Vigiles (OSB) du samedi 9 février 2019 -

Hebdomada IV per annum IVème semaine dans l'année
Sabbato Samedi
éditer éditer
In primo nocturno, anno I Premier nocturne, année I
De Epístula beáti Pauli apóstoli ad Romános De la lettre de saint Paul aux Romains
Lectio I Lecture I
Salutáte ínvicem in ósculo sancto. Salútant vos omnes ecclésiæ Christi. Rogo autem vos, fratres, ut observétis eos, qui dissensiónes et offendícula præter doctrínam, quam vos didicístis, fáciunt, et declináte ab illis; huiúsmodi enim Dómino nostro Christo non sérviunt sed suo ventri, et per dulces sermónes et benedictiónes sedúcunt corda innocéntium. Saluez-vous mutuellement d'un saint baiser. Toutes les Églises du Christ vous saluent. Je vous en prie, frères, gardez-vous de ces fauteurs de dissensions et de scandales contre l'enseignement que vous avez reçu; évitez-les. Car ces sortes de gens ne servent pas notre Seigneur le Christ, mais leur ventre, et par des discours doucereux et flatteurs séduisent les cœurs simples.
R/. Dómine, exáudi oratiónem meam, et clamor meus ad te véniat; * Quia non spernis, Deus, preces páuperum. V/. De profúndis clamávi ad te, Dómine; Dómine exáudi vocem meam. * Quia. R/. Seigneur, entends ma prière: que mon cri parvienne jusqu'à toi! * Car tu ne méprises pas, mon Dieu, la prière des humbles. V/. Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur; Seigneur, écoute mon appel! * Car.
Lectio II Lecture II
Vestra enim obœdiéntia ad omnes pervénit; gáudeo ígitur in vobis, sed volo vos sapiéntes esse in bono et símplices in malo. Deus autem pacis cónteret Sátanam sub pédibus vestris velóciter. Grátia Dómini nostri Iesu vobíscum. Salútat vos Timótheus adiútor meus et Lúcius et Iason et Sosípater cognáti mei. Salúto vos ego Tértius, qui scripsi epístulam in Dómino. Salútat vos Gaius hospes meus et univérsæ ecclésiæ. Salútat vos Erástus arcárius civitátis et Quartus frater. En effet, le renom de votre obéissance s'est répandu partout et vous faites ma joie; mais je veux que vous soyez avisés pour le bien et malhabiles pour le mal. Le Dieu de la paix écrasera bien vite Satan sous vos pieds. Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous! Timothée, mon coopérateur, vous salue, ainsi que Lucius, Jason et Sosipatros, mes parents. Je vous salue dans le Seigneur, moi Tertius, qui ai écrit cette lettre. Gaïus vous salue, qui est mon hôte et celui de l'Église entière. Éraste, le trésorier de la ville, vous salue, ainsi que Quartus, notre frère.
R/. Velóciter exáudi me, Dómine, * Quia defecérunt sicut fumus dies mei. V/. Dies mei sicut umbra declinavérunt, et ego sicut fœnum árui; * Quia. R/. Vite, réponds-moi, Seigneur, * Car mes jours s'en vont en fumée. V/. L'ombre gagne sur mes jours, et moi, je me dessèche comme l'herbe; * Car.
Lectio III Lecture III
Ei autem, qui potens est vos confirmáre iuxta evangélium meum et prædicatiónem Iesu Christi secúndum revelatiónem mystérii tempóribus ætérnis táciti, manifestáti autem nunc, et per scriptúras Prophetárum secúndum præcéptum ætérni Dei ad obœditiónem fídei in cunctis géntibus patefácti, soli sapiénti Deo per Iesum Christum, cui glória in sæcula. Amen. À celui qui a le pouvoir de vous affermir conformément à l'Évangile que j'annonce en prêchant Jésus-Christ, révélation d'un mystère enveloppé de silence aux siècles éternels, mais aujourd'hui manifesté, et, par des Écritures qui le prédisent selon l'ordre du Dieu éternel, porté à la connaissance de toutes les nations pour les amener à l'obéissance de la foi; à Dieu qui seul est sage, par Jésus-Christ, à lui soit la gloire aux siècles des siècles! Amen.
R/. Salvos nos fac, Dómine Deus noster, et cóngrega nos de natiónibus, * Ut confiteámur nómini tuo et gloriémur in laude tua. V/. Meménto nostri, Dómine, in beneplácito pópuli tui; vísita nos in salutári tuo: * Ut confiteámur. V/. Glória Patri. * Ut confiteámur. R/. Sauve-nous, Seigneur notre Dieu; rassemble-nous du milieu des païens: * Que nous rendions grâce à ton nom, fiers de chanter ta louange! V/. Souviens-toi de nous, Seigneur, dans ta bienveillance pour ton peuple; toi qui le sauves, visite-nous: * Que nous rendions grâce. V/. Gloire au Père. * Que nous rendions grâce..
