Vigiles (OSB) du vendredi 22 février 2019 - Chaire de St Pierre, apôtre

Hebdomada VII per annum VIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
Cathedrae S. Petri, apostoli Chaire de St Pierre, apôtre
Festum Fête
In primo nocturno, utroque anno Premier nocturne, années I et II
De Actibus Apostolórum Des Actes des Apôtres
Lectio I Lecture I
In diébus illis: Audiérunt apóstoli et fratres qui erant in Iudæa quóniam et gentes recepérunt verbum Dei. Cum ascendísset autem Petrus in Ierúsalem, disceptábant advérsus illum qui erant ex circumcisióne, dicéntes: " Introísti ad viros præpútium habéntes et manducásti cum illis! " Incípiens autem Petrus exponébat illis ex órdine dicens: " Ego eram in civitáte Ioppe orans et vidi in excéssu mentis visiónem, descéndens vas quoddam velut línteum magnum quáttuor inítiis submítti de cælo et venit usque ad me; in quod íntuens considerábam et vidi quadrupédia terræ et béstias et reptília et volatília cæli. " Cependant les apôtres et les frères de Judée apprirent que les païens, eux aussi, avaient accueilli la parole de Dieu. Quand donc Pierre monta à Jérusalem, les circoncis le prirent à partie: " Pourquoi, lui demandèrent-ils, es-tu entré chez des incirconcis et as-tu mangé avec eux? " Pierre alors se mit à leur exposer toute l'affaire point par point: " J'étais, dit-il, en prière dans la ville de Joppé quand, en extase, j'eus une vision: du ciel un objet descendait, semblable à une grande nappe qui s'abaissait, tenue aux quatre coins, et elle vint jusqu'à moi. Je regardais, ne la quittant pas des yeux, et j'y vis les quadrupèdes de la terre, les bêtes sauvages, les reptiles ainsi que les oiseaux du ciel. "
R/. Simon Petre, ántequam de navi vocárem te, novi te, et super plebem meam príncipem te constítui, * Et claves regni cælórum trádidi tibi. V/. Quodcúmque ligáveris super terram erit ligátum et in cælis, et quodcúmque sólveris super terram erit solútum et in cælis. * Et claves. R/. Simon-Pierre, avant même que je t'aie appelé, alors que tu étais encore dans la barque, je te connaissais; j'ai fait de toi le chef de mon peuple, * Et je t'ai remis les clefs du royaume des cieux: V/. Tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. * Et je t'ai remis.
Lectio II Lecture II
"Audívi autem et vocem dicéntem mihi: "Surgens, Petre, occíde et mandúca!" Dixi autem: "Nequáquam, Dómine, quia commúne aut immúndum numquam introívit in os meum". Respóndit autem vox secúndo de cælo: "Quæ Deus mundávit, tu ne commúne díxeris". Hoc autem factum est per ter, et retrácta sunt rursum ómnia in cælum. " J'entendis alors une voix me dire: "Allons, Pierre, immole et mange''. Je répondis: "Oh non! Seigneur, car rien de souillé ni d'impur n'entra jamais dans ma bouche!'' Une seconde fois, la voix reprit du ciel: "Ce que Dieu a purifié, toi, ne le dis pas souillé''. Cela se répéta par trois fois, puis tout fut de nouveau retiré dans le ciel. "
R/. Si díligis me, Simon Petre, pasce oves meas. Dómine, tu nosti quia amo te, * Et ánimam meam pono pro te. V/. Si oportúerit me mori tecum, non te negábo. * Et ánimam. R/. Si tu m'aimes, Simon-Pierre, sois le berger de mes brebis. Seigneur, tu sais bien que je t'aime, * Je donnerais ma vie pour toi! V/. Même si je dois mourir avec toi, je ne te renierai pas. * Je donnerais.
