Vigiles (OSB) du samedi 2 février 2019 - PRESENTATION DU SEIGNEUR

Hebdomada IV per annum IVème semaine dans l'année
Sabbato Samedi
IN PRAESENTATIONE DOMINI PRESENTATION DU SEIGNEUR
Festum Fête
In primo nocturno, utroque anno Premier nocturne, années I et II
De libro Exodi Du livre de l'Exode
Lectio I Lecture I
In diébus illis: Locútus est Dóminus ad Móysen dicens: " Sanctífica mihi omne primogénitum quod áperit vulvam in fíliis Israel, tam de homínibus quam de iuméntis: mea sunt enim ómnia. " Et ait Móyses ad pópulum: " Cum introdúxerit te Dóminus in terram Chananæi sicut iurávit tibi et pátribus tuis, et déderit tibi eam, separábis omne, quod áperit vulvam, Dómino et quod primitívum est in pecóribus tuis; quidquid habúeris masculíni sexus, consecrábis Dómino ". Le Seigneur parla à Moïse et lui dit: " Consacre-moi tout premier-né, prémices du sein maternel, parmi les Israélites. Homme ou animal, il est à moi. " Moïse dit au peuple: " Quand le Seigneur t'aura fait entrer dans le pays des Cananéens, comme il te l'a juré ainsi qu'à tes pères, et qu'il te l'aura donné, tu céderas au Seigneur tout être sorti le premier du sein maternel et toute la première portée des bêtes qui t'appartiennent: les mâles sont au Seigneur. "
R/. Adórna thálamum tuum, Sion, et súscipe Regem Christum! * Quem virgo concépit, virgo péperit; virgo post partum, quem génuit, adorávit. V/. Accípiens Símeon púerum in mánibus, grátias agens benedíxit Dóminum; * Quem virgo. R/. Ô Sion, orne la chambre de tes noces pour y recevoir ton Roi, le Christ! * Lui qu'une vierge conçut, qu'une vierge enfanta; qu'une vierge, après l'enfantement, adora. V/. Syméon ayant reçu l'enfant dans ses mains, rendit grâce en bénissant le Seigneur; * Lui.
Lectio II Lecture II
"Primogénitum ásini mutábis ove; quod, si non redémeris, interfícies. Omne autem primogénitum hóminis de fíliis tuis prétio rédimes. " "Les premiers ânons mis bas, tu les rachèteras par une tête de petit bétail. Si tu ne les rachètes pas, tu leur briseras la nuque, mais tous les premiers-nés de l'homme, parmi tes fils, tu les rachèteras. "
R/. Senex púerum portábat, puer autem senem regébat. * Quem virgo concépit, virgo péperit; virgo post partum, quem génuit, adorávit. V/. Accípiens Símeon púerum in mánibus, grátias agens benedíxit Dóminum; * Quem virgo. R/. Le vieillard portait l'enfant, mais c'est l'enfant qui menait le vieillard. * Lui, le Christ, qu'une vierge conçut, qu'une vierge enfanta; qu'une vierge, après l'enfantement, adora. V/. Syméon ayant reçu l'enfant dans ses mains, rendit grâce en bénissant le Seigneur; * Lui.
Lectio III Lecture III
"Cumque interrogáverit te fílius tuus cras dicens: " Quid est hoc? ", respondébis ei: " In manu forti edúxit nos Dóminus de Ægýpto, de domo servitútis. Nam, cum indurátus esset phárao et nollet nos dimíttere, occídit Dóminus omne primogénitum in terra Ægýpti, a primogénito hóminis usque ad primogénitum iumentórum; idcírco ímmolo Dómino omne quod áperit vulvam masculíni sexus, et ómnia primogénita filiórum meórum rédimo." " "Lorsque ton fils te demandera demain: "Que signifie ceci?" Tu lui diras: "C'est par la force de sa main que le Seigneur nous a fait sortir d'Égypte, de la maison de servitude. Comme Pharaon s'entêtait à ne pas nous laisser partir, le Seigneur fit périr tous les premiers-nés au pays d'Égypte, aussi bien les premiers-nés des hommes que les premiers-nés du bétail. C'est pourquoi je sacrifie au Seigneur tout mâle sorti le premier du sein maternel et je rachète tout premier-né de mes fils." "
R/. Símeon, iustus et timorátus, exspéctans redemptiónem Israel, * Et Spíritus Sanctus erat in eo. V/. Respónsum accéperat Símeon a Spíritu Sancto, non visúrum se mortem nisi prius vidéret Christum Dómini. * Et Spíritus. R/. Syméon, homme juste et religieux, attendait la Rédemption d'Israël, * Et l'Esprit Saint était sur lui. V/. L'Esprit Saint lui avait révélé qu'il ne verrait pas la mort avant d'avoir vu le Messie du Seigneur. * Et l'Esprit.
