Vigiles (OSB) du jeudi 22 février 2018 - Chaire de St Pierre, apôtre

Hebdomada I Quadragesimae Ière semaine de Carême
Feria V Jeudi
Cathedrae S. Petri, apostoli Chaire de St Pierre, apôtre
Festum Fête
In primo nocturno, utroque anno Premier nocturne, années I et II
De Actibus Apostolórum Des Actes des Apôtres
Lectio I Lecture I
In diébus illis: Audiérunt apóstoli et fratres qui erant in Iudæa quóniam et gentes recepérunt verbum Dei. Cum ascendísset autem Petrus in Ierúsalem, disceptábant advérsus illum qui erant ex circumcisióne, dicéntes: " Introísti ad viros præpútium habéntes et manducásti cum illis! " Incípiens autem Petrus exponébat illis ex órdine dicens: " Ego eram in civitáte Ioppe orans et vidi in excéssu mentis visiónem, descéndens vas quoddam velut línteum magnum quáttuor inítiis submítti de cælo et venit usque ad me; in quod íntuens considerábam et vidi quadrupédia terræ et béstias et reptília et volatília cæli. " Cependant les apôtres et les frères de Judée apprirent que les païens, eux aussi, avaient accueilli la parole de Dieu. Quand donc Pierre monta à Jérusalem, les circoncis le prirent à partie: " Pourquoi, lui demandèrent-ils, es-tu entré chez des incirconcis et as-tu mangé avec eux? " Pierre alors se mit à leur exposer toute l'affaire point par point: " J'étais, dit-il, en prière dans la ville de Joppé quand, en extase, j'eus une vision: du ciel un objet descendait, semblable à une grande nappe qui s'abaissait, tenue aux quatre coins, et elle vint jusqu'à moi. Je regardais, ne la quittant pas des yeux, et j'y vis les quadrupèdes de la terre, les bêtes sauvages, les reptiles ainsi que les oiseaux du ciel. "
R/. Simon Petre, ántequam de navi vocárem te, novi te, et super plebem meam príncipem te constítui, * Et claves regni cælórum trádidi tibi. V/. Quodcúmque ligáveris super terram erit ligátum et in cælis, et quodcúmque sólveris super terram erit solútum et in cælis. * Et claves. R/. Simon-Pierre, avant même que je t'aie appelé, alors que tu étais encore dans la barque, je te connaissais; j'ai fait de toi le chef de mon peuple, * Et je t'ai remis les clefs du royaume des cieux: V/. Tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. * Et je t'ai remis.
Lectio II Lecture II
"Audívi autem et vocem dicéntem mihi: "Surgens, Petre, occíde et mandúca!" Dixi autem: "Nequáquam, Dómine, quia commúne aut immúndum numquam introívit in os meum". Respóndit autem vox secúndo de cælo: "Quæ Deus mundávit, tu ne commúne díxeris". Hoc autem factum est per ter, et retrácta sunt rursum ómnia in cælum. " J'entendis alors une voix me dire: "Allons, Pierre, immole et mange''. Je répondis: "Oh non! Seigneur, car rien de souillé ni d'impur n'entra jamais dans ma bouche!'' Une seconde fois, la voix reprit du ciel: "Ce que Dieu a purifié, toi, ne le dis pas souillé''. Cela se répéta par trois fois, puis tout fut de nouveau retiré dans le ciel. "
R/. Si díligis me, Simon Petre, pasce oves meas. Dómine, tu nosti quia amo te, * Et ánimam meam pono pro te. V/. Si oportúerit me mori tecum, non te negábo. * Et ánimam. R/. Si tu m'aimes, Simon-Pierre, sois le berger de mes brebis. Seigneur, tu sais bien que je t'aime, * Je donnerais ma vie pour toi! V/. Même si je dois mourir avec toi, je ne te renierai pas. * Je donnerais.
