Vigiles (OSB) du jeudi 14 février 2019 - Sts. Cyrille, moine, et Methode, évêque, patrons de l'Europe

Hebdomada VI per annum VIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
Ss. Cyrilli, monachi, et Methodii, episcopi, patronorum Europae Sts. Cyrille, moine, et Methode, évêque, patrons de l'Europe
Festum Fête
In primo nocturno, utroque anno Premier nocturne, années I et II
De Epístula prima beáti Petri apóstoli De la première lettre de saint Pierre
Lectio I Lecture I
Senióres qui in vobis sunt óbsecro, consénior et testis Christi passiónum, qui et eius quæ in futúro revelánda est, glóriæ communicátor: Páscite qui est in vobis gregem Dei, providéntes non coácto sed spontánee secúndum Deum, neque turpis lucri grátia sed voluntárie, neque ut dominántes in cleris sed formæ facti gregis. Et cum apparúerit Princeps pastórum, percipiétis immarcescíbilem glóriæ corónam. Je m'adresse à ceux qui exercent parmi vous la fonction d'Anciens, car moi aussi je fais partie des Anciens, je suis témoin de la passion du Christ, et je communierai à la gloire qui va se révéler. Soyez les bergers du troupeau de Dieu qui vous est confié; veillez sur lui, non par contrainte mais de bon cœur, comme Dieu le veut; non par une misérable cupidité mais par dévouement, sans commander en maître à ceux dont vous avez reçu la charge, mais en devenant les modèles du troupeau. Et, quand se manifestera le berger suprême, vous remporterez la couronne de gloire qui ne se flétrit pas.
R/. Córpora sanctórum in pace sepúlta sunt, * Et nómina eórum vivent in generatióne et generatióne. V/. Sapiéntiam eórum narrant pópuli, et laudem eórum núntiet Ecclésia. * Et nómina. R/. Les corps de tes fidèles, Seigneur, ont été ensevelis dans la paix, * Et leur nom reste vivant pour toutes les générations. V/. Les nations racontent leur sagesse, l'assemblée procla-mera leurs louanges. * Et leur nom.
Lectio II Lecture II
Simíliter, adulescéntes, súbditi estóte senióribus. Omnes autem ínvicem humilitátem indúite, quia Deus supérbis resístit, humílibus autem dat grátiam. Pareillement, les jeunes, soyez soumis aux Anciens: revêtez vous tous d'humilité dans vos rapports mutuels, car Dieu résiste aux orgueilleux, mais c'est aux humbles qu'il donne sa grâce.
R/. Fulgébunt iusti, et tamquam scintíllæ in arundinéto discúrrent; * Iudicábunt natiónes et regnábunt in ætérnum. V/. Iusti in perpétuum vivent, et apud Dóminum est merces eórum. * Iudicábunt. R/. Les justes resplendiront, ils étincelleront comme un feu qui court à travers le chaume. * Ils seront les juges des nations et régneront pour toujours. V/. Les justes vivront éternellement: leur salaire est auprès du Seigneur. * Ils seront.
Lectio III Lecture III
Humiliámini ígitur sub poténti manu Dei, ut vos exáltet in témpore, omnem sollicitúdinem vestram proiciéntes in eum, quóniam ipsi cura est de vobis. Sóbrii estóte, vigiláte. Adversárius vester diábolus tamquam leo rúgiens círcuit quærens quem dévoret. Cui resístite fortes fide, sciéntes eádem passiónum ei, quæ in mundo est, vestræ fraternitáti fíeri. Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, pour qu'il vous élève au bon moment; de toute votre inquiétude, déchargez-vous sur lui, car il a soin de vous. Soyez sobres, veillez. Votre partie adverse, le Diable, comme un lion rugissant, rôde, cherchant qui dévorer. Résistez-lui, fermes dans la foi, sachant que c'est le même genre de souffrance que la communauté des frères, répandue dans le monde, supporte.
