Vigiles (OSB) du jeudi 7 février 2019 -

Hebdomada IV per annum IVème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
In primo nocturno, anno I Premier nocturne, année I
De Epístula beáti Pauli apóstoli ad Romános De la lettre de saint Paul aux Romains
Lectio I Lecture I
Debémus nos firmióres imbecillitátes infirmórum sustinére, et non nobis placére. Unusquísque nostrum próximo pláceat in bonum ad ædificatiónem; étenim Christus non sibi plácuit, sed sicut scriptum est: Impropéria improperántium tibi cecidérunt super me. Quæcúmque enim ántea scripta sunt, ad nostram doctrínam scripta sunt, ut per patiéntiam et consolatiónem Scripturárum spem habeámus. C'est un devoir pour nous, les forts, de porter les faiblesses de ceux qui n'ont pas cette force et de ne point rechercher ce qui nous plaît. Que chacun d'entre nous plaise à son prochain pour le bien, en vue d'édifier. Car le Christ n'a pas recherché ce qui lui plaisait; mais comme il est écrit: Les insultes de tes insulteurs sont tombées sur moi. En effet, tout ce qui a été écrit dans le passé le fut pour notre instruction, afin que la constance et la consolation que donnent les Écritures nous procurent l'espérance.
R/. Confitébimur tibi, Deus; confitébimur tibi, * Et invocábimus nomen tuum. V/. Narrábo ómnia mirabília tua. Dum accépero tempus, ego iustítiam iudicábo. * Et invocábimus. R/. À toi, Dieu, nous rendons grâce; nous rendons grâce, * Et ton nom est proche. V/. Je proclamerai tes merveilles! Oui, au moment que j'ai fixé, moi, je jugerai avec droiture. * Et ton nom.
Lectio II Lecture II
Deus autem patiéntiæ et solácii det vobis idípsum sápere in altérutrum secúndum Christum Iesum, ut unánimes uno ore glorificétis Deum et Patrem Dómini nostri Iesu Christi. Propter quod suscípite ínvicem, sicut et Christus suscépit vos, in glóriam Dei. Que le Dieu de la constance et de la consolation vous accorde d'avoir les uns pour les autres la même aspiration à l'exemple du Christ Jésus, afin que d'un même cœur et d'une même bouche vous glorifiiez le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ. Aussi soyez accueillants les uns pour les autres, comme le Christ le fut pour vous à la gloire de Dieu.
R/. Cogitávi dies antíquos, et annos ætérnos in mente hábui; et meditátus sum nocte cum corde meo, * Et dixi: Miserére, Deus. V/. Illuxérunt coruscatiónes tuæ orbi terræ, vidit et commóta est terra. * Et dixi. R/. Je repense aux jours d'autrefois, aux années inoubliables de jadis; la nuit, je médite en mon cœur, * Et je dis: Pitié, mon Dieu! V/. Tes éclairs illuminèrent le monde, la terre le vit et s'affola. * Et je dis.
Lectio III Lecture III
Dico enim Christum minístrum fuísse circumcisiónis propter veritátem Dei ad confirmándas promissiónes patrum, gentes autem propter misericórdiam glorificáre Deum, sicut scriptum est: Propter hoc confitébor tibi in géntibus, et nómini tuo cantábo. Et íterum dicit: Lætámini, gentes, cum plebe eius. Et íterum: Laudáte, omnes gentes, Dóminum, et magníficent eum omnes pópuli. Et rursus Isaías ait: Erit radix Iesse, et qui exsúrget régere gentes: in eo gentes sperábunt. Deus autem spei répleat vos omni gáudio et pace in credéndo, ut abundétis in spe in virtúte Spíritus Sancti. Je l'affirme en effet, le Christ s'est fait ministre des circoncis à l'honneur de la véracité divine, pour accomplir les promesses faites aux patriarches, et les nations glorifient Dieu pour sa miséricorde, selon le mot de l'Ecriture: C'est pourquoi je te louerai parmi les nations et je chanterai à la gloire de ton nom; et cet autre: Nations, exultez avec son peuple; ou encore: Toutes les nations, louez le Seigneur, et que tous les peuples le célèbrent. Et Isaïe dit à son tour: Il paraîtra, le rejeton de Jessé, celui qui se dresse pour commander aux nations. En lui les nations mettront leur espérance. Que le Dieu de l'espérance vous donne en plénitude dans votre acte de foi la joie et la paix, afin que l'espérance surabonde en vous par la vertu de l'Esprit Saint.