Lectio III Lecture III
"Et ecce conféstim tres viri astitérunt in domo in qua erámus, missi a Cæsárea ad me. Dixit autem Spíritus mihi ut irem cum illis nihil hsitans. Venérunt autem mecum et sex fratres isti, et ingréssi sumus in domum viri. Narrávit autem nobis quómodo vidísset ángelum ad domum suam stantem et dicéntem: "Mitte in Ioppen et accérsi Simónem, qui cognominátur Petrus, qui loquétur tibi verba in quibus salvus eris tu et univérsa domus tua". " Juste au même moment, trois hommes se présentèrent devant la maison où nous étions; ils m'étaient envoyés de Césarée. L'Esprit me dit de les accompagner sans scrupule. Les six frères que voici vinrent également avec moi et nous entrâmes chez l'homme en question. Il nous raconta comment il avait vu un ange se présenter chez lui et lui dire: "Envoie quérir à Joppé Simon, surnommé Pierre. Il te dira des paroles qui t'apporteront le salut, à toi et à toute ta famille''. "
R/. Tu es Petrus, et super hanc petram ædificábo Ecclésiam meam, et portæ ínferi non prævalébunt advérsus eam, * Et tibi dabo claves regni cælórum. V/. Quodcúmque ligáveris super terram erit ligátum et in cælis, et quodcúmque sólveris super terram erit solútum et in cælis. * Et tibi. R/. Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église; et les puissances de la mort ne l'emporteront pas sur elle. * Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: V/. Tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. * Je te donnerai.
Lectio IV Lectio IV
"Cum autem cœpíssem loqui, décidit Spíritus Sanctus super eos sicut et super nos in inítio. Recordátus sum autem verbi Dómini sicut dicébat: Ioánnes quidem baptizávit aqua, vos autem baptizabímini in Spíritu Sancto. Si ergo æquále donum dedit illis Deus sicut et nobis, qui credídimus in Dóminum Iesum Christum, ego quis eram qui possem prohibére Deum? " His autem audítis, acquievérunt et glorificavérunt Deum dicéntes: " Ergo et géntibus Deus pæniténtiam ad vitam dedit. " Or, à peine avais-je commencé à parler que l'Esprit Saint tomba sur eux, tout comme sur nous au début. Je me suis alors rappelé cette parole du Seigneur: Jean, disait-il, a baptisé avec de l'eau, mais vous, vous serez baptisés dans l'Esprit Saint. Si donc Dieu leur a accordé le même don qu'à nous, pour avoir cru au Seigneur Jésus-Christ, qui étais-je, moi, pour faire obstacle à Dieu? " Ces paroles les apaisèrent, et ils glorifièrent Dieu en disant: " Ainsi donc aux païens aussi Dieu a donné la repentance qui conduit à la vie! "
R/. Dómine, si tu es, iube me veníre ad te super aquas. * Et exténdens manum apprehéndit eum, et dixit Iesus: Módicæ fídei, quare dubitásti? V/. Cumque vidísset ventum válidum veniéntem tímuit, et cum cœpísset mergi clamávit dicens: Dómine, salvum me fac. * Et exténdens. V/. Glória Patri. * Et exténdens. R/. Seigneur, si c'est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur l'eau. * Jésus étendit la main, le saisit et dit: Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté? V/. Pierre, voyant se lever un vent puissant, fut pris de peur; et, comme il commençait à enfoncer, il cria: Seigneur, sauve-moi! * Jésus. V/. Gloire au Père. * Jésus.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Sermónibus sancto Augustíno epíscopo attribútis (Sermo Morin App.1: PLS 2, 1337-1338) Sermon attribué à saint Augustin
Lectio I Lecture I
Natále cáthedræ sancti Petri primi apóstoli est, quod pia devotióne sancta célebrat Ecclésia. Attamen prius crédere quam scire nos cónvenit, quia omne quod cathólica fides suscépit venerándum, in nullo otiósum, sed est semper in ómnibus fructuósum. Ille enim cui a Christo claves datæ sunt regni cælórum, cui ligándi solvendíque potéstas a Deo commíssa fuit, tam magnum privilégium speciáliter in sua persóna suscépit, ut tamen hoc generáliter in Dei Ecclésia sua virtúte transmítteret. Unde diem quo apostolátum vel episcopátum ore Christi indéptus est, hunc esse, quo ei cáthedra commíssa est, non inconveniénter accípimus. C'est l'anniversaire de la chaire de saint Pierre, le premier apôtre, que la sainte Église célèbre avec une fervente piété. Cependant il nous faut croire avant de savoir, car rien de ce que la foi catholique a reçu comme objet de vénération n'est stérile en quiconque, mais toujours profitable en tous. En effet, celui à qui le Christ a donné les clefs du royaume des cieux, à qui Dieu a confié l'autorité pour lier et délier, celui-là a reçu en sa personne spécialement un très grand privilège, mais avec le pouvoir de le transmettre à l'Église de Dieu tout entière. C'est pourquoi nous croyons, sans inconvenance, que le jour où, de la bouche du Christ, il a été mis en possession de son titre d'apôtre et d'évêque, est celui où la chaire lui a été confiée.
