Vigiles (OSB) du vendredi 7 décembre 2018 - St Ambroise, évêque et docteur de l'Église

Hebdomada I Adventus Ière semaine de l'Avent
Feria VI Vendredi
S. Ambrosii, episcopi et Ecclesiae doctoris St Ambroise, évêque et docteur de l'Église
Memoria Mémoire
In primo nocturno, anno I Premier nocturne, année I
De libro Isaíæ prophétæ Du livre d'Isaïe
Lectio I Lecture I
In die illa radix Iesse stat in signum populórum; ipsam gentes requírent, et erit sedes eius gloriósa. Et erit in die illa: rursus exténdet Dóminus manum suam ad possidéndum resíduum pópuli sui, quod relíctum erit ab Assýria et ab Ægýpto et a Phatros et ab Æthiópia et ab Elam et a Sénnaar et ab Emath et ab ínsulis maris; et levábit signum in natiónes et congregábit prófugos Israel et dispérsos Iudae cólliget a quáttuor plagis terræ. Ce jour-là, la racine de Jessé, qui se dresse comme un signal pour les peuples, sera recherchée par les nations, et sa demeure sera glorieuse. Ce jour-là, le Seigneur étendra la main une seconde fois, pour racheter le reste de son peuple, ce qui restera à Assur et en Égypte, à Patros, à Kush et en Élam, à Shinéar, à Hamat et dans les îles de la mer. Il dressera un signal pour les nations et rassemblera les bannis d'Israël. Il regroupera les dispersés de Juda des quatre coins de la terre.
R/. Montes Israel, ramos vestros expándite et floréte et fructus fácite: * Prope est ut véniat dies Dómini. V/. Roráte, cæli, désuper, et nubes pluant iustum: aperiátur terra et gérminet Salvatórem. * Prope est. R/. Montagnes d'Israël, étendez vos rameaux, donnez vos fleurs, portez vos fruits: * Il est proche, le Jour du Seigneur! V/. Cieux, répandez votre rosée, que les nuées fassent pleuvoir le Juste! Que la terre s'entrouvre, et fasse germer le Sauveur! * Il est proche.
Lectio II Lecture II
Et auferétur zelus Ephraim, et hostes Iudæ abscindéntur; Ephraim non æmulábitur Iudam, et Iudas non pugnábit contra Ephraim. Et volábunt in úmeros Philísthim ad mare, simul prædabúntur fílios oriéntis: in Edom et Moab exténdent manus suas, et fílii Ammon obœdient eis. Et exsiccábit Dóminus linguam maris Ægýpti et levábit manum suam super flumen in fortitúdine spíritus sui et percútiet illud in septem rivos, ita ut transíre fáciat eos calceátos. Et erit via resíduo pópulo meo, qui relinquétur ab Assýria, sicut fuit Israéli in die illa qua ascéndit de terra Ægýpti. Alors cessera la jalousie d'Éphraïm, et les ennemis de Juda seront retranchés. Éphraïm ne jalousera plus Juda et Juda ne sera plus hostile à Éphraïm. Ils fondront sur le dos des Philistins à l'Occident, ensemble ils pilleront les fils de l'Orient. Édom et Moab seront soumis à leur main et les fils d'Ammon leur obéiront. Le Seigneur asséchera la baie de la mer d'Égypte, il agitera la main contre le Fleuve, dans la violence de son souffle. Il le frappera pour en faire sept bras, on y marchera en sandales. Et il y aura un chemin pour le reste de son peuple, ce qui restera d'Assur, comme il y en eut pour Israël, quand il monta du pays d'Égypte.
R/. Salvatórem exspectámus Dóminum Iesum Christum, * Qui reformábit corpus humilitátis nostræ configurátum córpori claritátis suæ. V/. Præoccupémus fáciem eius in confessióne, et in psalmis iubilémus ei. * Qui reformábit. R/. Nous attendons pour Sauveur le Seigneur Jésus- Christ, * Il va transfigurer notre corps de misère pour le rendre semblable à son corps de gloire. V/. Allons jusqu'à lui en rendant grâces, par nos hymnes de fête acclamons-le. * Il va.
