Vigiles (OSB) du mercredi 6 février 2019 - St Paul Miki, prêtre, et ses compagnons, martyrs

Hebdomada V per annum Vème semaine dans l'année
Feria IV Mercredi
Ss. Pauli Miki et sociorum, martyrum St Paul Miki, prêtre, et ses compagnons, martyrs
Memoria Mémoire
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
De libro Génesis Du livre de la Genèse
Lectio I Lecture I
Fames omnem terram veheménter premébat. Igitur Israel pater eórum dixit ad fílios suos: " Si sic necésse est, fácite quod vultis; súmite de óptimis terræ frúctibus in vasis vestris et deférte viro múnera: módicum resínæ et mellis et tragacánthum et ládanum, pistácias terebínthi et amýgdalas. Pecúniam quoque dúplicem ferte vobíscum et illam quam invenístis in sácculis, reportáte, ne forte erróre factum sit; sed et fratrem vestrum tóllite et ite ad virum. Deus autem meus omnípotens fáciat vobis eum placábilem et remíttat vobíscum fratrem vestrum quem tenet, et hunc Béniamin. Ego autem quasi orbátus absque líberis ero. " Tulérunt ergo viri múnera et pecúniam dúplicem et Béniamin descenderúntque in Ægýptum; et stetérunt coram Ioseph. Quos cum ille vidísset et Béniamin simul, præcépit dispensatóri domus suæ dicens: " Intróduc viros domum et occíde víctimas et ínstrue convívium, quóniam mecum sunt comestúri merídie. " Fecit ille quod sibi fúerat imperátum et introdúxit viros in domum Ioseph. La famine pesait sur le pays. Israël dit à ses fils: " Puisqu'il le faut, faites donc ceci: dans vos bagages prenez des meilleurs produits du pays pour les apporter en présent à cet homme, un peu de baume et un peu de miel, de la gomme adragante et du ladanum, des pistaches et des amandes. Prenez avec vous une seconde somme d'argent et rapportez l'argent qui a été remis à l'entrée de vos sacs à blé: c'était peut-être une méprise. Prenez votre frère et partez, retournez auprès de cet homme. Qu'El Shaddaï vous fasse trouver miséricorde auprès de cet homme et qu'il vous laisse ramener votre autre frère et Benjamin. Pour moi, que je perde mes enfants si je dois les perdre! " Nos gens prirent donc ce présent, le double d'argent avec eux, et Benjamin; ils partirent et descendirent en Égypte et ils se présentèrent devant Joseph. Quand Joseph les vit avec Benjamin, il dit à son intendant: " Conduis ces gens à la maison, abats une bête et apprête la, car ces gens mangeront avec moi à midi. " L'homme fit comme Joseph avait commandé et conduisit nos gens à la maison de Joseph.
R/. Fuit Dóminus cum Ioseph et misértus est illi, et dedit ei grátiam in conspéctu príncipis; * Dóminus enim erat cum illo, et ómnia ópera eius dirigébat. V/. Constítuit eum dóminum domus suæ, príncipem omnis possessiónis suæ. * Dóminus. R/. Le Seigneur fut avec Joseph et lui manifesta sa bonté, il lui donna de trouver grâce aux yeux du gardien-chef; * Le Seigneur, en effet, était avec lui, et menait à bien toutes ses initiatives. V/. Il en a fait l'intendant de sa maison, lui confiant la charge de tous ses biens. * Le Seigneur.
Lectio II Lecture II
Igitur ingréssus est Ioseph domum suam, obtulerúntque ei múnera tenéntes in mánibus suis; et adoravérunt proni in terram. At ille, cleménter resalutátis eis, interrogávit eos dicens: " Salvúsne est pater vester senex, de quo dixerátis mihi? Adhuc vivit? " Qui respondérunt: " Sospes est servus tuus pater noster, adhuc vivit. " Et incurváti adoravérunt eum. Q Qund Joseph rentra à la maison, ils lui offrirent le présent qu'ils avaient avec eux et se prosternèrent à terre. Mais il les salua amicalement et demanda: " Comment se porte votre vieux père dont vous m'avez parlé, est-il encore en vie? " Ils répondirent: " Ton serviteur, notre père, se porte bien, il est encore en vie ", et ils s'agenouillèrent et se prosternèrent.
