Vigiles (OSB) du jeudi 1 mars 2018 -

Hebdomada II Quadragesimae IIème semaine de Carême
Feria V Jeudi
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
De libro Exodi Du livre de l'Exode
Lectio I Lecture I
In diébus illis: Sedit Móyses ut iudicáret pópulum qui assistébat Móysi de mane usque ad vésperam. Quod cum vidísset socer eius, ómnia scílicet quæ agébat in pópulo, ait: " Quid est hoc quod facis in plebe? Cur solus sedes, et omnis pópulus præstolátur de mane usque ad vésperam? " Cui respóndit Móyses: " Venit ad me pópulus quærens senténtiam Dei. Cumque accíderit eis áliqua disceptátio, véniunt ad me ut iúdicem inter eos et osténdam præcépta Dei et leges eius. " En ce temps-là, Moïse s'assit pour rendre la justice au peuple, tandis que le peuple demeurait debout auprès de lui du matin au soir. Le beau-père de Moïse, voyant tout ce qu'il faisait pour le peuple, lui dit: " Comment t'y prends-tu pour traiter seul les affaires du peuple? Pourquoi sièges-tu seul alors que tout le peuple se tient auprès de toi du matin au soir? " Moïse dit à son beau-père: " C'est que le peuple vient à moi pour consulter Dieu. Lorsqu'ils ont une affaire, ils viennent à moi. Je juge entre l'un et l'autre et je leur fais connaître les décrets de Dieu et ses lois. "
R/. Atténdite, pópule meus, legem meam, * Inclináte aurem vestram in verba oris mei. V/. Apériam in parábolis os meum; loquar propositiónes ab inítio sæculi. * Inclináte. R/. Écoute ma loi, ô mon peuple, * Tends l'oreille aux paroles de ma bouche. V/. J'ouvrirai la bouche pour une parabole, je publierai ce qui fut caché dès l'origine. * Tends l'oreille.
Lectio II Lecture II
At ille: " Non bonam, inquit, rem facis. Consuméris et tu et pópulus iste qui tecum est. Ultra vires tuas est negótium; solus illud non póteris sustinére. Sed audi verba mea atque consília, et erit Deus tecum: Esto tu pópulo in his quæ ad Deum pértinent, ut réferas causas ad Deum ostendásque pópulo præcépta et leges viámque per quam íngredi débeant et opus quod fácere débeant. Próvide autem de omni plebe viros strénuos et timéntes Deum, in quibus sit véritas et qui óderint avarítiam, et constítue ex eis tribúnos et centuriónes et quinquagenários et decános, qui iúdicent pópulum omni témpore. Quidquid autem maius fúerit, réferant ad te, et ipsi minóra tantúmmodo iúdicent; leviúsque sit tibi, partíto cum áliis ónere. Si hoc féceris, implébis impérium Dei et præcépta eius póteris sustentáre, et omnis hic pópulus revertétur ad loca sua cum pace. " Le beau-père de Moïse lui dit: " Tu t'y prends mal! À coup sûr tu t'épuiseras, toi et le peuple qui est avec toi, car la tâche est trop lourde pour toi; tu ne pourras pas l'accomplir seul. Maintenant écoute le conseil que je vais te donner pour que Dieu soit avec toi. Tiens-toi à la place du peuple devant Dieu, et introduis toi-même leurs causes auprès de Dieu. Instruis-les des décrets et des lois, fais-leur connaître la voie à suivre et la conduite à tenir. Mais choisis-toi parmi tout le peuple des hommes capables, craignant Dieu, sûrs, incorruptibles, et établis-les sur eux comme chefs de milliers, chefs de centaines, chefs de cinquantaines et chefs de dizaines. Ils jugeront le peuple en tout temps. Toute affaire importante, ils te la déféreront et toute affaire mineure, ils la jugeront eux-mêmes. Allège ainsi ta charge et qu'ils la portent avec toi. Si tu fais cela et que Dieu te l'ordonne tu pourras tenir et tout ce peuple, de son côté, pourra rentrer en paix chez lui. "
R/. Audi, Israel, præcépta Dómini, et ea in corde tuo quasi in libro scribe; * Et dabo tibi terram fluéntem lac et mel. V/. Obsérva ígitur et audi vocem meam, et inimícus ero inimícis tuis. * Et dabo. R/. Écoute, Israël, écoute les préceptes du Seigneur! Inscris-les dans ton cœur comme sur un livre; * Et je te donnerai une terre, un pays ruisselant de lait et de miel. V/. Mets donc en pratique, Israël, et entends ma parole! Alors, je serai l'ennemi de tes ennemis, * Et je te donnerai.
