Vigiles (OSB) du samedi 6 juillet 2019 - de la férie

Hebdomada XIII per annum XIIIème semaine dans l'année
Sabbato Samedi
éditer éditer
In primo nocturno, anno I Premier nocturne, année I
Lectio Lecture
De libro primo Samuélis Du premier livre de Samuel
In diébus illis: Dixit Dóminus ad Samuélem: "Usquequo tu luges Saul, cum ego proiécerim eum, ne regnet super Israel? Imple cornu tuum óleo et veni, ut mittam te ad Isai Bethlehemítem: provídi enim in fíliis eius mihi regem." Et ait Sámuel: "Quómodo vadam? Audiet enim Saul et interfíciet me." Et ait Dóminus: "Vítulam de arménto tolles in manu tua et dices: "Ad immolándum Dómino veni." Et vocábis Isai ad víctimam; et ego osténdam tibi quid fácias, et unges quemcúmque monstrávero tibi." Fecit ergo Sámuel, sicut locútus est ei Dóminus, venítque in Béthlehem. Et expavérunt senióres civitátis occurréntes ei dixerúntque: "Pacificúsne ingréssus tuus?" Et ait: "Pacíficus; ad immolándum Dómino veni. Sanctificámini et veníte mecum, ut ímmolem." Sanctificávit ergo Isai et fílios eius et vocávit eos ad sacrifícium. Le Seigneur dit à Samuel: " Jusques à quand resteras-tu à pleurer Saül, alors que moi je l'ai rejeté pour qu'il ne règne plus sur Israël? Emplis d'huile ta corne et va! Je t'envoie chez Jessé le Bethléemite, car je me suis choisi un roi parmi ses fils. " Samuel dit: " Comment pourrais-je y aller? Saül l'apprendra et il me tuera! " Mais le Seigneur reprit: " Tu prendras avec toi une génisse et tu diras: "C'est pour sacrifier au Seigneur que je suis venu". Tu inviteras Jessé au sacrifice et je t'indiquerai moi-même ce que tu auras à faire: tu oindras pour moi celui que je te dirai. " Samuel fit ce que le Seigneur avait ordonné. Quand il arriva à Bethléem, les anciens de la ville vinrent en tremblant à sa rencontre et demandèrent: " Ta venue est-elle de bon augure, voyant? " - " Oui, répondit Samuel, je suis venu offrir un sacrifice au Seigneur. Purifiez-vous et venez avec moi au sacrifice. " Il purifia Jessé et ses fils et les invita au sacrifice.
Cumque ingréssi essent, vidit Eliab et ait: "Absque dúbio coram Dómino est christus eius!" Et dixit Dóminus ad Samuélem: "Ne respícias vultum eius neque altitúdinem statúræ eius, quóniam abiéci eum; nec iuxta intúitum hóminis iúdico: homo enim videt ea quæ parent, Dóminus autem intuétur cor." Et vocávit Isai Abínadab et addúxit eum coram Samuéle, qui dixit: "Nec hunc elégit Dóminus." Addúxit autem Isai Samma, de quo ait: "Etiam hunc non elégit Dóminus." Addúxit ítaque Isai septem fílios suos coram Samuéle, et ait Sámuel ad Isai: "Non elégit Dóminus ex istis." Lorsqu'ils arrivèrent et que Samuel aperçut Éliab, il se dit: " Sûrement, le Seigneur a son oint devant lui! " Mais le Seigneur dit à Samuel: " Ne considère pas son apparence ni la hauteur de sa taille, car je l'ai écarté. Les vues de Dieu ne sont pas comme les vues de l'homme, car l'homme regarde à l'apparence, mais le Seigneur regarde au cœur. " Jessé appela Abinadab et le fit passer devant Samuel, qui dit: " Ce n'est pas lui non plus que le Seigneur a choisi. " Jessé fit passer Shamma, mais Samuel dit: " Ce n'est pas lui non plus que le Seigneur a choisi. " Jessé fit ainsi passer ses sept fils devant Samuel, mais Samuel dit à Jessé: " Le Seigneur n'a choisi aucun de ceux-là. "
Dixit Sámuel ad Isai: "Numquid iam compléti sunt fílii?" Qui respóndit: "Adhuc réliquus est mínimus et pascit oves." Et ait Sámuel ad Isai: "Mitte et adduc eum; nec enim discumbémus prius quam huc ille vénerit." Misit ergo et addúxit eum; erat rufus et pulcher aspéctu decoráque fácie. Et ait Dóminus: "Surge, unge eum: ipse est enim." Tulit ígitur Sámuel cornu ólei et unxit eum in médio fratrum eius; et diréctus est spíritus Dómini in David a die illa et in réliquum. Surgénsque Sámuel ábiit in Rama. Samuel demanda à Jessé: " En est-ce fini avec tes garçons? " Et celui-ci répondit: " Il reste encore le plus jeune, il est à garder le troupeau. " Alors Samuel dit à Jessé: " Envoie-le chercher, car nous ne nous mettrons pas à table avant qu'il ne soit venu ici. " Jessé l'envoya chercher: il était roux, avec un beau regard et une belle tournure. Et le Seigneur dit: " Va, donne-lui l'onction: c'est lui! " Samuel prit la corne d'huile et l'oignit au milieu de ses frères. L'esprit du Seigneur fondit sur David à partir de ce jour-là et dans la suite. Quant à Samuel, il se mit en route et partit pour Rama.