Lectio III Lecture III
"Et ecce conféstim tres viri astitérunt in domo in qua erámus, missi a Cæsárea ad me. Dixit autem Spíritus mihi ut irem cum illis nihil hsitans. Venérunt autem mecum et sex fratres isti, et ingréssi sumus in domum viri. Narrávit autem nobis quómodo vidísset ángelum ad domum suam stantem et dicéntem: "Mitte in Ioppen et accérsi Simónem, qui cognominátur Petrus, qui loquétur tibi verba in quibus salvus eris tu et univérsa domus tua". " Juste au même moment, trois hommes se présentèrent devant la maison où nous étions; ils m'étaient envoyés de Césarée. L'Esprit me dit de les accompagner sans scrupule. Les six frères que voici vinrent également avec moi et nous entrâmes chez l'homme en question. Il nous raconta comment il avait vu un ange se présenter chez lui et lui dire: "Envoie quérir à Joppé Simon, surnommé Pierre. Il te dira des paroles qui t'apporteront le salut, à toi et à toute ta famille''. "
R/. Tu es Petrus, et super hanc petram ædificábo Ecclésiam meam, et portæ ínferi non prævalébunt advérsus eam, * Et tibi dabo claves regni cælórum. V/. Quodcúmque ligáveris super terram erit ligátum et in cælis, et quodcúmque sólveris super terram erit solútum et in cælis. * Et tibi. R/. Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église; et les puissances de la mort ne l'emporteront pas sur elle. * Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: V/. Tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. * Je te donnerai.
Lectio IV Lectio IV
"Cum autem cœpíssem loqui, décidit Spíritus Sanctus super eos sicut et super nos in inítio. Recordátus sum autem verbi Dómini sicut dicébat: Ioánnes quidem baptizávit aqua, vos autem baptizabímini in Spíritu Sancto. Si ergo æquále donum dedit illis Deus sicut et nobis, qui credídimus in Dóminum Iesum Christum, ego quis eram qui possem prohibére Deum? " His autem audítis, acquievérunt et glorificavérunt Deum dicéntes: " Ergo et géntibus Deus pæniténtiam ad vitam dedit. " Or, à peine avais-je commencé à parler que l'Esprit Saint tomba sur eux, tout comme sur nous au début. Je me suis alors rappelé cette parole du Seigneur: Jean, disait-il, a baptisé avec de l'eau, mais vous, vous serez baptisés dans l'Esprit Saint. Si donc Dieu leur a accordé le même don qu'à nous, pour avoir cru au Seigneur Jésus-Christ, qui étais-je, moi, pour faire obstacle à Dieu? " Ces paroles les apaisèrent, et ils glorifièrent Dieu en disant: " Ainsi donc aux païens aussi Dieu a donné la repentance qui conduit à la vie! "
R/. Dómine, si tu es, iube me veníre ad te super aquas. * Et exténdens manum apprehéndit eum, et dixit Iesus: Módicæ fídei, quare dubitásti? V/. Cumque vidísset ventum válidum veniéntem tímuit, et cum cœpísset mergi clamávit dicens: Dómine, salvum me fac. * Et exténdens. V/. Glória Patri. * Et exténdens. R/. Seigneur, si c'est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur l'eau. * Jésus étendit la main, le saisit et dit: Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté? V/. Pierre, voyant se lever un vent puissant, fut pris de peur; et, comme il commençait à enfoncer, il cria: Seigneur, sauve-moi! * Jésus. V/. Gloire au Père. * Jésus.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Ex Sermónibus sancti Leónis Magni papæ (Sermo 69, 3-5: SC 200, 50-54) Sermon de saint Léon le Grand
Lectio I Lecture I
Cum duódecim apóstoli, accépta per Spíritum Sanctum ómnium locutióne linguárum, imbuéndum Evangélio mundum, distribútis sibi terrárum pártibus, suscepíssent, beatíssimus Petrus, princeps apostólici órdinis, ad arcem Románi destinátur impérii, ut lux veritátis, quæ in ómnium géntium revelabátur salútem, efficácius se ab ipso cápite per totum mundi corpus effúnderet. Lorsque les douze apôtres, ayant reçu par l'action du Saint-Esprit la faculté de parler toutes les langues, prirent le monde en charge pour lui enseigner l'Évangile et se furent distribué entre eux les diverses parties de la terre, saint Pierre, chef du corps apostolique, est envoyé à la citadelle de l'empire romain: ainsi la lumière de la vérité, révélée pour le salut de tous les peuples, se répandrait plus efficacement, à partir de la tête elle-même, à travers le corps entier du monde.
