affiche_liturgia("journee")office = vigiles

Vigiles (OSB) du jeudi 27 juin 2019 - de la férie

Hebdomada XII per annum XIIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
éditer éditer
In primo nocturno, anno I Premier nocturne, année I
Lectio Lecture
De libro primo Samuélis Du premier livre de Samuel
Heli erat senex valde et audívit ómnia quæ faciébant fílii sui univérso Israéli et quómodo dormiébant cum muliéribus quæ ministrábant ad óstium tabernáculi, et dixit eis: "Quare fácitis res huiuscémodi, quas ego áudio, res péssimas, ab omni pópulo? Nolíte, fílii mei; non enim est bona fama, quam ego áudio, ut tránsgredi faciátis pópulum Dómini." Bien qu'Éli fût très âgé, il était informé de tout ce que ses fils faisaient à tout Israël. Il leur dit: " Pourquoi agissez-vous de la manière que j'entends dire par tout le peuple? Non, mes fils, elle n'est pas belle la rumeur que j'entends le peuple du Seigneur colporter. "
Dixit Heli fíliis suis: "Si peccáverit vir in virum, árbiter ei potest esse Deus; si autem in Dóminum peccáverit vir, quis intercédet pro eo?" Et non audiérunt vocem patris sui, quia vóluit Dóminus occídere eos. Puer autem Sámuel proficiébat atque crescébat et placébat tam Dómino quam homínibus. Éli dit à ses fils: " Si un homme pèche contre un autre homme, Dieu sera l'arbitre, mais si c'est contre le Seigneur que pèche un homme, qui intercédera pour lui? " Cependant ils n'écoutèrent pas la voix de leur père. C'est qu'il avait plu au Seigneur de les faire mourir. Quant au jeune Samuel, il continuait de croître en taille et en grâce tant auprès du Seigneur qu'auprès des hommes.
Venit autem vir Dei ad Heli et ait ad eum: "Hæc dicit Dóminus: Numquid non apérte revelátus sum dómui patris tui, cum esset in Ægýpto in domo pharaónis? Et elégi eum ex ómnibus tríbubus Israel mihi in sacerdótem, ut ascénderet ad altáre meum et adoléret mihi incénsum et portáret ephod coram me; et dedi dómui patris tui ómnia de sacrifíciis filiórum Israel. Quare calce abícitis víctimam meam et múnera mea, quæ præcépi, ut offerréntur in templo, et magis honorásti fílios tuos quam me, ut impinguarémini primítiis omnis sacrifícii Israel pópuli mei? Un homme de Dieu vint chez Éli et lui dit: " Ainsi parle le Seigneur. Voilà donc que je me suis révélé à la maison de ton père quand ils étaient en Égypte, esclaves de la maison de Pharaon. Je l'ai distinguée de toutes les tribus d'Israël pour exercer mon sacerdoce, pour monter à mon autel, pour faire fumer l'offrande, pour porter l'éphod en ma présence, et j'ai concédé à la maison de ton père toutes les viandes offertes par les Israélites. Pourquoi piétinez-vous l'offrande et le sacrifice que j'ai ordonnés pour ma Demeure, et honores-tu tes fils plus que moi, en vous engraissant du meilleur de toutes les offrandes d'Israël, mon peuple?
