Vigiles (OSB) du mercredi 20 mars 2019 -

Hebdomada II Quadragesimae IIème semaine de Carême
Feria IV Mercredi
In primo nocturno, anno I Premier nocturne, année I
De libro Deuteronómii Du livre du Deutéronome
Lectio I Lecture I
In diébus illis: Locútus est Móyses pópulo dicens: " Non vobis solis ego hoc fœdus fério et hæc iuraménta confírmo, sed cunctis hic nobíscum hódie præséntibus coram Dómino Deo nostro et illis qui hódie hic nobíscum non adsunt. Vos enim nostis quómodo habitavérimus in terra Ægýpti et quómodo transiérimus per médium natiónum, quas transeúntes vidístis abominatiónes et idóla eórum, lignum et lápidem, argéntum et áurum, quæ colébant. Ne forte sit inter vos vir aut múlier, família aut tribus, cuius cor avérsum est hódie a Dómino Deo nostro, ut vadat et sérviat diis illárum géntium, et sit inter vos radix gérminans fel et absínthium; cumque audíerit verba iuraménti huius, benedícat sibi in corde suo dicens: "Pax erit mihi, etsi ambulábo in pravitáte cordis mei", et absúmat terram irríguam et sitiéntem. Dóminus non ignóscet ei, sed tunc quam máxime furor eius fumábit et zelus contra hóminem illum, et sedébunt super eum ómnia maledícta quæ scripta sunt in hoc volúmine, et delébit Dóminus nomen eius sub cælo et consúmet eum in perditiónem ex ómnibus tríbubus Israel, iuxta maledictiónes fœderis quæ in hoc libro legis scriptæ sunt. " En ce temps-là, Moïse s'adressa au peuple pour lui dire: " Ce n'est pas avec vous seulement que je conclus aujourd'hui cette alliance et que je profère cette imprécation, mais aussi bien avec celui qui se tient ici avec nous en présence du Seigneur notre Dieu, qu'avec celui qui n'est pas ici avec nous aujourd'hui. Oui, vous savez avec qui nous demeurions en Égypte, au milieu de qui nous avons passé, ces nations que vous avez traversées. Vous avez vu leurs horreurs et leurs idoles, le bois, la pierre, l'or et l'argent qui sont chez elles. Qu'il n'y ait pas parmi vous homme ni femme, clan ni tribu dont le cœur se détourne aujourd'hui du Seigneur notre Dieu en allant servir les dieux de ces nations! Qu'il n'y ait pas parmi vous de racine d'où lèvent le pavot et l'absinthe! Si, après avoir entendu cette imprécation, quelqu'un se bénit lui-même en son cœur en disant: "À marcher selon l'assurance de mon propre cœur, je ne manquerai de rien, si bien que l'abondance d'eau fera disparaître la soif ", le Seigneur ne consentira pas à lui pardonner. Car la colère et la jalousie du Seigneur s'enflammeront contre cet homme, toute l'imprécation inscrite dans ce livre fondra sur lui, et le Seigneur effacera son nom de dessous les cieux. Le Seigneur le mettra à part de toutes les tribus d'Israël, pour son malheur, selon toutes les imprécations de l'alliance inscrites au livre de cette Loi. "
R/. Addúxi vos per desértum quadragínta annos, ego Dóminus; non sunt attríta vestiménta vestra. * Manna de cælo plui vobis, et oblíti estis me, dicit Dóminus. V/. Pópule meus, quid feci aut quid moléstus fui tibi? Respónde mihi. Quóniam ego edúxi vos de terra Ægýpti.* Manna. R/. Je vous ai conduits à travers le désert quarante années durant, moi, le Seigneur, et vos vêtements se sont-ils usés? * N'ai-je pas fait pleuvoir du ciel, pour vous, une manne? Et vous m'avez oublié, déclare le Seigneur. V/. Ô mon peuple, que t'ai-je fait? En quoi t'ai-je contristé? Réponds-moi! N'est-ce pas moi qui vous ai fait sortir de la terre d'Égypte? * N'ai-je pas.
