Vigiles (OSB) du mardi 27 février 2018 -

Hebdomada II Quadragesimae IIème semaine de Carême
Feria III Mardi
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
De libro Exodi Du livre de l'Exode
Lectio I Lecture I
Profécti sunt fílii Israel de Elim et venit omnis congregátio filiórum Israel in desértum Sin, quod est inter Elim et Sínai, quinto décimo die mensis secúndi postquam egréssi sunt de terra Ægýpti. Et murmurávit omnis congregátio filiórum Israel contra Móysen et Aaron in solitúdine, dixerúntque fílii Israel ad eos: " Utinam mórtui essémus per manum Dómini in terra Ægýpti, quando sedebámus super ollas cárnium et comedebámus panem in saturitáte. Cur eduxístis nos in desértum istud, ut occiderétis omnem coetum fame? " Dixit autem Dóminus ad Móysen: " Ecce ego pluam vobis panes de cælo; egrediátur pópulus et cólligat quæ suffíciunt per síngulos dies, ut tentem eum utrum ámbulet in lege mea an non. Die autem sexta parábunt quod intúlerint, et duplum erit quam collígere solébant per síngulos dies. " IlsS partirent d'Élim, et toute la communauté des Israélites arriva au désert de Sîn, situé entre Élim et le Sinaï, le quinzième jour du second mois qui suivit leur sortie d'Égypte. Toute la communauté des Israélites se mit à murmurer contre Moïse et Aaron dans le désert. Les Israélites leur dirent: " Que ne sommes-nous morts de la main du Seigneur au pays d'Égypte, quand nous étions assis auprès de la marmite de viande et mangions du pain à satiété! À coup sûr, vous nous avez amenés dans ce désert pour faire mourir de faim toute cette multitude. " Le Seigneur dit à Moïse: " Je vais faire pleuvoir pour vous du pain du haut du ciel. Les gens sortiront et recueilleront chaque jour leur ration du jour; je veux ainsi les mettre à l'épreuve pour voir s'ils marcheront selon ma loi ou non. Et le sixième jour, quand ils prépareront ce qu'ils auront rapporté, il y en aura le double de ce qu'ils recueillent chaque jour. "
R/. Cantémus Dómino, glorióse enim honorificátus est: equum et ascensórem proiécit in mare. * Adiútor et protéctor factus est mihi Dóminus in salútem. V/. Currus pharaónis et exercítum eius proiécit in mare. * Adiútor. R/. Chantons pour le Seigneur: Superbe est sa victoire! Cheval et cavalier, il les jette à la mer! * Ma force et mon recours, c'est le Seigneur, il est pour moi le salut! V/. Les chars de pharaon et ses armées, il les lance dans la mer! * Ma force.
Lectio II Lecture II
Dixerúntque Móyses et Aaron ad omnes fílios Israel: " Véspere sciétis quod Dóminus edúxerit vos de terra Ægýpti; et mane vidébitis glóriam Dómini. Audívit enim murmur vestrum contra Dóminum. Nos vero quid sumus, quia mussitátis contra nos? " Et ait Móyses: " Dabit Dóminus vobis véspere carnes édere et mane panes in saturitáte, eo quod audíerit murmuratiónes vestras, quibus murmuráti estis contra eum. Nos enim quid sumus? Nec contra nos est murmur vestrum, sed contra Dóminum. " Dixítque Móyses ad Aaron: " Dic univérsæ congregatióni filiórum Israel: Accédite coram Dómino; audívit enim murmur vestrum. " Cumque loquerétur Aaron ad omnem coetum filiórum Israel, respexérunt ad solitúdinem, et ecce glória Dómini appáruit in nube. Moïse et Aaron dirent à toute la communauté des Israélites: " Ce soir vous saurez que c'est le Seigneur qui vous a fait sortir du pays d'Égypte et au matin vous verrez la gloire du Seigneur. Car il a entendu vos murmures contre le Seigneur. Et nous, que sommes-nous pour que vous murmuriez contre nous? " Moïse dit: " Le Seigneur vous donnera ce soir de la viande à manger et, au matin, du pain à satiété, car le Seigneur a entendu vos murmures contre lui. Nous, que sommes-nous? Ce n'est pas contre nous que vont vos murmures, mais contre le Seigneur. " Moïse dit à Aaron: " Dis à toute la communauté des Israélites: Approchez-vous devant le Seigneur, car il a entendu vos murmures. " Comme Aaron parlait à toute la communauté des Israélites, ils se tournèrent vers le désert, et voici que la gloire du Seigneur apparut dans la nuée.
R/. In mari via tua, et sémitæ tuæ in aquis multis. * Deduxísti sicut oves pópulum tuum in manu Móysi et Aaron. V/. Illuxérunt coruscatiónes tuæ orbi terræ; commóta est et contrémuit terra. * Deduxísti. R/. Par la mer passait ton chemin; tes sentiers, par les eaux profondes. * Tu as conduit comme un troupeau ton peuple, par la main de Moïse et d'Aaron. V/. Tes éclairs illuminèrent le monde; la terre s'agita et frémit. * Tu as conduit.
