Vigiles (OSB) du mercredi 19 décembre 2018 -

Hebdomada III Adventus IIIème semaine de l'Avent
Feria IV Mercredi
Si occurrat post diem 16 decembris, vide infra. Du 17 au 24 décembre, prendre à ces dates.
In primo nocturno, anno I Premier nocturne, année I
De libro Michææ prophétæ Du livre de Michée
Lectio I Lecture I
Hæc dicit Dóminus: " Sed tu, Béthlehem Ephratha, párvulus in mílibus Iudæ, ex te mihi egrediétur qui sit dominátor in Israel; et egréssus eius a tempóribus antíquis, a diébus æternitátis. Propter hoc dabit eos usque ad tempus in quo partúriens páriet; et relíquiæ fratrum eius converténtur ad fílios Israel. Et stabit et pascet in fortitúdine Dómini, in sublimitáte nóminis Dómini Dei sui; et habitábunt secúre, quia nunc magnus erit usque ad términos terræ, et erit iste pax. " Et toi, (Bethléem) Éphrata, le moindre des clans de Juda, c'est de toi que me naîtra celui qui doit régner sur Israël; ses origines remontent au temps jadis, aux jours antiques. C'est pourquoi il les abandonnera jusqu'au temps où aura enfanté celle qui doit enfanter. Alors le reste de ses frères reviendra aux enfants d'Israël. Il se dressera, il fera paître son troupeau par la puissance du Seigneur, par la majesté du nom de son Dieu. Ils s'établiront, car alors il sera grand jusqu'aux extrémités du pays. Celui-ci sera paix!
R/. Veni, Dómine, et noli tardáre, reláxa facínora plebi tuæ; * Et révoca dispérsos in terram suam. V/. Excita, Dómine, poténtiam tuam, et veni, ut salvos fácias nos. * Et révoca. R/. Viens, Seigneur, ne tarde pas! Efface le péché de ton peuple; * Rassemble sur leur terre les enfants de Dieu dispersés. V/. Réveille ta vaillance, et viens nous sauver! * Rassemble.
Lectio II Lecture II
Assýrius cum vénerit in terram nostram et quando calcáverit in dómibus nostris, suscitábimus super eum septem pastóres et octo primátes hóminum. Et pascent terram Assýriæ in gládio et terram Nemrod in lánceis; et liberábit ab Assýrio, cum vénerit in terram nostram et cum calcáverit in fínibus nostris. " Assur, s'il envahit notre pays, s'il foule notre sol, nous dresserons contre lui sept pasteurs, huit chefs d'hommes; ils feront paître le pays d'Assur avec l'épée, le pays de Nemrod avec le glaive. Il nous délivrera d'Assur s'il envahit notre pays, s'il foule notre territoire.
R/. Ægýpte, noli flere quia Dominátor tuus véniet tibi, ante cuius conspéctum movebúntur abýssi, * Liberáre pópulum suum de manu poténtiæ. V/. Ecce dominátor Dóminus cum virtúte véniet, * Liberáre pópulum. R/. Ô Égypte, cesse tes lamentations: ton Seigneur, devant qui tremblent les abîmes, s'en vient au-devant de toi, * Pour libérer son peuple, à main forte! V/. Le Seigneur des seigneurs s'avance avec puissance, * Pour libérer.
Lectio III Lecture III
Et erunt relíquiæ Iacob in médio populórum multórum quasi ros a Dómino et quasi imbres super herbam quæ non exspéctat virum et non præstolátur fílios hóminum. Et erunt relíquiæ Iacob in géntibus, in médio populórum multórum, quasi leo in iuméntis silvárum et quasi cátulus leónis in grégibus pécorum; qui, cum transíerit et conculcáverit et céperit, non est qui éruat. Exaltábitur manus tua super hostes tuos, et omnes inimíci tui interíbunt. " Alors, le reste de Jacob sera, au milieu des peuples nombreux, comme une rosée venant du Seigneur comme des gouttes de pluie sur l'herbe, qui n'espère point en l'homme ni n'attend rien des humains. Alors, le reste de Jacob sera, au milieu des peuples nombreux, comme un lion parmi les bêtes de la forêt, comme un lionceau parmi les troupeaux de moutons: chaque fois qu'il passe, il piétine, il déchire, et personne ne lui arrache sa proie. Que ta main se lève sur tes adversaires et tous tes ennemis seront retranchés!
