Vigiles (OSB) du vendredi 8 février 2019 - de la férie

Hebdomada V per annum Vème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
In primo nocturno, anno I Premier nocturne, année I
De Epístula prima beáti Pauli apóstoli ad Corínthios De la première lettre de saint Paul aux Corinthiens
Lectio I Lecture I
Fratres: Omníno audítur inter vos fornicátio et talis fornicátio, qualis nec inter gentes, ita ut uxórem patris áliquis hábeat. Et vos infláti estis et non magis luctum habuístis, ut tollátur de médio vestrum, qui hoc opus fecit? Ego quidem absens córpore, præsens autem spíritu, iam iudicávi ut præsens eum, qui sic operátus est, in nómine Dómini nostri Iesu, congregátis vobis et meo spíritu cum virtúte Dómini nostri Iesu, trádere huiúsmodi Sátanæ in intéritum carnis, ut spíritus salvus sit in die Dómini. Frères, on n'entend parler que d'inconduite parmi vous, et d'une inconduite telle qu'il n'en existe pas même chez les païens; c'est à ce point que l'un de vous vit avec la femme de son père! Et vous êtes gonflés d'orgueil! Et vous n'avez pas plutôt pris le deuil, pour qu'on enlevât du milieu de vous celui qui a commis cet acte! Eh bien! moi, absent de corps, mais présent d'esprit, j'ai déjà jugé, comme si j'étais présent, celui qui a perpétré une telle action. Il faut qu'au nom du Seigneur Jésus, vous et mon esprit nous étant assemblés avec la puissance de notre Seigneur Jésus, nous livrions cet individu à Satan pour la perte de sa chair, afin que l'esprit soit sauvé au Jour du Seigneur.
R/. Confitébor tibi, Dómine Deus, in toto corde meo, et honorificábo nomen tuum in ætérnum, * Quia misericórdia tua, Dómine, magna est super me. V/. Et eripuísti ánimam meam ex inférno inferióri, * Quia. R/. Je te rends grâce de tout mon cœur, Seigneur mon Dieu, toujours je rendrai gloire à ton nom; * Il est grand, Seigneur, ton amour pour moi! V/. Tu m'as tiré de l'abîme des morts: * Il est grand.
Lectio II Lecture II
Non bona gloriátio vestra. Nescítis quia módicum ferméntum totam massam corrúmpit? Expurgáte vetus ferméntum, ut sitis nova conspársio, sicut estis ázymi. Etenim Pascha nostrum immolátus est Christus! Itaque festa celebrémus, non in ferménto véteri neque in ferménto malítiæ et nequítiæ, sed in ázymis sinceritátis et veritátis. Il n'y a pas de quoi vous glorifier! Ne savez-vous pas qu'un peu de levain fait lever toute la pâte? Purifiez-vous du vieux levain pour être une pâte nouvelle, puisque vous êtes des azymes. Car notre pâque, le Christ, a été immolée. Ainsi donc, célébrons la fête, non pas avec du vieux levain de malice et de méchanceté, mais avec des azymes de pureté et de vérité.
R/. Misericórdia tua, Dómine, magna est super me, * Et liberásti ánimam meam ex inférno inferióri. V/. Deus, iníqui insurrexérunt in me, et fortes quæsiérunt ánimam meam. * Et liberásti. R/. Il est grand, Seigneur, ton amour pour moi: * Tu m'as délivré de l'abîme des morts! V/. Mon Dieu, des orgueilleux se lèvent contre moi, des puissants cherchent ma perte. * Tu m'as délivré.