Lectio IV Lecture IV
"Erit ígitur quasi signum in manu tua et quasi appénsum quid ob recordatiónem inter óculos tuos, eo quod in manu forti edúxit nos Dóminus de Ægýpto. " "Ce sera pour toi un signe sur ta main, un bandeau sur ton front, car c'est par la force de sa main que le Seigneur nous a fait sortir d'Égypte. "
R/. Respónsum accéperat Símeon a Spíritu Sancto, non visúrum se mortem nisi vidéret Christum Dómini. Et benedíxit Deum et dixit: Nunc dimíttis servum tuum in pace, * Quia vidérunt óculi mei salutáre tuum, Dómine. V/. Lumen ad revelatiónem géntium et glóriam plebis tuæ Israel. * Quia. V/. Glória Patri. * Quia. R/. Syméon avait eu révélation par l'Esprit Saint qu'il ne verrait pas la mort avant d'avoir vu le Messie du Seigneur. Et il bénit Dieu en disant: Maintenant, tu peux laisser ton serviteur s'en aller dans la paix, * car mes yeux ont vu ton salut, Seigneur. V/. Lumière pour éclairer les nations païennes, et gloire d'Israël ton peuple. * Car. V/. Gloire au Père. * Car.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Ex Oratiónibus sancti Sophrónii epíscopi (Orat. 3, 6.7: PG 87, 3291-3293) Homélie de saint Sophrone de Jérusalem
Lectio I Lecture I
In occúrsum currámus Christi univérsi qui tam pie illíus cólimus veneramúrque mystérium, propénso cuncti ánimo eámus. Nemo sit occúrsus non párticeps, nemo ab luce ferénda aliénus. Cereórum étiam splendórem áddimus, tum ostendéndo splendórem accedéntis divínum, a quo cuncta splendéscunt, pessimísque depúlsis ténebris illustrántur abundántia lucis ætérnæ; tum vel máxime manifestándo splendórem ánimæ, quocum nos occúrrere Christo necésse sit. Allons à la rencontre du Christ, nous tous qui honorons et vénérons son mystère avec tant de ferveur, avançons vers lui dans l'enthousiasme. Que tous sans exception participent à cette rencontre, que tous sans exception y portent leurs lumières. Si nos cierges procurent un tel éclat, c'est d'abord pour montrer la splendeur divine de celui qui vient, qui fait resplendir l'univers et l'inonde d'une lumière éternelle en repoussant les ténèbres mauvaises; c'est aussi et surtout pour manifester avec quelle splendeur de notre âme, nous-mêmes devons aller à la rencontre du Christ.
R/. Suscípiens Iesum in ulnas suas Símeon, exclamávit et dixit: Tu es vere lumen ad illuminatiónem géntium * Et glóriam plebis tuæ Israel. V/. Respónsum accépit Símeon a Spíritu Sancto, non visúrum se mortem nisi prius vidéret Christum Dómini; * Et glóriam. R/. Ayant pris Jésus dans ses bras, Syméon s'écria: Tu es vraiment la lumière qui va illuminer les nations païennes, et * Donner gloire à ton peuple Israël! V/. Syméon avait eu révélation par l'Esprit Saint qu'il ne verrait pas la mort avant d'avoir vu le Messie du Seigneur; * Donner gloire.