R/. In circúitu tuo, Dómine, lumen est quod numquam defíciet; ibi constituísti lucidíssimas mansiónes * Ubi requiéscunt sanctórum ánimæ. V/. Magnus Dóminus et laudábilis nimis, in civitáte Dei nostri, in monte sancto eius * Ubi requiéscunt. R/. Tu es entouré, Seigneur, d'une clarté indéfectible; c'est là que tu as établi de resplendissantes demeures de lumière * Où reposent les âmes des saints. V/. Il est grand, le Seigneur, hautement loué, dans la ville de notre Dieu, sur sa montagne sainte * Où reposent.
Lectio IV Lecture IV
Deus autem omnis grátiæ, qui vocávit vos in ætérnam suam glóriam in Christo Iesu, módicum passos ipse perfíciet, confirmábit, solidábit, fundábit. Ipsi impérium in sæcula sæculórum. Amen. Quand vous aurez un peu souffert, le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés à sa gloire éternelle, dans le Christ, vous rétablira lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. À Lui la puissance pour les siècles des siècles! Amen.
R/. Iusti in perpétuum vivent, et apud Dóminum est merces eórum, et cogitátio illórum apud Altíssimum; * Ideóque accípiunt regnum decóris de manu Dómini. V/. Deus tentávit eos, et invénit illos dignos se. * Ideóque. V/. Glória Patri. * Ideóque. R/. Les justes vivront éternellement: leur salaire est auprès du Seigneur, et le Très-Haut prendra soin d'eux, * Aussi recevront-ils un diadème de beauté de la main du Seigneur. V/. Dieu les a mis à l'épreuve, et les a reconnus dignes de lui. * Aussi. V/. Gloire au Père. * Aussi.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Ex Lítteris encýclicis Slavórum apóstoli Ioánnis Pauli papæ secúndi (N. 13: AAS 77, 1985, 794-795) Encyclique Slavorum apostoli du pape Jean-Paul II
Lectio I Lecture I
Singuláre est ac mirum sanctos fratres, in rerum conditiónibus constitútos tam implicátis et incértis, haudquáquam nisos esse pópulis prædicatióni suæ concréditis impónere ne præstántiam quidem, in controvérsiam non vocándam, linguæ græcæ atque cultus humáni byzantíni, vel consuetúdines et mores societátis, magis expolítæ, in quibus ii adoléverant et quæ, ut fácile intellégitur, iis erant familiária et probáta. Indúcti vero egrégio propósito novos credéntes in Christo in unum congregándi, textus senténtiis úberes et perpolítos litúrgiæ græcæ ad sermónem slávicum accomodavérunt, atque tractatiónes acútas et implicátas iuris græci-románi ad mentis hábitum et consuetúdines novórum populórum coæquárunt. Il est singulier et admirable de voir comment les deux saints, œuvrant dans des situations si complexes et si précaires, n'essayèrent pas d'imposer aux peuples à qui ils devaient prêcher ni l'indiscutable supériorité de la langue grecque et de la culture byzantine, ni les usages et les comportements de la société plus avancée dans lesquels ils avaient été formés et auxquels ils restaient évidemment attachés et habitués. Poussés par le grand désir de réunir dans le Christ les nouveaux croyants, ils adaptèrent à la langue slave les textes riches et raffinés de la liturgie byzantine et harmonisèrent à la mentalité et aux coutumes des peuples nouveaux les élaborations subtiles et complexes du droit gréco-romain.
R/. Iustórum ánimæ in manu Dei sunt, et non tanget illos torméntum mortis; * Visi sunt óculis insipiéntium mori, illi autem sunt in pace. V/. Deus tentávit eos, et invénit illos dignos se. * Visi sunt. R/. La vie des justes est dans la main de Dieu, aucun tourment n'a de prise sur eux; * Celui qui ne réfléchit pas s'est imaginé qu'ils étaient morts, tandis qu'ils sont dans la paix. V/. Dieu les a mis à l'épreuve, et les a reconnus dignes de lui. * Celui.
