EV_Mt11,2-11
Léctio sancti Evangélii secundum Mattháeum (11,2-11)
In illo tempore : Ioánnes, cum audísset in vínculis ópera Christi, mittens per discípulos suos ait illi: “Tu es qui ventúrus es, an álium exspectámus?” Et respóndens Iésus ait illis: “Eúntes renuntiáte Ioánni, quae audítis et vidétis: caeci vident et claudi ámbulant, leprósi mundántur et surdi áudiunt et mórtui resúrgunt et páuperes evangelizántur; et beátus est, qui non fúerit scandalizátus in me.” Illis autem abeúntibus, coepit Iésus dícere ad turbas de Ioánne: “Quid exístis in desértum vidére? Arúndinem vento agitátam? Sed quid exístis vidére? Hóminem móllibus vestítum? Ecce, qui móllibus vestiúntur, in dómibus regum sunt. Sed quid exístis vidére? Prophétam? Étiam, dico vobis, et plus quam prophétam. Hic est, de quo scriptum est: ‘Ecce ego mitto ángelum meum ante fáciem tuam, qui praeparábit viam tuam ante te.’ Amen dico vobis: Non surréxit inter natos mulíerum maíor Ioánne Baptísta; qui autem minor est in regno caelórum, maíor est illo. En ce temps là : Jean, ayant appris dans sa prison les oeuvres du Christ, envoya deux de ses disciples Lui dire: Es-Tu Celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre? Jésus leur répondit et dit: Allez raconter à Jean ce que vous avez entendu et ce que vous avez vu. Les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont guéris, les sourds entendent, les morts ressuscitent, les pauvres sont évangélisés. Et bienheureux est celui pour qui Je ne serai pas une occasion de scandale. Lorsqu'ils s'en allaient, Jésus Se mit à dire aux foules, au sujet de Jean: Qu'êtes-vous allés voir dans le désert? Un roseau agité par le vent? Mais qu'êtes-vous allés voir? Un homme vêtu avec mollesse? Voici, ceux qui sont vêtus avec mollesse habitent dans les maisons des rois. Qu'êtes-vous donc allés voir? Un prophète? Oui, Je vous le dis, et plus qu'un prophète. Car c'est de lui qu'il a été écrit: Voici que devant Ta face J'envoie Mon Ange, qui préparera la voie devant Toi. En vérité, Je vous le dis, parmi les enfants des femmes, il n'en a pas surgi de plus grand que Jean-Baptiste; mais celui qui est le plus petit dans le royaume des Cieux est plus grand que lui.