R/. Tu es pastor óvium, princeps apostolórum, tibi trádidit Deus ómnia regna mundi; * Et ídeo tráditæ sunt tibi claves regni cælórum. V/. Quodcúmque ligáveris super terram erit ligátum et in cælis, et quodcúmque sólveris super terram erit solútum et in cælis. * Et ídeo. R/. Tu es le berger des brebis, le premier des apôtres; Dieu t'a confié tous les royaumes de ce monde; * Et c'est pour cela qu'il t'a remis les clefs du royaume des cieux: V/. Tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. * Et c'est pour cela.
Lectio II Lecture II
Cuius autem natiónis hómines in hac tunc urbe non essent? Aut quæ usquam gentes ignorárent quod Roma didicísset? Hic conculcándæ philosophíæ opiniónes, hic dissolvéndæ erant terrénæ sapiéntiæ vanitátes, hic confutándus dæmonum cultus, hic ómnium sacrilegiórum impíetas destruénda, ubi diligentíssima superstitióne habebátur colléctum, quidquid usquam fúerat vanis erróribus institútum. Or quelle était la nation qui n'eût pas alors de représentant dans cette ville? Ou quels étaient les peuples, en quelque lieu que ce fût, qui pussent ignorer ce que Rome avait appris? C'est ici que devaient être foulées aux pieds les raisons de la philosophie, ici que devaient être anéantis les mensonges de la sagesse terrestre, ici que devait être confondu le culte des démons, ici que devait être détruite l'impiété de tous les sacrifices, ici même où se trouvait rassemblé par la plus active des superstitions tout ce que les erreurs les plus variées avaient en tout lieu inventé.
R/. Ego pro te rogávi, Petre, ut non defíciat fides tua; * Et tu aliquándo convérsus, confírma fratres tuos. V/. Caro et sanguis non revelávit tibi, sed Pater meus qui est in cælis. * Et tu. R/. Pierre, j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne sombre pas. * Toi donc, une fois revenu, affermis tes frères. V/. Ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. * Toi donc.
Lectio III Lecture III
Ad hanc ergo urbem tu, beatíssime Petre apóstole, veníre non métuis, et consórte glóriæ tuæ Paulo apóstolo, aliárum adhuc Ecclesiárum ordinatiónibus occupáto, silvam istam freméntium bestiárum et turbulentíssimæ profunditátis océanum, constántior quam cum supra mare graderéris, ingréderis. C'est donc en cette ville que tu ne crains pas de venir, saint apôtre Pierre; et tandis que l'apôtre Paul, associé à ta gloire, est encore occupé à organiser d'autres Églises, tu pénètres dans cette forêt peuplée de fauves rugissants et dans l'abîme de cet océan furieux, plus assuré que lorsque tu marchais sur la mer.
R/. Petre, amas me? Tu scis, Dómine, quia amo te. * Pasce oves meas. V/. Simon Ioánnis, díligis me plus his? Tu scis, Dómine, quia amo te. * Pasce. R/. Pierre, m'aimes-tu? Seigneur, tu sais bien que je t'aime. * Sois le berger de mes brebis. V/. Simon, fils de Jean, m'aimes-tu plus que ceux-ci? Seigneur, tu sais bien que je t'aime. * Sois.
Lectio IV Lectio IV
Iam pópulos, qui ex circumcisióne credíderant, erudíeras; iam Antiochénam Ecclésiam, ubi primum christiáni nóminis dígnitas est orta, fundáveras; iam Pontum, Galátiam, Cappadóciam, Asiam atque Bithýniam légibus evangélicæ prædicatiónis imbúeras; nec aut dúbius de provéntu óperis, aut de spátio tuæ ignárus ætátis, tropum crucis Christi Románis árcibus inferébas, quo te divínis præordinatiónibus anteíbant et honor potestátis et glória passiónis. Déjà tu avais instruit les peuples venus de la circoncision; déjà tu avais fondé l'Église d'Antioche, où naquit le noble nom de chrétien; déjà tu avais enseigné les lois de la doctrine évangélique au Pont, à la Galatie, à la Cappadoce, à l'Asie et à la Bithynie; et, sans douter de la fécondité de l'œuvre ni ignorer le temps qui te restait à vivre, tu apportais le trophée de la croix du Christ en ces hauts lieux de Rome où t'attendaient, par une divine prédestination, et l'honneur de l'autorité et la gloire du martyre.
