EV_Lc7,24-30
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (7,24-30)
Cum discessíssent núntii Ioánnis, coepit dícere de Ioánne ad turbas: “Quid exístis in desértum vidére? Arúndinem vento movéri? Sed quid exístis vidére? Hóminem móllibus vestiméntis indútum? Ecce, qui in veste pretiósa sunt et delíciis, in dómibus regum sunt. Sed quid exístis vidére? Prophétam? Útique, dico vobis, et plus quam prophétam. Hic est, de quo scriptum est: ‘Ecce mitto ángelum meum ante fáciem tuam, qui praeparábit viam tuam ante te.’ Dico vobis: Maíor inter natos mulíerum Ioánne nemo est; qui autem minor est in regno Dei, maíor est illo. Et omnis pópulus áudiens et publicáni iustificavérunt Deum, baptizáti baptísmo Ioánnis; pharisǽi autem et legis périti consílium Dei sprevérunt in semetípsos, non baptizáti ab eo. Lorsque les envoyés de Jean furent partis, Il Se mit à dire aux foules, au sujet de Jean: Qu'êtes-vous allés voir dans le désert? Un roseau agité par le vent? Mais qu'êtes-vous allés voir? Un homme vêtu avec mollesse? Ceux qui portent des vêtements précieux et qui vivent dans les délices sont dans les maisons des rois. Qu'êtes-vous donc allés voir? Un prophète? Oui, vous dis-Je, et plus qu'un prophète. C'est de lui qu'il est écrit: Voici que J'envoie Mon ange devant Ta face, et il préparera Ton chemin devant Toi. Car, Je vous le dis, parmi ceux qui sont nés des femmes, nul n'est plus grand prophète que Jean-Baptiste. Mais celui qui est le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui. Tout le peuple qui L'a entendu, et les publicains, ont justifié Dieu, en se faisant baptiser du baptême de Jean. Mais les pharisiens et les docteurs de la loi ont méprisé le dessein de Dieu à leur égard, en ne se faisant pas baptiser par Jean.