Lectio II Lecture II
Dicétque sequens generátio, fílii vestri qui nascéntur deínceps, et peregríni qui longe vénerint, vidéntes plagas terræ illíus et infirmitátes quibus eam afflíxerit Dóminus, sulphur et salem: "Combústa est omnis humus eius, ita ut ultra non serátur, nec virens quíppiam gérminet in exémplum subversiónis Sódomæ et Gomórræ, Adámæ et Séboim, quas subvértit Dóminus in ira et furóre suo". " La génération future, celle de vos fils qui se lèveront après vous, et aussi l'étranger venu d'un pays lointain, verront les fléaux qui frapperont ce pays et les maladies que le Seigneur y fera sévir, et s'écrieront: "Soufre, sel, toute sa terre est brûlée; on n'y sèmera plus, rien n'y germera plus, aucune herbe n'y croîtra plus. Ainsi ont été changées Sodome et Gomorrhe, Adma et Ceboyim que le Seigneur dévasta dans sa colère et sa fureur!" "
R/. Locútus est Dóminus ad Móysen, dicens: Descénde in Ægýptum; dic pharaóni ut dimíttat pópulum meum. * Indurátum est cor pharaónis, non vult dimíttere pópulum meum, nisi in manu forti. V/. Videns vidi afflictiónem pópuli mei qui est in Ægýpto; et gémitum eius audívi, et descéndi liberáre eos. * Indurátum est. R/. Le Seigneur adressa la parole à Moïse en ces termes: Tu dois redescendre en Égypte et dire à Pharaon qu'il relâche mon peuple. * Or le pharaon a le cœur endurci, il ne voudra pas laisser partir mon peuple, s'il n'y est forcé par une main puissante. V/. J'ai vu, oui, j'ai vu la détresse de mon peuple qui est en Égypte, j'ai entendu son gémissement, et je suis descendu le délivrer. * Or.
Lectio III Lecture III
Et dicent omnes gentes: "Quare sic fecit Dóminus terræ huic? Quæ est hæc ira furóris imménsa?" Et respondébunt: "Quia dereliquérunt pactum Dómini, Dei patrum suórum, quod pépigit cum eis quando edúxit eos de terra Ægýpti, et serviérunt diis aliénis et adoravérunt eos quos nesciébant et quibus non fúerant attribúti; idcírco irátus est furor Dómini contra terram istam, ut indúceret super eam ómnia maledícta quæ in hoc volúmine scripta sunt, et eiécit eos de terra eórum in ira et furóre et indignatióne máxima proiecítque in terram aliénam, sicut hódie comprobátur." Abscóndita Dómino Deo nostro, manifésta autem nobis et fíliis nostris usque in sempitérnum, ut faciámus univérsa verba legis huius. " Et toutes les nations s'écrieront: "Pourquoi le Seigneur a-t-il ainsi traité ce pays? Pourquoi l'ardeur de cette grande colère?" Et l'on dira: "Parce qu'ils ont abandonné l'alliance du Seigneur, Dieu de leurs pères, qu'il avait conclue avec eux en les faisant sortir du pays d'Égypte; parce qu'ils sont allés servir d'autres dieux et les ont adorés, dieux qu'ils n'avaient pas connus ni reçus de lui en partage, la colère du Seigneur s'est enflammée contre ce pays, faisant venir sur lui toute la malédiction inscrite dans ce livre. Le Seigneur les a arrachés de leur terre avec colère, fureur et grande indignation, et les a jetés en un autre pays, comme aujourd'hui." Les choses cachées sont au Seigneur notre Dieu, mais les choses révélées sont à nous et à nos fils pour toujours, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette Loi. "
R/. Stetit Móyses coram pharaóne et dixit: Hæc dicit Dóminus: * Dimítte pópulum meum, ut sacríficet mihi in desértum. V/. Dóminus Deus Hebræórum misit me ad te, ut dicam tibi: * Dimítte. V/. Glória Patri. * Dimítte. R/. Moïse, debout en présence de pharaon, lui déclara: Oracle du Seigneur: * Laisse partir mon peuple, qu'il aille célébrer mon culte dans le désert! V/. Le Seigneur, le Dieu des Hébreux, m'envoie te dire: * Laisse partir. V/. Gloire au Père. * Laisse partir.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Ex Tractátu sancti Irenæi epíscopi Advérsus hæreses (Lib. 4, 14: SC 100, 542-548) Traité de saint Irénée contre les hérésies
Lectio I Lecture I
Deus ab inítio hóminem quidem plasmávit propter suam munificéntiam; patriárchas vero elégit propter illórum salútem; pópulum vero præformábat, docens indocíbilem sequi Deum; prophétas vero præstruébat, in terra assuéscens hóminem portáre eius Spíritum et communiónem habére cum Deo; ipse quidem nullíus índigens, his vero qui índigent eius, suam præbens communiónem; et his qui ei complacébant fabricatiónem salútis ut architéctus delínians, et non vidéntibus in Ægýpto a semetípso dans ducatiónem, et his qui inquiéti erant in erémo dans aptíssimam legem, et his qui in bonam terram introiérunt dignam præbens hereditátem, et his qui convertúntur ad Patrem saginátum occídens vítulum et primam stolam donans, multis modis compónens humánum genus ad consonántiam salútis. Dieu, dès le commencement, a modelé l'homme en vue de ses dons; il a choisi les patriarches en vue de leur salut; il formait d'avance le peuple, pour apprendre aux ignorants à suivre Dieu; il préparait les prophètes, pour habituer l'homme, sur la terre, à porter son Esprit et à posséder la communion avec Dieu. Lui qui n'a besoin de rien, il accordait sa communion à ceux qui avaient besoin de lui: pour ceux qui lui étaient agréables, tel un architecte il dessinait l'édifice du salut; à ceux qui ne voyaient pas, en Égypte, il servait lui-même de guide; aux turbulents, dans le désert, il donnait la Loi pleinement adaptée; à ceux qui entraient dans la bonne terre, il procurait l'héritage approprié; enfin, pour ceux qui revenaient vers le Père, il immolait le veau gras et il leur faisait présent de la meilleure robe. Ainsi, de multiples manières, disposait-il le genre humain en vue de la symphonie du salut.
