Vigiles (OSB) du dimanche 15 décembre 2019 - IIIème dimanche de l'Avent

Hebdomada III Adventus IIIème semaine de l'Avent
Dominica Dimanche
Dominica III Adventus IIIème dimanche de l'Avent
In primo nocturno, anno II Premier nocturne, année II
Die 17 decembris, lectiones sumuntur infra et e tribus lectionibus fiunt quatuor, cum responsoriis hiuius dominicæ. Le 17 décembre, la lecture est à cette date. On la divise alors en quatre et on utilise les répons ci-dessous.
De libro Isaíæ prophétæ Du livre d'Isaïe
Lectio I Lecture I
Hæc dixit Dóminus: " Eo quod appropínquat pópulus iste ore suo et lábiis suis gloríficat me, cor autem eius longe est a me, et est timor eórum erga me velut mandátum hóminum percéptum, ídeo ecce ego addam ut admiratiónem fáciam pópulo huic miráculo grandi et stupéndo: períbit sapiéntia sapiéntium eius, et prudéntia prudéntium eius abscondétur. " Væ qui profúnde a Dómino consílium abscóndunt, quorum sunt in ténebris ópera, et dicunt: " Quis videt nos et quis novit nos? " Le Seigneur a dit: « Parce que ce peuple est près de moi en paroles et me glorifie de ses lèvres, mais que son cœur est loin de moi et que sa crainte n'est qu'un commandement humain, une leçon apprise, eh bien! voici que je vais continuer à étonner ce peuple par des prodiges et des merveilles; la sagesse des sages se perdra et l'intelligence des intelligents s'envolera. » Malheur à ceux qui se terrent pour dissimuler au Seigneur leurs desseins, qui trament dans les ténèbres leurs actions et disent: « Qui nous voit? Qui nous connaît? »
R/. Ecce apparébit Dóminus super nubem cándidam, et cum eo sanctórum mília; et habens in vestiménto, et in fémore suo scriptum: * Rex regum et Dóminus dominántium. V/. Apparébit in finem et non mentiétur; si moram fécerit, exspécta eum, quia véniens véniet. * Rex regum. R/. Voici: le Seigneur va se manifester au-dessus de la nuée, de blancheur étincelante, entouré du cortège de milliers et milliers de saints; il porte inscrit sur sa tunique: * Le Roi des rois, et Seigneur des seigneurs. V/. À la fin des temps, il se manifestera et ne décevra pas ton attente; s'il paraît tarder, espère en lui, car, à son heure, certainement viendra: * Le Roi des rois.
Lectio II Lecture II
Pervérsa cogitátio vestra! Numquid quasi lutum reputábitur fígulus, ut dicat opus fictóri suo: " Non fecísti me "; et figméntum dicat factóri suo: " Non intéllegis "? Nonne adhuc in módico et in brevi convertétur Líbanus in hortum, et hortus in saltum reputábitur? Et áudient in die illa surdi verba libri, et de ténebris et calígine óculi cæcórum vidébunt. Quelle perversité! Le potier ressemble-t-il à l'argile pour qu'une œuvre ose dire à celui qui l'a faite: « Il ne m'a pas faite », et un pot à son potier: « Il ne sait pas travailler »? N'est-il pas vrai que dans peu de temps le Liban redeviendra un verger, et le verger fera penser à une forêt? En ce jour-là, les sourds entendront les paroles du livre et, délivrés de l'ombre et des ténèbres, les yeux des aveugles verront.
R/. Béthlehem, cívitas Dei summi, ex te éxiet dominátor Israel, et egréssus eius sicut a princípio diérum æternitátis; et magnificábitur in médio univérsæ terræ. * Et pax erit in terra nostra dum vénerit. V/. Deus a Líbano véniet, et Sanctus de monte umbróso et condénso. * Et pax. R/. Bethléem, cité du Dieu Très-Haut, de toi sortira celui qui doit gouverner Israël; ses origines remontent aux temps anciens, à l'aube des siècles; il sera magnifié sur toute l'étendue de la terre. * Et lorsqu'il sera venu, il y aura la paix sur notre terre. V/. Dieu vient du Liban; le Saint, du mont boisé, ténébreux! * Et.