Proptérea ait Dóminus, Deus Israel: Loquens locútus sum, ut domus tua et domus patris tui ministráret in conspéctu meo usque in sempitérnum. Nunc autem, dicit Dóminus, absit hoc a me. Sed quicúmque glorificáverit me, glorificábo eum; qui autem contémnunt me, erunt ignóbiles. Ecce dies véniunt, et præcídam bráchium tuum et bráchium domus patris tui, ut non sit senex in domo tua. Et vidébis æmulum tuum in templo in univérsis prósperis Israel; et non erit senex in domo tua ómnibus diébus. Verúmtamen non áuferam pénitus virum ex te ab altári meo; sed ut defíciant óculi tui, et tabéscat ánima tua, et pars magna domus tuæ moriétur, cum ad virílem ætátem vénerit. Hoc autem erit tibi signum, quod ventúrum est duóbus fíliis tuis Ophni et Phínees: in die uno moriéntur ambo. Et suscitábo mihi sacerdótem fidélem, qui iuxta cor meum et ánimam meam fáciat; et ædificábo ei domum fidélem, et ambulábit coram christo meo cunctis diébus." C'est pourquoi - oracle du Seigneur, Dieu d'Israël - j'avais bien dit que ta maison et la maison de ton père marcheraient en ma présence pour toujours, mais maintenant - oracle du Seigneur - je m'en garderai! Car j'honore ceux qui m'honorent et ceux qui me méprisent sont traités comme rien. Voici que des jours viennent où j'abattrai ton bras et le bras de la maison de ton père, en sorte qu'il n'y ait pas de vieillard dans ta maison. Tu regarderas, à côté de la Demeure, tout le bien que je ferai à Israël, et il n'y aura pas de vieillard dans ta maison, à jamais. Je maintiendrai quelqu'un des tiens près de mon autel, pour que ses yeux se consument et que son âme s'étiole, mais tout l'ensemble de ta maison périra par l'épée des hommes. Le présage sera pour toi ce qui va arriver à tes deux fils, Hophni et Pinhas: le même jour, ils mourront tous deux. Je me susciterai un prêtre fidèle, qui agira selon mon cœur et mon désir, je lui assurerai une maison qui dure et il marchera toujours en présence de mon oint. "
R/. Præparáte corda vestra Dómino et servíte illi soli, * Et liberábit vos de mánibus inimicórum vestrórum. V/. Auférte deos aliénos de médio vestri, * Et liberábit vos. V/. Glória Patri. * Et liberábit vos. R/. Apprêtez-vous, de cœur et d'âme, pour le Seigneur, et servez-le, lui seul, * Alors, il vous délivrera de la main de vos ennemis. V/. Ôtez de chez vous les dieux étrangers, * Alors. V/. Gloire au Père. * Alors.
éditer éditer
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Lectio Lecture
Ex Tractátu sancti Ambrósii epíscopi De pæniténtia (Lib. 2, 8: SC 179, 176-180) Traité de saint Ambroise sur la pénitence
Unde mihi ut de me dicas: Remíssa sunt eius peccáta multa, quia diléxit multum? Tamen si hanc æquáre mulíerem (quæ unxit pedes Christi) non póssumus, scit Dóminus Iesus et infírmis subveníre; ubi non est quæ possit paráre convívium, quæ deférre unguéntum, quæ fontem aquæ vivæ secum portáre, venit ipse ad sepúlcrum. Utinam ergo ad hoc monuméntum meum dignéris accédere, Dómine Iesu, tuis me lácrimis laves, quóniam durióribus óculis non hábeo tantas lácrimas ut possim mea laváre delícta! Si illacrimáveris pro me, salvus ero. Si dignus fúero lácrimis tuis, fætórem abstergébo delictórum ómnium. Si fúero dignus ut paulísper illácrimes, vocábis me de monuménto huius córporis et dices: Exi foras, ut non intra córporis huius angústias inclúsæ teneántur cogitatiónes meæ, sed egrediántur ad Christum, in lúmine verséntur. D'où me viendra la grâce de t'entendre dire: Beaucoup de péchés lui sont remis à cause de son amour? Si nous ne pouvons égaler la femme (qui répandit le parfum sur les pieds du Christ), le Seigneur Jésus, lui, sait venir au secours des faibles, de ceux qui ne peuvent dresser une table, offrir du parfum, apporter avec eux la source d'eau vive. Il vient lui-même vers ce mort. Qu'il s'approche de mon tombeau. Seigneur Jésus, lave-moi de tes larmes puisque de mes yeux de pierre les larmes ne couleront pas assez nombreuses pour laver mes péchés! Si pour moi tu te mets à pleurer, je suis sauvé. Si je suis digne de tes larmes, la laideur de mes péchés est balayée. Si je suis digne qu'un tant soit peu tu pleures, appelle-moi hors du tombeau de ce corps et dis-moi: Viens dehors! Dis-moi cela afin que mes pensées ne soient pas limitées par l'étroitesse de ce corps, mais qu'elles aillent vers le Christ, qu'elles se déversent dans la lumière.