Lectio II Lecture II
Ut enim Dei mater virgóque integérrima, veram ulnis tulit lucem, iísque áffuit, qui iacébant in ténebris; ita et illustratiónibus illíus nos illustráti, ac lumen ómnibus appárens tenéntes mánibus, ei qui vere lux est, óbviam ire festinémus. De même, en effet, que la mère de Dieu, la Vierge très pure, a porté dans ses bras la véritable lumière à la rencontre de ceux qui gisaient dans les ténèbres; de même nous, illuminés par ses rayons et tenant en mains une lumière visible pour tous, hâtons-nous vers celui qui est vraiment la lumière.
R/. Postquam impléti sunt dies purgatiónis eius secúndum legem Móysi, tulérunt illum in Ierúsalem ut sísterent eum Dómino, * Sicut scriptum est in lege Dómini: Quia omne masculínum adapériens vulvam, sanctum Dómino vocábitur. V/. Obtulérunt pro eo Dómino par túrturum aut duos pullos columbárum, * Sicut. R/. Quand arriva le jour fixé par Moïse pour la purification, les parents de Jésus le portèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, * Selon ce qui est écrit dans la Loi du Seigneur: Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. V/. Ils offrirent pour lui au Seigneur un couple de tourterelles ou deux petites colombes, * Selon.
Lectio III Lecture III
Lux illa vera, quæ illúminat omnem hóminem veniéntem in hunc mundum, venit. Omnes ergo, fratres, illuminémur; omnes illustrémur. Nemo nostrum máneat hoc non initiátus splendóre, nemo opplétus illo nocte persístat; sed prodeámus omnes spléndidi; illustráti eámus óbviam simul univérsi, lucémque illam claram ac sempitérnam excipiámus cum sene Simeóne; exsultantésque cum eo ánimis, Genitóri Patríque lucis, qui misit lucem veram, caliginémque dépulit, ac nos omnes effécit spléndidos, cum gratiárum actióne hymnum concinámus. Cette lumière véritable, qui éclaire tout homme venant en ce monde, voici qu'elle vient. Soyons-en tous illuminés, mes frères, soyons-en tous resplendissants. Que nul d'entre nous ne demeure à l'écart de cette lumière, comme un étranger; que nul, alors qu'il en est inondé, ne s'obstine à rester plongé dans la nuit. Avançons tous dans la lumière, resplendissants; tous ensemble, illuminés, marchons à sa rencontre; avec le vieillard Siméon, accueillons cette lumière glorieuse et éternelle. Avec lui, exultons de tout notre cœur et chantons une hymne d'action de grâce à Dieu, Père de la lumière, qui nous a envoyé la clarté véritable pour chasser les ténèbres et nous rendre resplendissants.
R/. Obtulérunt pro eo Dómino par túrturum aut duos pullos columbárum, * Sicut scriptum est in lege Dómini. V/. Postquam impléti sunt dies purgatiónis Maríæ, tulérunt illum in Ierúsalem ut sísterent eum Dómino, * Sicut. R/. Ils offrirent pour lui au Seigneur un couple de tourterelles ou deux petites colombes, * Selon ce qui est écrit dans la Loi du Seigneur. V/. Quand arriva le jour fixé pour la purification de Marie, les parents de Jésus le portèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, * Selon.
Lectio IV Lecture IV
Dei enim salutáre, quod parávit ante fáciem ómnium populórum atque ad nostram novi Israélis glóriam manifestávit, étiam nos per ipsum vídimus, fuimúsque vétere illo obscuróque crímine, uti vitæ præséntis vínculis, viso Christo Símeon, conféstim absolúti. Le salut de Dieu, qu'il a préparé à la face de tous les peuples et qu'il a manifesté pour la gloire du nouvel Israël que nous sommes, voilà que nous l'avons vu à notre tour, grâce au Christ; et nous avons été aussitôt délivrés de la nuit de l'antique péché, comme Siméon le fut des liens de la vie présente, en voyant le Christ.
