Vigiles (OSB) du mercredi 14 mars 2018 -

Hebdomada IV Quadragesimae IVème semaine de Carême
Feria IV Mercredi
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
De libro Levítici Du livre du Lévitique
Lectio I Lecture I
In diébus illis: Dixit Dóminus ad Móysen: " Lóquere fíliis Israel et dices ad eos: Si in præcéptis meis ambulavéritis et mandáta mea custodiéritis et fecéritis ea, dabo vobis plúvias tempóribus suis, et terra gignet germen suum, et pomis árbores replebúntur. Apprehéndet méssium tritúra vindémiam, et vindémia occupábit seméntem; et comedétis panem vestrum in saturitátem et absque pavóre habitábitis in terra vestra. Dabo pacem in fínibus vestris, dormiétis, et non erit qui extérreat. Aúferam malas béstias, et gládius non transíbit per términos vestros. Persequémini inimícos vestros, et córruent coram vobis gládio. Persequéntur quinque de vestris centum aliénos et centum ex vobis decem mília; cadent inimíci vestri in conspéctu vestro gládio. " En ce temps-là, le Seigneur dit à Moïse: " Parle aux fils d'Israël. Tu leur diras: Si vous vous conduisez selon mes lois, si vous gardez mes commandements et les mettez en pratique, je vous donnerai en leur saison les pluies qu'il vous faut, la terre donnera ses produits et l'arbre de la campagne ses fruits, vous battrez jusqu'aux vendanges et vous vendangerez jusqu'aux semailles. Vous mangerez votre pain à satiété et vous habiterez dans votre pays en sécurité. Je mettrai la paix dans le pays et vous dormirez sans que nul vous effraie. Je ferai disparaître du pays les bêtes néfastes. L'épée ne traversera pas votre pays. Vous poursuivrez vos ennemis qui succomberont devant votre épée. Cinq d'entre vous en poursuivront cent, cent en poursuivront dix mille, et vos ennemis succomberont devant votre épée. "
R/. Qui cognóscis ómnium occúlta, a delícto meo munda me; * Tempus mihi concéde ut repænitens clamem: Peccávi, miserére mei, Deus. V/. Avérte fáciem tuam a peccátis meis, et omnes iniquitátes meas dele. * Tempus. R/. Toi qui connais les secrets des cœurs, purifie-moi de mon péché. * Accorde-moi un temps de repentir et de supplication: Oui, j'ai péché, pitié pour moi, mon Dieu! V/. Détourne ta face de mes fautes, enlève tous mes péchés. * Accorde-moi.
Lectio II Lecture II
Respíciam vos et créscere fáciam; multiplicabímini, et firmábo pactum meum vobíscum. Comedétis vetústa congregáta priórum méssium; et vétera, novis superveniéntibus, proiciétis. Ponam habitáculum meum in médio vestri, et non abominábitur vos ánima mea. Ambulábo inter vos et ero vester Deus, vosque éritis pópulus meus. Ego Dóminus Deus vester, qui edúxi vos de terra Ægyptiórum, ne servirétis eis, et qui confrégi vectes iugi vestri ut incederétis erécti. " Je me tournerai vers vous, je vous ferai croître et multiplier, et je maintiendrai avec vous mon alliance. Après vous être nourris de la précédente récolte, vous aurez encore à mettre dehors du vieux grain pour faire place au nouveau. J'établirai ma demeure au milieu de vous et je ne vous rejetterai pas. Je vivrai au milieu de vous, je serai votre Dieu et vous serez mon peuple. C'est moi le Seigneur votre Dieu qui vous ai fait sortir du pays d'Égypte pour que vous n'en fussiez plus les serviteurs; j'ai brisé les barres de votre joug et je vous ai fait marcher la tête haute. "
R/. Frange esuriénti panem tuum, et egénos vagósque induc in domum tuam; * Tunc erúmpet quasi mane lumen tuum, et anteíbit fáciem tuam iustítia tua. V/. Cum víderis nudum, óperi eum, et carnem tuam ne despéxeris. * Tunc erúmpet. R/. Partage ton pain avec l'homme affamé, recueille chez toi le malheureux sans abri; * Alors ta lumière jaillira comme l'aurore, ta justice marchera devant toi. V/. Couvre celui que tu verras sans vêtement, et ne te dérobe pas à ton semblable; * Alors.