R/. Tu es pastor óvium, princeps apostolórum, tibi trádidit Deus ómnia regna mundi; * Et ídeo tráditæ sunt tibi claves regni cælórum. V/. Quodcúmque ligáveris super terram erit ligátum et in cælis, et quodcúmque sólveris super terram erit solútum et in cælis. * Et ídeo. R/. Tu es le berger des brebis, le premier des apôtres; Dieu t'a confié tous les royaumes de ce monde; * Et c'est pour cela qu'il t'a remis les clefs du royaume des cieux: V/. Tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. * Et c'est pour cela.
Lectio II Lecture II
Cathedra quoque ista non est illa pestiléntiæ, sed sanæ doctrínæ: ex qua creditúri vocántur ad fidem, ex qua mórbidi percípiunt sanitátem, ex qua dissolúti disciplínam, et ex qua discípuli vivéndi suscípiunt normam. Ex hac cáthedra nostræ Ecclésiæ, id est, cathólicæ prolátam institutiónem cognóscimus, congaudémus, crédimus et confitémur. Chaire de saine doctrine et non de pestilence, c'est par elle que les croyants sont appelés à la foi, que les malades recouvrent la santé, que les débauchés reçoivent une loi morale, et les disciples une règle de vie. Nous prenons conscience que c'est de cette chaire qu'a été formellement proclamée l'institution de notre Église, l'Église catholique; nous nous en réjouissons, nous lui donnons notre foi et nous la confessons.
R/. Ego pro te rogávi, Petre, ut non defíciat fides tua; * Et tu aliquándo convérsus, confírma fratres tuos. V/. Caro et sanguis non revelávit tibi, sed Pater meus qui est in cælis. * Et tu. R/. Pierre, j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne sombre pas. * Toi donc, une fois revenu, affermis tes frères. V/. Ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. * Toi donc.
Lectio III Lecture III
Hic namque beatíssimus Petrus, ex captúra píscium eléctus, ad hómines salúbriter capiéndo assúmitur. Beáti illi qui de nefándis sæculi áctibus tamquam de maris flúctibus liberáti, in huius evangélicæ prædicatiónis rete comprehénsi, ad ætérnæ quiétis líttora pertrahúntur. En effet, saint Pierre, appelé alors qu'il pêchait des poissons, se voit attribuer la pêche des hommes à sauver. Bienheureux ceux qui, libérés des tendances mauvaises du siècle comme des flots de la mer, sont pris dans le filet de la prédication évangélique et tirés sur le rivage du repos éternel.
R/. Petre, amas me? Tu scis, Dómine, quia amo te. * Pasce oves meas. V/. Simon Ioánnis, díligis me plus his? Tu scis, Dómine, quia amo te. * Pasce. R/. Pierre, m'aimes-tu? Seigneur, tu sais bien que je t'aime. * Sois le berger de mes brebis. V/. Simon, fils de Jean, m'aimes-tu plus que ceux-ci? Seigneur, tu sais bien que je t'aime. * Sois.
Lectio IV Lectio IV
O admiránda captúra quæ, quoscúmque conclúserit, líberos reddit! O multum laudánda sagéna quæ non illáqueat, sed absólvit pótius comprehénsos! Misérunt enim apóstoli hoc evangélicæ prædicatiónis rete in mare tótius mundi, et quicúmque tunc capti sunt, vel ab eórum successóribus usque nunc capiúntur, ad mensam regis ætérni prodúcti, cibus Dómini esse meruérunt. Ô pêche admirable qui rend libres tout ceux qu'elle capture! Ô filet digne de louange dont les mailles ne retiennent pas ceux qu'il renferme, mais bien plutôt les délient! Les apôtres ont jeté ce filet de la prédication évangélique dans la mer du monde entier; et tous ceux qui ont été capturés alors et qui le sont jusqu'à maintenant par leurs successeurs, ont mérité d'être présentés à la table du roi éternel et d'être la nourriture du Seigneur.
