Vigiles (OSB) du samedi 23 juin 2018 -

Hebdomada XI per annum XIème semaine dans l'année
Sabbato Samedi
éditer éditer
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
Lectio Lecture
De libro Zacharíæ prophétæ Du livre de Zacharie
Ego, Zacharía, levávi óculos meos et vidi; et ecce vir, et in manu eius funículus mensórum. Et dixi: " Quo tu vadis? " Et dixit ad me: " Ut métiar Ierúsalem et vídeam, quanta sit latitúdo eius et quanta longitúdo eius. " Et ecce ángelus, qui loquebátur in me, egrediebátur, et ángelus álius egrediebátur in occúrsum eius; et dixit ad eum: " Curre, lóquere ad púerum istum dicens: Absque muris habitábitur Ierúsalem prae multitúdine hóminum et iumentórum in médio eius. Et ego ero ei, ait Dóminus, murus ignis in circúitu et in glória ero in médio eius. Moi, Zacharie, je levai les yeux et j'eus une vision. Voici: il y avait un homme, et dans sa main, un cordeau pour mesurer. Je lui dis: " Où vas-tu? " Il me dit: " Mesurer Jérusalem, pour voir quelle est sa largeur et quelle est sa longueur. " Et voici: l'ange qui me parlait s'avança et un autre ange s'avança au devant de lui. Il lui dit: " Cours, parle à ce jeune homme et dis-lui: Jérusalem doit rester ouverte, à cause de la quantité d'hommes et de bétail qui s'y trouve. Quand à moi, je serai pour elle - oracle du Seigneur - une muraille de feu tout autour, et je serai sa Gloire. "
Heu, heu! Fúgite de terra aquilónis, dicit Dóminus, quóniam in quáttuor ventos cæli dispérsi vos, dicit Dóminus. Heu, Sion, fuge, quæ hábitas apud fíliam Babylónis! Quia hæc dicit Dóminus exercítuum, cuius glória misit me ad gentes quæ spoliavérunt vos: Qui tetígerit vos, tangit pupíllam óculi mei. Quia ecce ego levo manum meam super eos, et erunt præda servórum suórum; et cognoscétis quia Dóminus exercítuum misit me. " Holà! Holà! Fuyez du pays du Nord - oracle du Seigneur - car aux quatre vents des cieux je vous ai dispersés, oracle du Seigneur! Holà! Sion, sauve-toi, toi qui habites chez la fille de Babylone. Car ainsi parle le Seigneur de l'univers, après que la Gloire m'eût envoyé, à propos des nations qui vous dépouillèrent: " Qui vous touche, touche à la prunelle de mon œil. Voici que je lève la main sur elles, pour qu'elles soient le butin de leurs esclaves. " Alors vous saurez que le Seigneur de l'univers m'a envoyé!
" Iúbila et lætáre, fília Sion, quia ecce ego vénio et habitábo in médio tui, ait Dóminus. Et applicabúntur gentes multæ ad Dóminum in die illa et erunt ei in pópulum. Et habitábo in médio tui, et scies quia Dóminus exercítuum misit me ad te. Et possidébit Dóminus Iudam partem suam super terram sanctam et éliget adhuc Ierúsalem. Síleat omnis caro a fácie Dómini, quia consurréxit de habitáculo sancto suo. " Chante, réjouis-toi, fille de Sion, car voici que je viens pour demeurer au milieu de toi, oracle du Seigneur! Des nations nombreuses s'attacheront au Seigneur, en ce jour-là: elles seront pour lui un peuple. Elles habiteront au milieu de toi et tu sauras que le Seigneur de l'univers m'a envoyé vers toi. Mais le Seigneur possédera Juda comme sa part sur la Terre Sainte et choisira encore Jérusalem. Silence, toute chair, devant le Seigneur, car il se réveille en sa sainte Demeure.
