Vigiles (OSB) du jeudi 20 décembre 2018 -

Hebdomada III Adventus IIIème semaine de l'Avent
Feria V Jeudi
Si occurrat post diem 16 decembris, vide infra. Du 17 au 24 décembre, prendre à ces dates.
In primo nocturno, anno I Premier nocturne, année I
De libro Michæ prophétæ Du livre de Michée
Lectio I Lecture I
Ego ad Dóminum aspíciam; exspectábo Deum salvatórem meum; áudiet me Deus meus. Ne lætéris, inimíca mea, super me, quia cécidi: consúrgam; cum sédeo in ténebris, Dóminus lux mea est. Iram Dómini porto, quóniam peccávi ei, donec iúdicet causam meam et fáciat iudícium meum; edúcet me in lucem, vidébo iustítiam eius. Moi, je regarde vers le Seigneur, j'espère dans le Dieu qui me sauvera; mon Dieu m'entendra. Ne te réjouis pas à mon sujet, ô mon ennemie: si je suis tombée, je me relèverai; si je demeure dans les ténèbres, le Seigneur est ma lumière. Je dois porter la colère du Seigneur, puisque j'ai péché contre lui, jusqu'à ce qu'il juge ma cause et me fasse justice; il me fera sortir à la lumière, et je contemplerai ses justes œuvres.
R/. Qui ventúrus est véniet et non tardábit; iam non erit timor in fínibus nostris: * Quóniam ipse est Salvátor noster. V/. Ex Sion spécies decóris eius: Deus noster maniféste véniet. * Quóniam ipse. R/. Il viendra sans tarder celui qui doit venir; il n'y aura plus de frayeur sur la terre: * C'est lui notre Sauveur! V/. De Sion, joyau de sa splendeur, notre Dieu vient se manifester! * C'est lui.
Lectio II Lecture II
Et aspíciet inimíca mea, et operiétur confusióne, quæ dicit ad me: " Ubi est Dóminus Deus tuus? " Oculi mei vidébunt in eam; nunc erit in conculcatiónem ut lutum plateárum. Dies véniet ut ædificéntur macériæ tuæ; in die illa dilatabúntur fines tui. Quand mon ennemie le verra, elle sera couverte de honte, elle qui me disait: « Où est-il, le Seigneur ton Dieu? » Mes yeux la contempleront, tandis qu'elle sera piétinée comme la boue des rues. Le jour de rebâtir tes remparts!
R/. Béthlehem, cívitas Dei summi, ex te éxiet dominátor Israel, et egréssus eius sicut a princípio diérum æternitátis; et magnificábitur in médio univérsæ terræ. * Et pax erit in terra nostra dum vénerit. V/. Deus a Líbano véniet, et Sanctus de monte umbróso et condénso. * Et pax. R/. Bethléem, cité du Dieu Très-Haut, de toi sortira celui qui doit gouverner Israël; ses origines remontent aux temps anciens, à l'aube des siècles; il sera magnifié sur toute l'étendue de la terre. * Et lorsqu'il sera venu, il y aura la paix sur notre terre. V/. Dieu vient du Liban; le Saint, du mont boisé, ténébreux! * Et.
Lectio III Lecture III
In die illa usque ad te vénient habitántes ab Assýria usque ad Ægýptum et ab Ægýpto usque ad flumen et a mari usque ad mare et a monte usque ad montem. Terra autem erit in desolatiónem propter habitatóres suos et propter fructum óperum eórum. E jour-là s'étendront tes frontières; ce jour-là, on viendra jusqu'à toi depuis l'Assyrie jusqu'à l'Égypte, depuis Tyr jusqu'au Fleuve, de la mer à la mer, de la montagne à la montagne. La terre deviendra une solitude à cause de ses habitants, pour prix de leur conduite.
R/. Ægýpte, noli flere quia Dominátor tuus véniet tibi, ante cuius conspéctum movebúntur abýssi, * Liberáre pópulum suum de manu poténtiæ. V/. Ecce dominátor Dóminus cum virtúte véniet, * Liberáre pópulum. V/. Glória Patri. * Liberáre pópulum. R/. Ô Égypte, cesse tes lamentations: ton Seigneur, devant qui tremblent les abîmes, s'en vient au-devant de toi, * Pour libérer son peuple, à main forte! V/. Le Seigneur des seigneurs s'avance avec puissance, * Pour libérer. V/. Gloire au Père. * Pour libérer.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Ex Constitutióne dogmática Dei Verbum Concílii Vaticáni secúndi de divína Revelatióne (Nn. 3-4) Constitution dogmatique Dei Verbum du deuxième Concile du Vatican sur la Révélation divine
Lectio I Lecture I
Deus, per Verbum ómnia creans et consérvans, in rebus creátis perénne sui testimónium homínibus præbet, et viam salútis supérnæ aperíre inténdens, ínsuper protoparéntibus inde ab inítio semetípsum manifestávit. Post eórum autem lapsum, eos, redemptióne promíssa, in spem salútis eréxit et sine intermissióne géneris humáni curam egit, ut ómnibus qui secúndum patiéntiam boni óperis salútem quærunt, viam ætérnam daret. Suo autem témpore Abraham vocávit, ut fáceret eum in gentem magnam, quam post patriárchas per Móysen et prophétas erudívit ad se solum Deum vivum et verum, próvidum Patrem et iúdicem iustum agnoscéndum, et ad promíssum Salvatórem exspectándum atque ita per sæcula viam Evangélio præparávit. Dieu, qui par son Verbe crée et conserve toutes choses, présente aux hommes dans le monde créé un témoignage durable de lui-même; voulant ouvrir le chemin du salut éternel, il s'est en outre manifesté dès l'origine à nos premiers parents. Après leur chute, il leur promit une rédemption, leur rendit courage en leur faisant espérer le salut; sans arrêt, il montra sa sollicitude pour le genre humain, afin de donner la vie éternelle à tous ceux qui par la constance dans le bien cherchent le salut. À l'époque qu'il avait marquée, il appela Abraham pour faire de lui un grand peuple; après les patriarches, c'est par Moïse et les prophètes qu'il fit l'éducation de ce peuple, pour qu'on le reconnût, lui, comme le seul Dieu vivant et vrai, comme le Père prévoyant et le juste juge, et pour qu'on attendît le Sauveur promis; c'est ainsi qu'à travers les siècles il prépara la route à l'Évangile.
