Vigiles (OSB) du lundi 29 juillet 2019 - Ste Marthe

In primo nocturno, anno I Premier nocturne, année I
Lectio Lecture
De libro primo Regum Du premier livre des Rois
Regína Saba, audíta fama Salomónis, - in honórem nóminis Dómini - venit tentáre eum in ænigmátibus. Et ingréssa Ierúsalem multo cum comitátu et divítiis, camélis portántibus arómata et aurum infinítum nimis et gemmas pretiósas, venit ad Salomónem et locúta est ei univérsa quæ habébat in corde suo. Et dócuit eam Sálomon ómnia verba quæ proposúerat: non fuit sermo, qui regem posset latére, et non respondéret ei. Videns autem regína Saba omnem sapiéntiam Salomónis et domum, quam ædificáverat, et cibos mensæ eius et sessiónem servórum et órdinem ministrántium vestésque eórum et pincérnas et holocáusta quæ offérebat in domo Dómini, non habébat ultra spíritum. La reine de Saba apprit la renommée de Salomon et vint éprouver celui-ci par des énigmes. Elle arriva à Jérusalem avec une très grande suite, des chameaux chargés d'aromates, d'or en énorme quantité et de pierres précieuses. Quand elle fut arrivée auprès de Salomon, elle lui proposa tout ce qu'elle avait médité, mais Salomon l'éclaira sur toutes ses questions et aucune ne fut pour le roi un secret qu'il ne pût élucider. Lorsque la reine de Saba vit toute la sagesse de Salomon, le palais qu'il s'était construit, le menu de sa table, le placement de ses officiers, le service de ses gens et leur livrée, son service à boire, les holocaustes qu'il offrait au Temple du Seigneur, le cœur lui manqua.
Dixit regína Saba ad Salomónem: "Verus est sermo quem audívi in terra mea super rebus tuis et super sapiéntia tua! Et non credébam narrántibus mihi, donec ipsa veni et vidi óculis meis et probávi quod média pars mihi nuntiáta non fúerit; maior est sapiéntia et bona tua quam rumor quem audívi. Beáti viri tui et beáti servi tui hi, qui stant coram te semper et áudiunt sapiéntiam tuam! Sit Dóminus Deus tuus benedíctus, cui placuísti, et pósuit te super thronum Israel, eo quod diléxerit Dóminus Israel in sempitérnum et constítuit te regem, ut fáceres iudícium et iustítiam." La reine de Saba dit au roi Salomon: " Ce que j'ai entendu dire sur toi et ta sagesse dans mon pays était donc vrai! Je n'ai pas voulu croire ce qu'on disait avant de venir et de voir de mes yeux, mais vraiment on ne m'en avait pas appris la moitié: tu surpasses en sagesse et en prospérité la renommée dont j'ai eu l'écho. Bienheureuses tes femmes, bienheureux tes serviteurs que voici, qui se tiennent continuellement devant toi et qui entendent ta sagesse! Béni soit le Seigneur ton Dieu qui t'a montré sa faveur en te plaçant sur le trône d'Israël; c'est parce que le Seigneur aime Israël pour toujours qu'il t'a établi roi, pour exercer le droit et la justice. "
Dedit ergo regi centum vigínti talénta auri et arómata multa nimis et gemmas pretiósas: non sunt alláta ultra arómata tam multa quam ea quæ dedit regína Saba regi Salomóni. Sed et classis Hiram, quæ portábat aurum de Ophir, áttulit ex Ophir ligna thýina multa nimis et gemmas pretiósas. Fecítque rex de lignis thýinis fulcra domus Dómini et domus régiæ et cítharas lyrásque cantóribus. Non sunt alláta huiuscémodi ligna thýina neque visa usque in præséntem diem. Rex autem Sálomon dedit regínæ Saba ómnia, quæ vóluit et petívit ab eo, præter ea quæ ultro obtúlerat ei múnere régio. Quæ revérsa est et ábiit in terram suam cum servis suis. Elle donna au roi cent vingt talents d'or, une grande quantité d'aromates et des pierres précieuses; la reine de Saba avait apporté au roi Salomon une abondance d'aromates telle qu'il n'en vint plus jamais de pareille. De même, la flotte d'Hiram, qui apporta l'or d'Ophir, en rapporta du bois d'almuggim en grande quantité et des pierres précieuses. Le roi fit avec le bois d'almuggim des supports pour le Temple du Seigneur et pour le palais royal, des lyres et des harpes pour les musiciens; il ne vint plus de ce bois d'almuggim et on n'en a plus vu jusqu'à maintenant. Quant au roi Salomon, il offrit à la reine de Saba tout ce dont elle manifesta l'envie, en plus des cadeaux qu'il lui fit avec une munificence digne du roi Salomon. Puis elle s'en retourna et alla dans son pays, elle et ses serviteurs.
R/. Glória et honóre coronásti eum, Dómine, et constituísti eum super ópera mánuum tuárum; * Omnia subiecísti sub pédibus eius. V/. Quóniam prævenísti eum in benedictiónibus dulcédinis, posuísti in cápite eius corónam delápide pretióso. * Omnia. V/. Glória Patri. * Omnia. R/. Seigneur, tu l'as couronné de gloire et d'honneur, tu l'établis sur l'œuvre de tes mains; * Tu mets toute chose à ses pieds. V/. Tu l'as prévenu de la douceur de tes bénédictions, tu poses sur sa tête une couronne sertie de pierres précieuses. * Tu mets. V/. Gloire au Père. * Tu mets.
