IN_CONCEPTIONE_IMMACULATA_BEATAE_MARIAE_VIRGINIS-NOCT2-1
In secundo nocturno, anno I Deuxième nocturne, année I
Ex Oratiónibus sancti Ansélmi epíscopi (Orat. 7: Op. omnia 3, 20-22) Prière de saint Anselme
Lectio I Lecture I
Cælum, sídera, terra, flúmina, dies, nox et quæcúmque humánæ potestáti vel utilitáti sunt obnóxia, in amíssum decus sese gratulántur, Dómina, per te quodámmodo resuscitáta, et nova quadam ineffábili grátia donáta. Quasi enim ómnia mórtua erant, cum amíssa congénita dignitáte favéndi dominátui vel úsibus Deum laudántium, ad quod facta erant; obruebántur oppressióne, et decolorabántur abúsu idólis serviéntium, propter quos facta non erant. Quasi vero éadem resuscitáta lætántur, cum iam Deum confiténtium et dominátu regúntur, et usu decorántur. Le ciel et les astres, la terre et les fleuves, le jour et la nuit, et tout ce qui obéit ou sert à l'homme, se félicite d'être par toi, ô notre Dame, rendu en quelque sorte à sa beauté première, et même doté d'une grâce nouvelle et ineffable. Car tous, pour ainsi dire, étaient morts, alors que dépouillés de leur dignité naturelle, qui est d'être au pouvoir et au service de ceux qui louent Dieu c'est là le motif même de leur création ils étaient opprimés et dégradés par un culte idolâtrique, étranger au but de leur existence. Ils se réjouissent donc d'être comme ressuscités, puisque désormais les voilà soumis à la domination et embellis par l'usage des adorateurs du vrai Dieu.
R/. Elégit Maríam Deus et præelégit eam, et creávit eam in Spíritu Sancto: * Ideo nihil inquinátum in eam incúrrit. V/. Dedit Maríæ Dóminus protectiónem salútis suæ, et déxtera sua suscépit eam. * Ideo. R/. Dieu a choisi Marie, il l'a choisie avant toute créature, il l'a créée dans l'Esprit Saint: * C'est pourquoi rien de souillé ne peut l'atteindre. V/. À Marie, le Seigneur a donné son bouclier de victoire; sa droite la soutient. * C'est pourquoi.
Lectio II Lecture II
Nova autem et inæstimábili grátia quasi exsultavérunt, cum ipsum Deum, ipsum Creatórem suum, non solum invisibíliter supra se illa regéntem sensérunt, sed étiam visibíliter intra se eísdem uténdo sanctificántem vidérunt. Hæc tanta bona per benedíctum fructum benedícti ventris benedíctæ Maríæ provenérunt. Ils ont comme exulté lorsque leur fut accordée la faveur, nouvelle et inestimable, non seulement de sentir invisiblement au-dessus d'eux la royauté de Dieu, leur propre créateur, mais encore de le voir les sanctifier visiblement, dans leur sphère à eux, en en faisant lui-même usage. Tels sont les si grands biens échus à l'univers, par le fruit béni du sein de Marie, la bénie.
R/. Ego ex ore Altíssimi prodívi, primogénita ante omnem creatúram: ego feci in cælis ut orirétur lumen indefíciens. * Nondum erant abýssi et ego iam concépta eram. V/. Deus enim creávit me in iustítia, et apprehéndit manum meam, et servávit me. * Nondum. R/. Je suis sortie de la bouche du Très-Haut, je suis née la première, avant toute créature: c'est moi qui ai fait se lever dans le ciel une lumière indéfectible. * Il n'y avait pas encore d'abîme, et j'étais déjà conçue. V/. Dieu m'a créée selon la justice, il m'a prise par la main, il m'a mise à part. * Il n'y avait pas.
