Vigiles (OSB) du vendredi 16 mars 2018 -

Hebdomada IV Quadragesimae IVème semaine de Carême
Feria VI Vendredi
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
De Libro Númeri Du livre des Nombres
Lectio I Lecture I
Die qua eréctum est habitáculum, opéruit nubes habitáculum, tabernáculum testimónii; a véspere autem super habitáculum erat quasi spécies ignis usque mane. Sic fiébat iúgiter: per diem operiébat illud nubes, et per noctem quasi spécies ignis. Cumque abláta fuísset nubes quæ tabernáculum protegébat, tunc proficiscebántur fílii Israel; et in loco ubi stetísset nubes ibi castrametabántur. Ad impérium Dómini proficiscebántur et ad impérium illíus castrametabántur. Cunctis diébus quibus stabat nubes super habitáculum, manébant in eódem loco. Le jour où l'on avait dressé la Demeure, la Nuée avait couvert la Demeure, la Tente du Rendez-vous. Du soir au matin, elle reposait sur la Demeure sous l'aspect d'un feu. Ainsi la nuée la couvrait en permanence, prenant l'aspect d'un feu jusqu'au matin. Lorsque la Nuée s'élevait au-dessus de la Tente, alors les Israélites levaient le camp; au lieu où la Nuée s'arrêtait, là campaient les Israélites. Les Israélites partaient sur l'ordre du Seigneur et sur son ordre ils campaient. Ils campaient aussi longtemps que la Nuée reposait sur la Demeure.
R/. In ómnibus exhibeámus nos sicut Dei minístros, in multa patiéntia, * Ut non vituperétur ministérium nostrum. V/. Ecce nunc tempus acceptábile, ecce nunc dies salútis; némini dantes ullam offensiónem, * Ut non vituperétur. R/. Présentons-nous, en toute circonstance, comme de vrais ministres de Dieu, faisant preuve d'endurance, * Afin que notre ministère ne soit pas décrié. V/. C'est maintenant le moment favorable, c'est maintenant le jour du salut; ne donnons à personne occasion de scandale, * Afin.
Lectio II Lecture II
Locutúsque est Dóminus ad Móysen dicens: " Fac tibi duas tubas argénteas dúctiles quibus convocáre possis congregatiónem, quando movénda sunt castra. Cumque increpúeris tubis, congregábitur ad te omnis turba ad óstium tabernáculi convéntus. Si semel clangúeris, vénient ad te príncipes et cápita congregatiónis Israel; si autem prolíxior clangor increpúerit, movébunt castra primi qui sunt ad orientálem plagam; in secundo autem sónitu et pari ululátu tubæ levábunt tentória qui hábitant ad merídiem, et iuxta hunc modum réliqui fácient, ululántibus tubis in profectiónem. Quando autem congregándus est pópulus, simplex tubárum clangor erit, et non ululábunt. Fílii autem Aaron sacerdótes clangent tubis. Erítque hoc vobis legítimum sempitérnum in generatiónibus vestris. " Le Seigneur parla à Moïse et dit: " Fais-toi deux trompettes; tu les feras d'argent repoussé. Elles te serviront à convoquer la communauté et à donner aux camps le signal du départ. Lorsqu'on en sonnera, toute la communauté se rassemblera auprès de toi, à l'entrée de la Tente du Rendez-vous. Mais si l'on ne sonne que d'une trompette, ce sont les princes, chefs des milliers d'Israël, qui se réuniront auprès de toi. Lorsque vous accompagnerez d'acclamations la sonnerie, les camps établis à l'orient partiront. À la seconde sonnerie accompagnée d'acclamations, les camps établis au midi partiront. Pour partir, on accompagnera la sonnerie d'acclamations, mais pour rassembler la communauté, on sonnera sans acclamations. Ce sont les fils d'Aaron, les prêtres, qui sonneront des trompettes; c'est pour vous et pour vos descendants un décret perpétuel. "
R/. Abscóndite eleemósynam in sinu páuperis, et ipsa orat pro vobis ad Dóminum, * Quia sicut aqua exstínguit ignem, ita eleemósyna exstínguit peccátum. V/. Honóra Dóminum de tua substántia, et de primítiis frugum tuárum da paupéribus. * Quia sicut. R/. Cache ton aumône dans le sein du pauvre, et elle intercédera pour toi devant Dieu: * De même que l'eau éteint les flammes, l'aumône éteint la dette du péché. V/. Honore de tes biens le Seigneur, et donne aux pauvres les prémices de tes récoltes: * De même que.