Lectio III Lecture III
Scrípsi vobis in epístula: Ne commisceámini fornicáriis. Non útique fornicáriis huius mundi aut aváris aut rapácibus aut idólis serviéntibus, alióquin debuerátis de hoc mundo exísse! Nunc autem scripsi vobis non commiscéri, si is qui frater nominátur, est fornicátor aut avárus aut idólis sérviens aut malédicus aut ebriósus aut rapax; cum eiúsmodi nec cibum súmere. Quid enim mihi de his, qui foris sunt, iudicáre? Nonne de his, qui intus sunt, vos iudicátis? Nam eos, qui foris sunt, Deus iudicábit. Auférte malum ex vobis ipsis! En vous écrivant, dans ma lettre, de n'avoir pas de relations avec des débauchés, je n'entendais nullement les débauchés de ce monde, ou bien les cupides et les rapaces, ou les idolâtres; car il vous faudrait alors sortir du monde. Non, je vous ai écrit de n'avoir pas de rapports avec celui qui, tout en portant le nom de frère, serait débauché, cupide, idolâtre, insulteur, ivrogne ou rapace, et même, avec un tel homme, de ne point prendre de repas. Qu'ai-je à faire en effet de juger ceux du dehors? N'est-ce pas ceux du dedans que vous jugez, vous? Ceux du dehors, c'est Dieu qui les jugera. Enlevez le mauvais du milieu de vous.
R/. Miserére mei, Dómine, quóniam ad te clamábo tota die. Lætífica ánimam servi tui, quóniam ad te, Dómine, ánimam meam levávi. * Quóniam tu, Dómine, suávis ac mitis es ómnibus invocántibus te. V/. Non est símilis tui in diis, Dómine, et non est secúndum ópera tua; * Quóniam. V/. Glória Patri. * Quóniam. R/. Prends pitié de moi, Seigneur, toi que j'appelle tout le jour. Seigneur, réjouis ton serviteur: vers toi, j'élève mon âme! * Toi qui es doux et bienveillant, plein d'amour pour tous ceux qui t'invoquent. V/. Aucun parmi les dieux n'est comme toi, Seigneur, et rien n'égale tes œuvres; * Toi. V/. Gloire au Père. * Toi.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Ex Tractátu Balduíni Cantuariénsis epíscopi De sacraménto Eucharístiæ (Tract. diversi 1: PL 204, 414) Traité de Baudouin de Ford sur le sacrement de l'Eucharistie
Lectio I Lecture I
Fratres dilectíssimi, firmíssime teneámus et indubitánter credámus quod de sacra communióne, ipsíus Dei et sanctórum patrum auctóritas nobis credéndum præscríbit. In hoc sacraménto continétur virtus reparatiónis nostræ, prétium redemptiónis nostræ; véritas occúlta ad exercítium fídei nostræ, disciplína Christi repræsentátur ad exémplum vitæ nostræ. Unde cum hoc sacrifícium Dóminus institúeret, et discípulis tráderet, dixit: " Hoc fácite in meam commemoratiónem. Fácite quod fácio, offérte quod óffero; sic vívite , ut ego dóceo. Vivéndi et moriéndi formam hinc accípite, quam meo exémplo vobis trado. " Frères très chers, gardons très fermement et croyons sans la moindre hésitation ce que l'autorité de Dieu lui-même et celle des Pères de l'Église nous prescrit de croire sur la sainte communion. Ce sacrement contient la vertu de notre réparation, le prix de notre rédemption. Pour l'exercice de notre foi, la vérité se trouve là cachée; et l'ascèse du Christ nous est présentée pour servir de modèle à notre vie. C'est pourquoi le Christ, au moment où il instituait ce sacrifice, dit à ses disciples en le leur donnant: " Faites ceci en mémoire de moi; faites ce que je fais, offrez ce que j'offre, vivez comme je vous l'enseigne, trouvez ici la manière de vivre et de mourir que vous offre mon exemple."
R/. Quis est homo qui vivit et non vidébit mortem? * Aut quis éruet ánimam suam de manu ínferi? V/. Quis novit potestátem iræ tuæ aut præ timóre tuo iram tuam dinumeráre? * Aut. R/. Qui donc peut vivre et ne pas voir la mort? * Qui s'arracherait à l'emprise des enfers? V/. Qui comprendra la force de ta colère? Qui peut t'adorer dans tes fureurs? * Qui s'arracherait.
