Vigiles (OSB) du vendredi 9 mars 2018 -

Hebdomada III Quadragesimae IIIème semaine de Carême
Feria VI Vendredi
Ad Vigilas
Ad Vigilias
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
De libro Exodi Du livre de l'Exode
Lectio I Lecture I
In diébus illis: Dixit Móyses ad fílios Israel: " Ecce vocávit Dóminus ex nómine Beséleel fílium Uri fílii Hur de tribu Iudæ; implevítque eum spíritu Dei, sapiéntia et intellegéntia et sciéntia ad omne opus, ad excogitándum et faciéndum opus in auro et argénto et ære, ad scindéndum et includéndum gemmas et ad sculpéndum ligna, quidquid fabre adinveníri potest. Dedit quoque in corde eius ut álios docéret, ipsi et Oóliab fílio Achísamech de tribu Dan. Ambos implévit sapiéntia, ut fáciant ópera fabri polymitárii ac plumárii de hyacíntho ac púrpura coccóque et bysso et textóris, faciéntes omne opus ac nova quæque reperiéntes. " Fecit ergo Beséleel et Oóliab et omnis vir sápiens quibus dedit Dóminus sapiéntiam et intelléctum, ut scirent fabre operári quæ in usus sanctuárii necessária sunt et quæ præcépit Dóminus. En ce temps-là, Moïse dit aux Israélites: " Voyez, le Seigneur a désigné nommément Beçaléel, fils de Uri, fils de Hur, de la tribu de Juda. Il l'a comblé de l'esprit de Dieu, d'habileté, d'intelligence et de savoir, pour toute sorte d'ouvrages; pour concevoir les projets et les exécuter en or, en argent et en bronze, pour tailler les pierres à enchâsser, pour tailler le bois et pour exécuter toutes sortes d'œuvres d'art. Il a mis en son cœur, à lui ainsi qu'à Oholiab, fils d'Ahisamak, de la tribu de Dan, le don d'enseigner. Il les a comblés d'habileté pour exécuter toute sorte d'ouvrages, tous les ouvrages du ciseleur, du brodeur, du brocheur de pourpre violette et écarlate, de cramoisi et de lin fin, et du tisserand, de tous ceux qui font toute sorte d'ouvrages et de ceux qui conçoivent des projets. Beçaléel, Oholiab et tous les hommes à qui le Seigneur a donné l'habileté et l'intelligence pour qu'ils sachent faire tout le travail à accomplir au sanctuaire, feront tout comme le Seigneur l'a ordonné. "
R/. Stetit Móyses coram pharaóne et dixit: Hæc dicit Dóminus: * Dimítte pópulum meum, ut sacríficet mihi in desértum. V/. Dóminus Deus Hebræórum misit me ad te, ut dicam tibi: * Dimítte. R/. Moïse, debout en présence du pharaon, lui déclara: Oracle du Seigneur: * Laisse partir mon peuple, qu'il aille célébrer mon culte dans le désert! V/. Le Seigneur, le Dieu des Hébreux, m'envoie te dire: * Laisse partir.
Lectio II Lecture II
Fecit autem Beséleel et arcam de lignis acáciæ habéntem duos semis cúbitos in longitúdine et cúbitum ac semíssem in latitúdine, altitúdo quoque uníus cúbiti fuit et dimídii; vestivítque eam auro puríssimo intus ac foris. Et fecit illi corónam áuream per gyrum, conflens quáttuor anúlos áureos in quáttuor pédibus eius; duos ánulos in látere uno et duos in áltero. Vectes quoque fecit de lignis acáciæ quos vestívit auro; et quos misit in ánulos qui erant in latéribus arcæ, ad portándum eam. Beçaléel fit l'arche en bois d'acacia. Elle était longue de deux coudées et demie, large d'une coudée et demie et haute d'une coudée et demie. Il la plaqua d'or pur au-dedans et au-dehors et fit une moulure d'or tout autour. Il fondit, pour l'arche, quatre anneaux d'or, à ses quatre pieds: deux anneaux sur un côté, et deux anneaux sur l'autre. Il fit des barres en bois d'acacia et les plaqua d'or. Puis il introduisit les barres dans les anneaux fixés sur les côtés de l'arche pour porter l'arche.