Lectio II Lecture II
Idem concórdiæ et pacis consílium tuéntes, nullo non témpore offícia missiónis suæ servábant, quippe qui recte æstimárent prærogatívas, traditiónes invéctas atque iura ecclesiástica canónibus conciliórum statúta, ita ut iustum putárent - ipsi império orientáli subiécti et fidéles súbditi patriarchátui Constantinopolitáno - Románo Pontífici óperis sui missionális réddere ratiónem atque eius iudício propónere, approbatiónem acceptúri, doctrínam quam profitebántur ac docébant, libros litúrgicos lingua slávica compósitos, méthodos in evangelizatióne illárum géntium adhibítas. En fonction de ce programme de concorde et de paix, ils respectèrent à tout moment les obligations de leur mission, tenant compte des prérogatives traditionnelles et des droits ecclésiastiques définis par les canons conciliaires, et de même ils pensèrent qu'il était de leur devoir - eux qui étaient sujets de l'empire d'Orient et fidèles dépendant du patriarcat de Constantinople - de rendre compte au Pontife romain de leur travail missionnaire et de soumettre à son jugement, pour en obtenir l'approbation, la doctrine qu'ils professaient et enseignaient, les livres liturgiques composés en langue slave et les méthodes adoptées pour l'évangélisation de ces peuples.
R/. Propter testaméntum Dómini et leges patérnas, astitérunt sancti Dei in amóre fraternitátis, * Quia unus fuit semper spíritus in eis, et una fides. V/. Ecce quam bonum et quam iucúndum habitáre fratres in unum. * Quia. R/. Fidèles à l'alliance du Seigneur et aux lois de leurs pères, les saints de Dieu ont vécu dans l'amour fraternel: * Il n'y eut toujours, entre eux, qu'un seul esprit, une seule foi. V/. Oui, il est bon, il est doux pour des frères, de vivre ensemble et d'être unis. * Il n'y eut.
Lectio III Lecture III
Qui munus suum suscéperant mandáto Constantinopolitáno, quodámmodo deínde sunt annísi ut id confirmarétur eo quod Sedem Apostólicam Románam, centrum visíbile unitátis Ecclésiæ, adírent. Ita ergo Ecclésiam ædificavérunt, sensu ducti eius universalitátis, ut Ecclésiæ uníus, sanctæ, cathólicæ et apostólicæ. Hoc ex tota eórum agéndi ratióne quam máxime perspícue et manifésto elúcet. Licet affirmári invocatiónem Iesu in oratióne sacerdotáli, ut unum sint, fuísse senténtiam iis propósitam in ópere missionáli secúndum verba sacri psaltæ: Laudáte Dóminum, omnes gentes, et laudáte eum, omnes pópuli. Ad nos, qui nunc sumus, quod áttinet, eórum apostolátus étiam vim habet significántem hortatiónis œcuménicæ: est incitaméntum ad restituéndam, in pace reconciliatiónis, unitátem, quæ post témpora sanctórum Cyrílli et Methódii gráviter est extenuáta, imprímis vero unitátem inter Oriéntem et Occidéntem. Ayant entrepris leur mission sur le mandat de Constantinople, par la suite, ils cherchèrent, en un sens, à la faire confirmer en se tournant vers le Siège apostolique de Rome, centre visible de l'unité de l'Église. C'est ainsi qu'ils édifièrent l'Église une, sainte, catholique et apostolique. Cela ressort, de la manière la plus claire et la plus explicite, de tout leur comportement. On peut dire que l'invocation de Jésus dans la prière sacerdotale, ut unum sint, représente leur devise missionnaire, dans l'esprit des paroles du psalmiste: Louez le Seigneur, toutes les nations, louez-le, vous, tous les peuples! Pour nous, les hommes d'aujourd'hui, leur apostolat exprime aussi un appel œcuménique: il invite à reconstruire, dans la paix de la réconciliation, l'unité qui a été gravement compromise après l'époque des saints Cyrille et Méthode et, en tout premier lieu, l'unité entre l'Orient et l'Occident.
R/. Sacerdótes Dei, benedícite Deum; * Sancti et húmiles corde, laudáte Deum. V/. Spíritus et ánimæ iustórum, hymnum dícite Deo nostro. * Sancti. R/. Vous, les prêtres du Seigneur, bénissez le Seigneur; * Les saints et les humbles de cœur, louez le Seigneur! V/. Les esprits et les âmes des justes, entonnez une hymne à notre Dieu; * Les saints.