R/. Ioseph, dum intráret in terram Ægýpti, linguam, quam non novit, audívit; * Manus eius in labóribus serviérunt, et lingua eius inter príncipes loquebátur sapiéntiam. V/. Divértit ab onéribus dorsum eius. * Manus eius. R/. Joseph, lorsqu'il entra en terre d'Égypte, entendit un langage qui lui était inconnu; * Ses mains avaient été asservies au travail, maintenant ses lèvres proféraient la sagesse devant les princes. V/. Dieu a ôté le poids qui chargeait ses épaules. * Ses.
Lectio III Lecture III
Attóllens autem Ioseph óculos vidit Béniamin fratrem suum uterínum et ait: " Iste est frater vester párvulus de quo dixerátis mihi? " Et rursum: " Deus, inquit, misereátur tui, fili mi. " Festinavítque, quia commóta fúerant víscera eius super fratre suo et erumpébant lácrimæ; et intróiens cubículum flevit. Levant les yeux, Joseph vit son frère Benjamin, le fils de sa mère, et demanda: " Est-ce là votre plus jeune frère, dont vous m'avez parlé? " Et s'adressant à lui: " Que Dieu te fasse grâce, mon fils. " Et Joseph se hâta de sortir, car ses entrailles s'étaient émues pour son frère et les larmes lui venaient aux yeux: il entra dans sa chambre et là, il pleura.
R/. Mérito hæc pátimur, quia peccávimus in fratrem nostrum, vidéntes angústiam ánimæ eius dum deprecarétur nos, et non audívimus. * Idcírco venit super nos tribulátio. V/. Dixit Ruben frátribus suis: Numquid non dixi vobis: Nolíte peccáre in púerum? Et non audístis me. * Idcírco. V/. Glória Patri. * Idcírco. R/. C'est justice pour nous de souffrir tout cela, puisque nous avons péché contre notre frère; nous avons vu dans quelle détresse il se trouvait quand il nous suppliait, et nous ne l'avons pas écouté. * Voilà pourquoi nous subissons cette épreuve. V/. Roubène dit à ses frères: Je vous l'avais bien dit : Ne commettez pas ce crime contre l'enfant! Et vous ne m'avez pas écouté. * Voilà pourquoi. V/. Gloire au Père. * Voilà pourquoi.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Ex História martýrii sanctórum Pauli Miki eiúsque sociórum ab auctóre covo conscrípta. (Acta sanctorum, Febr. Tom 1, 761, cap. 14, 109-110) Relation du martyre de saint Paul Miki et de ses compagnons
Lectio I Lecture I
Paulus Miki, frater noster, videns se consístere in suggéstu ómnium, quos umquam habúerat, honoratíssimo, primum circumstántibus apéruit se Iapónium et de Societáte Iesu esse, moríque propter annuntiátum Evangélium, et grátias Deo ob benefícium tam exímium ágere, deínde hæc verba subiécit: " Cum ad hoc témporis punctum pervénerim, e vobis néminem esse opínor, qui me credat velle párcere veritáti. Decláro ítaque vobis nullam esse ad salútem viam, nisi quam tenent christiáni. Quæ cum dóceat me ignóscere inimícis, et ómnibus qui me offendérunt, ego libénter regi omnibúsque meæ mortis auctóribus ignósco, eósque rogo ut christiáno baptísmo initiári velint. " Paul Miki, notre frère, voyant qu'il se trouvait sur une chaire plus honorable qu'il n'en avait jamais eue, commença par déclarer aux assistants qu'il était Japonais, de la Compagnie de Jésus, qu'il mourait pour avoir annoncé l'Évangile et qu'il rendait grâce à Dieu pour un si éclatant bienfait. Puis il ajouta ces paroles: " Au point où j'en suis parvenu, je pense qu'aucun d'entre vous ne croira que je veuille atténuer la vérité. Je vous déclare donc qu'il n'y a aucune voie de salut sinon celle que suivent les chrétiens. Puisqu'elle m'enseigne à pardonner aux ennemis et à tous ceux qui m'ont fait du mal, je pardonne de grand cœur au roi et à tous les auteurs de ma mort, et je les prie de vouloir bien recevoir le baptême chrétien. "
R/. Viri sancti gloriósum sánguinem fudérunt pro Dómino; amavérunt Christum in vita sua, imitáti sunt eum in morte sua; * Et ídeo corónas triumpháles meruérunt. V/. Unus spíritus et una fides erat in eis. * Et ídeo. R/. Ces hommes saints ont répandu pour le Seigneur un sang glorieux; ils ont aimé le Christ durant leur vie et l'ont imité par leur mort; * C'est pourquoi ils ont obtenu la couronne du triomphe. V/. Il n'y avait en eux qu'un seul esprit, une seule foi; * C'est pourquoi.
