Vigiles (OSB) du mercredi 8 août 2018 - St Dominique, prêtre

Hebdomada XVIII per annum XVIIIème semaine dans l'année
Feria IV Mercredi
S. Dominici, presbyteri St Dominique, prêtre
Memoria Mémoire
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
Lectio Lecture
De libro Ioélis prophétæ Du livre de Joël
Effúndam spíritum meum super omnem carnem, et prophetábunt fílii vestri et fíliæ vestræ, senes vestri sómnia somniábunt, et iúvenes vestri visiónes vidébunt; sed et super servos meos et ancíllas in diébus illis effúndam spíritum meum. Et dabo prodígia in cælo et in terra; sánguinem et ignem et colúmnas fumi; sol convertétur in ténebras et luna in sánguinem, ántequam véniat dies Dómini magnus et horríbilis. "Je répandrai mon Esprit sur toute chair. Vos fils et vos filles prophétiseront, vos anciens auront des songes, vos jeunes gens, des visions. Même sur les esclaves, hommes et femmes, en ces jours-là, je répandrai mon Esprit. Je produirai des signes dans le ciel et sur la terre, sang, feu, colonnes de fumée! " Le soleil se changera en ténèbres, la lune en sang, avant que ne vienne le jour du Seigneur, grand et redoutable!
Et erit: omnis qui invocáverit nomen Dómini, salvus erit, quia in monte Sion et in Ierúsalem erit salvátio, sicut dixit Dóminus, et in resíduis quos Dóminus vocáverit. Quia ecce in diébus illis et in témpore illo, cum convértero sortem Iudæ et Ierúsalem, congregábo omnes gentes et dedúcam eas in vallem Iósaphat et disceptábo cum eis ibi super pópulo meo et hereditáte mea Israel, quos dispersérunt in natiónibus, et terram meam divisérunt. Et super pópulum meum misérunt sortem; et dedérunt púerum pro meretríce et puéllam vendidérunt pro vino, ut bíberent. Tous ceux qui invoqueront le nom du Seigneur seront sauvés, car sur le mont Sion il y aura des rescapés, comme l'a dit le Seigneur, et à Jérusalem des survivants que le Seigneur appelle. " Car en ces jours-là, en ce temps-là, quand je rétablirai Juda et Jérusalem, je rassemblerai toutes les nations, je les ferai descendre à la Vallée de Josaphat; là j'entrerai en jugement avec elles au sujet d'Israël, mon peuple et mon héritage. Car ils l'ont dispersé parmi les nations et ils ont partagé mon pays. Ils ont tiré mon peuple au sort; ils ont troqué les garçons contre des prostituées, pour du vin ils ont vendu les filles, et ils ont bu! "
Verum quid vobis et mihi, Tyrus et Sidon et omnes términi Philisthææ? Numquid ultiónem vos reddétis mihi? Et si ulciscímini vos contra me, cito velóciter reddam ultiónem vestram super caput vestrum. Argéntum enim meum et aurum tulístis et pretiósa bona mea intulístis in delúbra vestra. Et fílios Iudæ et fílios Ierúsalem vendidístis fíliis Græcórum, ut longe facerétis eos de fínibus suis. Ecce ego suscitábo eos de loco, in quo vendidístis eos, et reddam ultiónem vestram in caput vestrum. Et vendam fílios vestros et fílias vestras in mánibus filiórum Iudæ; et venúmdabunt eos Sabis, genti longínquæ, quia Dóminus locútus est. " Et vous aussi, Tyr et Sidon, que me voulez-vous? Et vous tous, districts de Philistie? Vous vengeriez-vous sur moi? Mais si vous exerciez sur moi votre vengeance, bien vite je ferais retomber la vengeance sur vos têtes! Vous qui avez pris mon argent et mon or, qui avez emporté dans vos temples mes trésors précieux, vous qui avez vendu aux fils de Yavân les fils de Juda et de Jérusalem, pour les éloigner de leur territoire! Eh bien! Je vais les appeler du lieu où vous les avez vendus, et je ferai retomber vos actes sur vos têtes! Je vendrai vos fils et vos filles, je les livrerai aux fils de Juda; ils les vendront aux Sabéens, à une nation éloignée, car le Seigneur a parlé! "
R/. Aliéni non transíbunt per Ierúsalem ámplius; * Nam in illa die stillábunt montes dulcédinem, et colles fluent lac et mel, dicit Dóminus. V/. Ego véniam, dicit Dóminus, et sanábo contritiónem pópuli mei. * Nam. V/. Glória Patri. * Nam. R/. Jérusalem: les étrangers n'y passeront plus; * En ce jour-là, les montagnes ruisselleront de vin doux, les collines laisseront couler le lait et le miel. V/. Me voici, déclare le Seigneur, je viens guérir la meurtrissure de mon peuple! * En ce jour-là. V/. Gloire au Père. * En ce jour-là.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Lectio Lecture
E Libéllo beáti Iordáni de Saxónia presbýteri De princípiis Ordinis prædicatórum (Nn. 103-105: MOFPH ed. Romæ 1935, 74-75) Ouvrage de Jourdain de Saxe sur les origines de l'Ordre des Prêcheurs
Tanta morum honestáte pollébat beátus Domínicus, tanto divíni fervóris ímpetu ferebátur, ut ipsum esse vas honóris et grátiæ, vas ornátum omni lápide pretióso haud dúbie probarétur. Inerat ei firma valde mentis æquálitas, nisi cum ad compassiónem et misericórdiam turbarétur; et quia cor gaudens exhílarat fáciem, plácidam interióris hóminis compositiónem manifésta de foris benignitáte ac vultus hilaritáte prodébat. Le bienheureux Dominique était gratifié d'une telle perfection morale, il était emporté par un tel élan de ferveur divine, qu'on pouvait reconnaître, de façon évidente, qu'il était lui-même un vase d'honneur et de grâce, un vase orné de toutes sortes de pierres précieuses. Il régnait en lui une parfaite égalité d'âme, sauf quand il était bouleversé de compassion et de miséricorde. Et puisque le cœur en joie se reflète dans la gaieté du visage, il manifestait au dehors l'équilibre paisible de sa vie intérieure par la tendresse et la gaieté de sa physionomie.