Lectio IV Lecture IV
Sancti fratres Thessalonicénses persuásum sibi habébant omnem Ecclésiam locálem impélli ut suis ipsíus donis pleróma cathólicum augéret; quod quidem prorsus congruébat cum perspiciéntia eórum evangélica, ex qua divérsæ conditiónes vitæ, in quibus síngulæ Ecclésiæ christiánæ versaréntur, numquam excusáre possent dissensiónes, discórdias, laceratiónes in uníus fídei professióne et exercitatióne caritátis. La conviction des deux saints de Salonique, suivant laquelle toute Église locale est appelée à enrichir de ses propres dons le plérôme catholique, était en parfaite harmonie avec leur intuition évangélique que les divers modes de vie des Églises chrétiennes particulières ne peuvent jamais justifier des dissonances, des discordes, des déchirures dans la profession de la foi unique et dans la pratique de la charité.
R/. Sacerdótes eius índuant iustítiam, * Et sancti eius exsultatióne exsultábunt. V/. Illuc prodúcam cornu David, parávi lucérnam Christo meo. * Et sancti. V/. Glória Patri. * Et sancti. R/. Que tes prêtres soient vêtus de justice, * Que tes fidèles crient de joie! V/. Là, je ferai germer la force de David; pour mon messie, j'ai allumé une lampe. * Que tes fidèles. V/. Gloire au Père. * Que tes fidèles.
In tertio nocturno, anno C Troisième nocturne, année C
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc
In illo témpore: Designávit Dóminus álios septuagínta duos et misit illos binos ante fáciem suam in omnem civitátem et locum, quo erat ipse ventúrus. Et réliqua. Parmi ses disciples, le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux devant lui dans toutes les villes et localités où lui-même devait aller. Et la suite.
Ex Decréto Ad gentes Concílii Vaticáni secúndi de activitáte missionáli Ecclésiæ (Nn. 4-5) Décret Ad gentes du deuxième Concile du Vatican sur l'activité missionnaire de l'Église
Lectio I Lecture I
Dominus Iesus, priúsquam vitam suam líbere pro mundo póneret, ita apostólicum ministérium dispósuit et Spíritum Sanctum mitténdum promísit ut ambo consociaréntur in ópere salútis ubíque et semper ad efféctum adducéndo. Spíritus Sanctus Ecclésiam totam per ómnia témpora in communióne et ministratióne uníficat, divérsis donis hierárchicis et charismáticis ínstruit, ecclesiástica institúta quasi ánima eórum vivificándo et eúmdem missiónis ánimum, quo ipse Christus actus fúerat, in córdibus fidélium instillándo. Aliquándo étiam actiónem apostólicam visibíliter prævenit, sicut eam váriis modis indesinénter comitátur et dírigit. Le Seigneur Jésus, avant de donner librement sa vie pour le monde, a organisé le ministère apostolique et promis d'envoyer le Saint-Esprit afin que ce ministère et cette mission soient associés toujours et partout pour réaliser l'œuvre du salut. À toutes les époques, c'est le Saint-Esprit qui unifie l'Église tout entière dans la communion et le ministère, et qui la pourvoit de divers dons hiérarchiques et charismatiques. Comme leur âme, il donne vie aux institutions ecclésiastiques, et il met dans le cœur des fidèles cet élan missionnaire qui avait poussé le Christ lui-même. Parfois aussi, il devance visiblement l'action apostolique, de même qu'il ne cesse de l'accompagner et de la diriger en bien des manières.
R/. Sint lumbi vestri præcíncti et lucérnæ ardéntes in mánibus vestris, * Et vos símiles homínibus exspectántibus dóminum suum quando revertátur a núptiis. V/. Vigiláte ergo, quia néscitis qua hora Dóminus vester ventúrus sit. * Et vos. R/. Restez en tenue de service, la ceinture autour des reins, et tenez en mains vos lampes allumées, * Soyez comme des gens qui attendent leur maître à son retour des noces. V/. Veillez donc: vous ne savez pas l'heure à laquelle viendra votre maître. * Soyez.