R/. Cum indúcerent púerum Iesum paréntes eius, accépit eum Símeon in ulnas suas, et benedíxit Deum et dixit: * Nunc dimíttis, Dómine, servum tuum in pace. V/. Quia vidérunt óculi mei salutáre tuum quod parásti ante fáciem ómnium populórum. * Nunc. V/. Glória Patri. * Nunc. R/. Comme ses parents apportaient Jésus dans le temple, Syméon le prit dans ses bras, et il bénit Dieu en disant: * Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s'en aller dans la paix. V/. Car mes yeux ont vu ton salut que tu as préparé à la face de tous les peuples. * Maintenant. V/. Gloire au Père. * Maintenant.
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc
Postquam impléti sunt dies purgatiónis eórum secúndum legem Móysis, tulérunt Iesum paréntes eius in Hierosólymam, ut sísterent Dómino, sicut scriptum est in lege Dómini: Omne masculínum adapériens vulvam sanctum Dómino vocábitur. Et réliqua. Quand arriva le jour fixé par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus le portèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi: Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. Et la suite.
Ex Sermónibus sancti Bernárdi abbátis (Sermo 1 in Purificatione sanctæ Mariæ, 1-2: EC 4, 334-335) Sermon de saint Bernard
Lectio I Lecture I
Hodie templi Dóminum in templum Dómini Virgo mater indúcit, Ioseph quoque sistit Dómino, non suum, sed eius Fílium diléctum, in quo ei bene complácuit. Agnóscit iustus quem exspectábat, Anna quoque vídua confitétur. Ab his quáttuor primo hodiérna procéssio celebráta est, quæ póstmodum exsultatióne univérsæ terræ in omni loco et ab omni gente celebrarétur. En ce jour, la Vierge mère introduit le Seigneur du temple dans le temple du Seigneur, et Joseph aussi présente non pas son propre fils au Seigneur, mais ce fils en qui Dieu a mis toute sa faveur. Un juste reconnaît celui qu'il attendait, et une veuve, Anne, à son tour le confesse. À eux quatre, ils ont inauguré la procession d'aujourd'hui, laquelle, par la suite, serait célébrée en tout lieu et par toutes les nations, dans l'exultation de la terre entière.
R/. Nunc dimíttis, Dómine, servum tuum in pace, * Quia vidérunt óculi mei salutáre tuum. V/. Lumen ad revelatiónem géntium et glóriam plebis tuæ Israel. * Quia. R/. Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s'en aller dans la paix, * Car mes yeux ont vu ton salut. V/. Lumière pour éclairer les nations païennes, et gloire d'Israël ton peuple. * Car.
Lectio II Lecture II
Nec sane mirum, si tunc parva fuit procéssio, quandóquidem parvus erat qui suscipiebátur. Nullum ibi locum peccátor hábuit: omnes iusti, omnes sancti, omnes fuére perfécti. Sed numquid hos tantum salvábis, Dómine? Crescat corpus, crescat et miserátio. Hómines et iuménta salvábis, Dómine, cum multiplicáveris misericórdiam tuam, Deus. Il n'y a pas à s'étonner si, alors, la procession fut petite, puisque c'était un petit enfant qu'on accueillait. En elle, point de place pour le pécheur: tous les quatre étaient justes, tous ils étaient saints, tous parfaits. Ton salut, Seigneur, se limitera-t-il à ces quatre? Grandisse le corps, et grandisse aussi la compassion! Tu sauveras, Seigneur, les hommes et les bêtes, lorsque tu auras déployé ta miséricorde, ô Dieu.
R/. Hódie María Virgo púerum offert in templum, quem Símeon senex accépit in bráchiis; * Et Anna vídua Christum agnóvit advenísse in terris. V/. Magnum hereditátis mystérium: Christus homo factus pro nobis ingréditur in templum. * Et Anna. R/. Aujourd'hui la Vierge Marie présente l'enfant au temple pour l'offrir à Dieu, et le vieillard Syméon le prend dans ses bras; * Aujourd'hui Anne, la veuve, reconnaît que le Messie est venu sur la terre. V/. Ô mystère grandiose de notre filiation: le Messie fait homme pour nous entre dans le temple! * Aujourd'hui.