R/. In ieiúnio et fletu orábant sacerdótes, dicéntes: * Parce, Dómine, parce pópulo tuo, et ne des hereditátem tuam in perditiónem. V/. Inter vestíbulum et altáre plorábant sacerdótes, dicéntes: * Parce. R/. Les prêtres du Seigneur suppliaient dans le jeûne et les larmes: * Pitié, Seigneur, épargne ton peuple, ne livre pas ton héritage à la ruine! V/. Entre le portail et l'autel, les prêtres se lamentaient, disant: * Pitié.
Lectio II Lecture II
Et propter hoc Ioánnes in Apocalýpsi ait: Et vox eius quasi vox aquárum multárum. Vere enim multæ aquæ Spíritus Dei, quóniam dives et quóniam magnus est Pater. Et per omnes illos tránsiens Verbum sine invídia utilitátem præstábat eis qui subiécti sibi erant, omni conditióni congruéntem et aptam legem conscríbens. Sic autem et pópulo tabernáculi factiónem et ædificatiónem templi et levitárum electiónem, sacrifícia quoque et oblatiónes et mundatiónes et réliquam omnem lege statuébat deservitiónem. C'est pourquoi Jean dit dans l'Apocalypse: Et sa voix était comme la voix de multiples eaux. Car elles sont vraiment multiples, les eaux de l'Esprit de Dieu, parce que riche et multiple est le Père. Et, passant à travers elles toutes, le Verbe accordait libéralement son assistance à ceux qui étaient soumis, prescrivant à toute créature la loi adaptée et appropriée. Ainsi donnait-il au peuple les lois relatives à la construction du tabernacle, à l'édification du temple, au choix des lévites, aux sacrifices et oblations, aux purifications, et à tout le reste du service du culte.
R/. In ómnibus exhibeámus nos sicut Dei minístros, in multa patiéntia, * Ut non vituperétur ministérium nostrum. V/. Ecce nunc tempus acceptábile, ecce nunc dies salútis; némini dantes ullam offensiónem, * Ut non vituperétur. R/. Présentons-nous, en toute circonstance, comme de vrais ministres de Dieu, faisant preuve d'endurance, * Afin que notre ministère ne soit pas décrié. V/. C'est maintenant le moment favorable, c'est maintenant le jour du salut; ne donnons à personne occasion de scandale, * Afin.
Lectio III Lecture III
Ipse quidem nullíus horum est índigens, - est enim semper plenus ómnibus bonis, omnémque odórem suavitátis et omnes suaveoléntium vaporatiónes habens in se, étiam ántequam Móyses esset, - fácilem autem ad idóla revérti pópulum erudiébat, per multas vacatiónes præstruens eos perseveráre et servíre Deo, per ea quæ erant secúnda ad prima vocans, hoc est per týpica ad vera et per temporália ad ætérna et per carnália ad spiritália et per terréna ad cæléstia, quemádmodum dictum est Móysi quóniam fácies ómnia secúndum typum eórum quæ vidísti in monte. LUI-même n'avait nul besoin de tout cela: depuis toujours il est rempli de tous les biens, ayant en lui toute odeur de suavité et toutes les fumées des parfums avant même que Moïse existât. Mais il éduquait un peuple toujours enclin à retourner aux idoles, le disposant par de multiples prestations à persévérer dans le service de Dieu, l'appelant par les choses secondaires aux principales, c'est-à-dire par les figuratives aux véritables, par les temporelles aux éternelles, par les charnelles aux spirituelles, par les terrestres aux célestes. C'est ainsi qu'il fut dit à Moïse: Tu feras tout selon le modèle des choses que tu as vues sur la montagne.
R/. Scíndite corda vestra et non vestiménta vestra, * Et convertímini ad Dóminum Deum vestrum, quia benígnus et miséricors est. V/. Revertímini unusquísque a via sua mala, et a péssimis cogitatiónibus vestris. * Et convertímini. V/. Glória Patri. * Et convertímini. R/. Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements, * Et convertissez-vous au Seigneur votre Dieu, car il est tendre et miséricordieux. V/. Revenez donc, chacun, de votre voie mauvaise et de la perversité de vos projets. * Et convertissez-vous. V/. Gloire au Père. * Et convertissez-vous.