R/. Dómine Deus, propítius esto pópulo tuo, * Et convérte tribulatiónem nostram in gáudium. V/. Adiuva nos, Deus salutáris noster; propter glóriam nóminis tui, Dómine, líbera nos. * Et convérte. V/. Glória Patri. * Et convérte. R/. Seigneur notre Dieu, sois favorable à ton peuple, * Transforme en joie notre épreuve. V/. Aide-nous, Dieu notre Sauveur; délivre-nous, Seigneur, pour la gloire de ton nom! * Transforme. V/. Gloire au Père. * Transforme.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Ex Epístula sancti Ignátii Antiochéni epíscopi et mártyris ad Ephésios (Nn. 8-10: Funk 1, 219-223) Lettre de saint Ignace d'Antioche aux Éphésiens
Lectio I Lecture I
Ne quis vos sedúcat, sicut nec seducémini; toti namque estis Dei. Cum enim nulla lite implicémini, quæ vos discruciáre possit, profécto secúndum Deum vívitis. Peripséma vestri sum et ímmolor pro vobis Ephésiis, Ecclésia celebérrima in sæculis. Carnáles spiritália exercére néqueunt neque spiritáles carnália, sicut nec fides quæ incredulitátis sunt, nec incredúlitas quæ fídei. Quæ vero et secúndum carnem ágitis, ea spiritália sunt; in Iesu Christo enim ómnia ágitis. Que personne donc ne vous trompe, comme d'ailleurs vous ne vous laissez pas tromper, étant tout entiers à Dieu. Quand aucune querelle ne s'est abattue sur vous qui puisse vous tourmenter, alors vraiment vous vivez selon Dieu. Je suis votre victime expiatoire, et je m'offre en sacrifice pour votre Église, Ephésiens, qui est renommée à travers les siècles. Les charnels ne peuvent pas faire les œuvres spirituelles, ni les spirituels les œuvres charnelles, comme la foi non plus ne peut faire les œuvres de l'infidélité, ni l'infidélité celles de la foi. Et celles-là même que vous faites dans la chair sont spirituelles, car c'est en Jésus-Christ que vous faites tout.
R/. Devastávit víneam tuam aper de silva, et singuláris ferus depástus est eam; vide, Dómine, et éxcita poténtiam tuam, * Ne péreat quod plantávit déxtera tua. V/. Dómine, Deus virtútum, convértere; réspice de cælo et vide, et vísita víneam istam. * Ne péreat. R/. Le sanglier des forêts ravage ta vigne, et les bêtes des champs la broutent. Regarde, Seigneur, réveille ta puissance: * Que ne soit pas détruit le cep que ta main a planté! V/. Seigneur, Dieu de l'univers, reviens! Du haut des cieux, regarde et vois: visite cette vigne, * Que.
