Vigiles (OSB) du vendredi 2 mars 2018 -

Hebdomada II Quadragesimae IIème semaine de Carême
Feria VI Vendredi
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
De libro Exodi Du livre de l'Exode
Lectio I Lecture I
Mense tértio egressiónis Israel de terra Ægýpti, in die hac venérunt in solitúdinem Sínai. Nam profécti de Ráphidim et perveniéntes usque in desértum Sínai, castrametáti sunt in eódem loco, ibíque Israel fixit tentória e regióne montis. Móyses autem ascéndit ad Deum, vocavítque eum Dóminus de monte et ait: " Hæc dices dómui Iacob et annuntiábis fíliis Israel: Vos ipsi vidístis quæ fécerim Ægýptiis, quómodo portáverim vos super alas aquilárum et addúxerim ad me. Si ergo audiéritis vocem meam et custodiéritis pactum meum, éritis mihi in pecúlium de cunctis pópulis; mea est enim omnis terra. Et vos éritis mihi regnum sacerdótum et gens sancta. Hæc sunt verba quæ loquéris ad fílios Israel. " Le troisième mois après leur sortie du pays d'Égypte, ce jour-là, les Israélites atteignirent le désert du Sinaï. Ils partirent de Rephidim et atteignirent le désert du Sinaï, et ils campèrent dans le désert; Israël campa là, en face de la montagne. Moïse alors monta vers Dieu. Le Seigneur l'appela de la montagne et lui dit: " Tu parleras ainsi à la maison de Jacob, tu déclareras aux Israélites: Vous avez vu vous-mêmes ce que j'ai fait aux Égyptiens, et comment je vous ai emportés sur des ailes d'aigles et amenés vers moi. Maintenant, si vous écoutez ma voix et gardez mon alliance, je vous tiendrai pour mon bien propre parmi tous les peuples, car toute la terre est à moi. Je vous tiendrai pour un royaume de prêtres, une nation sainte. Voilà les paroles que tu diras aux Israélites. "
R/. Sicut fui cum Móyse, ita ero tecum, dicit Dóminus. * Confortáre et esto robústus; introdúces pópulum meum ad terram lacte et melle manántem. V/. Quóniam tecum est Dóminus Deus tuus, in ómnibus ad quæcúmque perréxeris. * Confortáre. R/. Je serai avec toi, comme j'ai été avec Moïse, déclare le Seigneur. * Sois ferme et courageux; tu feras entrer mon peuple sur la terre d'un pays ruisselant de lait et de miel. V/. Car le Seigneur ton Dieu est avec toi, quoi que tu fasses, où que tu ailles. * Sois ferme.
Lectio II Lecture II
Venit Móyses et, convocátis maióribus natu pópuli, expósuit omnes sermónes quos mandáverat Dóminus. Respondítque univérsus pópulus simul: " Cuncta quæ locútus est Dóminus faciémus. " Cumque rettulísset Móyses verba pópuli ad Dóminum, ait ei Dóminus: " Ecce ego véniam ad te in calígine nubis, ut áudiat me pópulus loquéntem ad te et tibi quoque credat in perpétuum. " Moïse alla et convoqua les anciens du peuple et leur exposa tout ce que le Seigneur lui avait ordonné, et le peuple entier, d'un commun accord, répondit: " Tout ce que le Seigneur a dit, nous le ferons. " Moïse rapporta au Seigneur les paroles du peuple. Le Seigneur dit à Moïse: " Je vais venir à toi dans l'épaisseur de la nuée, afin que le peuple entende quand je parlerai avec toi et croie en toi pour toujours. "
R/. Pópule meus, quid feci aut quid moléstus fui tibi? Respónde mihi. Quóniam ego edúxi vos de terra Ægýpti et de domo servitútis. Quadragínta annos in erémo manna plui vobis, * Et oblíti estis me, dicit Dóminus. V/. Addúxi vos per desértum quadragínta annos in erémo, ego Dóminus. * Et oblíti. R/. Ô mon peuple, que t'ai-je fait? En quoi t'ai-je contristé? Réponds-moi! N'est-ce pas moi qui vous ai fait sortir de la terre d'Égypte, de la maison de servitude? Durant quarante années, dans le désert, n'ai-je pas fait pleuvoir du ciel, pour vous, une manne? * Et vous m'avez oublié, déclare le Seigneur. V/. Pendant quarante ans, à travers les terres arides, je vous ai conduits au milieu du désert, moi, le Seigneur! * Et vous.