Lectio III Lecture III
Locútus est autem Dóminus ad Móysen dicens: " Audívi murmuratiónes filiórum Israel. Lóquere ad eos: Véspere comedétis carnes et mane saturabímini pánibus scietísque quod ego sum Dóminus Deus vester ". Factum est ergo véspere, et ascéndens cotúrnix coopéruit castra; mane quoque ros iácuit per circúitum castrórum. Cumque operuísset superfíciem desérti, appáruit minútum et squamátum in similitúdinem pruínæ super terram. Quod cum vidíssent fílii Israel, dixérunt ad ínvicem: " Manhu? " (quod signíficat: " Quid est hoc? "). Ignorábant enim quid esset. Quibus ait Móyses: " Iste est panis quem dedit Dóminus vobis ad vescéndum. " Le Seigneur parla à Moïse et lui dit: " J'ai entendu les murmures des Israélites. Parle-leur et dis-leur: Au crépuscule vous mangerez de la viande et au matin vous serez rassasiés de pain. Vous saurez alors que je suis le Seigneur votre Dieu. " Le soir, des cailles montèrent et couvrirent le camp, et au matin, il y avait une couche de rosée tout autour du camp. Cette couche de rosée évaporée, apparut sur la surface du désert quelque chose de menu, de granuleux, de fin comme du givre sur le sol. Lorsque les Israélites virent cela, ils se dirent l'un à l'autre: " Qu'est-ce cela? " Car ils ne savaient pas ce que c'était. Moïse leur dit: " Cela, c'est le pain que le Seigneur vous a donné à manger.
R/. Ecce mitto ángelum meum, qui præcédat te et custódiat semper. Obsérva et audi vocem meam, et inimícus ero inimícis tuis, et affligéntes te afflígam; * Et præcédet te ángelus meus. V/. Israel, si me audíeris, non erit in te deus recens, neque adorábis deum aliénum: ego enim Dóminus. * Et præcédet. V/. Glória Patri. * Et præcédet. R/. Voici: j'envoie mon ange devant toi, pour qu'il te protège sans cesse. Respecte et entends ma parole: alors, je serai l'ennemi de tes ennemis, je poursuivrai tes persécuteurs; * Mon ange marchera devant toi. V/. Vas-tu m'écouter, Israël? Tu n'auras pas chez toi d'autres dieux, tu ne serviras aucun dieu étranger; c'est moi, le Seigneur ton Dieu. * Mon ange. V/. Gloire au Père. * Mon ange.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Tractátu sancti Ambrósii epíscopi De sacraméntis (Lib. 4, 8-13: SC 25bis, 106-108) Traité de saint Ambroise sur les sacrements
Lectio I Lecture I
Venísti ad altáre, attendísti sacraménta pósita super altáre, et ipsam quidem mirátus es creatúram; tamen creatúra sollémnis et nota. Forte áliquis díxerit: " Iudæis Deus tantam grátiam præstitit, manna illis pluit de cælo. Quid plus dedit fidélibus suis, quid plus tríbuit his quibus plus promísit? " Accipe quæ dico, et anterióra esse mystéria christianórum quam Iudæórum et divinióra esse sacraménta christianórum quam Iudæórum. Deus manna Iudæis murmurántibus pluit e cælo, tibi autem sacramentórum horum figúra præcéssit, quando Abraham erat, quando vernáculos trecéntos decem et octo collégit et ivit, persecútus est adversários, de captivitáte éruit nepótem suum. Tu t'es approché de l'autel, tu as fixé tes regards sur les sacrements placés sur l'autel, et tu t'es étonné devant cette créature elle-même: ce n'est pourtant qu'une créature commune et familière. Quelqu'un aura peut-être dit: " Dieu a fait une si grande faveur aux Juifs, il leur a fait pleuvoir la manne du ciel. Qu'a-t-il donné de plus à ses fidèles? Qu'a-t-il donné de plus à ceux à qui il a promis davantage? " Écoute ce que je dis: les mystères des chrétiens sont plus anciens que ceux des Juifs et les sacrements des chrétiens sont plus divins que ceux des Juifs. Dieu fit pleuvoir la manne du ciel pour les Juifs qui murmuraient, mais pour toi la figure de ces sacrements est venue plus tôt, au temps d'Abraham, quand il rassembla trois cent dix-huit serviteurs, s'en alla à la poursuite de ses ennemis et arracha son neveu de captivité.
R/. Abscóndite eleemósynam in sinu páuperis, et ipsa orat pro vobis ad Dóminum, * Quia sicut aqua exstínguit ignem, ita eleemósyna exstínguit peccátum. V/. Honóra Dóminum de tua substántia, et de primítiis frugum tuárum da paupéribus. * Quia sicut. R/. Cache ton aumône dans le sein du pauvre, et elle intercédera pour toi devant Dieu: * De même que l'eau éteint les flammes, l'aumône éteint la dette du péché. V/. Honore de tes biens le Seigneur, et donne aux pauvres les prémices de tes récoltes: * De même que.