Lectio III Lecture III
Et addent mites in Dómino lætítiam, et paupérrimi hóminum in Sancto Israel exsultábunt; quóniam defécit qui prævalébat, consummátus est illúsor, et succísi sunt omnes qui vigilábant super iniquitátem, qui peccáre faciébant hómines in verbo et arguéntem in porta supplantábant et deiecérunt inánibus verbis iustum. Les malheureux trouveront toujours plus de joie dans le Seigneur, les plus pauvres des hommes exulteront à cause du Saint d'Israël. Car le tyran ne sera plus, le moqueur aura disparu, tous les veilleurs infâmes auront été retranchés: ceux dont la parole porte condamnation, ceux qui tendent un piège à celui qui juge à la porte, et sans raison font débouter le juste.
R/. Qui ventúrus est véniet et non tardábit; iam non erit timor in fínibus nostris: * Quóniam ipse est Salvátor noster. V/. Ex Sion spécies decóris eius: Deus noster maniféste véniet. * Quóniam ipse. R/. Il viendra sans tarder celui qui doit venir; il n'y aura plus de frayeur sur la terre: * C'est lui notre Sauveur! V/. De Sion, joyau de sa splendeur, notre Dieu vient se manifester! * C'est lui.
Lectio IV Lecture IV
Propter hoc hæc dicit Dóminus ad domum Iacob, qui redémit Abraham: " Non modo confundétur Iacob, nec modo vultus eius erubéscet; sed cum víderit ópera mánuum meárum, in médio sui sanctificábunt nomen meum et sanctificábunt Sanctum Iacob et Deum Israel pavébunt, et scient errántes spíritu sapiéntiam, et mussitatóres discent doctrínam. " C'est pourquoi, ainsi parle le Seigneur, Dieu de la maison de Jacob, lui qui a racheté Abraham: « Désormais Jacob ne sera plus déçu, désormais son visage ne blêmira plus, car lorsqu'il verra ses enfants, l'œuvre de mes mains, chez lui, il sanctifiera mon nom, il sanctifiera le Saint de Jacob, il redoutera le Dieu d'Israël. Les esprits égarés apprendront l'intelligence, et ceux qui murmurent recevront l'instruction. »
R/. Súscipe verbum, Virgo María, quod tibi a Dómino per ángelum transmíssum est: concípies per aurem, Deum páries et hóminem, * Ut benedícta dicáris inter omnes mulíeres. V/. Páries quidem fílium et virginitátis non patiéris detriméntum; efficiéris grávida et eris mater semper intácta. * Ut benedícta. V/. Glória Patri. * Ut benedícta. R/. Accueille en toi, Vierge Marie, la parole que l'ange te transmet de la part du Seigneur: en l'écoutant, tu concevras et enfanteras le Dieu fait homme, * On t'appellera: bénie entre toutes les femmes. V/. Tu mettras au monde un fils, en demeurant l'Épouse inépousée; tu seras mère et vierge toute pure. * On t'appellera. V/. Gloire au Père. * On t'appellera.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Tractátu sancti Irenæi epíscopi Advérsus hæreses (Lib. 4, 26: SC 100, 712-716) Traité de saint Irénée contre les hérésies
Lectio I Lecture I
Si quis inténtus legat Scriptúras, invéniet in eísdem de Christo sermónem et novæ vocatiónis præfiguratiónem. Hic enim est thesáurus abscónsus in agro, hoc est in isto mundo - ager enim mundus est, - abscónsus vero in Scriptúris, quóniam per typos et parábolas significabátur, quæ non póterant, hoc quod secúndum hóminem est, intéllegi priúsquam consummátio eórum quæ prophetáta sunt veníret, quæ est advéntus Christi. Et propter hoc Daniéli prophétæ dicebátur: Muni sermónes et signa librum usque ad tempus consummatiónis, quoadúsque discant multi et adimpleátur agnítio. In eo enim cum perficiétur dispérsio, cognóscent ómnia hæc. Sed et Ieremías ait: In novíssimis diébus intéllegent ea. Si quelqu'un lit les Écritures attentivement, il y trouvera une parole concernant le Christ et une préfiguration de la vocation nouvelle. Car c'est lui le trésor caché dans le champ, c'est-à-dire dans le monde, puisque le champ, c'est le monde. Trésor caché dans les Écritures, car il était signifié par des figures et des paraboles qui, humainement parlant, ne pouvaient être comprises avant l'accomplissement des prophéties, c'est-à-dire avant la venue du Seigneur. Et c'est pourquoi il avait été dit au prophète Daniel: Obstrue ces paroles et scelle ce livre jusqu'au temps de l'accomplissement, jusqu'à ce que beaucoup apprennent et que la connaissance abonde; car, lorsque la dispersion aura pris fin, ils comprendront toutes ces choses. Jérémie dit aussi: Lors des derniers jours, ils comprendront ces choses.
