Vigiles (OSB) du lundi 3 juin 2019 - St Charles Lwanga et ses compagnons, martyrs.

In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, annéeI
Lectio Lecture
Ex Homilíis Pauli papæ sexti (Homilia in canonizatione martyrum Ugandensium habita : AAS 56, 1964, 905-906) Homélie de Paul VI à la canonisation des martyrs de l'Ouganda
Hi mártyres Africáni albo victórum, quod est Martyrológium, páginam addunt, qua res simul funestíssimæ et magníficæ perhibéntur : páginam dícimus, sane dignam quæ adiungátur egrégiis illis narratiónibus véteris Africæ, quas nos, hac ætáte vivéntes, útpote hómines módicæ fídei, opinabámur numquam habitúras esse æquam continuatiónem. Quis umquam suspicári pótuit, ut exémplum afferámus, ad acta illa, ánimos commovéntia, mártyrum Scillitanórum, mártyrum Carthaginénsium, mártyrum " Massæ cándidæ " Uticénsis, de quibus sanctus Augustínus et Prudéntius commémorant, mártyrum Ægýpti, quorum amplíssimam laudem apud Ioánnem Chrysóstomum scriptam invenímus, mártyrum persecutiónis Vandálicæ, nostris tempóribus novas histórias accessúras esse, quibus res non minus fórtiter gestæ, res non minus fúlgidæ narraréntur? Ces martyrs africains ajoutent au martyrologe, au livre des vainqueurs, une page qui relate des événements à la fois sinistres et magnifiques; une page vraiment digne de rejoindre ces récits glorieux de l'Afrique ancienne dont nous-mêmes, hommes modernes, avec notre peu de foi, pensions qu'ils ne trouveraient jamais une suite comparable. Qui aurait jamais pu supposer, par exemple, que les exploits bouleversants des martyrs de Scillium, de Carthage, de la «Massa candida» d'Utique, rappelés par saint Augustin et Prudence, des martyrs d'Égypte dont nous lisons l'ample panégyrique chez saint Jean Chrysostome, des martyrs de la persécution des Vandales, seraient rejoints à notre époque par des récits non moins héroïques et non moins glorieux?
Quis ánimo præsentíre pótuit fore ut præcélsis sanctis martýribus et confessóribus africánis, rerum memória notis, véluti Cypriáno, Felicitáti et Perpétuæ, et Augustíno, viro summo, quondam aggregarémus Cárolum Lwanga, Matthíam Mulúmba Kalémba, quæ nómina cara nobis sunt, eorúmque vigínti sócios? Et mentióne digni sunt álii étiam, qui anglicána institúta religiósa profiténtes, pro Christi nómine morte affécti sunt. Qui pouvait prévoir qu'à ces grands martyrs et confesseurs d'Afrique, ces personnages inoubliables que sont Cyprien, Félicité et Perpétue, et le grand saint Augustin, on ajouterait un jour ces noms qui nous sont chers: Charles Lwanga, Matthias Molumba Kalemba et leurs vingt compagnons. Et il est juste de mentionner aussi ceux qui, appartenant à la confession anglicane, ont subi la mort pour le nom du Christ.
Hi profécto mártyres africáni novæ ætátis inítia ponunt. Oh! Mens non ad persecutiónes et conflictatiónes religiósas convertátur, sed ad regeneratiónem christiánam et civílem. Africa enim, sánguine horum mártyrum irroráta, qui primi sunt novæ huius ætátis (et útinam, Deo volénte, postrémi, cum holocáustum eórum tantum sit tamque pretiósum!), Africa líbera et sui iuris facta renáscitur. Fácinus illud, quo ii oppréssi sunt, tam infándum est ac tam signíficans, ut sufficiéntes causæ eæque maniféstæ præbeántur, quibus novus pópulus ratióne moráli formétur. Ces martyrs africains marquent les débuts d'une époque nouvelle. Non pas en ce sens qu'elle s'oriente vers les persécutions et les conflits, mais vers une régénération religieuse et politique. En effet, l'Afrique, arrosée du sang de ces martyrs, les premiers de cet âge nouveau – et plaise à Dieu qu'ils soient les derniers, puisque leur holocauste est si noble et si précieux! – l'Afrique libre et devenue indépendante, est en train de renaître. La cruauté qui a broyé ces martyrs est si horrible et si riche de signification qu'elle offre des motifs déterminants et manifestes pour la formation morale d'un peuple nouveau.
R/. Tradidérunt córpora sua propter Deum ad supplícia, * Et meruérunt habére corónas perpétuas. V/. Isti sunt qui venérunt ex magna tribulatióne et lavérunt stolas suas in sánguine Agni. * Et meruérunt. V/. Glória Patri.* Et meruérunt. R/. Pour l'amour de Dieu, ils ont livré leurs corps aux supplices, * Aussi ont-ils été couronnés pour l'éternité. V/. Ils viennent de la grande épreuve, ils ont lavé leurs vêtements et les ont purifiés dans le sang de l'Agneau; * Aussi. V/. Gloire au Père.* Aussi.