Lectio II Lecture II
Efficit hoc sacraméntum nobis ut vivat Christus in nobis, et nos in ipso. Efficit in nobis ut, sicut mórtuus est Christus pro nobis, ita et nos moriámur pro Christo. Quicúmque autem moriúntur in Christo, aut pro Christo, cum pietáte dormitiónem, et óptimam habent repósitam grátiam. Glória resurrectiónis illíus repromíttitur et reservátur, cuius reparátio salutáris est huius sacraménti digna percéptio, cuius virtúte reformábit Deus corpus humilitátis nostræ configurátum córpori claritátis suæ. Quid dignum retribuémus Dómino pro tanta grátia nobis colláta? Pro tanto honóre quid recompensábimus ei? An ipse nos díligat, frustra quritur, qui in signum inæstimábilis dilectiónis, in se nobis præbet panem vitæ ætérnæ et cálicem salútis perpétuæ. Ce sacrement opère en nous quelque chose: il fait que le Christ vit en nous, et nous en lui; il réalise ceci: de même que le Christ est mort pour nous, ainsi nous mourrons pour lui. Tous ceux qui meurent en lui et pour lui s'endorment dans la piété et obtiennent une excellente récompense: la gloire de sa résurrection leur est promise et réservée, et la digne réception de ce sacrement en est l'acquisition: c'est le moyen pour Dieu de transfigurer notre corps de misère pour le conformer à son corps de gloire. Comment payer notre dette de reconnaissance au Seigneur, pour cette grande faveur? Que lui donner en retour d'un tel honneur? Inutile de nous demander s'il nous aime, quand on voit qu'en signe de son ineffable dilection, il se donne à nous comme pain de vie éternelle et coupe de salut pour toujours.
R/. Factus est mihi Dóminus in refúgium, * Et Deus meus in auxílium spei meæ. V/. Deus ultiónum Dóminus, Deus ultiónum líbere egit. * Et. R/. Le Seigneur est mon refuge, * Mon Dieu, l'espoir de mon salut. V/. Le Dieu qui fait justice, le Seigneur, le Dieu qui fait justice agit librement. * Mon Dieu.
Lectio III Lecture III
Iustum est ítaque ut, in quantum permíttit humána infírmitas, digne et reverénter accipiámus tam præclárum donum Dei, tam exímium benefícium, ut custodiámus illud, sicut pupíllam óculi; immo plus quam pupíllam óculi, sicut vitam nostram, sicut salútem nostram, sicut spem et rem resurrectiónis et glóriæ nostræ. Quidquid per neglegéntiam, contra reveréntiam tanti sacraménti háctenus peccávimus, exactióre et propensióre diligéntia in pósterum emendémus; et damna prióris témporis, et anteáctæ vitæ, honestióre propósito et maturióre consílio compensémus, rediméntes tempus, quóniam dies mali sunt. C'est donc justice qu'autant que le permet la faiblesse humaine, nous recevions dignement et avec respect un si merveilleux don de Dieu, un si extraordinaire bienfait, que nous y tenions comme à la prunelle de notre œil, et même davantage; que nous y tenions comme à notre vie, à notre salut, comme à l'espérance, à la réalité même de notre résurrection et de notre gloire. Tous les péchés que nous avons pu commettre jusqu'ici par négligence, par manque du respect dû à ce sacrement, réparons-les par un zèle plus attentif, plus empressé; réparons les fautes du passé, des années écoulées, par un meilleur propos, un idéal plus élevé, en rachetant le temps, car les jours sont mauvais.
R/. Misericórdiam et iudícium cantábo tibi, Dómine; psallam et intélligam * In via immaculáta, quando vénies ad me. V/. Perambulábam in innocéntia cordis mei, in médio domus meæ, * In via. V/. Glória Patri. * In via. R/. À toi, Seigneur, je chanterai justice et bonté; je chanterai mes hymnes et j'irai avec intelligence * Sur le chemin de la perfection, lorsque tu viendras jusqu'à moi. V/. Je marcherai dans l'innocence de mon cœur avec ceux de ma maison, * Sur le chemin. V/. Gloire au Père. * Sur le chemin.