R/. Erúmpant montes iucunditátem et colles iustítiam: * Quia lux mundi Dóminus cum poténtia venit. V/. De Sion exíbit lex, et verbum Dómini de Ierúsalem. * Quia lux. R/. Montagnes, faites jaillir la joie; collines, faites déborder la justice: * Voici le Seigneur, lumière du monde; il vient avec puissance. V/. C'est de Sion que vient la loi, de Jérusalem la parole du Seigneur. * Voici.
Lectio II Lecture II
Postquam vero multifáriam multísque modis Deus locútus est in prophétis, novíssime diébus istis locútus est nobis in Fílio. Misit enim Fílium suum, ætérnum scílicet Verbum, qui omnes hómines illúminat, ut inter hómines habitáret iísque íntima Dei enarráret. Iesus Christus ergo, Verbum caro factum, homo ad hómines missus, verba Dei lóquitur, et opus salutáre consúmmat quod dedit ei Pater faciéndum. Mais après avoir à maintes reprises, et sous diverses formes, parlé jadis par les prophètes, Dieu, en ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par son Fils. Il a, en effet, envoyé son Fils, c'est-à-dire le Verbe éternel qui éclaire tous les hommes, pour habiter parmi les hommes et leur faire connaître les secrets de Dieu. Jésus-Christ donc, le Verbe fait chair, envoyé comme homme aux hommes, prononce les paroles de Dieu et achève l'œuvre du salut que le Père lui a donnée à faire.
R/. Docébit nos Dóminus vias suas et ambulábimus in sémitis eius; * Quia de Sion exíbit lex et verbum Dómini de Ierúsalem. V/. Veníte, ascendámus ad montem Dómini, et ad domum Dei Iacob. * Quia de. R/. Le Seigneur nous enseignera ses chemins, et nous suivrons ses sentiers; * Car de Sion nous vient la loi, et de Jérusalem, la parole du Seigneur. V/. Venez, montons à la montagne du Seigneur, au Temple du Dieu de Jacob! * Car.
Lectio III Lecture III
Quaprópter ipse, quem qui videt, videt et Patrem, tota sui ipsíus præséntia ac manifestatióne, verbis et opéribus, signis et miráculis, præsértim autem morte sua et gloriósa ex mórtuis resurrectióne, misso tandem Spíritu veritátis, revelatiónem compléndo pérficit ac testimónio divíno confírmat, Deum nempe nobíscum esse ad nos ex peccáti mortísque ténebris liberándos et in ætérnam vitam resuscitándos. Œconómia ergo christiána, útpote foedus novum et definitívum, numquam præteríbit, et nulla iam nova revelátio pública exspectánda est ante gloriósam manifestatiónem Dómini nostri Iesu Christi. C'est pourquoi Jésus-Christ qui le voit, voit aussi le Père par toute sa présence, par tout ce qu'il montre de lui-même, par ses paroles, par ses œuvres, par ses signes, par ses miracles, mais surtout par sa mort et sa glorieuse résurrection d'entre les morts, enfin par l'envoi qu'il fait de l'Esprit de vérité, donne à la Révélation son dernier achèvement et la confirme par le témoignage divin: Jésus-Christ, c'est Dieu avec nous, pour que nous soyons délivrés des ténèbres du péché et de la mort, et que nous soyons ressuscités pour la vie éternelle. L'économie chrétienne, du fait qu'elle est l'alliance nouvelle et définitive, ne passera donc jamais; il n'y a plus à attendre de nouvelle révélation officielle avant l'apparition dans la gloire de notre Seigneur Jésus-Christ.
R/. Ecce radix Iesse ascéndet in salútem populórum, ipsum gentes deprecabúntur; * Et erit nomen eius gloriósum. V/. Deus a Líbano véniet et Sanctus de monte umbróso et condénso. * Et erit. V/. Glória Patri. * Et erit. R/. Il adviendra que le rejeton de la racine de Jessé se dressera pour le salut de tous les peuples, les nations le chercheront; * Son nom se couvrira de gloire! V/. Dieu vient du Liban; le Saint, du mont boisé, ténébreux! * Son nom. V/. Gloire au Père. * Son nom.