Lectio III Lecture III
Quibus audítis, Móyses fecit ómnia quæ ille suggésserat; et, eléctis viris strénuis de cuncto Israel, constítuit eos príncipes pópuli, tribúnos et centuriónes et quinquagenários et decános, qui iudicábant plebem omni témpore. Quidquid autem grávius erat, referébant ad eum, facilióra tantúmmodo iudicántes. Dimisítque sócerum suum, qui revérsus ábiit in terram suam. Moïse suivit le conseil de son beau-père et fit tout ce qu'il lui avait dit. Moïse choisit dans tout Israël des hommes capables, et il les mit chefs du peuple: chefs de milliers, chefs de centaines, chefs de cinquantaines et chefs de dizaines. Et ils jugeaient le peuple en tout temps. Toute affaire importante, ils la déféraient à Moïse, et toute affaire mineure, ils la jugeaient eux-mêmes. Puis Moïse laissa repartir son beau-père qui reprit le chemin de son pays.
R/. Vos qui transitúri estis Iordánem, ædificáte altáre Dómino de lapídibus quos ferrum non tétigit, et offérte super illud holocáusta et hóstias pacíficas * Deo vestro. V/. Cumque intravéritis terram quam Dóminus datúrus est vobis, ædificáte ibi altáre Dómino * Deo. V/. Glória Patri. * Deo. R/. Le jour où vous passerez le Jourdain, vous bâtirez un autel au Seigneur, fait de pierres brutes, que le fer n'aura pas touchées; et sur cet autel, vous offrirez des holocaustes et des sacrifices de paix au Seigneur * Votre Dieu. V/. Lorsque vous serez entrés sur la terre du pays que le Seigneur vous donne, vous y construirez un autel pour le Seigneur * Votre Dieu. V/. Gloire au Père. * Votre Dieu.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Decréto Presbyterórum órdinis Concílii Vaticáni secúndi de presbyterórum ministério et vita (N. 2) Décret Presbyterorum ordinis du deuxième Concile du Vatican sur le ministère et la vie des prêtres
Lectio I Lecture I
Dominus Iesus quem Pater sanctificávit et misit in mundum, unctiónis Spíritus qua unctus est, totum Corpus suum mýsticum párticeps reddit: in eo enim omnes fidéles sanctum et regále sacerdótium efficíuntur, spiritáles ófferunt hóstias Deo per Iesum Christum, et virtútes annúntiant eius qui de ténebris eos vocávit in admirábile lumen suum. Nullum ergo datur membrum quod in missióne totíus Córporis partem non hábeat, sed unumquódque sanctificáre debet Iesum in corde suo, et spíritu prophetíæ testimónium de Iesu réddere. Idem vero Dóminus, inter fidéles, ut in unum coaléscerent corpus, in quo ómnia membra non eúmdem actum habent, quosdam instítuit minístros, qui, in societáte fidélium, sacra Ordinis potestáte pollérent sacrifícium offeréndi et peccáta remitténdi, atque sacerdotáli offício públice pro homínibus nómine Christi fungeréntur. Le Seigneur Jésus, que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde, fait participer tout son Corps mystique à l'onction de l'Esprit qu'il a reçue: en lui, tous les chrétiens deviennent un sacerdoce saint et royal, offrant des sacrifices spirituels à Dieu par Jésus-Christ, et proclament les hauts faits de celui qui les a appelés des ténèbres à son admirable lumière. Il n'y a donc aucun membre qui n'ait sa part dans la mission du Corps tout entier; chacun d'eux doit sanctifier Jésus dans son cœur et rendre témoignage à Jésus par l'esprit de prophétie. Mais le même Seigneur, voulant faire des chrétiens un seul corps, où tous les membres n'ont pas la même fonction, a établi parmi eux des ministres qui, dans la communauté des chrétiens, seraient investis par l'Ordre du pouvoir sacré d'offrir le sacrifice et de remettre les péchés, et y exerceraient publiquement pour les hommes au nom du Christ la fonction sacerdotale.
R/. In ómnibus exhibeámus nos sicut Dei minístros, in multa patiéntia, * Ut non vituperétur ministérium nostrum. V/. Ecce nunc tempus acceptábile, ecce nunc dies salútis; némini dantes ullam offensiónem, * Ut non vituperétur. R/. Présentons-nous, en toute circonstance, comme de vrais ministres de Dieu, faisant preuve d'endurance, * Afin que notre ministère ne soit pas décrié. V/. C'est maintenant le moment favorable, c'est maintenant le jour du salut; ne donnons à personne occasion de scandale, * Afin.