Lectio III Lecture III
Nuntiávit ergo Móyses verba pópuli ad Dóminum, qui dixit ei: " Vade ad pópulum et sanctífica illos hódie et cras; lavéntque vestiménta sua et sint paráti in diem tértium. In die enim tértio descéndet Dóminus coram omni plebe super montem Sínai. Constituésque términos pópulo per circúitum et dices: Cavéte ne ascendátis in montem nec tangátis fines illíus; omnis qui tetígerit montem morte moriétur. Manus non tanget eum, sed lapídibus opprimétur aut confodiétur iáculis; sive iuméntum fúerit, sive homo, non vivet. Cum cœperit clángere búcina, tunc ascéndant in montem. " Descendítque Móyses de monte ad pópulum et sanctificávit eum; cumque lavíssent vestiménta sua, ait ad eos: " Estóte paráti in diem tértium. " Et Moïse rapporta au Seigneur les paroles du peuple. Le Seigneur dit à Moïse: " Va trouver le peuple et fais-le se sanctifier aujourd'hui et demain; qu'ils lavent leurs vêtements et se tiennent prêts pour après-demain, car après-demain le Seigneur descendra aux yeux de tout le peuple sur la montagne du Sinaï. Puis délimite le pourtour de la montagne et dis: Gardez-vous de gravir la montagne et même d'en toucher le bord. Quiconque touchera la montagne sera mis à mort. Personne ne portera la main sur lui; il sera lapidé ou percé de flèches, homme ou bête, il ne vivra pas. Quand la corne de bélier mugira, eux graviront la montagne. " Moïse descendit de la montagne et vint trouver le peuple qu'il fit se sanctifier, et ils lavèrent leurs vêtements. Puis il dit au peuple: " Tenez-vous prêts pour après-demain. "
R/. Addúxi vos per desértum quadragínta annos, ego Dóminus; non sunt attríta vestiménta vestra. * Manna de cælo plui vobis, et oblíti estis me, dicit Dóminus. V/. Pópule meus, quid feci aut quid moléstus fui tibi? Respónde mihi. Quóniam ego edúxi vos de terra Ægýpti. * Manna. V/. Glória Patri. * Manna. R/. Je vous ai conduits à travers le désert quarante années durant, moi, le Seigneur, et vos vêtements se sont-ils usés? * N'ai-je pas fait pleuvoir du ciel, pour vous, une manne? Et vous m'avez oublié, déclare le Seigneur. V/. Ô mon peuple, que t'ai-je fait? En quoi t'ai-je contristé? Réponds-moi! N'est-ce pas moi qui vous ai fait sortir de la terre d'Égypte? * N'ai-je pas. V/. Gloire au Père. * N'ai-je pas.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Tractátu sancti Irenæi epíscopi Advérsus hæreses (Lib. 4, 16: SC 100, 564-570) Traité de saint Irénée contre les hérésies
Lectio I Lecture I
Moyses in Deuteronómio ait ad pópulum: Dóminus Deus tuus testaméntum dispósuit in Horeb; et non pátribus vestris dispósuit Dóminus testaméntum hoc, sed ad vos. Quare ígitur pátribus non dispósuit testaméntum? Quóniam lex non est pósita iustis; iusti autem patres, virtútem decálogi conscríptam habéntes in córdibus et animábus suis, diligéntes scílicet Deum qui fecit eos et abstinéntes erga próximum ab iniustítia; propter quod non fuit necésse admonéri eos correptóriis lítteris, quóniam habébant in semetípsis iustítiam legis. Moïse dit dans le Deutéronome au peuple: Le Seigneur ton Dieu a conclu une alliance sur l'Horeb; et ce n'est pas avec vos pères que le Seigneur a conclu cette alliance, mais avec vous-mêmes. Pourquoi donc n'est-ce pas avec leurs pères qu'il conclut l'alliance? Parce que la Loi n'a pas été établie pour le juste. Or leurs pères étaient justes, eux qui avaient la vertu du décalogue inscrite dans leurs cœurs et dans leurs âmes, puisqu'ils aimaient le Dieu qui les a créés et qu'ils s'abstenaient de toute injustice à l'égard de leur prochain: ils n'avaient pas besoin d'une Écriture qui les avertît, car ils possédaient en eux-mêmes la justice de la Loi.
R/. Derelínquat ímpius viam suam, et vir iníquus cogitatiónes suas, et revertátur ad Dóminum, et miserébitur eius; * Quia benígnus et miséricors est, præstábilis super malítiam Dóminus Deus noster. V/. Non vult Dóminus mortem peccatóris, sed ut convertátur et vivat. * Quia benígnus. R/. Que le méchant abandonne son chemin, et l'homme pervers, ses pensées! Qu'il revienne vers le Seigneur, qui aura pitié de lui; * Car il est tendre et compatissant, le Seigneur notre Dieu, il renonce au châtiment. V/. Le Seigneur ne désire pas la mort du pécheur, mais qu'il se convertisse et qu'il vive. * Car.