Lectio III Lecture III
Oráculum Babylónis, quod vidit Isaías fílius Amos. Super montem decalvátum leváte signum, exaltáte vocem, leváte manum, et ingrediántur portas ducum. Ego mandávi sanctificátis meis et vocávi fortes meos ad iram meam, exsultántes in glória mea. Vox multitúdinis in móntibus quasi pópuli ingéntis, vox sónitus regnórum géntium congregatárum. Dóminus exercítuum recénset milítiam belli; véniunt de terra procul a término cæli, Dóminus et vasa furóris eius, ut dispérdat omnem terram. Ululáte quia prope est dies Dómini; quasi vástitas a Dómino véniet. Propter hoc omnes manus dissolvéntur, et omne cor hóminis tabéscet. Perterrebúntur. Torsiónes et dolóres tenébunt eos, quasi partúriens dolébunt; unusquísque ad próximum suum stupébit: fácies combústæ vultus eórum. Oracle sur Babylone, vu par Isaïe, fils d'Amoç. Sur un mont chauve, levez un signal, forcez la voix pour eux, agitez la main pour qu'ils viennent aux portes des Nobles. Moi, j'ai donné des ordres à mes saints guerriers, j'ai même appelé mes héros pour servir ma colère, mes fiers triomphateurs. Bruit de foule sur les montagnes, comme un peuple immense, bruit d'un vacarme de royaumes, de nations rassemblées: c'est le Seigneur des armées qui passe en revue l'armée pour le combat. Ils viennent d'un pays lointain, des extrémités du ciel, le Seigneur et les instruments de sa colère, pour ravager tout le pays. Hurlez, car il est proche, le jour du Seigneur, il arrive comme une dévastation de Shaddaï. C'est pourquoi toutes les mains sont débiles, tous les hommes perdent cœur; ils sont bouleversés, pris de convulsions et de douleurs; ils se tordent comme la femme qui accouche, ils se regardent avec stupeur, le visage en feu.
R/. Læténtur cæli, et exsúltet terra, iubiláte, montes, laudem: quia Dóminus noster véniet, * Et páuperum suórum miserébitur. V/. Ecce dominátor Dóminus cum virtúte véniet. * Et páuperum. V/. Glória Patri. * Et páuperum. R/. Joie au ciel! exulte la terre! montagnes, faites jaillir la louange, à la face du Seigneur, car il vient, * Ému de pitié envers ses pauvres. V/. Le Seigneur des Seigneurs s'avance avec puissance, * Ému. V/. Gloire au Père. * Ému.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Ex Commentário sancti Hierónymi presbýteri in Isaíam prophétam (In Is. 11: CCL 73, p. 147-148) Commentaire de saint Jérôme sur Isaïe
Lectio I Lecture I
Et egrediétur virga de radíce Iesse, et flos de radíce eius ascéndet. Usque ad princípium visiónis, vel pónderis Babylónis, quod vidit Isaías, fílius Amos, omnis hæc prophetía de Christo est, quam per partes vólumus explanáre, ne simul propósita atque dissérta lectóris confúndat memóriam. Virgam et florem de radíce Iesse, ipsum Dóminum Iudi interpretántur, quod scílicet in virga regnántis poténtia, in flore pulchritúdo monstrétur. Nos autem virgam de radíce Iesse sanctam Maríam Vírginem intellegámus, quæ nullum hábuit sibi frúticem cohæréntem; de qua et supra légimus: Ecce virgo concípiet et páriet fílium. Et florem, Dóminum Salvatórem, qui dicit in Cántico canticórum: Ego flos campi et lílium convállium. Un rameau sortira de la souche de Jessé, un rejeton jaillira de ses racines. Jusqu'au début de la vision ou de l'oracle sur Babylone, qu'a reçu Isaïe, fils d'Amos, toute la prophétie se rapporte au Christ; nous allons l'expliquer par parties, de peur qu'en la donnant et en la commentant dans son ensemble, elle ne mette de la confusion dans la mémoire du lecteur. Pour les Juifs, le rameau et le rejeton issus de la souche de Jessé désignent le Seigneur lui-même: le rameau est le symbole de la puissance royale et le rejeton celui de la beauté. Mais pour nous, le rameau issu de la souche de Jessé s'entend de la Vierge Marie, rameau que nulle autre plante ne féconda; et c'est d'elle que nous lisons plus haut: Voici qu'une vierge concevra et enfantera un fils. Et le rejeton, c'est le Seigneur Sauveur qui dit dans le Cantique des cantiques: Je suis la fleur des champs, le lis des vallées.