R/. Descéndet Dóminus sicut plúvia in vellus: * Oriétur in diébus eius iustítia et abundántia pacis. V/. A solis ortu et occásu, ab aquilóne et mari, * Oriétur. V/. Glória Patri. * Oriétur. R/. Le Seigneur descendra comme la pluie sur la toison :* En ces jours-là rayonnera la justice, fructifiera la paix! V/. Du nord et du midi, du levant et du couchant, * En ces jours-là. V/. Gloire au Père. * En ces jours-là.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Ex Tractátu sancti Irenæi epíscopi Advérsus hæreses (Lib. 4, 20; SC 100, 634-640) Traité de saint Irénée contre les hérésies
Lectio I Lecture I
Unus est Deus, qui Verbo et Sapiéntia fecit et aptávit ómnia. Est autem hic Verbum eius, Dóminus noster Iesus Christus, qui in novíssimis tempóribus homo in homínibus factus est, ut finem coniúngeret princípio, hoc est hóminem Deo. Et proptérea prophétæ, ab eódem Verbo prophéticum accipiéntes charísma, prædicavérunt eius secúndum carnem advéntum, per quem commíxtio et commúnio Dei et hóminis secúndum plácitum Patris facta est, ab inítio prænuntiánte Verbo Dei quóniam vidébitur Deus ab homínibus et conversábitur cum eis super terram, et colloquerétur et affutúrus esset suo plásmati, salvans illud, et perceptíbilis ab eo, et líberans nos de mánibus ómnium odiéntium nos, hoc est ab univérso transgressiónis spíritu, et fáciens nos servíre sibi in sanctitáte et iustítia omnes dies nostros, uti compléxus homo Spíritum Dei in glóriam cedat Patris. Il n'y a qu'un seul Dieu qui, par sa Parole et sa Sagesse, a créé et harmonisé toutes choses. Et c'est son Verbe, notre Seigneur Jésus-Christ qui, dans les derniers temps, s'est fait homme parmi les hommes pour rattacher la fin au commencement, c'est-à-dire l'homme à Dieu. Voilà pourquoi les prophètes, après avoir reçu de ce même Verbe le charisme de prophétie, ont réclamé à l'avance sa venue dans la chair, par laquelle le mélange et la communion entre Dieu et l'homme se sont réalisés selon le bon vouloir du Père. Dès le commencement, le Verbe de Dieu avait annoncé que Dieu serait vu des hommes, qu'il vivrait et converserait avec eux sur terre, qu'il se rendrait présent à son ouvrage, pour le sauver et se laisser saisir par lui, pour nous délivrer des mains de tous nos ennemis - c'est-à-dire de tout esprit de désobéissance, - et nous donner de le servir, dans la piété et la justice, tout au long de nos jours, afin que l'homme, étroitement uni à l'Esprit de Dieu, ait accès à la gloire du Père.
R/. Súscipe verbum, Virgo María, quod tibi a Dómino per ángelum transmíssum est: concípies per aurem, Deum páries et hóminem, * Ut benedícta dicáris inter omnes mulíeres. V/. Páries quidem fílium et virginitátis non patiéris detriméntum; efficiéris grávida et eris mater semper intácta. * Ut benedícta. R/. Accueille en toi, Vierge Marie, la parole que l'ange te transmet de la part du Seigneur: en l'écoutant, tu concevras et enfanteras le Dieu fait homme, * On t'appellera: bénie entre toutes les femmes. V/. Tu mettras au monde un fils, en demeurant l'Épouse inépousée; tu seras mère et vierge toute pure. * On t'appellera.