R/. Ægýpte, noli flere quia Dominátor tuus véniet tibi, ante cuius conspéctum movebúntur abýssi, * Liberáre pópulum suum de manu poténtiæ. V/. Ecce dominátor Dóminus cum virtúte véniet, * Liberáre pópulum. R/. Ô Égypte, cesse tes lamentations: ton Seigneur, devant qui tremblent les abîmes, s'en vient au-devant de toi, * Pour libérer son peuple, à main forte! V/. Le Seigneur des seigneurs s'avance avec puissance, * Pour libérer.
Lectio II Lecture II
Omnis enim prophetía, priúsquam hábeat efféctum, ænígmata et ambiguitátes sunt homínibus; cum autem vénerit tempus et evénerit quod prophetátum est, tunc prophetíæ habent líquidam et certam expositiónem. Et propter hoc a Iudis quidem cum légitur lex in hoc nunc témpore, fábulæ símilis est: non enim habent expositiónem ómnium rerum pertinéntem ad advéntum Fílii Dei, qui est secúndum hóminem. Car toute prophétie, avant son accomplissement, n'était qu'énigmes et ambiguïtés pour les hommes; mais, lorsqu'arriva le moment et que s'accomplit la prédiction, alors celle-ci trouva son exacte interprétation. Voilà pourquoi, lue par les Juifs à notre époque, la Loi ressemble à une fable: car ils n'ont pas ce qui est l'explication de tout, à savoir la venue du Fils de Dieu comme homme.
R/. Prope est ut véniat tempus eius, et dies eius non elongabúntur: * Miserébitur Dóminus Iacob, et Israel salvábitur. V/. Qui ventúrus est véniet et non tardábit; iam non erit timor in fínibus nostris, quóniam ipse est Salvátor noster. * Miserébitur Dóminus. R/. Oui, le temps de sa visite est proche, son Jour ne sera pas différé: * Le Seigneur aura pitié de Jacob, et Israël sera sauvé. V/. Il viendra sans tarder celui qui doit venir, il n'y aura plus de frayeur sur la terre: c'est lui notre Sauveur! * Le Seigneur.
Lectio III Lecture III
A christiánis vero cum légitur, thesáurus est abscónsus in agro, cruce vero Christi revelátus est et explanátus, et ditans sensus hóminum, et osténdens sapiéntiam Dei, et eas quæ sunt erga hóminem dispositiónes eius maniféstans, et Christi regnum præfórmans, et hereditátem sanctæ Ierúsalem præevangelízans, et prænúntians quóniam in tantum homo díligens Deum profíciet, ut étiam vídeat Deum et áudiat sermónem eius, et ex audítu loquélæ eius in tantum glorificábitur, uti réliqui non possint inténdere in fáciem glóriæ eius, quemádmodum dictum est a Daniéle: Quóniam intellegéntes fulgébunt quemádmodum cláritas firmaménti, et a multis iustis sicut stellæ in sæcula et adhuc. Au contraire, lue par les chrétiens, elle est ce trésor naguère caché dans le champ, mais que la croix du Christ révèle et explique: elle enrichit l'intelligence des hommes, montre la sagesse de Dieu, fait connaître les économies de celui-ci à l'égard de l'homme; elle préfigure le royaume du Christ et annonce par avance la bonne nouvelle de l'héritage de la sainte Jérusalem; elle prédit que l'homme qui aime Dieu progressera jusqu'à voir Dieu et entendre sa parole et qu'il sera glorifié par l'audition de cette parole, au point que les autres hommes ne pourront fixer leurs yeux sur son visage glorieux, selon qu'il fut dit à Daniel: Les sages brilleront comme la splendeur du firmament et, parmi la multitude des justes, comme les étoiles, éternellement et à jamais.
R/. Descéndet Dóminus sicut plúvia in vellus: * Oriétur in diébus eius iustítia et abundántia pacis. V/. A solis ortu et occásu, ab aquilóne et mari. * Oriétur. R/. Le Seigneur descendra comme la pluie sur la toison: * En ces jours-là rayonnera la justice, fructifiera la paix! V/. Du nord et du midi, du levant et du couchant, * En ces jours-là.