R/. Cantémus Dómino, glorióse enim honorificátus est: equum et ascensórem proiécit in mare. * Adiútor et protéctor factus est mihi Dóminus in salútem. V/. Currus pharaónis et exercítum eius proiécit in mare. * Adiútor. R/. Chantons pour le Seigneur: Superbe est sa victoire! Cheval et cavalier, il les jette à la mer! * Ma force et mon recours, c'est le Seigneur, il est pour moi le salut! V/. Les chars du pharaon et ses armées, il les lance dans la mer! * Ma force.
Lectio III Lecture III
Fecit et propitiatórium de auro mundíssimo: duórum cubitórum et dimídii in longitúdine et cúbiti ac semis in latitúdine. Duos étiam chérubim ex auro dúctili fecit ex utráque parte propitiatórii: cherub unum ex summitáte uníus partis et cherub álterum ex summitáte partis altérius; duos chérubim ex síngulis summitátibus propitiatórii extendéntes alas sursum et tegéntes alis suis propitiatórium seque mútuo et illud respiciéntes. Il fit un propitiatoire d'or pur, de deux coudées et demie de long et d'une coudée et demie de large. Il fit deux chérubins d'or repoussé, il les fit aux deux extrémités du propitiatoire: un chérubin à cette extrémité-ci, un chérubin à cette extrémité-là, il fit faire corps aux chérubins avec le propitiatoire à ses deux extrémités. Les chérubins avaient les ailes déployées vers le haut et protégeaient de leurs ailes le propitiatoire, en se faisant face; les faces des chérubins étaient tournées vers le propitiatoire.
R/. In mari via tua, et sémitæ tuæ in aquis multis. * Deduxísti sicut oves pópulum tuum in manu Móysi et Aaron. V/. Illuxérunt coruscatiónes tuæ orbi terræ; commóta est et contrémuit terra. * Deduxísti. V/. Glória Patri. * Deduxísti. R/. Par la mer passait ton chemin; tes sentiers, par les eaux profondes. * Tu as conduit comme un troupeau ton peuple, par la main de Moïse et d'Aaron. V/. Tes éclairs illuminèrent le monde; la terre s'agita et frémit. * Tu as conduit. V/. Gloire au Père. * Tu as conduit.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Libro De imitatióne Christi (Lib. 2, 1, 1-6: ed. Vaticana 1982, 89-92) Livre de l'Imitation de Jésus-Christ
Lectio I Lecture I
Convérte te ex toto tuo corde ad Dóminum et relínque hunc míserum mundum, et invéniet ánima tua réquiem. Disce exterióra contémnere et ad interióra te dare, et vidébis regnum Dei intra te veníre. Est enim regnum Dei pax et gáudium in Spíritu Sancto: véniet ad te Christus osténdens tibi consolatiónem suam, si dignam illi ab intus paráveris mansiónem. Omnis glória eius et decor ab intra est, et ibi cómplacet sibi. Frequens illi visitátio cum hómine intérno: dulcis sermocinátio, grata consolátio, multa pax, familiáritas stupénda nimis. Reviens à Dieu de tout ton cœur, quitte ce monde misérable, et ton âme trouvera le repos. Apprends à mépriser ce qui est extérieur et adonne-toi à ce qui est intérieur, et tu verras le Royaume de Dieu venir en toi. Car le Royaume de Dieu est paix et joie dans l'Esprit Saint. Le Christ viendra vers toi en t'apportant sa consolation, si tu lui as préparé en toi une demeure digne de lui. Toute sa gloire et sa beauté sont au-dedans, et c'est là qu'il trouve toute sa joie. Il rend fréquemment visite à l'homme intérieur: ses paroles sont pleines de douceur, sa consolation donne la joie, sa paix surabonde, sa familiarité comble d'étonnement.
R/. In ómnibus exhibeámus nos sicut Dei minístros, in multa patiéntia, * Ut non vituperétur ministérium nostrum. V/. Ecce nunc tempus acceptábile, ecce nunc dies salútis; némini dantes ullam offensiónem, * Ut non vituperétur. R/. Présentons-nous, en toute circonstance, comme de vrais ministres de Dieu, faisant preuve d'endurance, * Afin que notre ministère ne soit pas décrié. V/. C'est maintenant le moment favorable, c'est maintenant le jour du salut; ne donnons à personne occasion de scandale, * Afin.