R/. Solve, iubénte Deo, terrárum, Petre, caténas, * Qui facis ut páteant cæléstia regna beátis. V/. Quodcúmque ligáveris super terram erit ligátum et in cælis, et quodcúmque sólveris super terram erit solútum et in cælis. * Qui facis. V/. Glória Patri. * Qui facis. R/. Sur l'ordre de Dieu, brise les chaînes de ce monde terrestre, * Ô Pierre, toi par qui s'ouvre aux bienheureux le royaume céleste. V/. Tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. * Ô Pierre. V/. Gloire au Père. * Ô Pierre.
In tertio nocturno, anno B Troisième nocturne, année B
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthæum Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu
In illo témpore: Venit Iesus in partes Cæsaréæ Philíppi et interrogábat discípulos suos. Et réliqua. Jésus était venu dans la région de Césarée de Philippe, et il interrogeait ses disciples. Et la suite.
Ex Tractátu sancti Cypriáni epíscopi et mártyris De cathólicæ Ecclésiæ unitáte (Nn. 4-5: CCL 3, 251-253) Traité de saint Cyprien sur l'unité de l'Église catholique
Lectio I Lecture I
Loquitur Dóminus ad Petrum: Ego tibi dico quia tu es Petrus et super istam petram ædificábo Ecclésiam meam, et portæ inferórum non vincent eam. Super unum ædíficat Ecclésiam, et quamvis apóstolis ómnibus post resurrectiónem suam parem potestátem tríbuat et dicat: Sicut misit me Pater et ego mitto vos; accípite Spíritum Sanctum; si cuius remiséritis peccáta remitténtur illi; si cuius tenuéritis, tenebúntur, tamen, ut unitátem manifestáret, unitátis eiúsdem oríginem ab uno incipiéntem sua auctoritáte dispósuit. Le Seigneur dit à Pierre: Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église et les portes de l'enfer ne tiendront pas contre elle. C'est sur un seul homme qu'il édifie l'Église. Après sa résurrection, il a certes donné à tous les apôtres un pouvoir pareil en leur disant: Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie. Recevez le Saint-Esprit. À quiconque vous remettrez les péchés, ils seront remis; à quiconque vous les retiendrez, ils seront retenus. Néanmoins, pour manifester l'unité de l'Église, il place en un seul, en vertu de son autorité, l'origine de cette unité.
R/. Quem dicunt hómines esse Fílium hóminis? dixit Iesus discípulis suis. Respóndens Petrus dixit: Tu es Christus, Fílius Dei vivi. * Et ego dico tibi quia tu es Petrus, et super hanc petram ædificábo Ecclésiam meam. V/. Beátus es, Simon Bar Iona, quia caro et sanguis non revelávit tibi, sed Pater meus qui est in cælis. * Et ego. R/. Jésus demandait à ses disciples: Le Fils de l'homme, qui est-il d'après ce que disent les hommes? Prenant la parole, Simon-Pierre déclara: Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant! * Et moi, je te le déclare: Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église. V/. Heureux es-tu, Simon, fils de Ionas: ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. * Et moi.
Lectio II Lecture II
Hoc erant útique et céteri apóstoli quod fuit Petrus, pari consórtio præditi et honóris et potestátis, sed exórdium ab unitáte proficíscitur, ut Ecclésia Christi una monstrétur. Quam unam Ecclésiam étiam in Cántico canticórum Spíritus Sanctus ex persóna Dómini desígnat et dicit: Una est colúmba mea, perfécta mea, una est matri suæ, elécta genetríci suæ. Les autres apôtres aussi étaient ce qu'était Pierre, revêtus d'honneurs pareils et de pouvoirs communs; mais à l'origine, ceux-ci découlent de l'unité d'une personne, afin qu'apparaisse l'unité de l'Église. Cette Église unique est aussi annoncée dans le Cantique des cantiques par le Saint-Esprit au nom du Seigneur: Unique est ma colombe, unique ma parfaite; elle est l'unique aux yeux de sa mère, la préférée pour celle qui la mit au jour.
