicule, moi je suis venu tout en sachant que je subirai la croix et les outrages. Jonas n'eut à souffrir aucun outrage pour ceux qui seraient sauvés et délivrés, moi, j'ai souffert la mort, et la mort la plus honteuse, et j'en envoie d'autres après moi. Il était un étranger et un inconnu pour les Ninivites, moi je suis apparenté aux Juifs par la chair. On peut facilement poursuivre ce parallèle.
R/. Qui cognóscis ómnium occúlta, a delícto meo munda me; * Tempus mihi concéde ut repænitens clamem: Peccávi, miserére mei, Deus. V/. Avérte fáciem tuam a peccátis meis, et omnes iniquitátes meas dele. * Tempus. R/. Toi qui connais les secrets des cœurs, purifie-moi de mon péché. * Accorde-moi un temps de repentir et de supplication: Oui, j'ai péché, pitié pour moi, mon Dieu! V/. Détourne ta face de mes fautes, enlève tous mes péchés. * Accorde-moi.
Lectio III Lecture III
Ipse vero non hic gradum sistit, sed áliud propónit exémplum, dicens: Regína Austri surget in iudício cum generatióne ista, et condemnábit eos, quia venit a fínibus terræ ut audíret sapiéntiam Salomónis. Et ecce plus quam Sálomon hic. Hoc prióre maius est. Nam Ionas ad Ninivítas ábiit; regína vero Austri non exspectávit ut Sálomon ipsam adíret, sed illa ipsum ádiit, etsi et múlier et bárbara, tantóque spátio remóta esset, non minis instántibus, non mortem timens, sed solo sapiéntium verbórum amóre. Sed ecce plus quam Sálomon hic. Illic enim múlier advénit, huc ego veni. Illa a fínibus terræ profécta est, ego urbes et vicos circúmeo. Et ille quidem de arbóribus et plantis disserébat, quæ non multum illam se adeúntem iuváre póterant; ego de ineffabílibus rebus et treméndis mystériis. Mais le Seigneur ne s'en tient pas là, il propose un autre exemple lorsqu'il dit: La reine du Midi se lèvera, au jour du jugement, contre cette génération et la condamnera, car elle est venue des extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon et il y a ici plus que Salomon. Ceci est encore plus fort. En effet, Jonas est allé chez les Ninivites mais la reine du Midi n'a pas attendu la venue de Salomon, elle est partie la première, bien que femme et étrangère, sans redouter la grande distance, non pas sous le coup de menaces, ni par crainte de la mort, mais pour le seul amour des paroles de sagesse. Et il y a ici plus que Salomon. C'était une femme qui vint, maintenant c'est moi-même qui viens. Elle venait des extrémités de la terre, moi, je parcours les villes et les bourgades. Salomon lui parlait des arbres et des plantes qui ne pouvaient lui être de grande utilité, moi, je vous dis des mystères ineffables et redoutables.
R/. Derelínquat ímpius viam suam, et vir iníquus cogitatiónes suas, et revertátur ad Dóminum, et miserébitur eius; * Quia benígnus et miséricors est, præstábilis super malítiam Dóminus Deus noster. V/. Non vult Dóminus mortem peccatóris, sed ut convertátur et vivat. * Quia benígnus. V/. Glória Patri. * Quia benígnus. R/. Que le méchant abandonne son chemin, et l'homme pervers, ses pensées! Qu'il revienne vers le Seigneur, qui aura pitié de lui; * Car il est tendre et compatissant, le Seigneur notre Dieu, il renonce au châtiment. V/. Le Seigneur ne désire pas la mort du pécheur, mais qu'il se convertisse et qu'il vive. * Car. V/. Gloire au Père. * Car.