R/. Muro tuo inexpugnábili circumcínge nos, Dómine, * Et armis tuæ poténtiæ prótege nos semper; líbera, Dómine, Deus Israel, clamántes ad te. V/. Erue nos in mirabílibus tuis, et da glóriam nómini tuo. * Et armis. V/. Glória Patri. * Et armis. R/. Entoure-nous, Seigneur, de ton rempart inexpugnable; * Par les armes de ta puissance, garde-nous toujours sous ta protection; libère, Seigneur, Dieu d'Israël, ceux qui font appel à toi! V/. Délivre-nous, car tu accomplis des merveilles; à ton nom, donne la gloire! * Par les armes. V/. Gloire au Père. * Par les armes.
éditer éditer
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Lectio Lecture
Ex Sermónibus sancti Ephræm diáconi In Natálem Dómini (Sermo 8: Op. 2, 422-423) Sermon de saint Éphrem
Tuo, Dómine, ab ínferis réditu tuum ab útero éxitum persuasísti; ambo clausi, signáti ambo, úterus et túmulus: purus in útero, vivus in túmulo, úterum ac túmulum habuísti testes ob appréssa sigílla firmíssimos. Seigneur, tu as confirmé par ton retour des enfers ta sortie du sein maternel; tous deux sont fermés, tous deux, scellés, le sein et le tombeau; pur dans le sein, vivant dans le tombeau, tu as trouvé dans le sein et le tombeau des témoins très convaincants, en raison des sceaux qui y étaient apposés.
Venter et sepúlcrum resurrectiónis et nativitátis tuæ mirácula proclamárunt: obsignátus venter te concépit, sepúlcrum sigíllo páriter munítum te édidit; venter præter natúræ modum te concépit, et inférnus, eádem repugnánte, édidit. Les entrailles et le sépulcre ont proclamé le miracle de ta résurrection et celui de ta nativité: de chastes entrailles, fermées d'un sceau, t'ont conçu; et un sépulcre, pareillement muni d'un sceau, t'a livré passage; les entrailles de la Vierge t'ont conçu selon un mode étranger à la nature; et les enfers, malgré le désaccord de la nature, t'ont laissé sortir.
Signátum fuit sepúlcrum, cui te custodiéndum tradidérunt, ínteger fuit úterus qui te concépit, viríque néscius: úterus intáctus, túmulus signátus, géminæ tubæ contumácis pópuli surdas pepulére aures; úterus ínteger, inviolátum lápidis signum, sycophantárum turbam convicérunt, malígne iactántium, concéptum fúisse viri ópera, furum ópera córporis resurrectiónem. Le sépulcre auquel tu fus livré pour qu'il te garde, portait des scellés; le sein qui t'a conçu était inviolé, il ignorait le commerce de l'homme; un sein demeuré intact, un tombeau scellé cette double trompette a retenti aux oreilles sourdes d'un peuple obstiné; un sein resté chaste, le sceau inviolé d'une pierre, ont confondu la foule des imposteurs qui colportaient outrageusement que la conception (du Christ) était l'œuvre d'homme, et que sa résurrection corporelle était œuvre de voleurs.
R/. Ierúsalem, plantábis víneam in móntibus tuis et exsultábis quia dies Dómini véniet. Surge, Sion, convértere ad Deum tuum; * Gaude et lætáre, Iacob, quia de médio géntium Salvátor tuus véniet. V/. Deus a Líbano véniet, et Sanctus de monte umbróso et condénso. * Gaude. V/. Glória Patri. * Gaude. R/. Jérusalem, tu planteras la vigne sur tes montagnes et tu exulteras de bonheur, car il vient, le Jour du Seigneur. Lève-toi, Sion, et reviens à ton Dieu; * Tressaille de joie et d'allégresse, Jacob: voici ton Sauveur, il vient du milieu des nations! V/. Dieu vient du Liban; le Saint, du mont boisé, ténébreux! * Tressaille de joie. V/. Gloire au Père. * Tressaille de joie.