Lectio III Lecture III
Per plenitúdinem enim grátiæ tuæ, et quæ in inférno erant, se lætántur liberáta; et quæ supra mundum sunt, se gaudent restauráta. Per eúmdem quippe gloriósum Fílium gloriósæ virginitátis tuæ, omnes iusti qui obiérunt ante vitálem eius mortem, exsúltant diruptióne captivitátis suæ, et ángeli gratulántur restitutióne semírutæ civitátis suæ. O fémina plena et superpléna grátia, de cuius plenitúdinis exundántia respérsa sic reviréscit omnis creatúra! O Virgo benedícta et superbenedícta, per cuius benedictiónem benedícitur omnis natúra, non solum creáta a Creatóre, sed et Creátor a creatúra! Par la plénitude de ta grâce, Marie, les êtres retenus en enfer se réjouissent d'être libérés, et les créatures au-delà du ciel d'être restaurées. Oui, c'est bien par ce glorieux Fils de ta glorieuse virginité que tous les justes disparus avant sa mort vivifiante exultent de voir la fin de leur captivité, et les anges, le relèvement de leur cité à moitié détruite. Ô femme remplie et plus que remplie de grâce, dont la surabondante plénitude se répand sur toute la création pour la rétablir! Ô Vierge bénie et plus que bénie, dont la bénédiction est source de bénédictions pour toute la nature, non seulement pour la nature créée, de la part de son créateur, mais aussi pour le créateur, de la part de sa création!
R/. Nihil inquinátum in eam incúrrit: * Candor est lucis ætérnæ et spéculum sine mácula. V/. Est enim hæc speciósior sole, et luci comparáta invenítur púrior. * Candor. R/. Rien de souillé ne peut l'atteindre: * Elle est un brillant reflet de la lumière éternelle, un miroir sans tache. V/. Elle est, en effet, plus belle que le soleil, et, comparée à la lumière du jour, elle est plus pure. * Elle est.
Lectio IV Lecture IV
Deus Fílium suum, quem solum de corde suo æquálem sibi génitum, tamquam seípsum diligébat, ipsum dedit Maríæ; et ex María fecit sibi fílium, non álium, sed eúmdem ipsum; ut naturáliter esset unus idémque commúnis Fílius Dei et Maríæ. Omnis natúra a Deo est creáta, et Deus ex María est natus. Deus ómnia creávit, et María Deum generávit. Deus, qui ómnia fecit, ipse se ex María fecit; et sic ómnia quæ fécerat, refécit. Qui pótuit ómnia de níhilo fácere, nóluit ea violáta sine María refícere. Deus ígitur est pater rerum creatárum et María mater rerum recreatárum. Dieu a donné son Fils, fruit unique de son cœur, qui était son égal et qu'il aimait comme lui-même: il l'a donné à Marie, et, du sein de Marie, il en fait son Fils, non pas quelqu'un d'autre, mais le même en personne, de sorte qu'il est par sa nature le même Fils unique de Dieu et de Marie. Toute la création est l'œuvre de Dieu, et Dieu est né de Marie! Dieu a tout créé, et Marie a enfanté Dieu! Dieu qui a tout formé, s'est formé lui-même du sein de Marie, et ainsi il a refait tout ce qu'il avait fait. Lui qui a pu tout faire de rien, n'a pas voulu refaire sans Marie sa création détruite. Dieu est donc le Père de toutes les choses créées, et Marie la mère de toutes les choses recréées.
R/. Signum magnum appáruit in cælo: Múlier amícta sole, et luna sub pédibus eius, * Et in cápite eius coróna stellárum duódecim. V/. Induit eam Dóminus vestiméntis salútis, induménto iustítiæ, et quasi sponsam ornávit eam monílibus suis. * Et. V/. Glória Patri. * Et. R/. Un signe grandiose apparut dans le ciel: une Femme ayant le soleil pour manteau, la lune sous les pieds, * Et sur la tête, une couronne de douze étoiles. V/. Le Seigneur l'a enveloppée des vêtements du salut, du manteau de la justice; comme une jeune épouse, il l'a parée de bijoux. * Et sur la tête. V/. Gloire au Père. * Sous sa langue.