Lectio II Lecture II
Cognóvi autem nonnúllos inde transiísse, habéntes pervérsam doctrínam; quos non permisístis semináre inter vos, et obturástis aures, ne reciperétis quæ ab ipsis sunt dissemináta, ut qui lápides sitis templi Patris, præparáti in Dei Patris ædifícium, subláti in alta per máchinam Iesu Christi, quæ est crux, Spíritu Sancto pro fune uténtes; fides autem vestra vos sursum trahit, cáritas vero via dedúcens ad Deum. Estis ígitur et viæ cómites omnes, deíferi et templíferi, christíferi, sanctíferi, per ómnia ornáti in præcéptis Iesu Christi; propter quos exsúltans dignus hábitus sum, per ea quæ scribo, cólloqui vobíscum et simul gaudére, quia ratióne altérius vitæ hábita nihil dilígitis præter solum Deum. J'ai appris que certains venant de là-bas sont passés chez vous, porteurs d'une mauvaise doctrine,mais vous ne les avez pas laissés semer chez vous, vous bouchant les oreilles, pour ne pas recevoir ce qu'ils sèment, dans la pensée que vous êtes les pierres du temple du Père, préparés pour la construction de Dieu le Père, élevés jusqu'en haut par le treuil de Jésus-Christ, c'est-à-dire la croix, vous servant comme câble de l'Esprit Saint; votre foi vous tire en haut, et la charité est le chemin qui vous élève vers Dieu. Vous êtes donc aussi tous compagnons de route, porteurs de Dieu et porteurs du temple, porteurs du Christ, porteurs des objets sacrés, ornés en tout des préceptes de Jésus-Christ. Avec vous, je suis dans l'allégresse, puisque j'ai été jugé digne de m'entretenir avec vous par cette lettre et de me réjouir avec vous de ce que, vivant d'une vie nouvelle, vous n'aimez rien que Dieu seul.
R/. Mane exáudies vocem meam, Dómine; * Mane astábo tibi et vidébo te, Deus. V/. Neque habitábit iuxta te malígnus, neque permanébunt iniústi ante óculos tuos. * Mane. R/. Au matin, tu écoutes ma voix, Seigneur; * Au matin, je me tiens devant toi et je te contemple, mon Dieu. V/. Chez toi, le méchant n'est pas reçu; non, l'orgueilleux ne tient pas devant ton regard. * Au matin.
Lectio III Lecture III
Sed et pro áliis homínibus indesinénter oráte. Est enim ipsis spes pæniténtiæ, ut Deum nanciscántur. Permíttite ítaque ipsos saltem ex opéribus a vobis erudíri. Sitis vos advérsus iras eórum mites, advérsus magniloquéntias eórum húmiles, eórum maledíctis oppónite vos preces, advérsus errórem eórum vos permanéte firmi in fide, advérsus éfferos mores illórum vos mansuéti sitis, non studéntes ipsos imitári. Fratres eórum inveniámur per benignitátem, imitatóres autem Dómini studeámus esse (quis maiórem iniúriam passus fúerit umquam, quis magis destitútus, quis magis contémptus?), ne herba áliqua diáboli in vobis inveniátur, sed in omni puritáte et temperántia maneátis in Iesu Christo carnáliter et spiritáliter. Priez sans cesse pour les autres hommes. Car il y a en eux espoir de repentir, pour qu'ils arrivent à Dieu. Permettez-leur donc au moins par vos œuvres d'être instruits par vous. En face de leurs colères, vous, soyez doux; de leurs vantardises, vous, soyez humbles; de leurs blasphèmes, vous, montrez vos prières; de leurs erreurs, vous, soyez fermes dans la foi; de leur sauvagerie, vous, soyez paisibles, sans chercher à les imiter. Soyons leurs frères par la bonté et cherchons à être les imitateurs du Seigneur: - qui davantage a été l'objet d'injustice? qui dépouillé? qui repoussé? - pour qu'aucune herbe du diable ne se trouve parmi vous, mais qu'en toute pureté et tempérance, vous demeuriez en Jésus-Christ, de chair et d'esprit.
R/. Rogámus te, Dómine Deus, quia peccávimus tibi; véniam pétimus quam non merémur. Si exspéctas non corrípimur, et si víndicas non durámus. * Manum tuam pórrige lapsis, qui latróni confiténti paradísi iánuas aperuísti. V/. Vita nostra in dolóre suspírat, et in ópere non eméndat. * Manum tuam. V/. Glória Patri. * Manum tuam. R/. Nous te prions, Seigneur notre Dieu: nous avons péché contre toi; accorde-nous le pardon que nous n'avons pas mérité. Si tu patientes, nous ne sommes pas touchés; si tu punis, nous ne le supportons pas. * Tends la main à ceux qui tombent, car tu as ouvert les portes du paradis au larron qui te reconnaissait. V/. Notre vie s'écoule dans les soupirs de l'affliction, mais ne fait pas l'effort de s'amender. * Tends la main. V/. Gloire au Père. * Tends la main.