Lectio III Lecture III
Si exiéritis ad bellum in terra vestra contra hostes qui dímicant advérsum vos, clangétis ululántibus tubis; et erit recordátio vestri coram Dómino Deo vestro, ut eruámini de mánibus inimicórum vestrórum. Si quando habébitis épulum et dies festos et caléndas, canétis tubis super holocáustis vestris et pacíficis víctimis, ut sint vobis in recordatiónem Dei vestri. Ego Dóminus Deus vester. " Profécti sunt ergo de monte Dómini viam trium diérum; arcáque fœderis Dómini præcedébat eos per dies tres próvidens castrórum locum. Nubes quoque Dómini super eos erat per diem, cum incéderent. Cumque elevarétur arca, dicébat Móyses: " Surge, Dómine, et dissipéntur inimíci tui, et fúgiant qui odérunt te a fácie tua. " Cum autem deponerétur, aiébat: " Revértere, Dómine, ad multitúdinem exércitus Israel. " Lorsque, dans votre pays, vous devrez partir en guerre contre un ennemi qui vous opprime, vous sonnerez des trompettes en poussant des acclamations: votre souvenir sera évoqué devant le Seigneur votre Dieu et vous serez délivrés de vos ennemis. En vos jours de fêtes, solennités ou néoménies, vous sonnerez des trompettes lors de vos holocaustes et sacrifices de communion, et elles vous rappelleront au souvenir de votre Dieu. Je suis le Seigneur votre Dieu. " Ils partirent de la montagne du Seigneur pour faire trois journées de marche. L'arche de l'alliance du Seigneur devait les précéder durant ces trois journées de marche, leur cherchant un lieu d'étape. Pendant le jour, la Nuée du Seigneur fut au-dessus d'eux, lorsqu'ils furent partis du camp. Quand l'arche partait, Moïse disait: " Lève-toi, Seigneur, que tes ennemis se dispersent, que ceux qui te haïssent fuient devant toi! " Et à l'étape, il disait: " Reviens, Seigneur, vers les multitudes des milliers d'Israël. "
R/. Tribulárer si nescírem misericórdias tuas, Dómine; tu dixísti: Nolo mortem peccatóris, sed ut convertátur et vivat, * Qui Chananæam et publicánum vocásti ad pæniténtiam. V/. Et Petrum lacrimántem suscepísti, miséricors Dómine. * Qui Chananæam. V/. Glória Patri. * Qui Chananæam. R/. Je serais en proie aux tourments si j'ignorais ta miséricorde, Seigneur; n'as-tu pas dit: Je ne veux pas la mort du pécheur, mais qu'il se convertisse et qu'il vive, * Toi qui as conduit à la pénitence la Cananéenne et le publicain? V/. Et n'as-tu pas accueilli le repentir et les larmes de Pierre, miséricordieux Seigneur, * Toi qui. V/. Gloire au Père. * Toi qui.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Enarratiónibus sancti Augustíni epíscopi in psalmos (En. 2 in ps. 32, s. 1, 1-2: CCL 38, 247-248) Commentaire de saint Augustin sur le psaume 32
Lectio I Lecture I
Exsultáte iusti in Dómino. Iniústi exsúltent in sæculo; finíto sæculo, finítur exsultátio iniustórum. Exsúltent autem iusti in Dómino, quia permanénte Dómino, permanébit iustórum exsultátio. Exsultáre autem in Dómino ita cónvenit, ut laudémus illum qui solus non habet quod nobis displíceat, et nemo tam multa habet quæ infidélibus dísplicent. Et breve præcéptum est: Ille placet Deo, cui placet Deus. Nec leve putétis hoc, caríssimi. Justes, réjouissez-vous dans le Seigneur. Que les impies se réjouissent dans le siècle: quand le siècle prend fin, la réjouissance des impies finit avec lui. Que les justes, eux, se réjouissent dans le Seigneur car le Seigneur étant éternel, leur réjouissance le sera aussi. Mais la manière de nous réjouir comme il faut dans le Seigneur, c'est de louer celui qui seul n'a rien en lui qui nous déplaise, et qui, plus que personne, a de quoi déplaire aux infidèles. Le précepte Justes, réjouissez-vous dans le Seigneur tient en un bref principe: Celui qui plaît à Dieu, c'est celui à qui Dieu plaît. Ne croyez pourtant pas, mes bien-aimés, que ce soit là chose facile.
R/. Frange esuriénti panem tuum, et egénos vagósque induc in domum tuam; * Tunc erúmpet quasi mane lumen tuum, et anteíbit fáciem tuam iustítia tua. V/. Cum víderis nudum, óperi eum, et carnem tuam ne despéxeris. * Tunc erúmpet. R/. Partage ton pain avec l'homme affamé, recueille chez toi le malheureux sans abri; * Alors ta lumière jaillira comme l'aurore, ta justice marchera devant toi. V/. Couvre celui que tu verras sans vêtement, et ne te dérobe pas à ton semblable; * Alors.