Lectio II Lecture II
Cum autem hæc iustítia et diléctio quæ erat erga Deum cessísset in obliviónem et exstíncta esset in Ægýpto, necessário Deus propter multam suam erga hómines benevoléntiam semetípsum ostendébat per vocem. Et edúxit de Ægýpto pópulum in virtúte, uti rursus fíeret homo discípulus et sectátor Dei; et affligébat indícto audiéntes, ut non contémneret eum qui se fecit. Et manna cibávit eum, uti rationálem accíperet escam, quemádmodum et Móyses in Deuteronómio ait: Et cibávit te manna, quod non sciébant patres tui, uti cognóscas quóniam non in pane solo vivet homo, sed in omni verbo Dei quod procédit de ore eius, vivet homo. Et erga Deum dilectiónem præcipiébat et eam quæ ad próximum est iustítiam insinuábat, ut neque iniústus neque indígnus sit Deo, præstruens hóminem per decálogum in suam amicítiam et eam quæ circa próximum est concórdiam: quæ quidem ipsi próderant hómini, nihil tamen indigénte Deo ab hómine. Mais lorsque cette justice et cet amour envers Dieu furent tombés dans l'oubli et se furent éteints en Égypte, il fallut bien que Dieu, à cause de son grand amour des hommes, se manifestât de vive voix; et il fit sortir d'Égypte son peuple par sa puissance, afin que l'homme redevînt le disciple et le sectateur de Dieu; et il châtia les désobéissants, afin que le peuple ne méprisât pas celui qui l'a créé. Et il le nourrit de la manne, afin qu'il reçût un aliment spirituel, selon ce que Moïse dit dans le Deutéronome: Et il t'a nourri de la manne, que ne connaissaient pas tes pères, afin que tu saches que l'homme ne vivra pas seulement de pain, mais que l'homme vivra de toute parole qui sort de la bouche de Dieu; et il prescrivit l'amour envers Dieu et enseigna la justice à l'égard du prochain, afin que l'homme ne fût ni injuste ni indigne de Dieu. Ainsi, par le décalogue, préparait-il l'homme à son amitié et à la concorde à l'égard du prochain: ces choses étaient profitables à l'homme lui-même, mais Dieu n'avait nul besoin de l'homme.
R/. Qui cognóscis ómnium occúlta, a delícto meo munda me; * Tempus mihi concéde ut repænitens clamem: Peccávi, miserére mei, Deus. V/. Avérte fáciem tuam a peccátis meis, et omnes iniquitátes meas dele. * Tempus. R/. Toi qui connais les secrets des cœurs, purifie-moi de mon péché. * Accorde-moi un temps de repentir et de supplication: Oui, j'ai péché, pitié pour moi, mon Dieu! V/. Détourne ta face de mes fautes, enlève tous mes péchés. * Accorde-moi.
Lectio III Lecture III
Deerat autem hómini glória Dei, quam nullo modo póterat percípere, nisi per eam obsequéntiam quæ est erga eum. Et propter hoc íterum Móyses ait eis: Elige vitam, ut vivas tu et semen tuum: dilígere Dóminum Deum tuum, exaudíre vocem eius et apprehéndere eum; quóniam hæc est vita tua et longitúdo diérum tuórum. In quam vitam præstruens hóminem, decálogi quidem verba ipse per semetípsum ómnibus simíliter Dóminus locútus est; et ídeo simíliter pérmanent apud nos, extensiónem et augméntum, sed non dissolutiónem accipiéntia per carnálem eius advéntum. Servitútis autem præcépta separátim per Móysen præcépit pópulo, apta illórum eruditióni sive castigatióni, quemádmodum ipse Móyses ait: Et mihi præcépit Dóminus in témpore illo docére vobis iustificatiónes et iudícia. L'homme avait besoin de la gloire de Dieu, et cette gloire, il ne pouvait l'obtenir que par le service de Dieu. C'est pourquoi Moïse leur dit encore: Choisis la vie afin de vivre, toi et ta postérité, en aimant le Seigneur ton Dieu, en écoutant sa voix et en t'attachant à lui, car c'est cela qui est ta vie et la longueur de tes jours. Pour préparer l'homme à cette vie, le Seigneur a, par lui-même et pour tous pareillement, prononcé les paroles du décalogue: aussi demeurent-elles pareillement chez nous, après avoir reçu amplification et accroissement, mais non abolition, du fait de sa venue charnelle. Quant aux préceptes de la servitude, il les a, par l'entremise de Moïse, intimés à part, au peuple, comme adaptés à leur éducation, ainsi que le dit Moïse lui-même: Le Seigneur me commanda en ce temps-là de vous enseigner les prescriptions et les jugements.
R/. Frange esuriénti panem tuum, et egénos vagósque induc in domum tuam; * Tunc erúmpet quasi mane lumen tuum, et anteíbit fáciem tuam iustítia tua. V/. Cum víderis nudum, óperi eum, et carnem tuam ne despéxeris. * Tunc erúmpet. V/. Glória Patri. * Tunc erúmpet. R/. Partage ton pain avec l'homme affamé, recueille chez toi le malheureux sans abri; * Alors ta lumière jaillira comme l'aurore, ta justice marchera devant toi. V/. Couvre celui que tu verras sans vêtement, et ne te dérobe pas à ton semblable; * Alors. V/. Gloire au Père. * Alors.