Lectio III Lecture III
In secúnda iam processióne preunt turbæ, turbæ sequúntur; nec Virgo portat, sed aséllus. Néminem ítaque dedignátur, nec ipsos qui computruérunt tamquam iuménta in stércore suo: non dedignátur, inquam, sed si apostólica vestiménta non desint, si doctrína eórum, si morum iustítia, si obœdiéntia, si cáritas coopériat multitúdinem peccatórum, ex hoc iam processiónis suæ glória non censébit indígnos. Magis vero et ipsam, quæ tam paucis colláta vidétur, nobis quoque ab ipso inveníre est reservátam. Quidni reserváret pósteris, quam et prærogávit antíquis? Dans la seconde procession, ce sont déjà les foules qui le précèdent et les foules qui le suivent. Et ce n'est plus la Vierge qui le porte, mais un âne. Il ne dédaigne personne, pas même ceux qui croupissent dans le péché, comme les animaux dans leur fange; non, il ne les dédaigne pas, et si les apôtres étendent là leurs habits, si leur doctrine, leur justice, leur obéissance, leur charité couvrent la multitude des péchés, il ne les réputera pas indignes de l'honneur de marcher avec lui. Plus encore: la gloire même qui fut donnée au si petit nombre de la première procession nous est réservée, à nous aussi, près de lui. Pourquoi, s'il en a fait don aux ancêtres, ne se réserverait-il pas de l'offrir aussi à leurs descendants?
R/. Vidéte miráculum Matrem Dómini: concépit virgo, viríle ignórans consórtium; stans oneráta nóbili ónere María, * Et matrem se lætam cognóscit, quæ se nescit uxórem. V/. Virgo concépit et virgo péperit, et post partum virgo permánsit. * Et. R/. Voyez le prodige qu'est la Mère du Seigneur: vierge, elle conçoit, ne connaissant point d'homme; Marie soutient le poids d'un noble fardeau, * Elle éprouve la joie d'être mère, alors qu'elle se sait inépousée. V/. Vierge, elle conçoit, et vierge, elle enfante; et, après la naissance, elle reste vierge. * Elle éprouve.
Lectio IV Lecture IV
David, rex et prophéta, exsultávit ut vidéret diem istum; vidit et gavísus est. Alióquin si non víderat, unde psallébat: Suscépimus, inquit, Deus, misericórdiam tuam in médio templi tui? Suscépit hanc misericórdiam Dómini David, suscépit Símeon, suscépimus et nos, et quicúmque sunt præordináti ad vitam; síquidem Christus heri, et hódie, et in ætérnum. In médio enim templi misericórdia est, non in ángulo aut diversório, quia non est personárum accéptio apud Deum. David, roi et prophète, exulta à la perspective de voir ce jour; il l'a vu et s'est réjoui. S'il ne l'avait pas vu, comment aurait-il pu chanter dans un psaume: Dieu, nous avons reçu ta miséricorde au milieu de ton temple? Cette miséricorde du Seigneur, David l'a reçue; Syméon aussi, et nous à notre tour, avec tous ceux qui sont destinés à la vie. Car le Christ est le même hier, aujourd'hui et pour l'éternité. De fait, c'est au milieu du temple que se trouve la miséricorde, et non dans un angle ou une annexe: Dieu ne fait pas de favoritisme.
R/. Gaude, María Virgo: cunctas hæreses sola interemísti, quæ Gabriélis archángeli dictis credidísti, * Dum virgo Deum et hóminem genuísti, et post partum virgo invioláta permansísti. V/. Gabriélem archángelum crédimus divínitus te esse affátum; úterum tuum de Spíritu Sancto crédimus imprægnátum, * Dum. V/. Glória Patri. * Dum. R/. Réjouis-toi, Vierge Marie: toi seule as triomphé de toute hérésie, car tu as cru aux paroles dites par l'archange Gabriel, * Toi qui, vierge, es devenue mère du Dieu-homme, et, après l'enfantement, es demeurée vierge. V/. Nous croyons que l'archange Gabriel t'a parlé de la part de Dieu; nous croyons que ton sein fut imprégné par l'Esprit de Dieu, * Toi qui. V/. Gloire au Père. * Toi qui.