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Lectio Lecture
Ex Catechésibus sancti Cyrílli Hierosolymitáni epíscopi (Cat. 18, 23: PG 33, 1043-1046) Catéchèse de saint Cyrille de Jérusalem
Cathólica seu universális vocátur Ecclésia, eo quod per totum orbem ab extrémis terræ fínibus ad extrémos usque fines diffúsa est. Et quia univérse et absque deféctu docet ómnia quæ in hóminum notítiam veníre debent dógmata, sive de visibílibus et invisibílibus, sive de cæléstibus et terréstribus rebus; tum étiam eo quod omne hóminum genus recto cúltui subíciat, príncipes et privátos, doctos et imperítos; ac dénique, quia generáliter quidem omne peccatórum genus, quæ per ánimam et corpus perpetrántur, curat et sanat; eádem vero omne póssidet, quovis nómine significétur, virtútis genus, in factis et verbis, et spiritálibus cuiúsvis speciéi donis. L'Église est appellée catholique, ou universelle, en raison de son extension à l'ensemble du monde habité, d'une extrémité à l'autre de la terre. À cause aussi de ce qu'elle enseigne universellement et sans défaillance tous les dogmes qui doivent venir à la connaissance des hommes, tant sur les choses visibles que sur les invisibles, sur les célestes que sur les terrestres. Encore, parce qu'elle soumet tout le genre humain à la piété, chefs et subordonnés, savants et ignorants. Aussi, parce qu'elle soigne et guérit universellement toutes les sortes de péchés que commettent les hommes, par leur âme et leur corps, et possède en elle toutes les formes de ce qu'on appelle vertu, dans les œuvres et les paroles et dans toutes les diverses sortes de dons spirituels.
Ecclésia vero, seu convocátio, aptíssimo vocábulo appellátur, quod omnes cónvocet, et una cogat, sicut in Levítico ait Dóminus: Et omnem congregatiónem cónvoca ante óstium tabernáculi testimónii. Notátu porro dignum est hanc vocem, cónvoca, tum primum in Scriptúris usurpátam esse in hoc loco, cum Dóminus Aarónem summum in sacerdótium constítuit. Et in Deuteronómio Deus ad Móysen dicit: Cónvoca ad me pópulum, et áudiant verba mea, ut discant metúere me. Le nom de l'Église est significatif. Il lui vient de ce qu'elle convoque tous les hommes et les rassemble, comme dit le Seigneur dans le Lévitique: Rassemble toute la communauté à l'entrée de la tente de réunion. Or il est à noter que le mot rassembler s'emploie ici pour la première fois dans les Écritures, au moment où le Seigneur installe Aaron dans la charge de grand prêtre. Dans le Deutéronome, Dieu dit aussi à Moïse: Rassemble devant moi le peuple, et qu'ils écoutent mes paroles pour qu'ils apprennent à me craindre.
Ecclésiæ quoque nóminis íterum mentiónem facit, quando de tábulis ait: Et in ipsis inscrípta erant ómnia verba quæ locútus est ad vos Dóminus in monte, de médio ignis, in die ecclésiæ, seu convocatiónis; quasi apértius díceret: In die qua, vocáti a Dómino, congregáti estis. Psalmísta quoque ait: Confíteor tibi, Dómine, in ecclésia magna, in pópulo denso laudábo te. Prius quidem cecínerat psalmísta: In ecclésia benedícite Deum Dóminum ex fóntibus Israel. Secúndam ex géntibus ædificávit Servátor, sanctam nostram christianórum Ecclésiam, de qua dixit Petro: Et super hanc petram ædificábo meam Ecclésiam, et portæ ínferi non prævalébunt advérsus eam. Il mentionne encore le nom de l'Église quand il dit au sujet des tables de la loi: Et sur elles étaient écrites toutes les paroles que le Seigneur vous avait dites sur la montagne, du milieu du feu, le jour de l'assemblée, comme s'il disait plus explicitement: Au jour où, appelés par Dieu, vous vous êtes réunis. Le psalmiste dit aussi: Je te célébrerai, Seigneur, dans une grande assemblée, dans une foule nombreuse, je te louerai. D'abord donc, le psalmiste chantait: Dans une assemblée bénissez Dieu le Seigneur, des sources d'Israël. Ensuite, le Sauveur institua, à partir des païens, une seconde assemblée, notre sainte Église à nous chrétiens, celle dont il a dit à Pierre: Et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre elle.
R/. Inquisívi sapiéntem símilem tibi, non invéni. Ut vídeo, Spíritum Dei habes in te, ídeo magnus es in domo Dómini, et de ore tuo bona áudiet cunctus pópulus * Qui tibi commíssus est. V/. Beátum dixérunt pópulum cui hæc sunt, beátus pópulus * Qui. V/. Glória Patri. * Qui. R/. J'ai cherché un sage tel que toi, je n'en ai pas trouvé. Je le vois, tu as en toi l'Esprit de Dieu, c'est pourquoi tu es grand dans la maison de Dieu; et, de ta bouche, il recueillera des paroles merveilleuses, le peuple nombreux * Qui t'a été confié. V/. On le dira bienheureux le peuple ainsi comblé, le peuple * Qui. V/. Gloire au Père. * Qui.