R/. Solve, iubénte Deo, terrárum, Petre, caténas, * Qui facis ut páteant cæléstia regna beátis. V/. Quodcúmque ligáveris super terram erit ligátum et in cælis, et quodcúmque sólveris super terram erit solútum et in cælis. * Qui facis. V/. Glória Patri. * Qui facis. R/. Sur l'ordre de Dieu, brise les chaînes de ce monde terrestre, * Ô Pierre, toi par qui s'ouvre aux bienheureux le royaume céleste. V/. Tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. * Ô Pierre. V/. Gloire au Père. * Ô Pierre.
In tertio nocturno, anno C Troisième nocturne, année C
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthæum Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu
In illo témpore: Venit Iesus in partes Cæsaréæ Philíppi et interrogábat discípulos suos. Et réliqua. Jésus était venu dans la région de Césarée de Philippe, et il interrogeait ses disciples. Et la suite.
Ex Homilíis sancti Ioánnis Chrysóstomi epíscopi in princípium Actórum Apostolórum. (Hom. 2, 6: PG 51, 86-87) Homélie de saint Jean Chysostome sur le début des Actes des Apôtres
Lectio I Lecture I
In hoc cognóscent omnes quia discípuli mei estis, si vos ínvicem dilexéritis. Ecce non ex miráculis, sed ex conversatióne dignósci discípulos demonstrátum est. Petre, díligis me plus his? Pasce oves meas. Ecce álterum indícium, et hoc rursus a conversatióne sumptum. Tértium rursus indícium: Nolíte gaudére quia dæmónia vobis obœdiunt, sed gaudéte quia nómina vestra scripta sunt in cælis. Et hoc rursus conversatiónis est recte factum. On vous reconnaîtra comme mes disciples à l'amour que vous aurez les uns pour les autres. Il est indiqué ici que ce ne sont pas les miracles mais le genre de vie qui désigne les disciples du Christ. Pierre, m'aimes-tu plus que ceux-ci? Pais mes brebis. Voilà un autre indice, et il est pris aussi à partir du genre de vie. Encore un troisième indice qui vient du genre de vie: Ne vous réjouissez pas de ce que les démons vous soient soumis, mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux. Et celui-ci de nouveau est bien un fait du genre de vie.
R/. Quem dicunt hómines esse Fílium hóminis? dixit Iesus discípulis suis. Respóndens Petrus dixit: Tu es Christus, Fílius Dei vivi. * Et ego dico tibi quia tu es Petrus, et super hanc petram ædificábo Ecclésiam meam. V/. Beátus es, Simon Bar Iona, quia caro et sanguis non revelávit tibi, sed Pater meus qui est in cælis. * Et ego. R/. Jésus demandait à ses disciples: Le Fils de l'homme, qui est-il d'après ce que disent les hommes? Prenant la parole, Simon-Pierre déclara: Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant! * Et moi, je te le déclare: Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église. V/. Heureux es-tu, Simon, fils de Ionas: ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. * Et moi.
Lectio II Lecture II
Vides discípulos ex eo fuísse designátos, quod mútuo se dilígerent, eum vero qui Christum supra apóstolos diligébat ex eo innotuísse, quod fratres pásceret; eos porro qui gaudére debuérunt, non ex eo quod eícerent dæmones, sed ex eo quod eórum nómina scripta in cælis essent, gaudére iussos esse. Hos omnes imitáre et discípulus esse póteris, atque inter amícos Dei numerári, Deum glorificáre, ac vita ætérna potíri: nec impediménto ullo tibi esse póterit, quóminus bona assequáris ómnia, quod signa non fácias, si conversatiónem mundam et exáctam præ te feras. Tu vois que les disciples ont été désignés par le fait qu'ils s'aimeront les uns les autres, mais tu vois que celui qui aimait le Christ plus que les autres apôtres a été reconnu pasteur de ses frères; en outre, tu vois que ceux qui devaient se réjouir doivent le faire, non parce qu'ils chassent les démons, mais parce que leurs noms sont inscrits dans les cieux. Tu pourras imiter tous ceux-ci et être disciple du Christ, être compté parmi les amis de Dieu, glorifier Dieu et entrer en possession de la vie éternelle: le fait que tu ne fasses pas de miracles ne pourra nullement être un obstacle pour toi, si tu montres une vie pure et parfaite.