R/. Ecce virgo concípiet et páriet fílium, dicit Dóminus, * Et vocábitur nomen eius Admirábilis, Deus, Fortis. V/. Tóllite portas, príncipes, vestras, et elevámini, portæ æternáles, et introíbit Deus. * Et vocábitur. R/. Voici: une vierge va concevoir et enfanter un fils, déclare le Seigneur, * On l'appellera: Admirable, Dieu, Fort. V/. Princes, élevez vos portes, levez-vous, portes éternelles, et Dieu fera son entrée. * On l'appellera.
Lectio II Lecture II
Super hunc ígitur florem, qui de trunco et de radíce Iesse per Maríam Vírginem repénte consúrget, requiéscet Spíritus Dómini, quia in ipso complácuit omnem plenitúdinem divinitátis habitáre corporáliter; nequáquam per partes, ut in céteris sanctis, sed iuxta evangélium quod hebræo sermóne conscríptum legunt Nazari: Descéndet super eum omnis fons Spíritus Sancti. Dóminus autem Spíritus est, et ubi Spíritus Dómini, ibi libértas. Sur ce rejeton qui, par la Vierge Marie, s'élève soudain du tronc et de la souche de Jessé, repose l'Esprit du Seigneur. En lui, en effet, Dieu s'est plu à faire habiter corporellement la plénitude de la divinité, non pas en partie comme dans les autres saints, mais, selon l'Évangile lu en hébreu par les Nazaréens, toute la source de l'Esprit Saint descendra sur lui. Or le Seigneur est esprit et là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté.
R/. Aspiciébam in visu noctis, et ecce in núbibus cæli Fílius hóminis veniébat; et datum est ei regnum et honor. * Et omnis pópulus, tribus et linguæ sérvient ei. V/. Potéstas eius, potéstas ætérna, quæ non auferétur: et regnum eius, quod non corrumpétur. * Et omnis. R/. Je regardais au cours des visions de la nuit, et voici: sur les nuées du ciel, s'avançait comme un fils d'homme; il lui fut remis le règne et l'honneur. * Tous les peuples, tribus et langues viendront le servir. V/. Sa puissance est une puissance éternelle, qui ne passera pas, et son règne, un règne qui ne sera pas détruit. * Tous les peuples.
Lectio III Lecture III
In eódem Matthæi volúmine légimus illud quod in consequéntibus scríbitur: Ecce puer meus, quem elégi; eléctus meus in quo complácuit ánima mea; ponam Spíritum meum super illum, iudícium géntibus próferet, ad Salvatóris reférri intellegéntiam, in quo requiéscit Spíritus Dómini, id est ætérna habitatióne permánsit. Dans ce livre de Matthieu nous lisons ensuite: Voici mon serviteur, mon élu, en qui je me complais; je ferai reposer sur lui mon Esprit, il proclamera le droit aux nations, ce qu'il faut comprendre du Sauveur sur qui repose l'Esprit du Seigneur pour y établir sa demeure éternelle.
R/. Obsecro, Dómine, mitte quem missúrus es: vide afflictiónem pópuli tui; * Sicut locútus es, veni, et líbera nos. V/. A solis ortu et occásu, ab aquilóne et mari* . Sicut. V/. Glória Patri. * Sicut. R/. Seigneur, nous t'en supplions, envoie celui que tu dois envoyer: regarde l'affliction de ton peuple; * Viens nous délivrer selon ta parole! V/. Du nord et du midi, du levant et du couchant, * Viens. V/. Gloire au Père. * Viens.