Lectio II Lecture II
Dominus Iesus, inde ab inítio, vocávit ad se quos vóluit ipse, et fecit ut essent duódecim cum illo et ut mítteret eos prædicáre. Sic apóstoli fuérunt novi Israel gérmina simúlque sacræ hierarchíæ orígo. Dès le début de son ministère, le Seigneur appela à lui ceux qu'il voulut, et en institua douze pour être ses compagnons et pour les envoyer prêcher: les apôtres furent ainsi les germes de l'Israël nouveau et en même temps l'origine de la hiérarchie.
R/. Isti sunt íncliti prsules Christi, qui mónita Dei cernéntes, spernéndo mundum, * Secúti sunt Dómini Iesu Christi pia vestígia. V/. Nihil terrénum, nihil carnále concupiscéntes, sed corónam immortálem accípere cupiéntes. * Secúti sunt. R/. Voici les glorieux pasteurs établis par le Christ; discernant la valeur des conseils évangéliques, et méprisant l'esprit du monde, * Ils ont suivi amoureusement les traces du Seigneur Jésus-Christ. V/. Ne cherchant rien de terrestre, rien de périssable, mais désirant obtenir la couronne de l'immortalité, * Ils.
Lectio III Lecture III
Deínde, cum semel, morte et resurrectióne sua, complevísset in seípso mystéria salútis nostræ et renovatiónis universórum, Dóminus, omnem potestátem adéptus in cælo et in terra, priúsquam assumerétur in cælum, Ecclésiam suam ut sacraméntum salútis fundávit, apostolósque in univérsum mundum misit, sicut et ipse missus fúerat a Patre, mandans eis: Eúntes ergo docéte omnes gentes, baptizántes eos in nómine Patris et Fílii et Spíritus Sancti, docéntes eos serváre ómnia quæcúmque mandávi vobis. Puis, lorsqu'il eut en une seule fois, par sa mort et sa résurrection, accompli en sa personne les mystères de notre salut et de la restauration universelle, le Seigneur, qui avait reçu tout pouvoir au ciel et sur la terre, fonda son Église comme le sacrement du salut, avant d'être enlevé au ciel. De même qu'il avait été envoyé lui-même par le Père, il envoya ses apôtres dans le monde entier en leur donnant cet ordre: Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit; et apprenez-leur à garder tous les commandements que je vous ai donnés.
R/. Sancti tui, Dómine, * Benedícent te. V/. Glóriam regni tui dicent, et poténtiam tuam loquéntur. * Benedícent te. R/. Ô Seigneur, * Tes fidèles te béniront. V/. Ils diront la gloire de ton règne, ils parleront de tes exploits. * Tes fidèles.
Lectio IV Lecture IV
Missio ergo Ecclésiæ adimplétur operatióne, qua, mandáto Christi obœdiens et Spíritus Sancti grátia caritatéque mota, ómnibus homínibus vel géntibus pleno actu præsens fit, ut eos, exémpli vitæ et prædicatióne, sacraméntis ceterísque grátiæ médiis, ad fidem, libertátem et pacem Christi addúcat, ita ut eis via líbera ac firma patefíat ad plene participándum mystérium Christi. Voici par quelle activité l'Église accomplit sa mission. Elle obéit à l'ordre du Christ en étant mue par la grâce de l'Esprit Saint et par la charité. Effectivement présente à tous les hommes et à tous les peuples, elle les conduit à la foi, à la liberté et à la paix du Christ par l'exemple de sa vie, par la prédication, par les sacrements et les autres moyens de grâce. C'est ainsi qu'elle se manifeste à eux comme une route libre et sûre pour les faire participer en plénitude au mystère du Christ.
R/. Sancti mei qui in isto sæculo certámen habuístis, * Mercédem labórum ego reddo vobis. V/. Veníte, benedícti Patris mei, percípite regnum quod vobis parátum est ab orígine mundi. * Mercédem. V/. Glória Patri. * Mercédem. R/. Vous, mes fidèles, qui, en ce monde, avez soutenu le bon combat, * Je vous remets moi-même le salaire de vos peines. V/. Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le royaume préparé pour vous depuis la création du monde. * Je vous remets. V/. Gloire au Père. * Je vous remets.