R/. Ego te tuli de domo patris tui, dicit Dóminus, et posui te páscere gregem pópuli mei; et fui tecum in ómnibus ubicúmque ambulásti, * Firmans regnum tuum in ætérnum. V/. Usque in ætérnum præparábo semen tuum, et ædificábo in generatiónem et generatiónem sedem tuam. * Firmans. V/. Glória Patri. * Firmans. R/. C'est moi qui t'ai pris de la maison de ton père, dit le Seigneur, pour faire de toi le pasteur du troupeau de mon peuple. Dans toutes tes démarches, j'ai été avec toi, * J'ai affermi pour les siècles ta royauté. V/. J'établirai ta dynastie pour toujours, je te bâtis un trône pour la suite des âges. * J'ai affermi. V/. Gloire au Père. * J'ai affermi.
éditer éditer
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Lectio Lecture
Ex Sermónibus Odónis Morimundénsis abbátis (Sermo 4: PL 188, 1653-1654) Sermon d'Odon de Morimond
Inter eas quibus Vírginis prærogatíva singuláris excéllit virtútes, prædicabílior est eius fides, obœdiéntia, pudicítia. Exstant trium harum testimónia ópere et sermóne credibília facta nimis. Gabriéle archángelo cælitus ad eam misso, et annuntiánte opus sine exémplo, conceptiónem contra consuetúdinem, partum præter natúram, non hæsitávit diffidéntia, sed confortáta est fide, sciens quia potens est fácere Deus quæ eius prædicábat núntius; cuius fídei obtestátur eiúsdem géneris et fídei sancta múlier, quæ de præséntibus sic ait: Beáta quæ crédidit. Entre les vertus par lesquelles se distingue la prérogative singulière de la Vierge, sont davantage dignes d'éloge, la foi, l'obéissance, la pureté. Des preuves de ces trois vertus ressortent particulièrement d'une œuvre et d'une parole, qui les rendent excessivement fiables. L'archange Gabriel une fois envoyé du ciel vers la Vierge, pour lui annoncer l'œuvre sans précédent, une conception inouïe, un enfantement qui dépassait la nature: elle n'a pas connu d'hésitation par manque de confiance, mais a été rendue forte par la foi; sachant que Dieu est assez puissant pour accomplir ce que son messager annonçait; une sainte femme, issue de la même lignée, dotée de la même foi, témoigne de la foi de cette vierge, en s'exclamant à propos de ces événements: Heureuse celle qui a cru!
Exhíbuit obœdiéntiam, quæ créditam amplexáta promissiónem, nobis secúta est efféctum. Ecce, inquit, ancílla Dómini, fiat mihi secúndum verbum tuum. Quæ se ancíllam profitétur, obséquium pollicétur; quæ a nobis súspirat fíeri, fácere ipsa non recúsat. Elle a fait preuve d'obéissance, elle qui, après avoir cru à la promesse et l'avoir accueillie avec amour, s'est prêtée à sa réalisation en notre faveur: Voici, dit-elle, la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon ta parole. Celle qui se déclare servante, promet la soumission; ce qu'elle aspire à nous voir faire, elle ne refuse pas de le faire elle-même.
Quid pudicítiam laudári in ea necésse est, quæ ita enítuit ut templum Dómini fíeret, sacrárium Spíritus Sancti; quæ mente incorrúpta, córpore intácta génuit de virginitáte virginitátem, de carne péperit divinitátem? Hábuit ergo beáta Virgo fidem contra seductiónem, obœdiéntiam contra transgressiónem, pudicítiam contra corruptiónem; non est sedúcta, non est trangréssa, non est corrúpta. Simus et nos in tentatiónibus firmi, ne seducámur; simus pudicítia íntegri, ne violémur; et simus in mandátis obœdiéntes, ne prævaricémur. Hac Vírginis ortum imitatióne expréssimus virtútum. Quel besoin y a-t-il de relever par des éloges la pureté de celle qui en a resplendi au point d'être faite le temple du Seigneur, le sanctuaire de l'Esprit Saint; de celle, immaculée d'esprit, chaste de corps, qui de sa virginité engendra la virginité, de sa chair enfanta la divinité? Ainsi la bienheureuse Vierge a opposé la foi à la séduction, l'obéissance à la transgression, la pureté à la corruption; elle n'a cédé ni à la séduction, ni à la transgression, ni à la corruption. Soyons, nous aussi, fermes dans les tentations, pour n'être pas séduits; soyons intègres par la pureté, pour n'être pas flétris; et soyons obéissants aux commandements, pour ne pas dévier. C'est par cette imitation des vertus de la Vierge que nous pouvons exprimer la grâce de sa nativité.
R/. Invéni David servum meum, óleo sancto meo unxi eum; * Manus enim mea auxiliábitur ei. V/. Nihil profíciet inimícus in eo, et fílius iniquitátis non nocébit eum. * Manus. V/. Glória Patri. * Manus. R/. J'ai trouvé David, mon serviteur, je l'ai sacré avec mon huile sainte; * Et ma main le soutiendra. V/. L'ennemi n'aura pas l'avantage sur lui, le traître ne parviendra pas à lui faire du mal. * Et. V/. Gloire au Père. * Et.