Voca ergo foras servum tuum. Quamvis ligátus vínculis peccatórum meórum vinctos hábeam pedes, innéxas manus, et cogitatiónibus et opéribus mórtuis iam sepúltus, te vocánte liber egrédiar et invéniar unus de discumbéntibus in convívio tuo. Et domus tua pretióso replébitur unguénto, si quem redímere dignátus es, custodíeris. Dícitur enim: "Ecce ille non in Ecclésiæ nutrítus sinu, non edomátus a púero, sed raptus de tribunálibus, abdúctus vanitátibus sæculi huius, a præcónis voce ad psalmístæ assuefáctus cánticum, in sacerdótio manet non virtúte sua, sed Christi grátia, et inter convívas mensæ cæléstis recúmbit." Appelle au dehors ton serviteur. Je suis entouré des bandelettes de mes péchés, je suis pieds et mains liés, je suis enterré avec mes pensées mortes et des œuvres sans vie. Mais si tu m'appelles, je sors, libre; je suis convive à ta table; ta maison se remplit de l'odeur d'un parfum précieux, si tu protèges celui que tu as daigné racheter. On dira en effet de moi: " Celui-ci, l'Église ne l'a pas nourri de son sein, elle ne l'a pas éduqué depuis l'enfance. Mais arraché aux tribunaux, transféré de la vanité du monde, accoutumé à la voix du crieur public avant de l'être au chant des psaumes, le voilà prêtre; non de ses propres forces, mais par la grâce du Christ, le voilà parmi les convives à ce banquet du ciel. "
Serva, Dómine, munus tuum, custódi donum quod contulísti étiam refugiénti. Ego enim sciébam quod non eram dignus vocári epíscopus, quóniam déderam me sæculo huic. Sed grátia tua sum quod sum; et sum quidem mínimus ómnium episcopórum et ínfimus mérito; tamen quia et ego labórem áliquem pro sancta Ecclésia tua suscépi, hunc fructum tuére, ne quem pérditum vocásti ad sacerdótium, eum sacerdótem períre patiáris. Ac primum ut condolére nórimus peccántibus afféctu íntimo, hæc enim summa virtus, sed quotiescúmque peccátum alicúius lapsi expónitur, compátiar, nec supérbe íncrepem, sed lúgeam et défleam, ut dum álium fleo, me ipsum défleam. Garde ton œuvre, Seigneur. Maintiens en moi la grâce que tu m'as accordée, à moi qui m'enfuyais. Je savais bien que je n'étais pas digne de l'épiscopat puisque je m'étais donné au monde. Mais par ta grâce, je suis ce que je suis: le moindre et le dernier des évêques. Puisque tu m'as accordé de travailler pour ton Église, protège les fruits de mon travail. Tu m'as appelé à être prêtre lorsque j'étais un enfant perdu. Ne permets pas qu'il se perde maintenant qu'il est prêtre, ce perdu dont tu as fait un prêtre. Par dessus tout, accorde-nous cette grâce d'avoir pour les pécheurs un cœur compatissant. C'est la suprême vertu. Donne-moi d'avoir pitié à chaque chute que je constaterai d'un pécheur. Que je ne punisse pas avec dureté, mais que je pleure et m'afflige avec lui et qu'en pleurant sur mon prochain, sur moi aussi je pleure.
R/. Beáti qui hábitant in domo tua, Dómine, * In sæcula sæculórum laudábunt te. V/. Dómine Deus virtútum, exáudi oratiónem meam. * In sæcula. V/. Glória Patri. * In sæcula. R/. Heureux les habitants de ta maison, Seigneur, * Ils pourront te chanter sans fin! V/. Seigneur, Dieu de l'univers, entends ma prière! * Ils pourront. V/. Gloire au Père. * Ils pourront.