Tantam autem servábat in his, quæ secúndum Deum rationabíliter fíeri concepísset, cordis constántiam, ut vix aut numquam semel enuntiátum cum digna deliberatióne sermónem acquiésceret immutáre. Et cum multa in eius fácie, sicut commemorátum est, de bonæ consciéntiæ testimónio semper elucéret hiláritas, lux tamen vultus eius non cadébat in terram. Il gardait une telle fermeté de cœur touchant ce qu'il avait jugé selon Dieu raisonnable d'accomplir, qu'il n'acceptait jamais, ou presque, de modifier une décision, une fois prononcée après mûre délibération. Et alors que son visage, comme on l'a rappelé, était toujours éclairé de la joie profonde née du témoignage de sa bonne conscience, la lumière de sa face ne se perdait pas pour autant sur la terre.
Omnes hómines largo excipiébat caritátis sinu, et cum omnes hómines dilígeret, ab ómnibus amabátur. Gaudére cum gaudéntibus et flere cum fléntibus sibi próprium vendicábat, áffluens pietáte et se totum in proximórum curam atque miserórum compassiónem effúndens. Hoc étiam cunctis eum faciébat gratíssimum, quod símplici grádiens via, nullum umquam in verbo vel ópere duplicitátis aut fictiónis prætendébat vestígium. Verus erat paupertátis amátor, vílibus utens induméntis. Et in cibo simul ac potu modum temperatíssimum observábat, delicáta vitans et libénter símplici pulménto conténtus, habens firmum suæ carnis impérium, et utens vino sic temperáte limpháto, ut necessitáti satisfáciens corporáli numquam subtílem eius ac ténuem spíritum hebetáret. Il accueillait tous les hommes dans le vaste sein de sa charité et, du fait qu'il aimait tous les hommes, il était aimé de tous. Être joyeux avec ceux qui sont dans la joie, pleurer avec ceux qui pleurent: telle est la conduite qu'il revendiquait pour sienne, débordant de pieuse affection, et s'épanchant tout entier dans les attentions envers ses proches et la compassion envers les malheureux. Un autre trait aussi le rendait cher à tous: le fait d'aller tout simplement son chemin, sans jamais faire preuve, en parole ou en action, d'aucune feinte ni duplicité. C'était un véritable amant de la pauvreté, usant de vêtements grossiers. Et dans la nourriture comme dans la boisson, il gardait une très grande tempérance, évitant les raffinements, et volontiers satisfait d'une nourriture simple; il exerçait un grand empire sur ses passions, et il usait de vin, mais en le coupant d'eau de telle manière que tout en pourvoyant aux nécessités corporelles, il ne risquait jamais d'atténuer la finesse et la subtilité de son esprit.
R/. Iste sanctus digne in memóriam vértitur hóminum, qui ad gáudium tránsiit angelórum; * Quia in hac peregrinatióne solo córpore constitútus, cogitatióne et aviditáte in illa ætérna pátria conversátus est. V/. Vínculis carnis absolútus, taléntum sibi créditum Dómino suo duplicátum reportávit. * Quia. V/. Gloria Patri. * Quia. R/. Il est juste que les humains fassent mémoire de ce saint homme qui est désormais associé à la joie des anges; * Car, durant ce pèlerinage terrestre, il était bien là de corps, mais par la pensée et la véhémence du désir c'est dans la patrie éternelle qu'il vivait. V/. Les liens de la chair une fois rompus, il a remis à son Seigneur le double du talent qui lui avait été confié. * Car. V/. Gloire au Père. * Car.
Die 10 augusti. S. LAURENTII, diaconi et martyris. Festum Le 10 août. S. LAURENT, diacre et martyr. Fête
De communi martyris, præter sequentia: Commun d'un martyr, sauf: