Vigiles (OSB) du mardi 11 juin 2019 - St Barnabé, apôtre.

Hebdomada X per annum Xème semaine dans l'année
Feria III Mardi
S. Barnabae, apostoli St Barnabé, apôtre.
Memoria Mémoire
In primo nocturno, anno I Premier nocturne, année I
Lectio Lecture
De libro Iósue Du livre de Josué
In diébus illis: Misit Iósue fílius Nun de Settim duos viros exploratóres in abscóndito et dixit eis: " Ite et consideráte terram urbémque Iéricho. " Qui pergéntes ingréssi sunt domum mulíeris meretrícis nómine Rahab, et quievérunt ibi. Nuntiatúmque est regi Iéricho et dictum: " Ecce viri ingréssi sunt huc per noctem de fíliis Israel, ut explorárent terram. " Misítque rex Iéricho ad Rahab dicens: " Educ viros qui venérunt ad te et ingréssi sunt domum tuam; exploratóres quippe sunt et omnem terram consideráre venérunt. " Josué, fils de Nûn, envoya secrètement de Shittim deux hommes pour espionner, en disant: " Allez, examinez le pays et Jéricho. " Ils y allèrent, se rendirent à la maison d'une prostituée nommée Rahab et ils y couchèrent. On dit au roi de Jéricho: " Voici que des hommes sont venus ici cette nuit, des Israélites, pour explorer le pays. " Alors le roi de Jéricho envoya dire à Rahab: " Fais sortir les hommes venus chez toi - qui sont descendus dans ta maison - car c'est pour explorer tout le pays qu'ils sont venus. "
Tollénsque múlier viros abscóndit et ait: " Fáteor, venérunt ad me, sed nesciébam unde essent; cumque porta clauderétur in ténebris, et illi páriter exiérunt, néscio quo abiérunt. Persequímini cito et comprehendétis eos. " Ipsa autem fecit ascéndere viros in solárium domus suæ operuítque eos lini stípula quæ ibi erat. Hi autem qui missi fúerant, secúti sunt eos per viam quæ ducit ad vadum Iordánis; illísque egréssis, statim porta clausa est. Mais la femme prit les deux hommes et les cacha. " C'est vrai, dit-elle, ces hommes sont venus chez moi, mais je ne savais pas d'où ils étaient. Lorsqu'à la nuit tombante on allait fermer la porte de la ville, ces hommes sont sortis et je ne sais pas où ils sont allés. Mettez-vous vite à leur poursuite et vous les rejoindrez. " Or elle les avait fait monter sur la terrasse et les avait cachés sous des tiges de lin qu'elle y avait déposées. Les gens les poursuivirent dans la direction du Jourdain, vers les gués, et l'on ferma la porte dès que furent sortis ceux qui étaient à leur poursuite.
Duo exploratóres ambulántes, pervenérunt ad montána et mansérunt ibi tres dies, donec reverteréntur qui fúerant persecúti; quæréntes enim per omnem viam non repperérunt eos. Duo viri revérsi sunt et descendérunt de monte et, transmísso Iordáne, venérunt ad Iósue fílium Nun narraverúntque ei ómnia quæ accíderant sibi, atque dixérunt: " Trádidit Dóminus in manus nostras omnem terram, et timóre prostráti sunt cuncti habitatóres eius in conspéctu nostro. " Les deux explorateurs partirent et allèrent vers la montagne. Ils y restèrent trois jours, jusqu'à ce que fussent rentrés ceux qui les poursuivaient. Ceux-ci avaient battu tout le chemin sans les trouver. Alors les deux hommes redescendirent de la montagne, traversèrent et se rendirent auprès de Josué, fils de Nûn, à qui ils racontèrent tout ce qui leur était arrivé. Ils dirent à Josué: " Le Seigneur a livré tout ce pays entre nos mains et déjà tous ses habitants sont pris de panique devant nous. "
R/. Sicut fui cum Móyse, ita ero tecum, dicit Dóminus. Confortáre pópulum meum, neque tímeas: ecce Dóminus Deus tuus, * Et non te derelínquet. V/. Quóniam tecum est Dóminus Deus, in ómnibus ad quæcúmque perrexéris. * Et non. V/. Glória Patri. * Et non. R/. Comme j'étais avec Moïse, je serai avec toi, déclare le Seigneur. Encourage mon peuple et ne crains pas: voici le Seigneur ton Dieu, * Il ne t'abandonnera pas! V/. Car le Seigneur ton Dieu est avec toi, quoi que tu fasses, où que tu ailles. * Il. V/. Gloire au Père. * Il.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Lectio Lecture
Ex Tractátu Gregórii Iliberitáni De libris Scripturárum (Hom. 12: PLS 1, 428) Homélie de Grégoire d'Elvire
Hæc Rahab, etsi méretrix dicta est, tamen Ecclésiæ vírginis sacraménta umbrámque futurárum in fine sæculi rerum præsága gestábat, quæ protécta sola pereúntibus cunctis ad vitam est reserváta. Nam et cum Osée dicerétur prophétæ: Accipe tibi uxórem fornicáriam, iam útique tunc Ecclésiæ ex géntibus veniéntis præfigurabátur imágo, eo quod a meretrício natiónum et fornicátione idolórum, quia fornicáti sunt post deos aliénos, pópulus congregándus erat unde Ecclésia nuncupátur, quia Ecclésia de græco in latíno vocábulo congregátio pópuli dícitur. Rahab, bien que l'Écriture la dise prostituée, portait en elle, cependant, à titre d'annonce lointaine, les mystères de l'Église vierge, et l'ombre des choses qui viendraient quand les temps seraient accomplis, elle qui, seule protégée dans la ruine de Jéricho, fut réservée pour la vie. En effet, au temps où le prophète Osée recevait cet oracle: Prends pour toi une épouse de fornication, déjà c'était bien l'image de l'Église venant des païens qui était préfigurée, car le peuple dont l'Église tire son nom devait se rassembler de la fornication des nations et de la prostitution aux idoles, puisqu'ils se sont prostitués à des dieux étrangers. Église, mot qui en latin est calqué sur le grec, signifie l'assemblée du peuple.
Et sicut, dicénte Apóstolo, sanctificátur múlier infidélis per virum fidélem, sic et sanctificáta est Ecclésia ex infidelitáte gentílium et fornicatióne simulacrórum véniens, et in Christi córpore deputáta cuius nos membra esse eódem Apóstolo auctóre didícimus. Igitur quia Ecclésia ex multitúdine géntium collécta tunc méretrix dicebátur, ídeo in figúra Ecclésiæ Rahab ista sanctórum hóspita invenítur. Et, de même que, suivant l'Apôtre, la femme incroyante est sanctifiée par son mari croyant, l'Église, elle aussi, est sanctifiée, venant de l'incroyance des païens et de la prostitution aux idoles, et comptée désormais comme Corps du Christ, dont l'autorité de l'Apôtre nous apprend que nous sommes les membres. Et puisque l'Église, rassemblée de la multitude des nations, était appelée prostituée dans l'oracle prophétique de ce temps-là, on peut conclure que Rahab, hôtesse des saints, est figure de l'Église.
Magna enim grátia, magna vis, magna indulgéntia et felícitas Ecclésiæ ex géntibus a Christo donáta est, ut legítimis præcéptis redintegráta et evangélico benefício sanctificáta, quæ quondam fúerat populáris, fíeret uníus Sancti Spíritus coniux pudíca. De céteris enim turpitúdinum sórdibus divíno lavácro lota purificátur, et virgo fit de prióre meretríce peccáti, - sicut ipse Dóminus Iudæis dicébat: Prostitútæ vos præcédent in regnum cælórum, - quæ, dum per fidem Christi sancto córpori iúngitur et lavácri vitális sanctificatióne mundátur, exínde in regno Dei præcédere dícitur. Unde iam planum vobis esse debet quia et Rahab hóspita nostra, quæ duos speculatóres Israel in domo sua recépit, iam tunc figúram Ecclésiæ ex géntibus veniéntis liniábat. C'est d'une grande grâce, en effet, d'une grande puissance, indulgence et félicité, que l'Église venue des païens est dotée par le Christ: par de justes préceptes, elle a retrouvé son intégrité; par le bienfait de l'Évangile elle a été sanctifiée; elle qui jadis était une femme publique, elle est devenue la chaste épouse du Saint-Esprit seul. Car de toutes les souillures de ses turpitudes elle est purifiée en se plongeant dans le baptême, et elle devient vierge, elle qui avait été courtisane de péché. Comme le Seigneur lui-même le disait aux Juifs: Les prostituées vous précéderont dans le royaume des cieux. Quand elle est unie au saint Corps du Christ par la foi et quand elle est purifiée par la sanctification du baptême de vie, alors on dit qu'elle marche en tête dans le royaume de Dieu. Après cela, il doit vous être évident que Rahab elle-même, hôtesse appartenant à notre peuple et qui a reçu chez elle deux espions d'Israël, recouvrait déjà la figure de l'Église venue des nations.
R/. Ecce mitto ángelum meum, qui præcédat te et custódiat semper. Obsérva et audi vocem meam, et inimícus ero inimícis tuis, et affligéntes te afflígam; * Et præcédet te ángelus meus. V/. Israel, si me audíeris, non erit in te deus recens, neque adorábis deum aliénum: ego enim Dóminus. * Et præcédet. V/. Glória Patri. * Et præcédet. R/. Voici: J'envoie mon ange devant toi pour qu'il te protège sans cesse. Respecte et entends ma parole: alors, je serai l'ennemi de tes ennemis, je poursuivrai tes persécuteurs; * Mon ange marchera devant toi. V/. Vas-tu m'écouter, Israël? Tu n'auras pas chez toi d'autres dieux, tu ne serviras aucun dieu étranger: C'est moi le Seigneur! * Mon ange. V/. Gloire au Père. * Mon ange.