R/. Elégit te Dóminus sacerdótem sibi, * Ad sacrificándum ei hóstiam laudis. V/. Tunc acceptábis sacrifícium iustítiæ, oblatiónes et holocáusta. * Ad sacrificándum. R/. Le Seigneur t'a choisi, il a fait de toi son prêtre pour lui offrir * Le sacrifice d'action de grâces. V/. Alors tu accepteras de justes sacrifices, oblations et holocaustes: * Le sacrifice.
Lectio III Lecture III
Hanc Ecclésiæ unitátem qui non tenet, tenére se fidem credit? Qui Ecclésiæ renítitur et resístit, in Ecclésia se esse confídit, quando et beátus apóstolus Paulus hoc idem dóceat et sacraméntum unitátis osténdat dicens: Unum corpus et unus spíritus, una spes vocatiónis vestræ, unus Dóminus, una fides, unum baptísma, unus Deus? Quam unitátem tenére fírmiter et vindicáre debémus, máxime epíscopi, qui in Ecclésia præsidémus, ut episcopátum quoque ipsum unum atque indivísum probémus. Quiconque ne se tient pas à cette unité, croit-il se tenir dans la foi? Quiconque répond et résiste à l'Église, prétend-il être dans l'Église? Le bienheureux apôtre Paul nous donne le même enseignement et nous découvre le même mystère de l'unité, en disant: Un seul corps et un seul esprit, une seule espérance au terme de votre vocation, un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu. Cette unité, nous devons la retenir fermement et la revendiquer, nous autres évêques surtout, qui présidons dans l'Église, afin de prouver que l'épiscopat est également un et sans division.
R/. Qui regni claves et curam trádidit ovílis, * Qui cæli terrque Petro commísit habénas, ut réseret clausis et solvat vincla ligátis. V/. Ipse tua, Petre, iussit víncula solvi, qui te mundános constítuit sólvere nexus. * Qui cæli. R/. Celui qui t'a donné, ô Pierre, les clefs du royaume et t'a confié le soin des brebis, * Qui t'a remis les rênes pour diriger les affaires du ciel et de la terre, afin que tu ouvres aux prisonniers et brises les liens des enchaînés, V/. Celui-là même, ô Pierre, ordonne que tes liens soient brisés, lui qui t'a mis en place pour briser les entraves de ce monde, * Qui t'a remis.
Lectio IV Lectio IV
Nemo fraternitátem mendácio fallat, nemo fídem veritátis pérfida prævaricatióne corrúmpat. Episcopátus unus est, cuius a síngulis in sólidum pars tenétur. Ecclésia una est quæ in multitúdinem látius increménto fœcunditátis exténditur. Quómodo solis multi rádii, sed lumen unum; et rami árboris multi sed robur unum tenáci radíce fundátum; et cum de fonte uno rivi plúrimi défluunt, numerósitas licet diffúsa videátur exundántis cópiæ largitáte, únitas tamen servátur in orígine. Que nul ne trompe les frères par le mensonge, que nul ne corrompe la vraie foi par une prévarication de la foi. L'épiscopat est un, chaque évêque en détient une partie dans l'indivision. L'Église est une, elle forme une multitude toujours plus étendue grâce à une fécondité toujours plus grande. Ainsi les rayons du soleil sont nombreux, mais sa lumière est unique; nombreuses sont les branches de l'arbre, mais unique le tronc vigoureux, planté sur des racines tenaces; d'une seule source viennent bien des ruisseaux, et bien que leur multiplicité ne découle que de la surabondance des eaux, leur origine est cependant unique.
R/. Beátus es, Simon Bar Iona, quia caro et sanguis non revelávit tibi, sed Pater meus qui est in cælis, * Dicit Dóminus. V/. Et ego dico tibi quia tu es Petrus et super hanc petram ædificábo Ecclésiam meam. * Dicit. V/. Glória Patri. * Dicit. R/. Heureux es-tu, Simon, fils de Ionas: ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux, * Dit le Seigneur. V/. Et moi, je te le déclare: Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, * Dit. V/. Gloire au Père. * Dit.