Lectio II Lecture II
Vidétis enim quam multi dísputent contra Deum, quam multis displíceant ópera eius. Cum enim fácere volúerit contra voluntátem hóminum, quia Dóminus est, et novit quid fáciat, nec tam adténdit nostram voluntátem quam utilitátem; illi qui malunt suam voluntátem impléri quam Dei, volunt ad suam voluntátem fléctere Deum, non suam corrígere ad Deum. Tálibus homínibus infidélibus, ímpiis, iníquis, - quod piget dícere, sed tamen dicam, nostis enim quam verum dicam - , facílius placet pantómimus quam Deus. Vous voyez, en effet, quel est le nombre de ceux qui disputent contre Dieu, le nombre de ceux à qui ses œuvres déplaisent. Quand il veut faire ce qui est contraire à la volonté des hommes, - car il est le Seigneur, il sait ce qu'il fait, et il regarde moins à notre volonté qu'à ce qui nous est utile - , ceux-là, qui préfèrent que soit faite leur volonté plutôt que celle de Dieu, veulent fléchir Dieu à leur volonté, et non corriger la leur sur Dieu. Des hommes de cette sorte, hommes sans foi, sans piété, sans justice, - il me coûte de le dire, et néanmoins je le dirai, car vous savez combien ce que je dis est vrai - , se plaisent plus facilement aux tours d'un pantomime qu'en Dieu.
R/. Ecce nunc tempus acceptábile, ecce nunc dies salútis. Commendémus nosmetípsos in multa patiéntia, in ieiúniis multis, * Per arma iustítiæ virtútis Dei. V/. In ómnibus exhibeámus nosmetípsos sicut Dei minístros, ut non vituperétur ministérium nostrum. * Per arma. R/. C'est maintenant le moment favorable, c'est maintenant le jour du salut. Méritons le respect par notre endurance, par nos jeûnes prolongés, * Par les armes de justice de la puissance de Dieu. V/. Pour que notre ministère ne soit pas décrié, présentons-nous en toute circonstance comme de vrais ministres de Dieu. * Par les armes.
Lectio III Lecture III
Proptérea, cum dixísset: Exsultáte iusti in Dómino, quia exsultáre in illo nisi laudándo non póssumus, eum autem laudámus, cui tanto magis placémus quanto magis ipse nobis placúerit. Rectos, inquit, decet laudátio. Qui sunt recti? Qui dírigunt cor secúndum voluntátem Dei; et si eos pertúrbat humána fragílitas, divína consolátur quitas; quamvis enim corde mortáli privátim áliquid velint, quod suæ ínterim causæ vel negótio, vel præsénti necessitáti convéniat; ubi intelléxerint et cognóverint áliud Deum velle, præpónunt voluntátem melióris voluntáti suæ, et voluntátem omnipoténtis voluntáti infírmi, et voluntátem Dei voluntáti hóminis. Quantum enim Deus distat ab hómine, tantum volúntas Dei a voluntáte hóminis. Aussi, après avoir dit: Justes, réjouissez-vous dans le Seigneur, du fait que nous ne pouvons nous réjouir en lui qu'en le louant et que nous louons celui à qui nous plaisons dans la mesure où il nous aura lui-même plu davantage , le psalmiste ajoute: À ceux qui sont droits convient la louange. Les hommes droits, qui sont-ils? Ce sont ceux qui règlent leur cœur sur la volonté de Dieu. S'ils sont troublés par la fragilité humaine, la rectitude divine les console, car bien que dans leur cœur mortel ils aient une volonté particulière qui parfois correspond à une affaire qui leur est propre, à leurs intérêts ou à une nécessité présente, dès qu'ils comprennent et connaissent que Dieu veut autre chose, ils préfèrent la volonté de celui qui est meilleur qu'eux à leur volonté, la volonté de celui qui est tout-puissant à une volonté infirme, et la volonté de Dieu à la volonté de l'homme. Autant, en effet, Dieu dépasse l'homme, autant la volonté de Dieu dépasse celle de l'homme.
R/. Paradísi portas apéruit nobis ieiúnii tempus. Suscipiámus illud orántes et deprecántes, * Ut in die resurrectiónis cum Dómino gloriémur. V/. Ecce nunc tempus acceptábile, ecce nunc dies salútis; némini dantes ullam offensiónem. * Ut in die. V/. Glória Patri. * Ut in die. R/. Les portes du paradis nous ont été ouvertes par un temps de jeûne. Accueillons donc ce temps, dans la prière et la supplication, * Afin qu'au jour de la résurrection, nous soyons glorifiés avec le Seigneur. V/. C'est maintenant le moment favorable, c'est maintenant le jour du salut; ne donnons à personne occasion de scandale, * Afin. V/. Gloire au Père. * Afin.