Lectio II Lecture II
Tunc victor venit, occúrrit illi Melchísedech sacérdos et óbtulit panem et vinum. Quis hábuit panem et vinum? Abraham non hábuit. Sed quis hábuit? Melchísedech. Ipse ergo auctor sacramentórum. Quis est Melchísedech, qui significátur rex iustítiæ, rex pacis? Quis est iste rex iustítiæ? Numquid homo quisquam potest rex esse iustítiæ? Quis ergo rex iustítiæ nisi iustítia Dei? Quis est Dei pax, Dei sapiéntia? Qui pótuit dícere: Pacem meam do vobis, pacem meam relínquo vobis. Ergo primum intéllege sacraménta hæc quæ áccipis anterióra esse quam sunt sacraménta quæcúmque Iudæi habére se dicunt et prius coepísse pópulum christiánum quam coepísse pópulum Iudæórum, sed nos in prædestinatióne, illum in nómine. Alors il revint victorieux, le grand-prêtre Melchisédech vint à sa rencontre et offrit le pain et le vin. Qui avait le pain et le vin? Ce n'est pas Abraham. Mais qui les avait? Melchisédech. C'est donc lui qui est l'auteur des sacrements. Qui est Melchisédech, qui signifie roi de justice, roi de paix? Qui est ce roi de justice? Est-ce qu'un homme peut être roi de justice? Qui est donc roi de justice, sinon la justice de Dieu? Qui est la paix de Dieu, la sagesse de Dieu? Celui qui a pu dire: Je vous donne ma paix, je vous laisse ma paix. Comprends donc tout d'abord que ces sacrements que tu reçois sont plus anciens que les sacrements que les Juifs prétendent avoir, et que le peuple chrétien a commencé avant que commence le peuple juif. Mais nous, c'est par la prédestination; ce peuple-là, par le nom.
R/. Tribulárer si nescírem misericórdias tuas, Dómine; tu dixísti: Nolo mortem peccatóris, sed ut convertátur et vivat, * Qui Chananæam et publicánum vocásti ad pæniténtiam. V/. Et Petrum lacrimántem suscepísti, miséricors Dómine. * Qui Chananæam. R/. Je serais en proie aux tourments si j'ignorais ta miséricorde, Seigneur; n'as-tu pas dit: Je ne veux pas la mort du pécheur, mais qu'il se convertisse et qu'il vive, * Toi qui as conduit à la pénitence la Cananéenne et le publicain? V/. Et n'as-tu pas accueilli le repentir et les larmes de Pierre, miséricordieux Seigneur, * Toi qui.
Lectio III Lecture III
Obtulit ergo Melchísedech panem et vinum. Quis est Melchísedech? Sine patre, inquit, sine matre, sine generatiónis órdine, neque inítium diérum neque vitæ finem habens, símilis Fílio Dei. Hoc habet ad Hebræos epístula. Sine patre, inquit, et sine matre. Sine matre natus est Dei Fílius generatióne cælésti, quia ex solo Deo Patre natus est. Et íterum sine patre natus est quando natus ex Vírgine est. Non enim ex viríli sémine generátus est, sed natus de Spíritu Sancto et Vírgine María, útero éditus virgináli. Símilis per ómnia Fílio Dei sacérdos quoque erat Melchísedech, quia et Christus sacérdos cui dícitur: Tu es sacérdos in ætérnum secúndum órdinem Melchísedech. Ergo auctor sacramentórum quis est nisi Dóminus Iesus? De cælo ista sacraménta venérunt, consílium enim omne de cælo est. Melchisédech offrit donc le pain et le vin. Qui est Melchisédech? Sans père, dit-on, et sans mère, sans généalogie, n'ayant ni commencement à ses jours ni fin à sa vie, semblable au Fils de Dieu. C'est ce que contient l'épître aux Hébreux. Sans père, ni mère, dit-on. Le Fils de Dieu est né sans mère par la génération céleste, parce qu'il est né de Dieu le Père seul. Et, d'autre part, il est né sans père quand il est né de la Vierge, car il n'a pas été engendré par une semence virile, mais il est né de l'Esprit Saint et de la Vierge Marie, sorti d'un sein virginal. Semblable en tout au Fils de Dieu, Melchisédech était aussi prêtre, car le Christ à son tour est prêtre, lui à qui il est dit: Tu es prêtre à jamais selon l'ordre de Melchisédech. Qui est donc l'auteur des sacrements, sinon le Seigneur Jésus? C'est du ciel que sont venus ces sacrements, car le dessein en est tout entier du ciel.
R/. Qui cognóscis ómnium occúlta, a delícto meo munda me; * Tempus mihi concéde ut repænitens clamem: Peccávi, miserére mei, Deus. V/. Avérte fáciem tuam a peccátis meis, et omnes iniquitátes meas dele. * Tempus. V/. Glória Patri. * Tempus. R/. Toi qui connais les secrets des cœurs, purifie-moi de mon péché. * Accorde-moi un temps de repentir et de supplication: Oui, j'ai péché, pitié pour moi, mon Dieu! V/. Détourne ta face de mes fautes, enlève tous mes péchés. * Accorde-moi. V/. Gloire au Père. * Accorde-moi.