Lectio III Lecture III
Quod si non audiéritis me nec fecéritis ómnia mandáta hæc, si sprevéritis leges meas, et iudícia mea contémpserit ánima vestra, ut non faciátis ómnia quæ a me constitúta sunt, et ad írritum perducátis pactum meum, ego quoque hæc fáciam vobis: visitábo vos in terróre repentíno, in tabe et ardóre qui confíciant óculos et consúmant ánimam, frustra serétis seméntem quæ ab hóstibus devorábitur. Ponam fáciem meam contra vos, et corruétis coram hóstibus vestris et subiciémini his qui odérunt vos, et fugiétis némine persequénte. " Mais si vous ne m'écoutez pas et ne mettez pas en pratique tous ces commandements, si vous rejetez mes lois, prenez mes coutumes en dégoût et rompez mon alliance en ne mettant pas en pratique tous mes commandements, j'agirai de même, moi aussi, envers vous. Je vous assujettirai au tremblement, ainsi qu'à la consomption et à la fièvre qui usent les yeux et épuisent le souffle. Vous ferez de vaines semailles dont se nourriront vos ennemis. Je me tournerai contre vous et vous serez battus par vos ennemis. Vos adversaires domineront sur vous et vous fuirez alors même que personne ne vous poursuivra. "
R/. Ecce nunc tempus acceptábile, ecce nunc dies salútis. Commendémus nosmetípsos in multa patiéntia, in ieiúniis multis, * Per arma iustítiæ virtútis Dei. V/. In ómnibus exhibeámus nosmetípsos sicut Dei miní-stros, ut non vituperétur ministérium nostrum. * Per arma. V/. Glória Patri. * Per arma. R/. C'est maintenant le moment favorable, c'est maintenant le jour du salut. Méritons le respect par notre endurance, par nos jeûnes prolongés, * Par les armes de justice de la puissance de Dieu. V/. Pour que notre ministère ne soit pas décrié, présentons-nous en toute circonstance comme de vrais ministres de Dieu. * Par les armes. V/. Gloire au Père. * Par les armes.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Oratiónibus sancti Gregórii Nazianzéni epíscopi (Orat. 45, 23-24: PG 36, 654-655) Sermon de saint Grégoire de Nazianze
Lectio I Lecture I
Paschátis partícipes érimus, nunc quidem adhuc týpice, tamétsi apértius quam in véteri lege (legále síquidem Pascha; nec enim dícere verébor, figúra erat figúræ obscúrior); aliquánto post autem perféctius et púrius, tum vidélicet cum Verbum novum illud nobíscum in regno Patris bibet, patefáciens ac docens quæ nunc minus plene demonstrávit. Novum enim illud semper est, quod nunc intellégitur. Quænam autem illa sit pótio atque percéptio, dícere nostrum est, illíus docére, discipulísque suis hanc doctrínam impertíri. Doctrína enim eius quoque qui alit cibus est. Nous allons participer à la Pâque. Cette participation sera, maintenant encore, par le sacrement. Toutefois, ce sacrement sera plus parlant que dans la loi ancienne, car le banquet pascal, j'ose le dire, était alors très obscur: c'était une préfiguration. Mais bientôt, la Pâque sera plus parfaite et plus pure, car le Verbe y boira avec nous le vin nouveau dans le Royaume de son Père. Alors, en effet, il nous révélera et nous enseignera ce qu'il nous a montré jusqu'ici de façon restreinte. Car elle est toujours nouvelle, la Pâque que nous pouvons connaître aujourd'hui. Quelle est donc cette boisson délicieuse? C'est à moi de l'enseigner, c'est au Christ de faire comprendre et assimiler cette doctrine à ses disciples. En effet, la doctrine est une nourriture, même pour celui qui la donne aux autres.
R/. In ómnibus exhibeámus nos sicut Dei minístros, in multa patiéntia, * Ut non vituperétur ministérium nostrum. V/. Ecce nunc tempus acceptábile, ecce nunc dies salútis; némini dantes ullam offensiónem, * Ut non vituperétur. R/. Présentons-nous, en toute circonstance, comme de vrais ministres de Dieu, faisant preuve d'endurance, * Afin que notre ministère ne soit pas décrié. V/. C'est maintenant le moment favorable, c'est maintenant le jour du salut; ne donnons à personne occasion de scandale, * Afin.