Lectio II Lecture II
Præsignificábant ígitur prophétæ quóniam vidébitur Deus ab homínibus quemádmodum et Dóminus ait: Beáti mundo corde, quóniam ipsi Deum vidébunt. Sed secúndum magnitúdinem quidem eius et inenarrábilem glóriam nemo vidébit Deum et vivet, incapábilis enim Pater, secúndum autem dilectiónem et humanitátem et quod ómnia possit, étiam hoc concédit iis qui se díligunt, id est vidére Deum, quod et prophetábant prophétæ: quóniam quæ impossibília sunt apud hómines, possibília sunt apud Deum. Les prophètes annonçaient donc que Dieu serait vu des hommes, comme le Seigneur le dit aussi: Heureux les cœurs purs, parce qu'ils verront Dieu. Certes, nul ne pourra voir Dieu et vivre, à cause de sa grandeur et de sa gloire indicibles, car le Père est au-delà de nos prises. Mais selon son amour, sa bonté envers les hommes et sa toute-puissance, il accorde à ceux qui l'aiment de le voir, ce que prophétisaient les prophètes, car ce qui est impossible à l'homme, est possible à Dieu.
R/. Qui ventúrus est véniet et non tardábit; iam non erit erit timor in fínibus nostris: * Quóniam ipse est Salvátor noster. V/. Ex Sion spécies decóris eius: Deus noster maniféste véniet. * Quóniam ipse. R/. Il viendra sans tarder celui qui doit venir; il n'y aura plus de frayeur sur la terre: * C'est lui notre Sauveur! V/. De Sion, joyau de sa splendeur, notre Dieu vient se manifester! * C'est lui.
Lectio III Lecture III
Homo étenim a se non vidébit Deum; ille autem volens vidébitur hóminibus, quibus vult et quando vult et quemádmodum vult; potens est enim in ómnibus Deus, visus quidem tunc per Spíritum prophétice, visus autem et per Fílium adoptíve, vidébitur autem in regno cælórum paternáliter, Spíritu quidem præparánte hóminem in Fílium Dei, Fílio autem adducénte ad Patrem, Patre autem incorruptélam donánte in ætérnam vitam, quæ unicuíque évenit ex eo quod vídeat Deum. Quemádmodum enim vidéntes lumen intra lumen sunt et claritátem eius percípiunt, sic et qui vident Deum intra Deum sunt, percipiéntes eius claritátem. Vivíficat autem Dei cláritas: percípiunt ergo vitam, qui vident Deum. Par lui-même en effet, l'homme ne verra jamais Dieu; mais Dieu sera vu des hommes, de ceux qu'il veut, quand il veut et comme il veut. Car Dieu peut tout. Il a été vu autrefois, grâce à l'Esprit, selon la prophétie; puis il a été vu grâce au Fils, selon l'adoption; et il sera vu aussi dans le Royaume des cieux comme étant notre Père. En effet, l'Esprit préparant l'homme à rencontrer le Fils de Dieu, et le Fils le conduisant au Père, le Père lui donne l'incorruptibilité et la vie éternelle, qui résultent, pour chacun, du fait qu'il voit Dieu. Car, de même que ceux qui voient la lumière sont dans la lumière et participent à sa splendeur, de même ceux qui voient Dieu, sont en Dieu et participent à sa splendeur. Car la splendeur de Dieu est vivifiante. Ils auront donc part à la vie, ceux qui verront Dieu.
R/. Béthlehem, cívitas Dei summi, ex te éxiet Dominátor Israel, et egréssus eius sicut a princípio diérum æternitátis; et magnificábitur in médio univérsæ terræ. * Et pax erit in terra nostra dum vénerit. V/. Deus a Líbano véniet, et Sanctus de monte umbróso et condénso. * Et pax. V/. Glória Patri. * Et pax. R/. Bethléem, cité du Dieu Très-Haut, de toi sortira celui qui doit gouverner Israël; ses origines remontent aux temps anciens, à l'aube des siècles; il sera magnifié sur toute l'étendue de la terre. * Et lorsqu'il sera venu, il y aura la paix sur notre terre. V/. Dieu vient du Liban; le Saint, du mont boisé, ténébreux! * Et. V/. Gloire au Père. * Et.