Lectio IV Lecture IV
Quemádmodum ígitur osténdimus si quis legat Scriptúras - étenim Dóminus sic disséruit discípulis post resurrectiónem suam a mórtuis, ex ipsis Scriptúris osténdens eis quóniam oportébat Christum pati et intráre in glóriam suam et in nómine eius remissiónem peccatórum prædicári in toto mundo - , et erit consummátus discípulus, et símilis patrifamílias, qui de thesáuro suo profert nova et vétera. Si donc quelqu'un lit les Écritures de la manière que nous venons de montrer c'est de cette manière que le Seigneur les expliqua à ses disciples après sa résurrection d'entre les morts, leur prouvant par elles qu'il fallait que le Christ souffrît et entrât dans sa gloire et qu'en son nom la rémission des péchés fût prêchée dans le monde entier , il sera un disciple parfait, semblable au maître de maison qui extrait de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes.
R/. Veni, Dómine, et noli tardáre, reláxa facínora plebi tuæ; * Et révoca dispérsos in terram suam. V/. Excita, Dómine, poténtiam tuam, et veni, ut salvos fácias nos. * Et révoca. V/. Glória Patri. * Et révoca. R/. Viens, Seigneur, ne tarde pas! Efface le péché de ton peuple; * Rassemble sur leur terre les enfants de Dieu dispersés. V/. Réveille ta vaillance, et viens nous sauver! * Rassemble. V/. Gloire au Père. * Rassemble.
In tertio nocturno, anno A Troisième nocturne, année A
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthæum Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu
In illo témpore: Ioánnes, cum audísset in vínculis ópera Christi, mittens per discípulos suos ait illi: " Tu es qui ventúrus es, an álium exspectámus? " Et réliqua. Jean le Baptiste, dans sa prison, avait appris ce que faisait le Christ. Il lui envoya demander par ses disciples: « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre? » Et la suite.
Ex Homilíis sancti Gregórii Magni papæ in Evangélia (Hom. 6 ,1: PL 76, 1095-1096) Homélie de saint Grégoire le Grand sur l'Évangile
Lectio I Lecture I
Quæréndum nobis est, fratres caríssimi, Ioánnes prophéta et plus quam prophéta, qui veniéntem ad Iordánis baptísma Dóminum osténdit dicens: Ecce Agnus Dei, ecce qui tollit peccátum mundi; qui et humilitátem suam, et divinitátis eius poténtiam consíderans, dicit: Qui de terra est de terra lóquitur, qui autem de cælo venit super omnes est; cur in cárcere pósitus, mittens discípulos suos, requírit: Tu es qui ventúrus es, an álium exspectámus? tamquam si ignóret quem osténderat, et an ipse sit nésciat, quem ipsum esse prophetándo, baptizándo, et ostendéndo clamáverat. Il faut nous entretenir, frères très chers, de Jean, le prophète et plus qu'un prophète, celui qui désigne le Seigneur venant au baptême du Jourdain par ces mots: Voici l'Agneau de Dieu, voici celui qui porte les péchés du monde. Considérant sa propre faiblesse et la puissance de la divinité, il ajoute: Celui qui est terrestre parle des choses de la terre, mais celui qui vient du ciel est au-dessus de tous. Pourquoi donc, mis en prison, envoie-t-il ses disciples demander: Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre? comme s'il ne connaissait pas celui qu'il avait montré, comme s'il ignorait qu'il était bien celui qu'il avait proclamé par sa prophétie, son baptême et son geste.
R/. Ecce radix Iesse ascéndet in salútem populórum, ipsum gentes deprecabúntur; * Et erit nomen eius gloriósum. V/. Deus a Líbano véniet et Sanctus de monte umbróso et condénso. * Et erit. R/. Il adviendra que le rejeton de la racine de Jessé se dressera pour le salut de tous les peuples, les nations le chercheront; * Son nom se couvrira de gloire! V/. Dieu vient du Liban; le Saint, du mont boisé, ténébreux! * Son nom.