Lectio II Lecture II
Eia, ánima fidélis, præpara huic Sponso cor tuum, quátenus ad te veníre, et in te habitáre dignétur. Sic enim dicit: Si quis díligit me, sermónem meum servábit et ad eum veniémus et mansiónem apud eum faciémus. Da ergo Christo locum et céteris ómnibus nega intróitum. Cum Christum habúeris, dives es et súfficit tibi. Ipse erit provísor tuus et fidélis procurátor in ómnibus, ut non sit opus in homínibus speráre. Pone totam fidúciam tuam in Dómino, et sit ipse timor tuus et amor tuus. Ipse pro te respondébit et fáciet bene sicut mélius fúerit. Allons, âme fidèle, prépare ton cœur pour que cet Époux daigne venir habiter en toi. Car il a dit: Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, nous viendrons chez lui, nous ferons en lui notre demeure. Laisse donc entrer le Christ, et ferme ta porte aux autres. Lorsque tu posséderas le Christ, tu seras riche, il te suffira. C'est lui qui veillera sur toi, qui te pourvoira fidèlement de toutes choses, si bien que tu n'auras plus besoin de rien espérer de la part des hommes. Mets toute ta confiance en Dieu. N'aie pas d'autre crainte, pas d'autre amour que lui. C'est lui qui répondra de toi et agira au mieux.
R/. Abscóndite eleemósynam in sinu páuperis, et ipsa orat pro vobis ad Dóminum, * Quia sicut aqua exstínguit ignem, ita eleemósyna exstínguit peccátum. V/. Honóra Dóminum de tua substántia, et de primítiis frugum tuárum da paupéribus. * Quia sicut. R/. Cache ton aumône dans le sein du pauvre, et elle intercédera pour toi devant Dieu: * De même que l'eau éteint les flammes, l'aumône éteint la dette du péché. V/. Honore de tes biens le Seigneur, et donne aux pauvres les prémices de tes récoltes: * De même que.
Lectio III Lecture III
Non habes hic manéntem civitátem et, ubicúmque fúeris, extráneus es et peregrínus, nec réquiem aliquándo habébis, nisi Christo íntime fúeris unítus. Apud Altíssimum sit cogitátio tua, et deprecátio tua ad Christum sine intermissióne dirigátur. Si nescis alta speculári et cæléstia, requiésce in passióne Christi et in sacris vulnéribus eius libénter hábita. Sústine cum Christo et pro Christo, si vis regnáre cum Christo. Si semel perfécte introísses in interióra Iesu et módicum de ardénti amóre eius sapuísses, tunc de próprio cómmodo vel incómmodo nihil curáres, sed magis de oppróbrio illáto gaudéres, quia amor Iesu facit hóminem seípsum contémnere. Tu n'as pas ici-bas de patrie définitive. En quelque lieu que tu puisses être, tu n'es qu'un étranger, un voyageur, et tu n'auras jamais de repos si tu n'es pas intimement uni au Christ. Que ta pensée soit auprès du Très-Haut et que ta supplication se dirige sans relâche vers le Christ. Si tu ne sais pas considérer les sublimités célestes, prends ton repos dans la passion du Christ, et demeure avec joie dans ses blessures sacrées. Souffre patiemment avec le Christ et pour le Christ, si tu veux régner avec lui. Si une seule fois tu étais parfaitement entré dans l'intimité de Jésus, si tu avais savouré un peu seulement de son brûlant amour, alors tu ne tiendrais aucun compte de ce qui est pour toi-même heureux ou malheureux, mais tu te réjouirais bien davantage des humiliations, parce que l'amour de Jésus donne à l'homme la force de se mépriser.
R/. Tribulárer si nescírem misericórdias tuas, Dómine; tu dixísti: Nolo mortem peccatóris, sed ut convertátur et vivat, * Qui Chananæam et publicánum vocásti ad pæniténtiam. V/. Et Petrum lacrimántem suscepísti, miséricors Dómine. * Qui Chananæam. V/. Glória Patri. * Qui Chananæam. R/. Je serais en proie aux tourments si j'ignorais ta miséricorde, Seigneur; n'as-tu pas dit: Je ne veux pas la mort du pécheur, mais qu'il se convertisse et qu'il vive, * Toi qui as conduit à la pénitence la Cananéenne et le publicain? V/. Et n'as-tu pas accueilli le repentir et les larmes de Pierre, miséricordieux Seigneur, * Toi qui. V/. Gloire au Père. * Toi qui.