R/. Elégit te Dóminus sacerdótem sibi, * Ad sacrificándum ei hóstiam laudis. V/. Tunc acceptábis sacrifícium iustítiæ, oblatiónes et holocáusta. * Ad sacrificándum. R/. Le Seigneur t'a choisi, il a fait de toi son prêtre pour lui offrir * Le sacrifice d'action de grâces. V/. Alors tu accepteras de justes sacrifices, oblations et holocaustes: * Le sacrifice.
Lectio III Lecture III
Nam et ipse Petrus hoc nomen non propter mirácula vel signa recépit, sed propter zelum, amorémque sincérum. Neque enim quia mórtuos suscitárat, aut quia claudum eréxerat, sic appellátus est; sed quia fidem cum confessióne sincéram exhibúerat, hoc nomen obtínuit: Tu es Petrus, et super hanc petram ædificábo Ecclésiam meam. Quam ob causam? Non quia fecit mirácula, sed quia dixit: Tu es Christus, Fílius Dei vivi. Vides ipsam étiam Petri appellatiónem non a miráculis, sed ab ardénti zelo inítium duxísse? Car Pierre lui-même a reçu ce nom, non à cause des miracles et des prodiges, mais à cause de son zèle et de son amour sincère. En effet, ce n'est pas pour avoir ressuscité des morts et guéri le paralytique qu'il fut ainsi appelé, mais parce qu'il avait manifesté une foi sincère dans sa confession, il reçut ce nom: Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Église. Pour quelle raison? Non parce qu'il fit des miracles, mais parce qu'il dit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Vois-tu que le nom même de Pierre tire son origine non des miracles, mais du zèle ardent?
R/. Qui regni claves et curam trádidit ovílis, * Qui cæli terræque Petro commísit habénas, ut réseret clausis et solvat vincla ligátis. V/. Ipse tua, Petre, iussit víncula solvi, qui te mundános constítuit sólvere nexus. * Qui cæli. R/. Celui qui t'a donné, ô Pierre, les clefs du royaume et t'a confié le soin des brebis, * Qui t'a remis les rênes pour diriger les affaires du ciel et de la terre, afin que tu ouvres aux prisonniers et brises les liens des enchaînés, V/. Celui-là même, ô Pierre, ordonne que tes liens soient brisés, lui qui t'a mis en place pour briser les entraves de ce monde, * Qui t'a remis.
Lectio IV Lecture IV
Hæc est una nostræ civitátis prærogatíva dignitátis, quod príncipem apostolórum ab inítio doctórem accéperit. Æquum enim erat ut ea quæ nómine Christianórum ante univérsum orbem terrárum ornáta fuit, primum apostolórum pastórem accíperet. Sed cum eum doctórem accepissémus, non in perpétuum retinúimus, sed régiæ civitáti Romæ illum concéssimus: nam corpus quidem Petri non retinémus, sed Petri fidem tamquam Petrum retinémus: porro dum Petri fidem retinémus, ipsum Petrum habémus. C'est une prérogative de la dignité de notre cité que dès le commencement elle ait reçu pour maître le prince des apôtres. En effet, il était juste que cette cité qui fut glorifiée par le nom des chrétiens avant tout le reste de la terre, reçoive pour pasteur le prince des apôtres. Mais alors que nous l'avions reçu pour maître, nous ne l'avons pas gardé toujours, mais nous l'avons cédé à la cité royale de Rome: or nous ne gardons pas le corps de Pierre, mais nous gardons la foi de Pierre comme Pierre lui-même; en effet, pourvu que nous gardions la foi de Pierre, nous avons Pierre lui-même.
R/. Beátus es, Simon Bar Iona, quia caro et sanguis non revelávit tibi, sed Pater meus qui est in cælis, * Dicit Dóminus. V/. Et ego dico tibi quia tu es Petrus et super hanc petram ædificábo Ecclésiam meam. * Dicit. V/. Glória Patri. * Dicit. R/. Heureux es-tu, Simon, fils de Ionas: ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux, * Dit le Seigneur. V/. Et moi, je te le déclare: Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, * Dit. V/. Gloire au Père. * Dit.