Lectio II Lecture II
Sed hæc cítius quæstio sólvitur si gestæ rei tempus et ordo pensétur. Ad Iordánis enim fluénta pósitus, quia ipse Redémptor mundi esset asséruit; missus vero in cárcerem, an ipse véniat requírit, non quia ipsum esse mundi Redemptórem dúbitet, sed quærit, ut sciat si is qui per se in mundum vénerat per se étiam ad inférni claustra descéndat. Mais cette question se résout aisément si l'on considère l'ordre et le temps de ces événements. Au bord du Jourdain, Jean a affirmé que le Seigneur était le Rédempteur du monde, mais incarcéré, il s'interroge sur sa venue, non qu'il doutât qu'il fût le Rédempteur du monde, mais il cherche à savoir si celui qui est venu dans le monde par lui-même descendra aussi aux enfers par lui-même.
R/. Docébit nos Dóminus vias suas et ambulábimus in sémitis eius; * Quia de Sion exíbit lex et verbum Dómini de Ierúsalem. V/. Veníte, ascendámus ad montem Dómini, et ad domum Dei Iacob. * Quia de. R/. Le Seigneur nous enseignera ses chemins, et nous suivrons ses sentiers; * Car de Sion nous vient la loi, et de Jérusalem, la parole du Seigneur. V/. Venez, montons à la montagne du Seigneur, au Temple du Dieu de Jacob! * Car de Sion.
Lectio III Lecture III
Quem enim præcúrrens mundo nuntiáverat, hunc moriéndo et ad ínferos præcurrébat. Ait ergo: Tu es qui ventúrus es, an álium exspectámus? Ac si apérte dicat: " Sicut pro homínibus nasci dignátus es, an étiam pro homínibus mori dignéris insínua, ut qui nativitátis tuæ præcúrsor éxstiti, mortis étiam præcúrsor fiam, et ventúrum inférno te núntiem, quem iam venísse mundo nuntiávi? " Celui qui, en le précédant, avait annoncé le Christ au monde, le précéderait aussi par sa mort, aux enfers. Il lui demande donc: Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre? Ce qui revient à dire: « Toi qui as daigné naître pour les hommes, apprends-moi si tu dois aussi mourir pour les hommes, et moi, qui fus précurseur de ta nativité, dois-je aussi l'être de ta mort et annoncerai-je ta venue aux enfers comme j'ai annoncé ta venue au monde? »
R/. Ante multum tempus prophetávit Ezéchiel: Vidi portam clausam; ecce Deus ante sæcula ex ea procedébat pro salúte mundi. * Et erat íterum clausa, demónstrans Vírginem, quia post partum permánsit virgo. V/. Per portam, quam vidísti, Dóminus solus transíbit per illam. * Et erat. R/. Depuis les temps anciens l'avait prédit Ézéchiel: J'ai vu la porte close; et voici que le Dieu d'avant les siècles en sortait, pour le salut du monde. * Puis elle fut close à nouveau, figure de la Vierge qui, après la naissance, est demeurée vierge. V/. Par la porte que tu as vue, seul devait passer le Seigneur. * Puis.
Lectio IV Lecture IV
Unde et inquisítus Dóminus enumerátis poténtiæ suæ miráculis, de mortis suæ prótinus humilitáte respóndit, dicens: Cæci vident, claudi ámbulant, leprósi mundántur, surdi áudiunt, mórtui resúrgunt, páuperes evangelizántur, et beátus est qui non fúerit scandalizátus in me. Visis tot signis tantísque virtútibus, non scandalizári quisquam pótuit, sed admirári. Sed infidélium mens grave in illo scándalum pértulit, cum eum et post tot mirácula moriéntem vidit. C'est pourquoi le Seigneur interrogé, après avoir énuméré les miracles de sa puissance, répond aussitôt en évoquant l'humiliation de sa mort: Les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle et heureux celui qui ne sera pas scandalisé à cause de moi. À la vue de tant de signes et de si grands prodiges, le scandale n'était pas possible, seulement l'admiration. Mais l'esprit des infidèles fut gravement scandalisé de le voir mourir après tant de miracles.
R/. Erúmpant montes iucunditátem et colles iustítiam: * Quia lux mundi Dóminus cum poténtia venit. V/. De Sion exíbit lex, et verbum Dómini de Ierúsalem. * Quia lux. V/. Glória Patri. * Quia lux. R/. Montagnes, faites jaillir la joie; collines, faites déborder la justice: * Voici le Seigneur, lumière du monde; il vient avec puissance. V/. C'est de Sion que vient la loi, de Jérusalem la parole du Seigneur. * Voici. V/. Gloire au Père. * Voici.