éditer éditer
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Ex Expositióne sancti Ambrósii epíscopi in Lucam (Lib. 2, 60-62: SC 45, 99) Commentaire de saint Ambroise sur l'Évangile de Luc
Lectio I Lecture I
Vides úberem in omnes grátiam Dómini generatióne diffúsam et prophetíam incrédulis negátam esse, non iustis. Ecce et Símeon prophétat in ruínam et resurrectiónem plurimórum venísse Dóminum Iesum Christum, ut iustórum iniquorúmque mérita discérnat et pro nostrórum qualitáte factórum iudex verus et iustus aut supplícia decérnat aut præmia. Tu vois quelle abondance de grâce a répandue sur tous la naissance du Seigneur, et comment la prophétie est refusée aux incroyants, mais non pas aux justes. Voici qu'à son tour Siméon prophétise que notre Seigneur Jésus-Christ est venu pour la ruine et la résurrection d'un grand nombre, pour faire entre justes et injustes le discernement des mérites et, selon la valeur de nos actes, nous décerner, en juge véridique et équitable, soit les supplices, soit les récompenses.
R/. Cum cecíderit, iustus non conturbábitur, * Quia Dóminus firmat manum eius. V/. Iúnior fui, étenim sénui, et non vidi iustum derelíctum, nec semen eius quærens panem. * Quia . R/. Lorsqu'il trébuche, le juste ne vacille pas, * Car le Seigneur lui tient la main. V/. Jamais, de ma jeunesse à mes vieux jours, je n'ai vu le juste abandonné ni ses enfants mendier leur pain. * Car.
Lectio II Lecture II
Et tuam ipsíus ánimam pertransíbit gládius. Nec líttera, nec história docet ex hac vita Maríam corporális necis passióne migrásse; non enim ánima, sed corpus materiáli gládio transverberátur. Et ídeo prudéntiam Maríæ haud ignáram mystérii cæléstis osténdit. Vivum enim verbum Dei et válidum et acútum omni gládio acutíssimo, pénetrans usque ad divisiónem ánimæ et spíritus, artuúmque et medullárum, cogitatiónes cordis et secréta scrutátur animórum, quia nuda méntium et apérta sunt ómnia Fílio, quem consciéntiæ secréta non fallunt. Et ton âme à toi sera transpercée d'un glaive. Ni l'Écriture ni l'histoire ne nous apprend que Marie ait quitté cette vie en subissant le martyre dans son corps; or, ce n'est pas l'âme, mais le corps, qu'un glaive matériel peut transpercer. Ceci nous montre donc la sagesse de Marie, qui n'ignore pas le mystère céleste; car la parole de Dieu est vivante, puissante, plus aiguë que le glaive le mieux aiguisé, pénétrante jusqu'à diviser l'âme et l'esprit, les jointures et les moelles; elle sonde les pensées du cœur et les secrets des âmes; car tout dans les âmes est à nu, à découvert devant le Fils, auquel les replis de la conscience n'échappent pas.
R/. Rugiébam a gémitu cordis mei, * Ante te omne desidérium meum, et gémitus meus a te non est abscónditus. V/. Cor meum conturbátum est in me, derelíquit me virtus mea. * Ante te. R/. Mon cœur gronde et rugit, Seigneur, * Tout mon désir est devant toi, et rien de ma plainte ne t'échappe. V/. Le cœur me bat, ma force m'abandonne, * Tout.
Lectio III Lecture III
Prophetávit ítaque Símeon, prophetáverat copuláta coniúgio, prophetáverat virgo, débuit étiam vídua, ne qua aut proféssio deésset aut sexus. Et ídeo Anna et stipéndiis viduitátis et móribus talis indúcitur, ut digna plane fuísse credátur, quæ redemptórem venísse ómnium nuntiáret. Ainsi donc Siméon a prophétisé, une femme mariée avait prophétisé, une vierge avait prophétisé; il fallait encore une veuve pour qu'il n'y manquât aucun genre de vie, aucun sexe. C'est pourquoi Anne nous est présentée: les mérites de son veuvage et sa conduite obligent à la juger tout à fait digne d'annoncer la venue du Rédempteur de tous.
R/. Exáudi oratiónem meam, Dómine, et deprecatiónem meam; et ab ómnibus iniquitátibus meis érue me, * Quóniam íncola ego sum apud te et peregrínus. V/. Compláceat tibi, Dómine, ut éruas me; Dómine, ad adiuvándum me réspice. * Quóniam. V/. Glória Patri. * Quóniam. R/. Entends ma prière, Seigneur, écoute ma supplication; délivre-moi de tous mes péchés, * Car je ne suis qu'un hôte chez toi, un simple pèlerin. V/. Daigne, Seigneur, me délivrer; regarde-moi, aide-moi, Seigneur! * Car. V/. Gloire au Père. * Car.