Lectio II Lecture II
Itaque missis apóstolis sicut ipse missus erat a Patre, Christus, per ipsos apóstolos, consecratiónis missionísque suæ partícipes effécit eórum successóres, epíscopos, quorum munus ministérii, subordináto gradu, presbýteris tráditum est, ut in órdine presbyterátus constitúti, ad rite expléndam missiónem apostólicam a Christo concréditam, órdinis episcopális essent cooperatóres. Offícium presbyterórum, útpote órdini episcopáli coniúnctum, partícipat auctoritátem qua Christus ipse Corpus suum éxstruit, sanctíficat et regit. Quare sacerdótium presbyterórum initiatiónis christiánæ sacraménta quidem suppónit, peculiári tamen illo sacraménto confértur, quo presbýteri, unctióne Spíritus Sancti, speciáli charáctere signántur et sic Christo sacerdóti configurántur, ita ut in persóna Christi Cápitis ágere váleant. C'est ainsi que le Christ a envoyé ses apôtres comme lui-même avait été envoyé par le Père; puis, par les apôtres eux-mêmes, il a fait participer à sa consécration et à sa mission leurs successeurs, les évêques, dont la fonction ministérielle a été transmise aux prêtres à un degré subordonné: ceux-ci sont donc établis dans l'ordre du presbytérat pour être les coopérateurs de l'ordre épiscopal dans l'accomplissement de la mission apostolique confiée par le Christ. La fonction des prêtres, en tant qu'elle est unie à l'ordre épiscopal, participe à l'autorité par laquelle le Christ lui-même construit, sanctifie et gouverne son Corps. C'est pourquoi le sacerdoce des prêtres, s'il suppose les sacrements de l'initiation chrétienne, est cependant conféré au moyen d'un sacrement particulier qui, par l'onction du Saint-Esprit, les marque d'un caractère spécial, et les configure ainsi au Christ Prêtre pour les rendre capables d'agir au nom du Christ Tête en personne.
R/. Abscóndite eleemósynam in sinu páuperis, et ipsa orat pro vobis ad Dóminum, * Quia sicut aqua exstínguit ignem, ita eleemósyna exstínguit peccátum. V/. Honóra Dóminum de tua substántia, et de primítiis frugum tuárum da paupéribus. * Quia sicut. R/. Cache ton aumône dans le sein du pauvre, et elle intercédera pour toi devant Dieu: * De même que l'eau éteint les flammes, l'aumône éteint la dette du péché. V/. Honore de tes biens le Seigneur, et donne aux pauvres les prémices de tes récoltes: * De même que.
Lectio III Lecture III
Munus apostolórum cum pro sua parte partícipent, presbýteris grátia datur a Deo ut sint minístri Christi Iesu in géntibus, sacro Evangélii múnere fungéntes, ut fiat oblátio géntium accépta, sanctificáta in Spíritu Sancto. Per Evangélii enim apostólicum núntium convocátur et congregátur pópulus Dei, ita ut omnes ad hunc pópulum pertinéntes, sanctificáti cum sint Spíritu Sancto, seípsos ófferant hóstiam vivéntem, sanctam, Deo placéntem. Per presbyterórum autem ministérium sacrifícium spirituále fidélium consummátur in unióne cum sacrifício Christi, únici Mediatóris, quod per manus eórum, nómine totíus Ecclésiæ, in Eucharístia incruénte et sacramentáliter offértur, donec ipse Dóminus véniat. Ad hoc tendit atque in hoc consummátur presbyterórum ministérium. Participant, pour leur part, à la fonction des apôtres, les prêtres reçoivent de Dieu la grâce qui les fait ministres du Christ Jésus auprès des nations, assurant le service sacré de l'Évangile, pour que les nations deviennent une offrande agréable, sanctifiée par l'Esprit Saint. En effet, l'annonce apostolique de l'Évangile convoque et rassemble le peuple de Dieu, afin que tous les membres de ce peuple, étant sanctifiés par l'Esprit Saint, s'offrent eux-mêmes en victime vivante, sainte, agréable à Dieu. Mais c'est par le ministère des prêtres que se consomme le sacrifice spirituel des chrétiens, en union avec le sacrifice du Christ, unique Médiateur, offert au nom de toute l'Église dans l'Eucharistie par les mains des prêtres, de manière non sanglante et sacramentelle, jusqu'à ce que vienne le Seigneur lui-même. C'est là qu'aboutit leur ministère, c'est là qu'il trouve son accomplissement.
R/. Tribulárer si nescírem misericórdias tuas, Dómine; tu dixísti: Nolo mortem peccatóris, sed ut convertátur et vivat, * Qui Chananæam et publicánum vocásti ad pæniténtiam. V/. Et Petrum lacrimántem suscepísti, miséricors Dómine. * Qui Chananæam. V/. Glória Patri. * Qui Chananæam. R/. Je serais en proie aux tourments si j'ignorais ta miséricorde, Seigneur; n'as-tu pas dit: Je ne veux pas la mort du pécheur, mais qu'il se convertisse et qu'il vive, * Toi qui as conduit à la pénitence la Cananéenne et le publicain? V/. Et n'as-tu pas accueilli le repentir et les larmes de Pierre, miséricordieux Seigneur, * Toi qui. V/. Gloire au Père. * Toi qui.