Lectio II Lecture II
Age vero, nos quoque legis partícipes efficiámur, verum evangélice non litteráliter; perfécte, non imperfécte; sempitérne, non temporárie. Caput nobis efficiámus, non terrénam Ierúsalem, sed cæléstem metrópolim; non eam, inquam, quæ nunc ab exercítibus calcátur, sed quæ ab ángelis laude et prædicatióne effértur. Mactémus, non vítulos novéllos, nec agnos córnua producéntes et úngulas, quæ magna ex parte mórtua sunt, ac sensu carent; verum Deo in supérno altári cum cæléstibus choris sacrifícium laudis immolémus. Penetrémus primum velámen, ad secúndum accedámus, in Sancta Sanctórum prospiciámus. Atque, ut maius áliquid dicam, immolémus nos Deo; immo, síngulis diébus nosmetípsos motúsque omnes immolémus. Omnia pro Verbo excipiámus, per passiónes Passiónem imitémur, per sánguinem sánguinem honorémus, crucem álacres conscendámus. Eh bien, quant à nous, participons à la loi, mais à la lumière de l'Évangile et non pas selon la lettre; de façon parfaite et non ébauchée; pour toujours et non pas pour un moment. Ayons pour capitale non pas la Jérusalem d'en bas, mais la cité d'en haut; non pas celle qui est piétinée par les armées, mais celle qui est glorifiée par les anges. Offrons en sacrifice, non pas de jeunes taureaux ni des agneaux portant cornes et sabots - offrandes mortes et insensibles -; offrons à Dieu un sacrifice de louange sur l'autel céleste, en union avec les chœurs du ciel. Pénétrons derrière le premier voile, allons jusqu'au second et regardons à l'intérieur du Saint des Saints. Ce que je vais dire va plus loin: c'est nous-mêmes que nous devons offrir à Dieu en sacrifice; offrons-lui chaque jour toute notre activité. Acceptons tout pour le Christ; par nos souffrances, imitons sa passion; par notre sang honorons son sang; montons vers la croix avec ferveur.
R/. Abscóndite eleemósynam in sinu páuperis, et ipsa orat pro vobis ad Dóminum, * Quia sicut aqua exstínguit ignem, ita eleemósyna exstínguit peccátum. V/. Honóra Dóminum de tua substántia, et de primítiis frugum tuárum da paupéribus. * Quia sicut. R/. Cache ton aumône dans le sein du pauvre, et elle intercédera pour toi devant Dieu: * De même que l'eau éteint les flammes, l'aumône éteint la dette du péché. V/. Honore de tes biens le Seigneur, et donne aux pauvres les prémices de tes récoltes: * De même que.
Lectio III Lecture III
Si Simon Cyrenus sis, crucem tolle, ac séquere. Si, ut latro, cruci simul affíxus fúeris, ut vir probus, Deum agnósce; si ille quoque propter te tuúmque peccátum cum iníquis reputátus sit, tu propter illum iustus fias. Adóra tua causa suspénsum; et pendens ipse, lucri áliquid ex ipsa quoque improbitáte cóllige; morte salútem eme; cum Iesu paradísum ingrédere, ut intéllegas quibus bonis excíderas. Pulchritúdines illas contempláre; murmuratórem cum sua blasphémia foris mori sine. Si tu es Simon de Cyrène, prends la croix et suis-le. Si tu es crucifié avec lui, comme le malfaiteur, reconnais, comme cet homme juste, qu'il est Dieu. Si lui-même a été compté parmi les pécheurs à cause de toi et de ton péché, toi, deviens un homme juste à cause de lui. En te crucifiant, adore celui qui a été crucifié à cause de toi, et tire quelque profit de ta méchanceté même; achète le salut au prix de la mort; entre au paradis avec Jésus, pour comprendre de quels biens tu étais exclu. Contemple les merveilles qui sont là, et laisse mourir au-dehors, avec ses blasphèmes, celui qui l'injuriait.
R/. Tribulárer si nescírem misericórdias tuas, Dómine; tu dixísti: Nolo mortem peccatóris, sed ut convertátur et vivat, * Qui Chananæam et publicánum vocásti ad pæniténtiam. V/. Et Petrum lacrimántem suscepísti, miséricors Dómine. * Qui Chananæam. V/. Glória Patri.* Qui Chananæam. R/. Je serais en proie aux tourments si j'ignorais ta miséricorde, Seigneur; n'as-tu pas dit: Je ne veux pas la mort du pécheur, mais qu'il se convertisse et qu'il vive, * Toi qui as conduit à la pénitence la Cananéenne et le publicain? V/. Et n'as-tu pas accueilli le repentir et les larmes de Pierre, miséricordieux Seigneur, * Toi qui. V/. Gloire au Père. * Toi qui.