Lectio II Lecture II
Hinc, óculis in sócios convérsis, cœpit eos in hoc extrémo conflíctu animáre: in quorum ómnium vúltibus lætítia quædam apparébat, sed in Ludovíco singuláris; cui cum álius quidam christiánus acclamáret brevi eum futúrum in paradíso, digitórum totiúsque córporis gestu gáudii pleno, ómnium in se spectántium óculos convértit. Antónius qui Ludovíci claudébat latus, óculis cælo infíxis, post invocátum sanctíssimum nomen Iesu et Maríæ occínuit psalmum Laudáte púeri Dóminum quem didícerat Nagasáki in institutióne catechéseos; in ea enim dédita ópera púeris quidam psalmi hanc in rem ediscéndi tradúntur. Puis, tournant les regards vers ses compagnons, il se mit à les encourager dans ce combat suprême. De la joie apparaissait sur le visage de tous, mais spécialement sur le visage de Louis; lorsqu'un chrétien lui cria qu'il serait bientôt en paradis, il eut un geste des doigts et de tout le corps qui exprimait une joie profonde et qui tourna vers lui les regards de tous les spectateurs. Antoine qui était le dernier de la rangée, à côté de Louis, les yeux fixés au ciel, après avoir invoqué les noms de Jésus et de Marie, entonna le psaume: Enfants, louez le Seigneur, qu'il avait appris à Nagasaki au catéchisme; dans cette institution chrétienne, en effet, on donne aux enfants des psaumes à apprendre par cœur en vue de la catéchèse.
R/. Iustórum ánimæ in manu Dei sunt, et non tanget illos torméntum mortis; * Visi sunt óculis insipiéntium mori, illi autem sunt in pace. V/. Deus tentávit eos, et invénit illos dignos se. * Visi sunt. R/. La vie des justes est dans la main de Dieu, aucun assaut mortel n'a de prise sur eux; * Celui qui ne réfléchit pas s'est imaginé qu'ils étaient morts, tandis qu'ils sont dans la paix. V/. Dieu les a mis à l'épreuve, et les a reconnus dignes de lui. * Celui.
Lectio III Lecture III
Alii dénique repetébant: " Iesu, María ", seréna fácie; nonnúlli étiam exhortabántur circumstántes ad vitam christiáno dignam; hisque et áliis simílibus actiónibus promptitúdinem moriéndi demonstrábant. Tum carnífices quáttuor cœpére vagínis (quæ Iapóniis usitátæ sunt) exímere lánceas, ad quarum horríficum conspéctum omnes fidéles acclamárunt: " Iesu, María " et, quod plus, est complorátio secúta miserábilis ipsos fériens cælos. Carnífices quemque eórum uno alteróque ictu, brevíssimo témpore, exanimárunt. D'autres enfin répétaient: " Jésus, Marie " avec un visage paisible; certains exhortaient les assistants à mener une vie digne d'un chrétien; par ce comportement et d'autres du même genre, ils montraient qu'ils allaient bientôt mourir. Alors quatre bourreaux tirèrent leurs piques des gaines dont se servent les Japonais. À cette vue horrible, tous les fidèles crièrent: " Jésus, Marie. " Et le concert de lamentations qui suivit monta jusqu'au ciel. Les bourreaux, en très peu de temps, d'un ou deux coups, achevèrent chacun des martyrs.
R/. Tamquam aurum in fornáce probávit eléctos Dóminus, et quasi holocáusti hóstiam accépit illos; et in témpore erit respéctus illórum, * Quóniam donum et pax est eléctis Dei. V/. Qui confídunt in illo intéllegent veritátem, et fidéles in dilectióne acquiéscent illi; * Quóniam. V/. Glória Patri. * Quóniam. R/. Comme on passe l'or au feu du creuset, le Seigneur a éprouvé la valeur des élus; comme un sacrifice offert sans réserve, il les a accueillis; et au jour de sa visite il les rétribuera, * Car il accorde à ses élus la grâce et la paix. V/. Ceux qui mettent leur confiance dans le Seigneur comprendront la vérité, et ceux qui sont fidèles resteront avec lui dans son amour; * Car. V/. Gloire au Père * Car.